AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207117014
Éditeur : Denoël (20/03/2014)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Australie, au coeur du bush de Tasmanie, xix e siècle. Hannah, six ans, et son amie Becky, sept ans, décident d’aller pique-niquer avec les parents d’Hannah. Au milieu de l’aprèsmidi, une puissante tempête éclate. Les adultes se noient, et les deux fillettes se retrouvent seules et perdues au coeur de la dense forêt, alors que la nuit commence à tomber. Toutes deux effrayées, elles trouvent refuge dans une grotte où sommeille un couple de tigres de Tasmanie. Les deu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Lagagne
  24 avril 2014
Un roman bien prenant qui se lit très rapidement.
C'est de la littérature, hein, il faut accepter certaines choses, même si cela ne paraît pas toujours crédible. Pour ma part, c'est la transformation en "tigres" des fillettes qui manque de réalisme. Mais franchement, cela ne m'a pas gêné, j'ai accepté très facilement. La perte de la parole par une seule fillette perdue aurait été plus crédible, mais deux fillettes ensemble qui perdent tout de même la parole, ça me parait gros. Mais je n'ai jamais été élevé par des tigres, alors... La "transformation" est la partie qui m'a le plus happé dans ma lecture. Elle est décrite étape par étape, avec l'évolution psychologique des personnages, surtout Becky que j'ai trouvé excellente. Son père est aussi un personnage vraiment bien trouvé, il est complexe à souhait.
La seconde partie m'a moins plût, comparativement à l'autre. La chasse à la baleine me parle moins que le bush australien, je l'ignorais.
Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          130
zazimuth
  22 mars 2014
C'est tout d'abord un très beau livre publié par les éditions Denoël avec une couverture dont j'adore le graphisme.
Je l'ai dévoré en deux jours !
Les Enfants sauvages de Louis Nowra
C'est l'histoire de Hannah et Becky, deux fillettes (6 et 7 ans). Parties pique-niquer avec les parents d'Hannah alors que le père de Becky est en voyage d'affaire, ils sont pris dans une tempête au retour et leur bateau se retourne. Les deux fillettes sont rejetées sur la berge mais les parents meurent.
Hannah et Becky, lorsqu'elles émergent de l'épreuve découvre un tigre de Tasmanie qui les observe un peu à distance. D'abord effrayées, elles comprennent qu'il leur demande de les suivre. Désespérées, elles pensent qu'il va peut-être les ramener chez elles. Mais en fait, au bout de longues heures de marche, le tigre les conduit à sa tanière dans laquelle se trouve un deuxième animal.
Le récit raconte ensuite l'intégration des fillettes à l'univers des tigres dont elles adoptent le mode de vie et les comportement, apprenant à chasser, se nourrissant de viande crue, vivant la nuit.
Le dernier tiers du livre évoque le retour d'Hannah et Becky à la civilisation une fois que le père de cette dernière qui n'avait jamais perdu espoir les retrouve au bout de 4 ans.
La narration à la première personne est assez particulière puisqu'elle retranscrit les souvenirs d'Hannah devenue une vieille femme, Hannah qui a réappris la parole mais imparfaitement et dont le langage et l'énonciation sont donc tout à fait spéciaux.
J'ai trouvé cela passionnant ! La description du processus de « tigrisation » des fillettes qui perdent la parole pour ne plus communiquer que par cris, toux et aboiements, la constitution d'une nouvelle famille avec ses règles et sa hiérarchie et l'attachement qu'elles portent à leurs parents adoptifs. Mais plus encore je crois que j'ai été fascinée par la dernière partie avec la difficulté pour des êtres humains aussi jeunes à revenir sur cette évolution et perdre leurs nouvelles habitudes de vie.
Le passage de Hannah comme vigie sur un baleinier est aussi très intéressante.
Bref, un gros coup de coeur pour ce roman dont j'ai essayé de ne pas trop dévoiler afin d'en préserver la puissance.
Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Levant
  17 septembre 2015
Il manque une catégorie dans le statut de "Mes livres" sur le site de Babelio. C'est la suivante : "abandonné".
J'estime que même une fiction doit conserver un niveau de crédibilité. Sauf à s'afficher dans le fantastique. Aussi quand à la page 34, édition Pocket, la petite Hanna se met à mordre, sans plus de formalité, dans le corps ensanglanté et encore chaud de l'oiseau que le tigre vient de déposer devant elle, je dis stop. Ce n'est pas pour moi. Je passe à autre chose.
Commenter  J’apprécie          98
nowornever
  13 septembre 2014
Bon roman, sans plus. Dès le départ, on est mis au courant que le récit qui va se faire est un récit "post-événement" c'est-à-dire que l'héroïne porte un regard sur la passé.
Ainsi, son récit est enjolivé, il manque des détails certainement (notamment le temps) et beaucoup diront que l'adaptation des personnages au mode de vie des tigres se fait très rapidement à cause de cela. C'est bien plus tard que nous saurons combien de temps cette "escapade" a réellement duré.
Au contraire, c'est lorsqu'elle décrit leur réadaptation à la vie humaine que l'on réalise à quel point les deux fillettes ont été imprégnées de la vie animale.
Ce qui m'a le plus touchée c'est l'histoire d'amitié entre les jeunes filles, Hannah et Becky ainsi que leur amour farouche (malgré leur retour à la civilisation comme elle le disent) pour la vie naturelle.
Lecture agréable qui, même si l'histoire est censée être basée sur une histoire vraie, reste très fictionnelle... Peut-être à cause du récit à la première personne mais qui donne toute la force à ce "témoignage".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nyanko_senpai
  03 juin 2015
Le roman Les enfants sauvages de Louis Nowra dessert un très beau message sur la vie animale. Ce message est également très dur par rapport au comportement humain décrit dans le roman. L'opposition se fait par la malléabilité comportementale chez les enfants et l'intransigeance de ce que nous pouvons appelé « les hommes d'expérience » de l'Australie sauvage. Ces derniers font partis de ces hommes qui considèrent toute autre espèce animale pouvant provoquer des confrontations avec l'humain comme purement et simplement nuisible à l'homme et donc facilement exterminable.
Ici on vit l'histoire d'Hannah et de Becky toutes jeunes lorsqu'elles sont recueillies par un couple de tigres de Tasmanie. Elles deviennent sauvages, sentent en elles la vie comme la ressentent les animaux sauvages. Elles ont soif du sang de la vie comme les tigres avec lesquels elles vivent. La narration reste toujours très proche de cette conception du cycle de la vie, l'auteur la met très souvent en avant comme une notion complètement oubliée des hommes, celle de la nécessité de chasser pour pouvoir survivre, de bénéficier comme d'un présent de la vie des autres êtres vivants pour pouvoir continuer à vivre. Dans une société comme la notre qui voit l'abattage des animaux comme secondaire car non perceptible au consommateur, le roman met en avant un élément primaire de la simple survie naturelle.
Cet état de fait est propice au développement d'un discours manichéen dans lequel les fillettes représentent le bon côté du comportement avec les animaux et les adultes l'exact opposé à la compréhension animale. D'un côté il y a le combat pour la vie de l'autre celui pour la mort. J'ai été particulièrement sensible à cette dimension du roman notamment dans le personnage du père de Becky qui en vient à perdre son humanité également mais d'une manière totalement différente à la transformation des fillettes.
Amour primaire, incompréhension, famille et peur de ce qui est différent, de ce qui est différent de ce que la société et l'humanité transmettent comme modèle de vie. On entre ici dans une belle histoire d'amour du monde sauvage, dans une mise en évidence des déviances humaines.
Il faut toutefois s'accrocher un peu à ce roman car pour plus de vraisemblance l'auteur écrit à la manière d'Hannah qui a perdu l'usage de la parole lorsqu'elle était sauvage. le personnage d'Hannah est d'ailleurs partiellement resté sauvage. Elle n'a jamais réussie à bien s'intégrer. le style d'écriture est donc assez rébarbatif mais si l'on s'accroche le message transmis est magnifique.

Lien : http://bouquinautes.com/2015..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
HistoiresSansFin   12 septembre 2014
Des messages pleins d'humanité, qui sont agréables à rappeler de nos jours. Bien que le sujet soit dur, l'auteur ne cherche pas à nous apitoyer.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Les-experts-du-livreLes-experts-du-livre   01 décembre 2015
Le ciel est devenu tellement noir que ça ressemblait plus à la nuit qu'au jour. Mon père a crié par-dessus le vent et l'orage qu'il cherchait un endroit où s'abriter. Le fleuve était tellement agité que tout ce qu'on pouvait faire c'était se cramponner au bateau ou à quelqu'un quand on était secoué d'avant en arrière comme des poupées.[...] On a été pris ensuite dans un tourbillon et la barque s'est mise à tourner sur elle-même.[...] Je me suis sentie entraînée vers le fond comme si quelqu'un me tirait la jambe. Et puis j'ai vu le visage complètement paniqué de ma mère là juste devant moi, avant qu'elle ne disparaisse sous les eaux déchaînées.[...] C'est alors que j'ai vu mon père, la terreur se lisait sur son visage. Il hurlait mon nom. Quand il m'a vue il a tenté de venir m'aider mais la barque qui n'arrêtait pas de tourner sur elle-même l'a heurté à l'arrière de la tête et il a disparu sous l'eau.[...] Du coin de l'œil j'ai vue Becky près de la rive qui flottait dans les eaux plus calme.
J'ai choisi ce moment de l'histoire car pour moi, c'est le moment le plus important de l'histoire mais aussi c'est l'élément perturbateur de ce livre. Ce passage du livre est plein d'émotion comme: la peur ainsi que la tristesse.

Max le lecteur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : enfants sauvagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les enfants sauvages

Quel est l'auteur du livre?

Pierre Navré
Louis Nowra
Clément Dupont

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Les enfants sauvages de Louis NowraCréer un quiz sur ce livre