AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791092791334
Éditeur : House Made of Dawn (13/01/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Quand Augustin apprend qu'un oncle éloigné lui a légué une expoitation viticole, le Domaine du Loup Noir, il n'hésite pas une seule seconde. La vie londonienne ne le satisfait plus et il a besoin d'un nouveau projet dans sa vie. Mais une fois arrivé à Lorient-sous-les-pins, un minuscule village perdu dans les collines, il s'apercevra vite que son oncle lui a légué bien plus qu'un vignoble. Et tous les héritages ne sont pas bons à prendre...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Aelynah
  14 mars 2016
Les éditions House Made of Dawn m'ont habituée à des récits intenses qui font froid dans le dos de la petite froussarde que je suis. J'aime me faire peur et j'avoue que cette fois encore, le scénario concocté par Milan Nova a su trouver le chemin pour me satisfaire.
Ce récit a tout d'abord le bénéfice d'une forme surprenante et peu habituelle puisqu'il s'agit d'un récit épistolaire.
Augustin a quitté la vie londonienne trépidante mais mauvaise pour sa santé pour un petit coin perdu dans les montagnes, Lorient-sous-les-pins. Il compte y reprendre une exploitation laissée à l'abandon depuis le décès de leur oncle et si possible la faire revivre et fructifier.
Ce sont donc ses lettres qu'il écrit à sa soeur Elisabeth qui vont nous permettre de suivre au fil des jours et des événements ses sentiments profonds, ses angoisses et ses espoirs.
L'auteur a su dans chaque lettre y placer de façon simple et directe les émotions d'Augustin, sa joie tout d'abord d'avoir quitté Londres pour ce petit coin agréable et accueillant de campagne, son émerveillement de la vie simple et saine de la vallée mais surtout son étonnement devant l'entraide et la cohésion qu'il semble exister dans ce petit village de Lorient-sous-les-pins.
Après avoir vécu dans une grande métropole, c'est plus qu'un changement de vie qu'il expérimente, c'est tout un monde différent et nouveau qu'il s'apprête à découvrir à sa plus grande joie ou son pire cauchemar.
Le fait d'écrire à sa soeur lui permet de mettre plus facilement des mots pour des émotions qu'il aurait rejetées autrement par pure fierté.
La peur, la tension, les sensations profondes d'instinct du danger et de survie semblent ressurgir à côtoyer cette maison entourée d'une nature presque intouchée de l'homme. Pour preuve cette forêt profonde et quasi impénétrable qui jouxte le domaine. Elle dégage des relents de majesté et de sauvagerie digne d'un roman de Faérie.
La maison elle-même semble disposer de ses secrets avec parcimonie, de façon à garder l'intérêt d'Augustin au plus haut point mais aussi une tension palpable.
Il devient paranoïaque, peureux, presque superstitieux. La montée en puissance de ces sentiments est parfaitement décrite dans ses lettres à Elisabeth. Il l'interpelle même parfois, tellement il se sent seul. Ses lettres deviennent alors une logorrhée d'émotions et de sentiments exacerbés par la solitude et l'isolement du lieu. Seul dans sa vallée, le citadin redevient irrationnel et influençable.
La nature et la météo en rajoutent encore une couche avec des orages dignes d'une fin du monde, des bruits dans la nuit qui semblent se réverbérer dans toute la vallée.
Ajoutons à cela l'isolement total, l'auteur a une plume magistrale pour poser son ambiance.
Sentez-vous ce frisson qui vous traverse la colonne à l'énoncé d'un courant d'air frais sortant d'un lieu noir et profond?
Imaginez-vous la crispation nerveuse d'Augustin autour de la seule source de lumière qu'il détienne au sein de cet environnement hostile?
J'y ai rajouté un contexte personnel régional pour amplifier mon implication dans le récit : une bonne soirée de tempête bretonne, pluie battante contre les volets et bourrasques à tordre les arbres.
Comme quoi, il n'y a pas à dire une bonne ambiance amplifie parfois des sensations déjà grandement favorisées par la plume de l'auteur imaginatif.
C'est donc un récit particulièrement bien tourné, sombre et sous tension que j'ai découvert là et qui m'a tenu en haleine et sous pression le temps de ces 57 pages, qui je vous assure paraissent alors bien plus longues qu'elles ne le sont réellement plongée dans la lecture et l'ambiance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LunaZione
  12 février 2016
Je tiens tout d'abord à remercier les édition House Made of Dawn pour l'envoi de cette nouvelle. Comme toujours, avec eux, j'ai été vraiment surprise par cette histoire.
En effet, avec un titre pareil et un résumé des plus énigmatiques, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre ! J'aurai plutôt parié sur un fantôme de chirurgien-dentiste fou ;)
Du coup, quand j'ai découvert la créature en cause, j'ai été assez surprise et plutôt en bien. Personnellement, elle ne m'a pas fait très peur, mais j'ai apprécié l'histoire que l'on découvre tout autour d'elle. le côté héritage est vraiment présent et bien fait : on sent tout le poids des conventions, du passé dans Dents et surtout qu'il est difficile, voire totalement impossible, d'y échapper.
La fin m'a assez surprise : je ne m'attendais pas à ce que Augustin fasse ce choix. C'est vraiment un choix difficile et, personnellement, je ne pense pas que j'aurai fait le même... Ainsi, la dernière lettre d'"Augustin" est vraiment terrible tant on sait tout ce qu'elle signifie. Après, je pense aussi que l'on pourrait chacun l'interpréter d'une façon différente : finalement, le choix d'Augustin n'est pas forcément marqué clairement et, on peut voir dans ce courrier ce que l'on a envie d'y lire...
Personnellement, j'ai beaucoup aimé la narration sous forme de lettres. Augustin et sa soeur ont l'air vraiment proche et il lui dit vraiment tout. Je trouve que ces courriers apportent vraiment une saveur supplémentaire à l'histoire et jouent beaucoup dans ses effets de surprises.
C'était la toute première fois que je découvrais l'écriture de Milan Nova et j'ai passé un très bon moment avec celui-ci. J'ai aimé le ton assez guidé et désuet employé par Augustin qui nous projette tout de suite dans une autre époque et un autre monde !
Franchement, j'espère avoir de nouveau l'occasion de le lire !
Un court-lettrage que je vous conseille.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Bisous bisous .......

Cinquième roman de la série mettant en scène l'agent secret britannique James Bond écrite par Ian Fleming.

Bons baisers d'Ukraine
Bons baisers de Russie
Bons baisers de Sibérie

14 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , baiser , amourCréer un quiz sur ce livre