AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253004952
Éditeur : Le Livre de Poche (01/09/1977)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Le soleil déjà haut tapé dur, un klaxon appelle le grutier du chantier voisin, le marteau piqueur rivalise de vacarme avec la bétonneuse tandis que les voitures s'entassent et s'affolent : un matin commence à Paris, un mercredi de juin dont le vacarme tire du sommeil Benoît Magellant. Il renâcle, temporise, finit par se lever. Il faut bien affronter les siens, puis s'en aller affronter les autres, vivre un jour de plus.
Pourquoi ce désenchantement, cette lass... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lecassin
  02 février 2013
François Nourissier, un auteur que j'ai dédaigné pendant de longues années, ne le croisant qu'à la télévision lors des remises de Goncourt. Pourquoi cet homme m'a-t-il si longtemps rebuté ? Ses lunettes ? C'est vrai que je n'aimais pas ses lunettes…
Il aura fallu une émission de Bernard Pivot, en 2000, pour que je découvre cet homme lucide et sensible décrivant sa haine et son dégout de lui-même dans « A défaut de génie », son dernier ouvrage paru. Je me précipite chez le libraire et dévore les 660 pages du bouquin… C'est un choc !
Et cette façon de parler de Miss P, alias Miss Parkingson, la maladie qui finira par l'emporter…
Mais revenons à « La crève », prix Fémina 1970…
Benoît a la cinquantaine ; marié à Hélène, deux fils et un bel appartement à deux pas de son bureau ; une aisance matérielle qui ferait des envieux La belle vie !
Quoique…Bien qu'épanoui dans son travail d'éditeur et jouissant de la compagnie d'une épouse qualifiée de discrète et raffinée, ils ne font que se croiser et Benoît ne trouve le sommeil qu'à l'aide de comprimés… quand il ne sombre pas tout bonnement dans l'alcool. On le sent mûr pour la chute…
Il rencontre Marie, vingt ans…et part la rejoindre en Suisse. Pour quoi faire ? S'agit-il d'un aller simple ?
« La crève », une évocation du « démon de midi », amère et sensuelle. Un roman dans le milieu de l'édition que l'auteur fréquentait assidûment. Comment ne pas penser qu'il pourrait bien y avoir un peu de François Nourissier dans ce Benoît Magellant ?
Et puis mea culpa pour avoir aussi longtemps volontairement ignoré cet écrivain majeur pour « délit de sale gueule »…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
sylvaine
  22 avril 2012
Benoit la cinquantaine est directeur de collection dans une grande maison d'édition depuis de longues années avec pour toute fierté celle de faire connaître l'oeuvre de celui qu'il estime digne de son estime .Il faut voir comment il materne ses poulains, les secoue à bon escient, les réconforte dans leurs soucis quotidiens, les dynamise quand le doute s'installe et que les mots ne viennent plus. Bref il est l'âme de cette maison, le maître d'oeuvre, guetté par les jeunes loups qui convoitent sa place.
Marié avec Hélène depuis fort longtemps ,père de 2 fils qu'il ne fait que croiser dans les couloirs de son grand appartement à 2 pas de son bureau
Il semblerait que tout lui sourie. Que se passe t'il donc, que lui arrive t'il pour que chaque soir il cherche le sommeil dans l'alcool mondain et les cachets ?
Entouré par sa famille, passée de l'attention de sa mère Madame Benoit Magellan dont il dit « son visage s'aiguise et ses hanches percheronnent » à celle de son épouse, discrète, raffinée, « Elle était moqueuse autrefois. Maintenant, elle se contente de se taire dans son coin, en éveil, suivant la conversation des yeux, croirait-on, attentive à ne froisser personne. »
Voilà, il a croisé la route de Marie, jeune femme, de 20 ans, et depuis il ne vit plus ne dort plus, s'échappant de temps en temps au gré d'un congrès pour aller la retrouver .C'est son feu, sa flamme, sa passion, son obsession .Bref il ne vit plus.
Ce matin, il se lève et décide de…..il ne sait pas encore
François Nourrissier, qui nous a quittés en 2011, nous livre là un texte d'une force, d'une violence fabuleuse. Les mots claquent, vous fustigent, vous vous prenez en pleine poire les états d'âme de Benoit et vous assistez impuissants à son mal-être, à ses tergiversations qui l'amèneront à….
Bref, de la grande, très grande ouvrage qui gagne à être connue et reconnue à sa juste valeur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lecassinlecassin   02 février 2013
Certains conducteurs ont étalé sur leur volant un journal. La plupart, l’œil vigilant et triste, rencontrent d'autres regards vigilants et tristes.
Commenter  J’apprécie          90
lecassinlecassin   02 février 2013
Tu laisses ton rêve prendre le large parce que tu as peur de le regarder de trop près.
Commenter  J’apprécie          30
Video de François Nourissier (48) Voir plusAjouter une vidéo

Albert Cohen ; 5 et dernier
Albert COHEN : entretien avec François NOURISSIER, Jean Didier WOLFROMM, Françoise XENAKIS, Robert SABATIER et le Révérend Père Lucien GUISSARD à propos de ses livres testaments : sa passionjuive, ses occupations entre la composition de deux livres ; ses goûts littéraires. Pense que les femmes sont inférieures dans le domaine de l'action littéraire (tient des propos désagréables sur...
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2030 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre