AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258161344
209 pages
Éditeur : Omnibus (15/11/2018)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Cent récitations éternelles, celles de notre enfance, celles qui rythment la vie de chaque génération sur le chemin de l’école, du collège et du lycée. Au fil du temps, elles ressur gissent dans nos mémoires. Au sommaire : Apollinaire, Aragon, Baudelaire, Carême, Cocteau, Fort, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Musset, de Nerval, Prévent, Rimbaud, Vigny...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bruidelo
  26 avril 2020
Il faut bien un confinement, la fermeture de nos chères biblis et librairies, le farfouillage obligé dans nos étagères, pour qu'on se mette à ressortir les cadeaux de Noël oubliés, poussiéreux et depuis trop longtemps délaissés.
Alors voilà, grâce au corona, je me suis replongée dans Cent récitations de notre enfance.
J'en vois qui font la moue. On est d'accord, esprits aventureux toujours en quête de terres nouvelles et avides de découvertes, ce livre évidemment ne vous livrera pas votre content de fulgurantes surprises et frissons d'étonnement. On est d'accord, on est en terre bien balisée, promesse du plaisir plan-plan de la séquence nostalgie.
Et c'est vrai qu'il y a les textes qu'on connaît trop et qu'on n'a pas la moindre envie de relire une fois de plus, les goujateries de Ronsard ou les malheurs de ce pauvre corbeau qu'on ne veut pas voir entuber encore une fois...
Et puis il y a ceux qu'on n'a pas revus depuis depuis des lustres, et là, ça marche, c'est magique, la petite salle de classe d'une école de campagne, le vieil instituteur, on revoit tout, plaisir et stress, on y est, avec ses tresses, à réciter «Odeurs des pluies de mon enfance / Derniers soleils de la saison!»
Mais surtout il y en a beaucoup qu'on est bien heureux de retrouver - hé! Ce n'est pas vrai qu'hélas de tout on se lasse, il y a des trucs, c'est for ever - et pour le coup, on en voudrait presque à nos profs de ne pas nous les avoir fait apprendre par coeur, qu'ils fassent encore plus partie de nous, qu'ils nous imprègnent en profondeur, et on se dit qu'on va s'y mettre, aux Cent récitations de notre âge adulte.
«Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.»
Allez, finis les skypéros, la prochaine fois on se fait une visio-récitation...
[Juste un truc, ce vieux rose pâle pour les vignettes d'infos sur les auteurs, c'est peut-être censé avoir un charme rétro, mais pour la lisibilité, c'est pas top.]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          494
valsing
  01 janvier 2019
« Cent récitations de notre enfance » est un bel ouvrage de feuilles glacées qui fait renaître toute la Magie de la Poésie, nous invite à la rêverie ou nous incite à réapprendre par coeur certains vers pour entraîner notre mémoire !
Des illustrations, photos en noir et blanc ou dessins d'enfants colorés, animent chacune des pages et aiguisent notre curiosité !
Tous les jours se prêteront à la lecture de ce recueil de textes :
Jour de pluie avec Verlaine ….« Il pleure dans mon coeur …Comme il pleut sur la ville… »
Jour de rébellion avec Jacques Prévert … « Il dit non avec la tête mais il dit oui au professeur… »
Jour de déclaration d'Amour avec Paul Eluard … « La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur… »
Jour de Printemps avec Apollinaire … « le mai le joli mai en barque sur le Rhin… »
Les Nuits, aussi, se prêteront volontiers à l'exercice de la Poésie :
Avec « Ballade à la lune » d'Alfred de Musset.. :
C'était, dans la nuit brune,
Sur le clocher jauni,
La lune
Comme un point sur un i.
[…]
Ce livre est un bon ami…d'enfance, réplique facile et toujours disponible !
Bonne Année 2019 à vous tous ! Qu'elle soit riche d'enseignement et d'heureuses découvertes !
Merci aux Editions Omnibus et à Babelio pour cette échappée littéraire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          488
ladesiderienne
  04 juillet 2019
Souvenirs, souvenirs...
En découvrant ce beau livre dans les rayons de la médiathèque de ma commune, j'ai tout de suite été interpellée. Je me suis revue à l'école primaire quand, après avoir recopié une récitation de sa plus belle écriture, l'avoir illustrée par un dessin pas toujours réussi, l'avoir apprise par cœur, il fallait la réciter debout devant ses petits camarades de classe. Quel moment d'émotion !
Les textes (poésies ou extraits de pièces de théâtre) sont répartis en trois catégories : Sur le chemin de l'école, le Temps du Collège, le lycée. Une toute petite anecdote concernant l'auteur les accompagne mais c'est surtout les illustrations qui font chaud au coeur : des dessins d'enfant et de belles photos en noir et blanc. La plupart sont de grands classiques que l'on prend toujours plaisir à relire : Prévert, Hugo, Verlaine, Maurice Carême et bien d'autres, mais j'ai quand même découvert par exemple Georges Fourest et ses "Petits Lapons".
Un bel ouvrage empreint d'un parfum de nostalgie douce-amère auquel je donne évidemment un 20/20. Pour citer un autre auteur... une délicieuse "madeleine de Proust" à picorer sans modération.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
Nayac
  31 décembre 2018
Un livre découvert grâce à l'opération Babelio masse critique, choisi un peu par instinct plus que très rationnellement. certes le coté "madeleine" était présent. Mais confusément, je pressentais que cela n'était pas l'essentiel de ce choix.
... Et, effectivement, peu de textes on t évoqués des souvenirs (peut être trop lointains!). En revanche, cela a été une occasion de découvertes, de passerelles, ouvrant sur d'autres univers.
Vient alors la question: mais en quoi est ce différent d'une anthologie "classique"? Surement, à ce moment, joue in directement l'effet "souvenir": non pas du texte, mais de certains moments (l'automne, le saisons, la mer, l'atmosphère écolière...). Autrement dit pas le souvenir pour le passé, mais le souvenir pour d'autres découvertes partant de ces moments remémorés.
Quant aux textes eux même, et notamment les auteurs, figurent en bonne place La Fontaine, Victor Hugo, mais aussi Moliére, Racine. Mais en ce qui me concerne cette lecture n'a pas battu en brèche mon peu de gout pour ces classiques.
Rimbaud ( et ses voyelles) Verlaine, Apollinaire et d'autres sont heureusement représentés, mais j'ai surtout apprécié des auteurs que je connais peu ou pas (honte à moi!): F de Malherbe, Maupassant poète, Lamartine .
Enfin, les photographies en noir et blanc, contribuent à en faire un livre agréable a "picorer" ( je suis plus réservé sur les dessins d'enfants: le livre est clairement destiné à des adultes et je n'ai pas trouvé nécessaire leur présence en forme de clin d'oeil appuyé au titre)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nathv
  13 janvier 2019

Je remercie les éditions Omnibus, via la Masse Critique de Babelio, de m'avoir fait parvenir cet ouvrage.
Il ne correspond pas à 100% aux récitations de mon enfance mais constitue, néanmoins, un très beau recueil de poèmes réunis par Albine Novarino-Pothier et Béatrice Mandopoulos. Ce livre est agrémenté de magnifiques photographies et de courtes annotations sur les auteurs - bien souvent anecdotiques et, pour moi, inconnues.
J'ai beaucoup apprécié de retrouver ces textes aux accents connus, un petit parfum d'enfance ou d'adolescence dans l'air.
Cet ouvrage ne se lit pas d'une traite mais servira plutôt d'ouvrage de référence dans la bibliothèque familiale.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
BruideloBruidelo   28 avril 2020
Le pré est vénéneux mais joli en automne
Les vaches y paissant
Lentement s’empoisonnent
Le colchique couleur de cerne et de lilas
Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-là
Violâtres comme leur cerne et comme cet automne
Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne

(Guillaume Apollinaire - Alcools)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
BruideloBruidelo   30 avril 2020
Il pleure dans mon cœur
Comme il pleut sur la ville.
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur?

[…]
Il pleure sans raison
Dans ce cœur qui s’écœure.
Quoi! nulle trahison?...
Ce deuil est sans raison.

C’est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi,
Sans amour et sans haine,
Mon cœur a tant de peine!

(Paul Verlaine - Romances sans paroles)
Commenter  J’apprécie          252
ladesiderienneladesiderienne   04 juillet 2019
Il faut relire ces trésors de notre enfance et de notre adolescence - qui sont ceux de la littérature française - puis les lire à d'autres qui ne les connaissant pas encore les adopteront vite comme viatiques afin qu'aux heures d'agacement, de mélancolie verlainienne, de spleen baudelairien ou de doute, la poésie vienne remplir son plein office : celui de nous aider à vivre.
Commenter  J’apprécie          50
NayacNayac   31 décembre 2018
Verhaeren; le chaland

Sur l’arrière de son bateau,
Le batelier promène
Sa maison naine
Par les canaux.

Elle est joyeuse, et nette, et lisse,
Et glisse
Tranquillement sur le chemin des eaux.
Cloisons rouges et porte verte,
Et frais et blancs rideaux
Aux fenêtres ouvertes.

.....
Commenter  J’apprécie          30
NayacNayac   31 décembre 2018
Eluard; la courbe de de tes yeux

La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont toujours pas vu.
Commenter  J’apprécie          20

Dans la catégorie : Recueils, anthologiesVoir plus
>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Poésie française>Recueils, anthologies (61)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1164 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre