AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Élisabeth Luc (Traducteur)
EAN : 9782266152822
382 pages
Éditeur : Pocket (13/04/2006)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 15 notes)
Résumé :

Après avoir rendu un verdict qui acquitte à l'unanimité l'auteur d'un homicide à Chicago, sept des dix jurés sont assassinés. Le " faucheur ", puisque c'est la signature qu'il laisse en lettres de sang sur la scène des crimes, paraît déterminé. Et les trois survivants, terrifiés, se voient de surcroît faire l'objet d'un jeu macabre imaginé par l'animateur d'une radio new-yorkaise : la chasse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
SebastienCreo
  04 mai 2020
Ce fut mon troisième roman de cette écrivaine, j'avoue que j'avais beaucoup adoré celui des Meutres à Gramercy Park et un peu moins Les larmes de l'ange. Cette fois-ci, j'ai eu de la misère avec l'assassin le Faucheur qu'on parlait beaucoup mais qu'il faisait peu de dégât. Même à un moment donner, je pensais au film Law Abiding citizen ou un honnête citoyen ou Que justice soit faite avec Gerald Butler sortie en 2009 au cinéma tandis que le livre lui éditer en 2003. Avec son titre Verdic Assassin, je pensais avoir au moins une histoire juridique même de loin là, c'est autre chose on explique que le Faucher compte tué douze juré mais on ne fait jamais le lien sur quel cas ils ont donné leur accord. le reste du livre, je l'ai lu un peu en diagonal, j'espèrais que l'intrigue serait plus poussé ou palpitante mais rien n'arrivait car elle était plutôt brouillonne. Alors, j'ai pris mon mal en patience. Si vous êtes comme moi et que ce titre vous accroche passer votre chemin et prenez un autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   28 septembre 2013
Il avait parfois du mal avec les lacets. Quand il était ivre mort ou en proie à la gueule de bois, défaire un nœud constituait une épreuve au-delà de ses forces. Parfois, pendant une semaine entière, il n’enlevait ses chaussures que pour prendre une douche et se raser.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 septembre 2013
Les psychopathes retournaient parfois sur les lieux de leurs crimes pour observer le spectacle des voitures de police, des voitures de légistes, des lumières et des appareils photo.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 septembre 2013
Les secrets ont tant de pouvoir.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   27 septembre 2013
À l’ère du sida, manipuler des produits sanguins était risqué, même le sang des enfants, des religieuses et autres vierges.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 septembre 2013
Quand on avait vécu dans la rue, à se nourrir dans les poubelles, on perdait définitivement son enfance.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Carol O'Connell (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carol O'Connell
Vidéo de Carol O'Connell
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre