AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782819506836
368 pages
Les Nouveaux Auteurs (06/01/2022)
4.48/5   82 notes
Résumé :
Le nouveau roman de Nicolas Nutten, Auteur Gagnant du Prix du Suspense psychologique 2020, et révélé par Bernard Minier


Par une nuit de Noël, l'horreur s'est invitée dans une famille heureuse de Norvège. Seule l'aînée survit au drame. Après une brève cavale, le tueur sanguinaire termine derrière les barreaux... Affaire classée.


Vingt-deux ans plus tard, à Paris, le commandant Sarda a sur les bras un cadavre réduit à l'ét... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
4,48

sur 82 notes
5
35 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

mariechrist67
  14 janvier 2022
J'ai eu la chance de lire ce livre en bêta lecture, et j'ai beaucoup aimé.
En décembre 1997, à Alesund en Norvège, Johanna Lyngstad est miraculeusement rescapée d'une tuerie familiale perpétrée par Lars Bransdal, tueur en série. Elle témoigne au procès de ce dernier et il écope de 21 ans de prison (peine maximale en Norvège).
En 2019, en région parisienne, une bande de jeunes trouvent dans un manoir abandonné : un squelette ligoté avec du fil de fer barbelé. L'enquête est confiée au Commandant Sarda et son équipe de la DRPJ de Paris.
A Montpellier Johanna vite le parfait amour avec Aymeric, soudain elle disparaît et l'enquête est confiée au Lieutenant de gendarmerie Romane Delmiez et son équipe. Il va de soi que les enquêtes vont faire découvrir beaucoup de fait inattendus. Les prétendus coupables se mêlent et s'entremêlent, comme les enquêtes d'ailleurs. Beaucoup de personnages interviennent. On va découvrir au fil de l'enquête du squelette Camille et Aurore Jourdain. Qui a tué ? qui tue car les victimes vont se succéder ? Une intrigue bien menée. La fin m'a laissée sur ma faim (sans faire de jeu de mots) mais peut-être aurons-nous une suite !
Un roman addictif. Quand on le commence on a du mal à le quitter tant l'histoire est prenante, beaucoup de rebondissements.
L'auteur a une belle écriture, il sait entretenir le suspense, les personnages sont bien choisis, ils entrent bien dans l'histoire, il est vrai qu'entre les deux équipes enquêtrices j'ai eu parfois du mal à me souvenir qui est qui (beaucoup de noms à retenir pas toujours évident de les resituer).
Chapeau l'auteur ! Belle imagination, j'ai vraiment adoré ! Ce livre est comparable à un Jean-Christophe Grangé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          285
Sabine57
  08 février 2022
Un démarrage qui commence très fort en Norvège le 24 décembre 1997, un squelette est retrouvé au fond d'une cave dans un manoir abandonné de nos jours au sud de Paris.
Pour tous les personnages de ce roman ce sera l'occasion de faire connaissance et de se mettre à la recherche de Johanna Lyngstad. Chaque personnage a une histoire a raconter mais le principal objectif à tous, c'est de retrouver les liens qui unissent ces plusieurs affaires de meurtres.
Sarda, le commandant parisien et son équipe vont travailler en collaboration avec le lieutenant Romane Delmiez tout chaudement débarqué de Montpellier.
Cette enquête très bien ficelée m'a emporté dans le passé de trois jeunes femmes et les mystères qui se cachaient dans leur enfance et dans un pensionnat au fin fond des Ardennes.
Quand l'identité du squelette est dévoilée, une lumière commence à s'éclairer sur des pistes pour nos enquêteurs.
Impossible d'avoir une idée sur le coupable, car l'auteur m'a aspiré dans un tourbillon de situations improbables. Avec sa plume distrayante et une pointe d'humour, l'auteur m'a emporté dans son histoire terrifiante et glaçante.
Des personnages très attachants, du suspense et un dénouement inattendu et explosif.
Jusqu'à la fin de ma lecture, j'ai été surprise, l'auteur a surement un don pour jouer avec l'esprit de curiosité et les nerfs de ses lecteurs et lectrices.
Ce thriller est un véritable coup de coeur pour moi qui avait du mal à retrouver des émotions en lisant. J'ai été captivée de la première à la dernière page.
Comme deux gouttes de sang c'est du très bon thriller et c'est surtout des nouvelles sensations inconnues.
Je tiens à remercier l'auteur et les éditions les nouveaux auteurs de m'avoir donnés leur confiance.

Lien : https://sabineremy.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Calimero29
  05 février 2022
Je vais commencer cette chronique, une fois n'est pas coutume, par des remerciements que j'adresse à une babelionaute, mariechrist67, dont je suis régulièrement les billets; c'est son enthousiasme qui m'a donné envie de découvrir et le roman et l'auteur. Et j'ai bien fait.
Ce thriller s'ouvre en décembre 1997, en Norvège, sur le massacre de la famille Lyngstad; seule, Johanna, 15 ans, arrive à en réchapper, elle témoigne contre le meurtrier puis se cache.
Vingt-deux ans plus tard, en novembre 2019, près de Paris, le corps d'une jeune fille de 15 ans, assassinée 20 ans auparavant, est retrouvé dans un manoir abandonné. L'enquête est confiée au commandant Sarda, de la direction régionale de la police judiciaire de Paris.
A Montpellier, Johanna, traductrice, disparaît le 1 décembre 2019, après avoir dérobé une arme à son beau-frère. L'enquête est confiée à la lieutenante de gendarmerie, Romane Delmiez.
Ces 3 affaires, à priori sans lien les unes avec les autres se rejoignent au 2/3 du roman. Toutes les pièces de ce gigantesque puzzle finissent par s'emboîter parfaitement avec une précision machiavélique. Il faut s'accrocher car l'auteur semble prendre un malin plaisir à nous maltraiter, à nous aiguiller vers de fausses pistes. Alors qu'on croit être arrivés au dénouement, les rebondissements s'enchaînent maintenant le suspense intact jusqu'à la fin. le rythme soutenu entre deux indices, entre deux révélations, entre deux retournements de situation nous empêche de reprendre notre souffle. Il faut cependant rester concentré vu le nombre de personnage, les lieux et les époques différents mais cet effort est largement récompensé.
Les deux enquêteurs ne sont pas des super-héros mais madame et monsieur tout le monde faisant un métier dangereux et ayant des problèmes (divorce, parent d'adolescent en révolte, maladie) qui les rendent humains.
J'ai tellement apprécié cette lecture que je me suis déjà procuré le roman précédent de Nicolas Nutten, son premier, "Disparition". J'ai hâte d'être à nouveau bousculée, saisie, épatée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
LadyMeredith
  11 février 2022
Coup de ❤
D'habitude, je n'apprécie pas qu'on me trompe, mais j'avoue y avoir pris, ici, un plaisir énorme.
Tout, dans ce thriller haletant, est excellent : 3 affaires qui a priori n'ont rien à voir entre elles et se résolvent dans des rebondissements à couper le souffle, la coopération inopinée entre la Crim' parisienne, déménagée au Bastion, et le SRPJ de Montpellier, des enquêteurs réalistes, ni clichés de flics usés ni surhumains, ballotés au gré des affaires professionnelles et personnelles, les acteurs de l'intrigue, unanimement bien construits, qu'ils soient protagonistes ou secondaires, campés dans leurs histoires intimes, leur passé, leurs casseroles, leur psychologie complexe et si bien maîtrisée, et leurs masques, car ici, pour survivre, tous portent un masque social, efficace, rien rôdé, mais dès qu'il tombe….
En plus d'une écriture élégante et travaillée où rien n'est laissé au hasard pour nous assujettir totalement au plaisir de la lecture, la structure est fine, parsemées d'indices invisibles à l'oeil nu mais qui prennent tout leur sens a posteriori, comme ce titre énigmatique dont on se dit, après coup : « bon sang, mais évidemment ! » Tout est à sa place. Tout est faux-semblant. Finalement, rien n'est là où on l'attend ! Et le piège se referme sur nous, nous laissant incapables de fermer le livre avant d'en connaître la (les ?) fin. Et quelle fin ! Résolution ! Effet de rebond ! Bluff ?...
Personnellement, j'ai éprouvé un coup de coeur pour 2 personnages : Winckler et son feu sacré et Laurence et son indicible douleur ; tous deux m'ont touchée par leur justesse de ton, leurs faiblesses et leur force incroyable. Je n'ai qu'un reproche à faire à ce roman : il se lit trop vite ! On aimerait tant continuer à se faire balader par l'auteur dans les méandres de l'âme humaine ! Il ne me reste plus qu'à me jeter sur « Disparition » en attendant le 3ème !
Bref, précipitez-vous ! Courez chez votre libraire, installez-vous confortablement et jouissez sans réserve de ces moments fébriles et brillants que nous offre Nicolas Nutten, incontestablement nouveau grand nom du thriller français à suivre de très près !Je recommande ++++
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Sylvie71
  27 février 2022
Coup de coeur
J'avais entendu parler de l'auteur avec son 1er roman Disparition, qui a obtenu le prix du suspense psychologique, jury présidé par Bernard Minier. C'est tout naturellement, que j'ai eu envie de lire son 2ème roman.
Ce livre débute par le massacre d'une famille en Norvège en 1997, et seule Johanna alors âgée de 15 ans en réchappera. 22 ans plus tard, le corps d'une jeune fille est retrouvé dans un manoir abandonné aux alentours de Paris, par des jeunes qui font de l'urbex. L'enquête est confiée au commandant Sarda et à son équipe. Dans le même temps, Johanna, à Montpellier, disparaît. L'enquête est confiée à la lieutenante de gendarmerie Romane Delmiez.
Il y a une alternance dans les chapitres entre ces 2 enquêtes jusqu'au moment ou elles vont se rejoindre et nous emmener jusqu'au dénouement final.
Des personnages très crédibles, même si ils sont nombreux, ils ont leurs qualités, leurs défauts, leurs fêlures. Ils sont bien décrits, ils ont de la consistance.
L'intrigue est bien construite. A un moment, j'ai cru avoir découvert le dénouement final, et bien je me suis fais surprendre, et ce final est vraiment bluffant.
L'écriture est fluide et addictive. Les chapitres sont courts et rythment l'histoire.
Une très belle découverte
Un auteur à suivre
Un livre que je vous recommande.
Merci à Babelio et aux éditions Nouveaux Auteurs pour cet envoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Calimero29Calimero29   05 février 2022
Encore une des joies d'Internet : désormais tout un chacun avait le pouvoir de porter un jugement sur tout et n'importe quoi, voire n'importe qui. Certains usaient et abusaient de ce privilège de dupe, le front haut, et sous couvert d'aider leur prochain, crucifiaient un bien, un service ou une personne de façon légale et anonyme, et ce sans même comprendre qu'en embrassant ce système, ils devenaient eux-mêmes des produits de consommation instrumentalisés par les géants du numérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   16 janvier 2022
En véritable tête brûlée, il avait rapidement accepté d’infiltrer différents réseaux connus pour leur dangerosité. Et si ses premières missions avaient toutes été couronnées de succès, au fil du temps, Carmieri avait graduellement sombré dans une autre réalité. Peu à peu, seuls l’alcool et les drogues lui avaient permis de supporter la schizophrénie imposée par cette double vie, qui l’obligeait à descendre explorer toujours plus profondément un monde où la violence est reine et l’argent est roi. Combien de flics n’en revenaient jamais ? Officiellement, on préférait parler de « balance bénéfices-risques ». Question de point de vue.
Sarda et Carmieri s’étaient rencontrés lors d’une opération menée conjointement par la Crim et les Stups. Ce jour-là, par un coup de bluff, Sarda avait amené le narcotrafiquant qui collait le canon de son flingue sur la tempe de Carmieri à faire un pas de côté pour risquer un œil par la fenêtre. Un dixième de seconde plus tard, une balle de calibre 7,62 mm lui explosait le crâne. Les snipers, embusqués sur les toits des tours voisines, avaient su profiter de cet infime instant de doute pour faire feu et sauver de justesse une mission qui avait failli finir en bain de sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   03 février 2022
Chaque fois que son footing l’amenait à repasser à cet endroit, Raphaël ne pouvait s’empêcher d’y penser : que fuyait-il vraiment ? derrière cette simple interrogation se cachaient des chemins tortueux sur lesquels il ne préférait pas s’engager, pas encore, pas tout de suite, plus tard, peut-être.
Commenter  J’apprécie          30
chevalierortega33chevalierortega33   13 février 2022
Un jour, dans le même parc, alors qu’un point de côté l’avait contraint à s’arrêter, il avait croisé un retraité au teint cireux, qui promenait son chien, un croisé mi-cocker mi serpillière. Le type d’était arrêté à sa hauteur et l’avait fixé d’un œil sombre, puis lui avait demandé d’une voix traînante, ce qu’il pouvait fuir comme ça pour se mettre dans des états pareils. L’emploi du verbe « fuir » l’avait interloqué et il n’avait su quoi répondre. Aucune once d’humour ne teintait les paroles du vieux, sa question paraissait presque théorique. Chaque fois que son footing l’amenait à repasser à cet endroit, Raphaël ne pouvait s’empêcher d’y penser : que fuyait-il vraiment ? derrière cette simple interrogation se cachaient des chemins tortueux sur lesquels il ne préférait pas s’engager, pas encore, pas tout de suite, plus tard, peut-être. Alors, invariablement, il accélérait sa course en maudissant ce vieux bonhomme et son clébard au fond, tout le monde avait sa part d’ombre, alors pourquoi serait-il différent des autres ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Calimero29Calimero29   05 février 2022
Moralité, arroser un enfant de pognon sans ajouter le terreau des valeurs nécessaires à la vie en société n'a jamais fait pousser de grands hommes.
Commenter  J’apprécie          60

Video de Nicolas Nutten (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Nutten
Prix du Suspense 2020 - Interview avec Bernard Minier
autres livres classés : exploration urbaineVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Nicolas Nutten (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2453 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre