AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781539012696
262 pages
Les éditions des Jardins du Château (29/09/2016)
4.25/5   2 notes
Résumé :
Thomas a quitté sa région d'origine pour s'installer à Callières, une station balnéaire du sud de la France. Alors qu'il pense avoir coupé définitivement avec son passé pour retrouver la sérénité, il reçoit une lettre mystérieuse postée depuis Bédoncourt, une ville de sa région d'origine où il a vécu, dans l'est de la France. Cette lettre ne contient qu'un nombre écrit sur un papier : 40. Thomas va se transformer en détective pour connaître l'expéditeur et les raiso... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
A lire
Un très bon suspense qui vous tient en haleine du début jusqu'à la fin. Deux enquêtes semblables mais différentes. Deux personnages touchant et émouvant. Mais qui détient la vérité Eva ou Thomas ? A vous de le voir en lisant ce roman plein de rebondissement
Commenter  J’apprécie          200
Une assez belle histoire mais qui manque de suspense
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
C’était donc toi la personne qui appelait et dont j’entendais la respiration un court instant, puis qui raccrochait ! A l’époque, il y a quarante ans donc, j’avais cru à une personne qui se trompait de numéro et qui raccrochait en entendant ma voix, inconnue pour elle, dire Allo, qui est à l’appareil, allo ?
Aujourd’hui, avec la technologie, un numéro qui appelle est affiché et on peut savoir qui a appelé. Mais il y a 40 ans, c’était impossible. La technologie facilite la résolution des conflits amoureux !
Quoiqu’on puisse toujours appeler aujourd’hui en masquant son numéro et on revient alors 40 ans en arrière. Mais, au moins, on a le choix ; rester anonyme ou dévoiler son identité.
Commenter  J’apprécie          140
J’ai déjà entendu des hommes parler de femmes hautes sur jambes. C’est un fantasme masculin. Rassure-toi, nous, les petites, pouvons aussi avec les hauts talons devenir grandes.
Alors qu’une femme grande avec des talons, ça ne le fait pas, c’est trop – et faire fantasmer ces monsieurs. Surtout en martelant le sol avec nos petits pieds cambrés. Ils s’imaginent que nous allons les piétiner après consommations !
Commenter  J’apprécie          150
Parfois il faut savoir couper dans son passé, et parfois non. Moi, je suis revenu ici parce que je ne me sentais pas bien là où j’étais et ou vous êtes à présent. Et vous, vous revenez ici parce que vous pensez être appelé. Peut-être est-ce vrai, peut-être est ce faux ? Dans l’un ou l’autre cas, pensez à vous d’abord. Il faut savoir être égoïste de temps en temps.
Votre vie vous appartient. En revanche, ne suivez pas une route qui vous conduit à rencontrer un grave danger.
Commenter  J’apprécie          100
Après le bal des faux culs, lors de l’enterrement toutes ses personnes qui ne venaient plus, avant, parce que la maladie les faisait fuir mais qui, après affichaient une tête de circonstance. Thomas avait décidé de partir, le plus loin possible.
Commenter  J’apprécie          180
Leurs photos étaient celles que les jeunes d’aujourd’hui font. On s’exhibe sur les réseaux, en se tenant par le cou, dans des positions parfois olé olé, les filles au sol à quatre pattes avec gros plan sur le visage et fesse en l’air, les garçons derrière, tous sa pour simuler un gang bang comme dans un film de boules
Commenter  J’apprécie          130

autres livres classés : Languedoc-Roussillon (France)Voir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus



Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
562 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre