AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gérard de Chergé (Traducteur)
ISBN : 2869308922
Éditeur : Payot et Rivages (02/03/1995)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Lenore, jeune lieutenant de la brigade des Stups à Quinsigamond, fan de heavy metal et accro aux amphétamines, n'hésite pas à se mettre dans la peau d'une prostituée pour infiltrer les milieux criminels. Une nouvelle drogue, le Jargon, est arrivée sur le marché : elle décuple les fonctions du langage chez les utilisateurs mais aussi les pulsions de mort. Par ailleurs, Lenore a un frère jumeau, Ike, employé à la poste, qui voit transiter des choses innommables par la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Athouni
  27 avril 2013
Premier livre de Jack O'Connell et premier tome de la saga Quinsigamond, "B.P.9" est un roman noir curieux. D'abord parce que Quinsigamond est tout de même un drôle de nom pour une ville. C'est une ville imaginaire - imagine-t-on sérieusement une ville avec un nom pareil ? A mes oreilles, ça avait tout l'air d'un nom inventé... Après recherche, il s'avère que non. Il s'avère également que Jack O'Connell est un petit malin qui maitrise son affaire. Quinsigamond est un nom indien dont la page wikipedia nous dit qu'il possède pas moins de 9 variations dans L Histoire (Quansigemog, Quansigamaug, Quansigamug, Qunnosuog-amaug).
Ce qui m'amène directement à l'autre curiosité : le roman raconte notamment les dévastations causées par une nouvelle drogue "le Jargon" dont les effets sur le langage sont pour le moins impressionnant et donne au roman une teinte fantastique et inquiétante. Jack O'Connell a visiblement accordé beaucoup de place à cette question du langage qui ressurgit sur différentes formes tout au long du récit : outre les effets de la drogue (que vous découvrirez bien assez tôt, O'Connell enchâsse dans son récit une pièce de théâtre, des monologues dictés à un dictaphone, etc. le langage est omniprésent. Quand l'héroïne se tape son nouveau partenaire c'est avec en bande son le terme "domination" scandé dans plusieurs langues...
Il y a donc une ambiance tout à fait singulière et très réussie à mon avis. La question du langage charpente le roman de manière admirable. Moi qui aime les romans bien construits, je suis servi et j'ai ajouté "Porno Palace", deuxième roman de la saga (qu'on peut lire indépendamment semble-t-il sur ma pile à lire).
Pour l'histoire à proprement parler, la 4ème de couverture fait le job...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
jovidalensjovidalens   06 novembre 2017
Ne serait-ce qu'une fois, Ike voudrait tomber sur un livre différent, un vieux volume en piteux état, incrusté de poussière, oublié, coincé sur l'étagère d'une bibliothèque de prêt, dans un rayonnage rarement consulté, avec, sur la fiche de lecture collée en dernière page, un cachet indiquant une date révolue depuis des décennies. Il voudrait ouvrir ce livre et trouver l'unique auteur, ignoré, qui était disposé à dire la vérité, comme dans le conte d'Andersen, "Le nouvel habit de l'empereur". Il voudrait trouver la voix suffisamment courageuse pour dire : "Je regrette, bonne gens, mais vous aurez beau rendre le service postal aussi efficace et élaboré que possible, cela n'y changera rien. Vous n'en serez pas pour autant moins isolés, moins séparés, moins seuls. Vous aurez beau mettre à la boîte un nombre illimité de grosses enveloppes, bourrées à craquer de mots divers et variés, cela ne changera rien à la nature des choses. Nous sommes seuls. Et tous nos bureaux de poste ne sont que des temples de l'illusion, des artifices compliqués par lesquels nous tentons de nous persuader du contraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jovidalensjovidalens   06 novembre 2017
Tout en marchant, il se demanda l'effet que ça a du faire de grandir dans une maison littéralement remplie, d'un mur à l'autre, de livres. En vient-on à les apprécier d'une manière différente que le lecteur moyen ? Ou alors, n'y fait-on même plus attention, considère-t-on leur présence permanente comme une chose normale, de la même façon que le débutantes considèrent l'argent et les égards comme desz choses normales ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : desindustrialisationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre