AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246861515
200 pages
Éditeur : Grasset (08/03/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
"Longtemps, je me suis couché de bonne heure". "Aujourd'hui, maman est morte". "DOUKIPUDDONKTAN, se demanda Gabriel, excédé". Voici trois premières phrases parmi les plus célèbres de livres ô combien célèbres. Elles ouvrent A la recherche du temps perdu, L'Etranger et Zazie dans le métro. Ce livre en contient quinze autres (plus deux interludes) que Laurent Nunez examine, mot après mot, signe de ponctuation après signe de ponctuation. Tout ce que l'on peut deviner d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gielair
  24 février 2020
Autrefois, naguère, alors étudiant au collégial, dans un cours de littérature, on m'a demandé, plus d'une fois, d'interpréter des oeuvres, d'exprimer ce que l'auteur a bien pu vouloir dire dans le texte qu'il nous a livré. Je me suis toujours opposé à cette façon d'aborder un texte, prétextant que chaque lecture est en elle-même une oeuvre de création et qu'il n'existe donc pas d'interprétation canon d'un roman, d'un poème ou de toute oeuvre écrite. Je me souviens qu'en équipe, nous avions eu à présenter la lecture d'une oeuvre poétique. Après que nous en ayons fait la lecture à haute voix, l'enseignante nous en réclamait l'analyse. Nous avons alors refusé de fournir une analyse autre que celles que chacun des auditeurs de la classe avait spontanément faites à l'écoute du texte. Je ne crois pas que ce fut bien reçu de la part de l'enseignante.
Tout cela pour dire que l'analyse littéraire formelle, scolastique et dogmatique ne m'intéresse point. Mais le jeu auquel se livre Laurent Nunez dans L'énigme des premières phrases est tout autre, même s'il emprunte à l'analyse littéraire le langage ainsi que la forme. Cela est réalisé avec une approche ludique telle que la réception ne peut qu'en être teintée. C'est donc avec une ouverture de bon aloi que je me permettais de passer d'un chapitre à l'autre, d'une décortication de première phrase à une autre, de « Aujourd'hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » de Camus à « Doukipudonktan, se demanda Gabriel excédé. » de Queneau. Nunez détricote ces incipits connus ou d'autres qui le sont moins, en cherchant de mot en mot, littéralement, un sens que le lecteur qu'il est peut lui attribuer et relire ainsi l'oeuvre entière dans le germe que constitue cette première phrase. Certains y voient peut-être une oeuvre d'érudition, j'ai voulu y voir une expédition jubilatoire dans l'univers littéraire. Collectionneur à mes heures de premières phrases, je ne pouvais d'aucune façon y être insensible.
Lien : http://rivesderives.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
LeMonde   07 avril 2017
Il se penche, loupe à la main, ses instruments d’analyse cachés dans sa manche, mais sans jamais laisser la rhétorique moucher ses intuitions, sur dix-sept de ces incipit, célèbres ou non.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gielairgielair   24 février 2020
Vers quel visage avez-vous souri pour la première fois ?
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Laurent Nunez (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Nunez
Sous les feux de la critique cette semaine, deux romans. le premier, "Les orages", est signé Sylvain Prudhomme (Par les routes, Prix Femina en 2019) et le second, "Alegria", d'une figure de l'avant-garde littéraire espagnole, Manuel Vilas.
Pour en parler, aux côtés de Lucile Commeaux : Elisabeth Philippe, journaliste et critique littéraire à L'Obs et Laurent Nunez, écrivain et éditeur
"Les orages" de Sylvain Prudhomme Sylvain Prudhomme explore ces moments où un être vacille, où tout à coup il est à nu. Heures de vérité. Bouleversements parfois infimes, presque invisibles du dehors. Tourmentes après lesquelles reviennent le calme, le soleil, la lumière.
"Alegria" de Manuel Vilas “La joie venait toujours après la peine”, chante Apollinaire, "Alegría" tend résolument du côté de la lumière et Manuel Vilas offre, après "Ordesa", un grand livre solaire. Son audace littéraire et sa capacité à transfigurer l'intime en universel le désignent comme un de nos écrivains contemporains majeurs.
+ Lire la suite
autres livres classés : sur l'écritureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
898 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre