AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Brüno (Autre)
EAN : 9782205086607
180 pages
Éditeur : Dargaud (15/05/2020)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 129 notes)
Résumé :
Chris Kyle est un héros. Ancien sniper chez les Navy Seals durant la deuxième guerre d'Irak, il a tué plus de 160 "cibles". Au faîte de sa gloire (Clint Eastwood a même acheté les droits de son autobiographie, best-seller aux États-Unis, pour en faire un film – ce sera "American Sniper"), Chris Kyle dédie sa vie à aider ses anciens camarades de combats marqués aussi bien physiquement que mentalement par la guerre. Eddie Ray Routh est l'un d'entre eux.
Le 2 f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  08 novembre 2020
Ancien Navy Seal, sniper, Chris Kyle, surnommé "La légende", est le recordman du nombre de tués homologués de toute l'histoire de l'armée américaine. Quatre guerres en Irak et trois années sur le terrain lui ont valu de nombreuses médailles. En ce début 2013, Chris Kyle est un homme comblé : heureux en ménage avec sa femme, Taya, et ses deux enfants ; un livre autobiographique, coécrit avec Scott McEwen et Jim Defelice, numéro 1 des ventes et dont les droits ont été cédé à Warner, fondateur d'une entreprise de sécurité privée. Après quelques années difficiles où il semble qu'il ait été victime de PTSD (Post-Traumatic Stress Disorder), il consacre beaucoup de temps à aider ses anciens camarades de combat, en particulier les blessés graves et les handicapés, en les invitant sur un champ de tir conçu et aménagé pour lui. Et c'est là que le drame va se jouer, en ce 2 février 2013, lorsque, avec son meilleur ami, Chad, il y emmène Eddie Ray Routh, un ancien marine souffrant de stress post-traumatique. Celui-ci les abat froidement, en treize coups de feu, mettant fin à "La légende"...
Après Clint Eastwood et son film "American Sniper" (avec Bradley Cooper incarnant Chris Kyle), Brüno et Fabien Nury s'attaquent à La légende en nous proposant un roman graphique captivant et saisissant de bout en bout. Ici, non seulement le scénariste retrace le parcours de Chris Kyle mais il s'attarde également sur le tueur, Eddie Ray Routh (en tentant d'expliquer pourquoi et comment il a tué Chris et son ami), sur le procès retentissant, sur la veuve, Taya Kyle (une femme fatale qui semble profiter de l'homicide de son mari pour "légitimer" les armes), sur l'Amérique toute entière encore endeuillée par les attentats du 11 septembre. Sans parti pris, sans porter aucun jugement sur les différents protagonistes, il met intelligemment en lumière les tenants et les aboutissants et les contre-vérités. Savamment documenté (à partir d'interviews, de vidéos...) et pertinent, cet album, d'une grande richesse, se révèle au final très instructif et passionnant. Graphiquement, le trait inimitable et anguleux de Brüno sied parfaitement à ce récit, avec un découpage habile et varié.
Percutant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          732
mariech
  24 juillet 2020
J'avais vu le film de Clint Eastwood American Sniper avec Bradley Cooper , je connaissais donc la vie de ce marine américain , devenu un héros aux yeux de la plupart des américains .
C'est en lisant une critique de ce roman graphique sur Babelio que j'ai fait le rapprochement, j'ai un peu hésité avant de le lire et je dois dire que j'ai été plus qu'agréablement surprise par cette lecture .
Ce qui m'a le plus frappée , c'est le destin de ces deux marines , Chris Kyle , le héros qui a à son actif d'avoir de sniper , la mort de 160 , disons cibles , personnage montré en exemple , formant avec sa femme et ses deux enfants une famille presque modèle , lui le père et mari aimant , une famille chrétienne précise - t - on .
De l'autre côté , le tueur de Chris Kyle , Eddie Ray Routh , un marine raté , qui n'a même pas participé aux combats mais qui souffre néanmoins de stress post traumatique , ce fameux PTSD .
Eddie Ray Routh qui est célibataire , qui n'arrive pas à reprendre le cours normal de sa vie , qui doit retourner vivre chez ses parents , qui sombre dans l'alcool et la toxicomanie.
A tel point que la mère d'Eddie Ray Routh , va jusque supplier Chris Kyle , de prendre son fils dans son programme de réhabilitation ...par les armes .
Je vous conseille fortement la lecture de cette BD qui m'a donné envie d'en apprendre encore plus sur cette histoire au dénouement tragique , sur le destin si différent de ses deux hommes .
Chacun se fera un avis sur le traitement médiatique diamétralement opposé fait aux deux protagonistes .
Un avis sur le combat de la veuve également que la BD évoque longuement .
Bonne lecture ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
jamiK
  09 décembre 2020
Nury et Brüno, le duo de Tyler Cross, racontent une Amérique cette fois-ci bien réelle, avec son culte du héros, la fascination des armes, son mode de vie tourné sur les médias, du spectacle, Hollywood, les procès, le virilisme, le sensationnel, la religion…
Chris Kyle est un personnage bien réel, un sniper des Navy Seals qui possède un palmarès de tireur hors norme, un tueur en série transformé en héros national, Clint Eastwood réalisera un film sur sa vie, “American Sniper”, que je n'ai pas vu. Après s'être retiré de l'armée, Chris Kyle organise des stages de tir pour les vétérans pour les aider à se reconstruire : “Soigner par les armes” ! Il sera assassiné par un de ces vétérans, Eddie Ray Routh, lors d'une séance de tir.
Cette bande dessinée a l'apparence d'un reportage très neutre, exposant des faits avec des extraits d'interviews, des reconstitutions réalistes, et même des spots publicitaires. le graphisme de Brüno est volontairement froid, chirurgical, avec des aplats net et intenses.
Pour arriver à faire passer un message fort, intransigeant, très critique voire acerbe sur un sujet sensible tout en gardant une impassibilité dans le ton, il faut du talent, et Nury et Brüno n'en manque pas. C'est un peu comme dans Madame Bovary de Flaubert décrivant la médiocrité bourgeoise de province avec une compassion de façade pour son héroïne. La démonstration est d'autant plus convaincante qu'elle semble nous laisser nous faire notre propre opinion.
Avec ce fait divers, et la description des personnages, les auteurs arrivent à nous raconter une Amérique pas vraiment reluisante, une société vertigineuse, glaçante, mais bien réelle. Avec Tyler Cross, ils nous présentaient un univers de Pulp Fiction, hollywoodien, spectaculaire, mais loin de la réalité. Ici, le fictif disparait pour nous montrer l'envers du décors, le spectaculaire est toujours là, mais c'est celui organisé pour une propagande ultra militariste, ils présentent les arguments des “pro-armes” sans les juger, l'intrigue se contente de placer les dérapages que ces idées induisent comme le Petit Poucet semant ses cailloux, il y a un crescendo qui monte sournoisement, on se fait complice malgré nous, on arrive même par moments à s'attacher à ces personnages, et on se fait secouer par les émotions contradictoires.
On ne peut rester impassible à cette lecture, un véritable coup de maître de la part de Nury et Brüno.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Foxfire
  29 mars 2021
Il fallait bien que ça arrive un jour, je suis déçue par une B.D du duo Nury et Bruno. En effet, « L'homme qui tua Chris Kyle » ne m'a pas convaincue. Je n'ai pas envie de m'attarder trop longuement sur cette déception, ma critique sera donc brève.
Le dessin de Bruno est toujours aussi chouette mais je trouve qu'il n'est pas mis en valeur par le scénario. le style de l'illustrateur se marie particulièrement bien avec les polars épurés et taiseux. Ce n'est pas le cas de « l'homme qui tua Chris Kyle » que j'ai trouvé extrêmement bavard. J'ai trouvé les pages d'interviews télévisées assez assommantes à la longue. Et je ne parle même pas du passage sur le film, franchement qu'est-ce que je m'en fous de la prise de muscles de Bradley Cooper ! Je me suis souvent ennuyée au cours de ma lecture.
Cette déception ne m'empêchera pas de lire d'autres titres de Nury et Bruno, que ce soit en duo ou séparément.
Commenter  J’apprécie          253
coquinnette1974
  10 septembre 2020
Je remercie chaleureusement les éditions Dargaud pour l'envoi, via net galley, du roman graphique : L'Homme qui tua Chris Kyle de Fabien Nury et Brunö.
Chris Kyle est un héros. Ancien sniper chez les Navy Seals durant la deuxième guerre d'Irak, il a tué plus de 160 « cibles ».
Au faîte de sa gloire, Chris Kyle dédie sa vie à aider ses anciens camarades de combats marqués aussi bien physiquement que mentalement par la guerre. Eddie Ray Routh est l'un d'entre eux.
Le 2 février 2013, l'inconnu Eddie Ray Routh abat la Légende Chris Kyle.
Ce livre raconte le crime – et ses conséquences.
J'ai découvert le personnage de Chris Kyle à travers L'Homme qui tua Chris Kyle car je vous avoue que je ne suis pas certaine d'avoir entendu parler de lui, ou alors je ne m'en souviens pas ! Je n'ai pas non plus vu American Sniper, mais du coup ça m'a donné envie de le regarder si un jour j'en ai l'occasion.
J'ai donc lu ce roman graphique avec curiosité et je l'ai trouvé très intéressant. C'est presque un documentaire, l'histoire est bien découpée, les faits sont analysés, il y a des témoignages. Je l'ai dévoré et j'ai beaucoup aimé cet ouvrage.
J'ai apprécié le ton, les faits, les dessins, bref ce fût une très bonne surprise.
Que vous connaissiez ou non Chris Kyle, je ne peux que vous invitez à lire vous aussi cette BD, je lui mets cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210


critiques presse (10)
LigneClaire   08 février 2021
Inspiré par la contre-culture et les mythologies américaines, Brüno écrit, album après album, une certaine histoire des USA à partir de réalités sanglantes et violemment contradictoires. Intitulée « America, America » en référence au film d’Elia Kazan, cette exposition rassemble pour la première fois une sélection de planches originales ainsi que des dessins inédits de Tyler Cross.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Telerama   08 février 2021
La mythologie des États-Unis est au cœur des bandes dessinées de Brüno.
Lire la critique sur le site : Telerama
Sceneario   20 juillet 2020
Le dessin de Brüno est superbe. Cette mise en scène, ces pages sont magnifiques, tout est parfait [...] Une œuvre forte, un magnifique album.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   30 juin 2020
L’Homme qui tua Chris Kyle, sous-titré Une légende américaine, alimente cette relation que le Vieux Continent entretient à l’adresse de la première puissance mondiale, entre fascination et dégoût. La vie du sniper est du pain béni, à la fois véritable héros et menteur invétéré, engagé au sein de la société civile et raciste patent.
Lire la critique sur le site : BDGest
LesEchos   02 juin 2020
Scénariste enquêteur, Fabien Nury nous en dit finalement plus que Clint Eastwood, qui arrête son film sur la mort du héros. Fidèle à son habitude, Fabien Nury prend un malin plaisir à jouer sur l'ambiguïté des personnages.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Lexpress   02 juin 2020
Un documentaire graphique, angoissant, porté par une logique sans faille qui n’est pas sans rappeler les films de Clint Eastwood. On découvre la sueur, la misère morale et la méchanceté qui ont préparé le terrain de ce fait-divers.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Culturebox   02 juin 2020
Cette BD n'est pas seulement l'histoire de Chris Kyle, ni celle de son assassin, pas plus que celle de la femme du sniper : c'est une description clinique de l'Amérique de Trump.
Lire la critique sur le site : Culturebox
BDZoom   02 juin 2020
Derrière la violence et le patriotisme, Nury et Brüno évoquent l'humain mais aussi les dérives d'une société saturée d'angoisses et de désinformations. Malins, ils parviennent fort heureusement à réimprimer la vérité sur la légende.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Telerama   02 juin 2020
Un album remarquable, puissante plongée dans l’Amérique d’aujourd’hui. Clinique, passionnante, maîtrisée, servie magnifiquement par le dessin de Brüno, cette enquête à rebours au pays des rednecks s’inscrit dans la lignée de De sang-froid, le chef-d’œuvre de Truman Capote.
Lire la critique sur le site : Telerama
Auracan   28 mai 2020
Graphiquement, Brüno va à l'essentiel, tout en se mettant parfois au diapason des outrances de cette histoire. Son trait épais et ses aplats de noir offrent aux protagonistes un aspect hiératique qui correspond bien à la dimension symbolique des faits. Par contre on appréciera ou pas le recours important à la répétition de certaines cases, souvent utilisée, il est vrai, dans des séquences de débats ou laissant la part belle aux dialogues.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   08 novembre 2020
"Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses."
Clint Eastwood dans "La bon, la brute et le truand" (Sergio Leone, 1966)
Commenter  J’apprécie          222
marina53marina53   08 novembre 2020
"Tuer un homme, c'est quelque chose. On lui prend tout ce qu'il a, et tout ce qu'il aurait pu avoir."
Clint Eastwood dans « Impitoyable » (1992)
Commenter  J’apprécie          190
marina53marina53   08 novembre 2020
Contrairement à ce que ta maman t'a dit, la violence règle bien des problèmes.
Commenter  J’apprécie          220
LadydedeLadydede   01 juin 2020
(À propos de l'adaptation d'American Sniper)
Entendant le nom de Cooper, Chris s'est permis une pointe d'humour texan.
- Le beau gosse ? Ouais, pourquoi pas... mais il faudrait peut-être que je l'attache à l'arrière de mon pickup et que je le traîne dans la poussière pendant une borne ou deux, histoire qu'il me ressemble vraiment.
Commenter  J’apprécie          40
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   15 mai 2020
À la mémoire de Chris Kyle
1974-2013

"Je suis bien meilleur comme père et comme mari que je ne l'ai jamais été comme sniper" (p. 106)
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
Videos de Fabien Nury (81) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabien Nury
Rencontre avec le scénariste de bande-dessinée et série Fabien Nury, à l'occasion de la série Canal "Paris Police 1900". Un polar historique qui plonge dans les noirceurs du Paris antisémite et décadent d'une année charnière.
autres livres classés : sniperVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3999 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..