AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782723461832
59 pages
Éditeur : Glénat (01/10/2008)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 269 notes)
Résumé :
En temps de guerre tous les clients sont bons à prendre. Y compris les nazis. Le second tome de la grande saga de Fabien Nury et Sylvain Vallée, unanimement saluée par la critique et les lecteurs.1940. La guerre secoue le monde. L'ascension sociale de Joseph Joanovici le ferrailleur pourrait en être contrariée. Si ce n'est que les armées, pour fabriquer leur matériel de mort, se révèlent grandes consommatrices de métaux. Et que des métaux de toutes sortes, Joseph en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  26 avril 2014
La Rochelle, 1940. Sur les quais, les Juifs tentent par tous les moyens de fuir la France vers les Etats-Unis. Joseph Joanovici est de ceux-là. Par dessus tout, il essaie de mettre sa femme et ses filles en sécurité. Pour cela, il a réservé un billet en première classe pour un départ dès le lendemain. Mais, sur un coup de tête, il change d'avis et décide de rester en France pour régler quelques affaires. En effet, ayant dégoté un faussaire réputé pour trafiquer les passeports, il espère pouvoir rester encore un peu pour traiter avec les Allemands sur le marché des métaux. C'est donc en compagnie de Lucie, son assistante et maîtresse, et de ce monsieur Bravo qu'il rejoint Paris. Une fois arrivés, il lui demande de refaire ses papiers puis ceux de ses employés. Dès lors, il reçoit la visite d'un capitaine de l'armée allemande qui lui demande de travailler pour lui à un prix confortable. Les affaires reprennent très vite pour l'entreprise mais les trahisons et les coups bas ne sont jamais bien loin...
Fabien Nury nous offre un second tome tout en continuité avec le premier. le scénario est tout aussi passionnant et la narration, plus linéaire ici, est rondement menée. Nous suivons toujours les tribulations de Joseph Joanovici, un ferrailleur émigré roumain d'origine juive qui a fait fortune pendant la guerre sur le marché des métaux. Ici, l'on montre un homme encore plus étrange dont les motivations restent ici sans réponses. de nombreuses personnes font leur apparition tandis que d'autres se dévoilent, montrant ainsi leurs bassesses ou leurs forces. le dessin est minutieux, les détails font mouche et les cadrages sont de toute beauté. Les couleurs siéent parfaitement à cette ambiance de guerre.
Il était une fois en France, le vol noir des corbeaux... de haut vol!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
TheWind
  02 mai 2018
Si le tome 1, en guise d'introduction, virevoltait entre des moments charnière de la vie de Joseph Joanovici, ce tome 2 se consacre exclusivement aux années 1940-1941.
Les Allemands occupent la France. La belle aubaine pour Joseph !
Au lieu de fuir en Amérique avec sa petite famille, il trouve une bien meilleure idée : vendre du métal à l'ennemi occupant.
Oui, c'est moche et collabo à ce point, on peut difficilement faire mieux.
Mais, Joseph a plus d'un tour dans son sac et imagine un plan pour duper les allemands.
De quoi alléger sa conscience, peut être ??
Cela, c'est moins sûr quand on lit ce qui suit.
Quel personnage ambivalent ce Joanovici ! Il joue sur tous les tableaux et ne songe qu'à une chose : sauver sa peau.
Il est bien sûr difficile pour le lecteur de s'attacher à un tel personnage principal et encore moins aux personnages secondaires bien campés dans leur rôle d'officier occupant méprisant, de policier français véreux, de voyous sans vergogne..
Bref, c'est pas du joli, joli...
Le vol noir des corbeaux, on aimerait l'entendre un peu moins souvent !
Toujours est-il que cette BD nous plonge habilement dans cette période de l'Occupation, nous montrant à quel point il était bien difficile quand on était juif d'échapper à son sort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          293
saigneurdeguerre
  29 octobre 2020
17 juin 1940. La Rochelle.
Des milliers de gens se massent sur les quais pour embarquer et fuir la France car la défaite française ne fait plus aucun doute. Joseph Joanovici et sa secrétaire Lucie paient une importante somme au commandant du paquebot qui est à quai pour disposer de trois cabines, soit six couchages, en première classe. Joseph a prévu, outre lui-même, de faire partir son épouse, ses deux filles, son frère aîné et Lucie, sa secrétaire. L'Amérique les attend.
Mais un rendez-vous avec un curieux personnage va le faire changer d'avis : il va rester en France, malgré qu'il soit juif et que les Allemands seront présents pratiquement partout dans quelques heures…
Critique :
Joseph Joanovici est un homme plein de ressources. Juif et analphabète, arrivé sans le sou en France, il a su y trouver sa place et se faire de l'argent ! Beaucoup d'argent ! le fait qu'il délaisse sa famille, ne la voyant que très rarement, ne signifie nullement qu'il ne s'en préoccupe pas. Il a prévu de quitter la France… Mais ce faisant, c'est tout perdre ! Or la fortune qu'il s'est bâtie, il tient plus que tout à la préserver. Mais comment la préserver s'il abandonne le pays où elle se trouve. Prenant le risque d'y laisser sa peau, et celles de son épouse et de ses enfants, il décide de rester et de jouer la carte de la collaboration avec les Allemands. Il pense avoir les moyens de sauver sa peau… Et de continuer à s'enrichir malgré, ou grâce à, l'occupation…
Fabien Nury retranscrit à sa manière l'histoire de Joseph Joanovici, personnage qui a réellement existé et qui a connu un destin fabuleux durant la guerre. Les dessins de Sylvain Vallée sont toujours aussi puissants, aussi évocateurs et détaillés. N'oublions pas Delf, la coloriste qui réalise une fois encore un excellent travail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
umezzu
  21 décembre 2019
Avec ce tome d'Il était une fois en France, on entre dans le vif du sujet.
1940, c'est la déroute. le personnel politique fuit. le premier réflexe de Joseph Joanovici, juif, ferrailleur qui a fait fortune, est de mettre à l'abri sa famille. Puis il décide de profiter de la situation pour mieux s'enrichir avec l'occupant. le tout non sans quelques frayeurs. Il lui faut trouver de faux papiers, pour lui, comme pour tout son personnel, juif également. Il collecte les métaux de toute la France occupée pour les monnayer aux forces allemandes. Son business marche bien, l'or s'entasse. Il y ajoute un peu de vice en mêlant à ses métaux quelques impuretés, et tant mieux si cela provoque des incidents dans la production militaire allemande.
La France occupée subit la botte nazie. Et Joanovici doit changer de protecteurs. Il se retrouve désormais lié à la lie de l'occupation : la Gestapo française, la Carlingue, menée par Lafont et Bonny (déjà connu pour son implication dans le scandale Stavisky avant guerre). Lesquels lui arrangent ses démêlés, tant avec d'autres truands, qu'avec les autorités qui vérifient sa non judaïcité. Joseph fini d'ailleurs l'album avec un diplôme attestant de son origine aryenne, entre deux SS, avec une carte de la Gestapo.
Vallée sait remarquablement traduire les conflits intérieurs de Joanovici, coincé entre sa survie, celle de ses proches, son habilité aux trafics, son art de la flatterie et de la corruption.. Il y ajoute un joli minois, celui de Lucie, qui ressemble quand même beaucoup à Scarlett Johansson.
Ce tome est peut être le plus fort de la série, celui où les circonstances obligent Joanovici à des associations contre nature et où il continue malgré tout sa route. Il peut en plus parfaitement se lire indépendamment des autres tomes.
Un BD exceptionnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
tchouk-tchouk-nougat
  15 mai 2018
Juin 1940, Jospeh s'apprête à fuir en Amérique quand l'opportunité d'avoir de faux papiers lui est offerte. Il peut ainsi rester à Paris et continuer de faire des affaires même s'il faut pour cela collaborer avec les allemands.
Si le premier tome alternait différentes périodes de la vie de Joseph, celui-ci suit l'ordre chronologique. D'un côté c'est plus simple à suivre.
La période s'étire entre 1940 et 1942 et l'on voit Joseph faire des pieds et des mains pour maintenir ses affaires. Et ce que l'on peut dire c'est qu'il s'en sort très bien! Bien sur être juif en cette période lui vaut pas mal de déboires et l'on voit Joseph petit à petit se compromettre et de plus en plus s'embourber dans des situations déplaisantes qui lui vaut de renier ses origines.
Jospeh Joanovici est vraiment un personnage complexe, capable d'horreur pour sauver sa peau et ses affaires mais en même temps non dénué d'un certain humanisme. Un personnage intéressant qui fait toute la valeur de cette BD même si on peine à le trouver complétement sympathique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
sevm57sevm57   16 avril 2016
Je peux te payer chaque semaine. Y a un dicton chez moi, en Roumanie.....
......un dicton qui dit "mieux vaut une vache à traire....qu'une vache à tuer"
Commenter  J’apprécie          80
MissGMissG   11 juillet 2013
Je le connais comme honnête homme, serviable et grand travailleur. L'argent qu'il gagne, il le donne en partie à ceux qui sont plus malheureux que lui et je ne crois pas que ce soit dans les habitudes d'un juif.
Commenter  J’apprécie          40
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   15 mai 2018
Tu as tort de te laisser aller... La générosité c'est passé de mode.
Commenter  J’apprécie          110
MissGMissG   11 juillet 2013
- Vois-tu, Joseph pour moi tu n'es qu'un sale youpin !
- Et euh ... Combien ça coûte de ne plus l'être ?
Commenter  J’apprécie          40
MissGMissG   11 juillet 2013
Je nous ai construit une vie dans ce pays. J'ai fait fortune dans ce pays. Et maintenant tu veux me voir fuir comme les autres ? Non, pas question ... pas moi.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Fabien Nury (80) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabien Nury
Matthieu Bonhomme publie avec Fabien Nury, la suite de Charlotte de Belgique, future impératrice du Mexique. Il explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour la dessiner. Montage : Claire Sarfati Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/culture/bande-dessinee-bonhomme-et-nury-charlotte-imperatrice-naissance-d-une-femme-d-etat Plus de "Comment j'ai dessiné... : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD Plus de bande dessinée sur France Inter : https://www.franceinter.fr/theme/bande-dessinee
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3849 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..