AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2752902719
Éditeur : Phébus (30/08/2007)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Disons-le d’emblée : Redemption Falls est sans aucun doute le plus grand roman de Joseph O’Connor. En multipliant comme à l’infini les points de vue, il donne à ses personnages une vertigineuse complexité. Cent personnages traversent le livre, tous magnifiquement vivants. Mais inoubliable est le couple formé par James O’Keefe et Julia, bouleversants sont leur histoire et les liens qui les unissent. Sous la plume aussi sensible qu’acérée de O’Connor, la petite ville ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Pleven
  25 juillet 2015
On va rapidement passer sur "Joseph O'Connor = le frère de Sinead O'Connor" et que décidément, quelle famille !
Redemption Falls fait partie de ces livres qui demandent un effort à leur lecteur et qu'on termine en se disant que ça en valait la peine.
L'écriture est dense, complexe (j'ai parfois pensé à William Faulkner), et la forme fait se succéder de multiples points de vue. le genre de livre dont on ne peut pas lire 10 pages de temps sans être rapidement perdu.
Le récit se passe au lendemain de la guerre de sécession (ça m'a peut-être aidé à penser à Faulkner...) et est porté par la croisée de deux destins : un irlandais, général nordiste rebelle, et un gamin qui a accompagné les armées sudistes. Chacun traine derrière lui ses fantômes, n'est peut-être plus capable de vivre dans la société des hommes. A ces deux beaux personnages centraux, Joseph O'Connor associe des seconds rôles tout aussi intéressants et torturés, et tout ce beau monde évolue dans un univers d'après guerre en friche.
Une des grandes réussites de ce roman est le soin apporté à l'écriture de chaque chapitre, équilibré et précis. le changement de voix entre chacun permet à Joseph O'Connor d'éviter les scènes de transition qui alourdissent souvent les romans. Certains chapitres pourraient être des nouvelles à part entière, exercice auquel Joseph O'Connor est par ailleurs familier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
viduite
  02 avril 2018
Les justifications de nos ratages et de nos amours. Dans une prose âpre, parfois trop plurielle, Joseph O'Connor nous plonge dans l'Amérique post-guerre sécessionniste. Redemption falls décrit le déchirement d'un homme, le faux général, O'Keeffede sa femme Lucia, d'un enfant soldat cherché par sa soeur. Toujours à son obsession de la trace, de la vérité de la fiction, O'Connor plonge dans la mémoire d'une très difficile reconstruction. Un grand roman.Les justifications de nos ratages et de nos amours. Dans une prose âpre, parfois trop plurielle, Joseph O'Connor nous plonge dans l'Amérique post-guerre sécessionniste. Redemption falls décrit le déchirement d'un homme, le faux général, O'Keeffede sa femme Lucia, d'un enfant soldat cherché par sa soeur. Toujours à son obsession de la trace, de la vérité de la fiction, O'Connor plonge dans la mémoire d'une très difficile reconstruction. Un grand roman.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          30
boreale
  04 mai 2019
La forme est originale (titres des chapitres : police d'écriture ambiance western ; reproduction d'affiches, etc ) mais la construction du récit (j'imagine qu'à terme les parcours des uns croisent ceux des autres, etc ... ) et le style (phrases hachées, etc) sont si particuliers que le bouquin m'est tombé des mains ... J'ai lâché l'affaire après une centaine de pages...
Dommage car apparemment c'est un bon bouquin mais ... je n'ai pas eu la patience de m'accrocher pour traverser le premier tiers ...
Commenter  J’apprécie          00
Aouan
  25 avril 2015
J'ai calé, pas Rentré dans cette histoire trop fouilli, trop sombre, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages et le livre m'est tombé des mains... :(
Commenter  J’apprécie          21

critiques presse (1)
Lecturejeune   01 décembre 2007
Lecture jeune, n°124 - Sur fond de guerre de Sécession, ce roman met en scène une foule de personnages et nous conduit de la Louisiane, aux Territoires des Montagnes, en passant par New-York, le Canada et les champs de batailles. Au coeur du récit, une petite ville minière et son gouverneur, l’ancien révolutionnaire irlandais le général O’Keefe ; un héros déchu, craint et méprisé de tous à commencer par sa femme, Lucia, si belle, si cultivée et qu’il a tant aimé... Des dizaines de personnages surgissent, dont Eliza, 16 ans, émigrante irlandaise qui part à la recherche de son frère Jeremiah. Ce roman grandiose et désordonné, nous décrit une nation qui se cherche dans la violence et une nature sauvage pas encore domptée. Redemption Falls est aussi une fresque de l’émigration irlandaise et alterne récits, ballades, rapports et articles de journaux. Le style de O’Connor fait merveille ; concis, rapide, haletant, et poétique. L’émotion sous-tend chaque page. Michelle Brillatz
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
MaliseMalise   19 juin 2013
Nudité inhabituelle. Solitude dans un corps. Cette image que nous repoussons de nos parents, de nos ancêtres, de gens qui vécurent il y a longtemps, qui n'étaient pas comme nous, qui n'éprouvaient pas nos sentiments, dont le désir est effrayant parce que c'est de là que nous sommes issus. Il y aura un jour un poème anonyme où cet instant sera évoqué ; son intranquilité, ses doutes, un baiser sur la poitrine d'une femme, ses doigts dans la dentelle d'une chemise de nuit pleine de métaphores, car le corps est un fond de métaphores aux mains d'un versificateur, qui sait combien nous avons peur. Brisé à la guerre. Touché par amour ou par manque. Désiré dans la nuit. Imaginé dans la rue. "Cette main vivante", a écrit son poète préféré. "Je te la tends".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
isabrootisabroot   05 novembre 2017
La Bible dit que les doux hériteront de la Terre. Au paradis, peut-être. Pas dans l'Ouest. Parce que je vais te montrer une frontière qui s'appelle le centième parallèle, et à l'ouest de cette ligne là, mon frère, les doux héritent que de la merde
Commenter  J’apprécie          40
MaliseMalise   16 mai 2013
Pour l'homme qui se trouve enchaîné à la guerre - pour tous les hommes, en fait -, la véritable consolation ne réside pas dans une obstination indigne, mais dans les "lacrimae rerum" qu'autorise la lucidité ; la beauté froide du monde, racheté par le sacrement d'un regard dessillé.
Commenter  J’apprécie          30
MaliseMalise   24 mai 2013
Quand c'est qu'il avait bu, on rentrait point dans sa chamb'. Fallait fout' le camp. N'importe où. Pa'ce qu'y se foutait bien de ce qu'y faisait alors, dame... Les Irlandais, y boivent comme les Indiens. C'était rien qu'du poison pour lui. Ça faisait ressortir le pire en lui... Y pensait pu qu'à ses problèmes... Ça renforçait ses démons... Les Français, y savent boire un peu. Les Russes. Les Suédois. Les Allemands, y peuvent boire jusqu'à temps qui pousse de la barbe aux grenouilles... Mais l'Irlandais, y sait pas quand c'est qu'y faut s'arrêter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
isabrootisabroot   04 novembre 2017
On a du temps quand on est croque-mort vous savez. Les gens meurent pas sur commande. Faut être patient
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Joseph O'Connor (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph O'Connor
Joseph O'Connor commente son roman, "Muse".
autres livres classés : littérature irlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'Irlande

Le pays est divisé en deux : l'Irlande du Nord et...

La République d'Irlande
Le Royaume d'Irlande
La Principauté d'Irlande

11 questions
106 lecteurs ont répondu
Thèmes : irlande , paysCréer un quiz sur ce livre