AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782706713125
272 pages
Éditeur : Salvator (15/11/2015)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Ce livre est la suite très attendue du best-seller Père Elijah : une apocalypse mettant en scène un moine carme, ancien politique israélien et rescapé de la Shoah, appelé par le pape à une mission particulièrement périlleuse : ramener à la foi le président de la Fédération des États européens. Désormais évêque, Elijah, accompagné par son frère moine Enoch, entre à Jérusalem alors même que le président européen arrive dans la ville pour inaugurer une nouvelle étape d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mome35
  09 février 2016
Le défi était d'importance. Apporter une critique sur un livre essentiellement basé sur le dogme. Je suis baptisé, mais ne pratique pas. Mes visites à l'église se résument aux mariages et enterrements. Aux frontières de l'agnosticisme (qui rime avec scepticisme), je me pose des questions, comme tout être humain, à l'approche d'une issue finale (fatale). J'aimerais être accroché à défaut d'être convaincu. Ce thriller « religieux » comme le définit l' éditeur est une suite de rencontres à l'image des apôtres parcourant le Monde. Envoyé du Pape, juif de naissance (comme le Cardinal Lustinger), rescapé de la Shoah, le Père Elijah est envoyé en Terre Sainte pour dialoguer avec l'Antéchrist symbolisé par le Président des états européens avec l'espoir de le convaincre de revenir dans le droit chemin. Celui qu'il prône pourtant autour de lui, la bonne parole du politique souhaitant la paix entre les peuples et les religions. A travers ses pérégrinations, en compagnie de son Sancho Pança le Père Enoch, Elijah va prier, communier, confesser, discuter, convaincre… toutes sortes de gens de différentes communautés, avec ou sans foi… ni loi. Des personnes aux convictions profondes pour certaines, aux déviances ancrées pour d'autres. Des personnes ayant connu des vies hors du commun comme Karine, milliardaire libertine, ancienne de la bande à Baader et « inviolée » selon ses propres termes car elle s'est toujours asservie des hommes sauf un (précisément l'Antéchrist). Comme Petro, bandit de grand chemin, également en recherche de vérité et de rédemption qui lui laissera la vie sauve tout en faisant mine de l'executer par peur d'une vengeance divine. Comme Katherine, grand-mère admirable d'une communauté, la Maison de la Réconciliation. Comme le docteur Abbas, comme le jeune Amal, des musulmans convertis, comme l'Irlandaise perdue dans sa certitude d'être une ambassadrice du Christ…
En fait, Michaël D. O'Brien, érudit en Saintes Ecritures - c'est indéniable - les revisite à sa manière dans un roman plus proche du catéchèse que du policier même si l'auteur n'insiste nullement sur l'aspect propagandiste de son livre. Il ne cherche pas à convaincre, mais à éclairer. Si des esprits cartésiens comme le mien ont pu être perturbés parfois par des actions, des voix touchant à l'irrationnel, je n'ai pas éprouvé de lassitude à la lecture. Une preuve qu'il intéresse, qu'il argumente à défaut de persuader. Dans un dialogue avec Karine, Elijah parle des hommes qu'elle a aimées : « avez-vous envisagé de ne pas les avoir touchés au coeur. de ne pas les avoir connus » lui demande-t-il. « je les ai connus et je les ai considérablement touchés » répond-t-elle. Elijah poursuit : « je parle de l'âme. » La réplique est symptomatique du climat général du roman : « une abstraction théologique. » C'est là la véritable question que se pose tout non initié. Faut-il (dans toutes les religions où il y a du bon et du mauvais comme dans tout être humain) lire et comprendre les écrits saints pour être touché par la grâce et devenir un converti ? Ou bien est-ce une vue de l'esprit ? Où se situe la frontière entre l'endoctrinement sain, le prosélytisme, le lavage de cerveau ? Nul n'a encore la réponse et nul ne détient la vérité.
Merci à Masse critique et Babelio pour m'avoir permis de lire ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cath36
  04 février 2016
Si vous cherchez un livre d'action, ce thriller spirituel n'est pas pour vous. Mais si vous aimez les livres qui parlent de spiritualité, de lutte entre le bien et le mal avec forces réflexions théologiques et une excellente connaissance de l'Apocalypse de la part de l'auteur, ce livre, troisième volet volet des aventures du Père Elijah (et sans doute le meilleur) vous intéressera grandement. Je n'ai pas toujours été convaincue par ses prises de positions et les interventions divines tous azimuts sont trop faciles et quelquefois un peu lassantes, mais il y a une réflexion profonde surr la condition de l'homme, les pièges intellectuels dans lesquels il peut être entraîné dans sa lutte contre le mal qui dépasse le simple stade du manichéisme ; lutte inégale soumise à la foi et qui semble toujours devoir perdre sans l'intervention d'une puissance supérieure à tout. L'homme est montré ici en effet comme victime de forces qui le dépassent mais toujours libre de choisir.
Un grand merci aux éditions Salvator et à Babelio pour ce livre lu dans le cadre de Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
meli_a
  22 février 2016
Ce roman est une oeuvre qui renouvelle ici des faits historique et religieux. Avec comme fond, l'aventure du père Elijah, un évêque catholique, accompagné de son frère moine Enoch poursuivant leur mission bien particulière...
L'écriture est fluide, simple et à la portée de tous. Mais la construction du dialogue est mal adaptée (ce que confirme certaines passages comme la répétition flagrante des mots "shalom aleikleim" ou "éveillés" / "veillez") malgré le vocabulaire employé en accord avec l'âge des personnes, voire l'époque. Cependant, le choix du point de vue narratif est pertinent et participe de manière positive au livre car il permet au lecteur d'avoir un détachement, d'avoir accès aux points des personnages. En outre, le choix du temps de récit est assez judicieux car il facilite la lecture... Néanmoins, ce livre tente de traiter un peu de tout tel que des faits actuels (attentat, terrorisme, guerre civile...) ainsi que des faits historiques (Allemagne nazi, discours de de Gaule..) et religieux (prophéties, la Torah...). C'est justement la spécificité de ce livre que je n'ai malheureusement pas eu le plaisir de l'apprécier, accentué par la balourdise de l'alternative du dialogue (souvent entre deux personnages tout au long du roman) et de la description. Par ailleurs, l'intrigue n'est pas prévisible ce qui est confirmé par l'épisode de l'arrivée du Président (chapitre 10) où le frère Enoch meurt brutalement. Peu d'élément nous préparait à cette fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
meli_ameli_a   22 février 2016
-La souffrance est un grand maître. Et un test.
-Oui, mais il ne faut jamais la chercher.
-Bien sûr. Mais quand elle arrive, nous devrions comprendre que ce n'est pas la destruction des fondations de la vie. Elle peut nous montrer la mesure de notre caractère et comment nous devons grandir.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Michael D. O’Brien (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael D. O’Brien
Michael D. O'Brien talks about his book The Fool of New York City
autres livres classés : thriller religieuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre