AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Il était une fois en France, Tome 2 : Le vol noir des c.. (28)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
marina53
  26 avril 2014
La Rochelle, 1940. Sur les quais, les Juifs tentent par tous les moyens de fuir la France vers les Etats-Unis. Joseph Joanovici est de ceux-là. Par dessus tout, il essaie de mettre sa femme et ses filles en sécurité. Pour cela, il a réservé un billet en première classe pour un départ dès le lendemain. Mais, sur un coup de tête, il change d'avis et décide de rester en France pour régler quelques affaires. En effet, ayant dégoté un faussaire réputé pour trafiquer les passeports, il espère pouvoir rester encore un peu pour traiter avec les Allemands sur le marché des métaux. C'est donc en compagnie de Lucie, son assistante et maîtresse, et de ce monsieur Bravo qu'il rejoint Paris. Une fois arrivés, il lui demande de refaire ses papiers puis ceux de ses employés. Dès lors, il reçoit la visite d'un capitaine de l'armée allemande qui lui demande de travailler pour lui à un prix confortable. Les affaires reprennent très vite pour l'entreprise mais les trahisons et les coups bas ne sont jamais bien loin...

Fabien Nury nous offre un second tome tout en continuité avec le premier. le scénario est tout aussi passionnant et la narration, plus linéaire ici, est rondement menée. Nous suivons toujours les tribulations de Joseph Joanovici, un ferrailleur émigré roumain d'origine juive qui a fait fortune pendant la guerre sur le marché des métaux. Ici, l'on montre un homme encore plus étrange dont les motivations restent ici sans réponses. de nombreuses personnes font leur apparition tandis que d'autres se dévoilent, montrant ainsi leurs bassesses ou leurs forces. le dessin est minutieux, les détails font mouche et les cadrages sont de toute beauté. Les couleurs siéent parfaitement à cette ambiance de guerre.

Il était une fois en France, le vol noir des corbeaux... de haut vol!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
TheWind
  02 mai 2018
Si le tome 1, en guise d'introduction, virevoltait entre des moments charnière de la vie de Joseph Joanovici, ce tome 2 se consacre exclusivement aux années 1940-1941.
Les Allemands occupent la France. La belle aubaine pour Joseph !
Au lieu de fuir en Amérique avec sa petite famille, il trouve une bien meilleure idée : vendre du métal à l'ennemi occupant.
Oui, c'est moche et collabo à ce point, on peut difficilement faire mieux.
Mais, Joseph a plus d'un tour dans son sac et imagine un plan pour duper les allemands.
De quoi alléger sa conscience, peut être ??
Cela, c'est moins sûr quand on lit ce qui suit.

Quel personnage ambivalent ce Joanovici ! Il joue sur tous les tableaux et ne songe qu'à une chose : sauver sa peau.
Il est bien sûr difficile pour le lecteur de s'attacher à un tel personnage principal et encore moins aux personnages secondaires bien campés dans leur rôle d'officier occupant méprisant, de policier français véreux, de voyous sans vergogne..

Bref, c'est pas du joli, joli...
Le vol noir des corbeaux, on aimerait l'entendre un peu moins souvent !

Toujours est-il que cette BD nous plonge habilement dans cette période de l'Occupation, nous montrant à quel point il était bien difficile quand on était juif d'échapper à son sort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
tchouk-tchouk-nougat
  15 mai 2018
Juin 1940, Jospeh s'apprête à fuir en Amérique quand l'opportunité d'avoir de faux papiers lui est offerte. Il peut ainsi rester à Paris et continuer de faire des affaires même s'il faut pour cela collaborer avec les allemands.

Si le premier tome alternait différentes périodes de la vie de Joseph, celui-ci suit l'ordre chronologique. D'un côté c'est plus simple à suivre.
La période s'étire entre 1940 et 1942 et l'on voit Joseph faire des pieds et des mains pour maintenir ses affaires. Et ce que l'on peut dire c'est qu'il s'en sort très bien! Bien sur être juif en cette période lui vaut pas mal de déboires et l'on voit Joseph petit à petit se compromettre et de plus en plus s'embourber dans des situations déplaisantes qui lui vaut de renier ses origines.
Jospeh Joanovici est vraiment un personnage complexe, capable d'horreur pour sauver sa peau et ses affaires mais en même temps non dénué d'un certain humanisme. Un personnage intéressant qui fait toute la valeur de cette BD même si on peine à le trouver complétement sympathique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
jamiK
  31 mai 2018
Pas de sauts dans le temps, pas de flashbacks, le récit de ce deuxième volet de la saga de Joseph Joanovici est ici linéaire, et est consacré à l'occupation allemande. Il joue un jeu dangereux, bien que juif, il préfère faire fructifier ses affaires en France plûtôt que de fuir au États-Unis. Le côté ambigu du personnage est entretenu avec maestria, et c'est là qu'est tout l'intérêt de la série et c'est ce qui nous tient en haleine et nous donne envie de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          150
BlackWolf
  24 juillet 2013
En Résumé : J'ai passé de nouveau un excellent moment de lecture avec ce second tome dont l'intrigue continue à se densifier et à monter doucement en tension et en violence au fils des pages. le personnage de Joseph se révèle toujours aussi ambigu et il est vraiment difficile de se faire un jugement face à ses choix et ses décisions. Les personnages qui gravitent autour de lui sont humains et tout aussi intéressants à découvrir. L'univers de la seconde guerre mondiale, avec sa souffrance et l'occupation, se révèle bien retranscrite. Concernant les graphismes ils sont toujours aussi réalistes et captivant, nous plongeant facilement dans cette histoire, jouant parfaitement sur les émotions et l'ambiance mise en place. Je lirai la suite de ce cycle avec grand plaisir.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          100
Lunedor
  13 mai 2016
Après un premier tome d'introduction sur l'enfance, la venue en France et l'ascension sociale de M. Joseph Joanovici à l'origine petit ferrailleur. On entre ici dans le vif du sujet, le début de la seconde guerre mondiale, la prise de Paris, l'occupation par les nazis, et la dure répression envers le peuple juif qui se met en place.

Fuir ou rester ? le risque est grand mais M.Joseph n'hésite pas. Dans ce deuxième tome nous sommes les témoins de la mise en place de ses affaires durant cette année 1940 et de l'éloignement qu'il va créer vis-à-vis de sa famille. Désintéressement ou amour ? Je vous laisse le soin de vous en faire votre avis au fil des pages d'une très belle bande dessinée.
Commenter  J’apprécie          70
sevm57
  17 avril 2016
Dans ce second tome, on plonge dans les heures noires de l'occupation.
Le comportement de Joseph Joanovici est aussi trouble que la période que vivent les personnages.
J'ai néanmoins apprécié que le scénario soit plus linéaire que dans le premier tome et je vais poursuivre cette excellente série.
Commenter  J’apprécie          60
MissG
  11 juillet 2013
S'il avait été possible d'éprouver un peu de compassion à l'égard de Joseph Joanovici, elle fond ici comme neige au soleil.
Il est peu courant en littérature qu'un personnage aussi peu sympathique fasse office de personnage principal, ici c'est pourtant le cas mais je n'irai pas jusqu'à dire qu'il provoque une réaction épidermique.
Son passé permet d'expliquer partiellement pourquoi il est ainsi, mais n'excuse pas sa conduite envers sa famille : il délaisse sa femme et ses filles et vit ouvertement avec sa secrétaire Lucie, la bien-nommée Lucie-Fer, il charge son frère de veiller sur sa famille pendant qu'il négocie des affaires avec les allemands et s'enrichit, énormément, toujours plus sûr de lui et plus revanchard sur la vie : "Je nous ai construit une vie dans ce pays. J'ai fait fortune dans ce pays. Et maintenant tu veux me voir fuir comme les autres ? Non, pas question ... pas moi.".
Il n'empêche que l'occupant sait bien lui rappeler son statut de juif : "Vois-tu, Joseph pour moi tu n'es qu'un sale youpin !", ce qui ne démonte pas pour autant l'assurance de Joseph Joanivici : "Combien ça coûte de ne plus l'être ?", et la scène finale où il obtient son certificat d'aryanisation est violente d'un point de vue psychologique.
C'est là que réside toute la complexité du personnage : il gère ses affaires mais il protège aussi sa famille en la mettant à l'abri du besoin et des rafles qui deviennent plus nombreuses tout en se montrant généreux avec d'autres personnes : "Je le connais comme honnête homme, serviable et grand travailleur. L'argent qu'il gagne, il le donne en partie à ceux qui sont plus malheureux que lui et je ne crois pas que ce soit dans les habitudes d'un juif.".
Difficile de cerner ce personnage, mais malgré le peu d'attrait qu'il exerce sur moi je prends plaisir à lire son histoire racontée par Fabien Nury et mise en image par Sylvain Vallée.
Encore une fois, je reconnais un gros travail de recherches pour bâtir le scénario, l'ambiance de l'époque est bien reconstituée et les dessins de Sylvain Vallée servent bien l'histoire.
Je trouve que les personnages sont expressifs et que cela reflète leurs caractères.
Ainsi, Eva, la femme de Joseph, a le visage taillé à coup de serpe, une bouche dure et des traits crispés, il faut dire qu'elle est agacée par l'attitude de son mari et que je ne peux que lui donner raison ; Lucie est d'une certaine beauté mais ses yeux reflètent qu'il vaut mieux se méfier d'elle ; Joseph sous son aspect rond n'en est pas pour autant jovial ; quant aux allemands ils sont peu sympathiques sans que cela tombe toutefois dans le cliché.

Nettement moins brouillon que le précédent opus, "Le Vol Noir des Corbeaux" dresse une France sombre dans l'époque tourmentée de la Seconde Guerre Mondiale à travers le personnage tout aussi sombre et complexe qu'était Joseph Joanovici.
Une belle saga littéraire a vu le jour.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Vexiana
  04 juin 2018
Dans ce second tome, l'histoire est plus linéaire que dans le premier et l'histoire gagne en lisibilité.
Monsieur Joseph ménage la chèvre et le choux et arrive à louvoyer dans le Paris de l'occupation en liant des amitiés dangereuses.
C'est vraiment une histoire très intéressantes et d'autant plus passionnante qu'elle repose sur une histoire vraie.
Le personnage de Joseph est très riche, ambigu et complexe mais reste très humain, tout comme les personnages qui l'entourent.
J'aime beaucoup le personnage de Lucie, qui présente un caractère fort et entier. J'espère qu'on en apprendra plus sur elle dans les tomes prochains.
Le dessin est toujours très bon.
Vite, la suite!
Commenter  J’apprécie          50
badpx
  14 avril 2018
Contrairement au premier tome, le récit ici reste chronologique, et j'avais bien aimé cet exercice scénaristique qui consistait à faire en permanence des bons dans le temps, tout en gardant un récit parfaitement cohérent. Là, l'histoire me semble racontée d'une façon un peu simpliste.
Par contre, le sujet est tout de même édifiant : ce personnage mérite en effet qu'on raconte (même si ça peut être parfois romancé) sa vie. Et il devient difficile, et même impossible de poser un jugement sur ses agissements. Et je dois avouer que sa posture pendant l'occupation me laisse un peu perplexe quant à sa motivation.
C'est troublant, voir gênant.
Commenter  J’apprécie          50


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3493 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre