AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 271447408X
Éditeur : Belfond (02/02/2017)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 13 notes)
Résumé :
En Pennsylvanie, de nos jours.
Depuis vingt-cinq ans qu'elle dirige la police de ce coin perdu de Pennsylvanie, l'inspectrice Dove Carnahan n'a jamais rien vu d'aussi horrible : là, dans le sol lardé de crevasses et de geysers d'un village abandonné, gît le corps à demi calciné d'une adolescente de dix-sept ans, Camio Truly.
Issue d'une famille de white trash, versée dans l'alcool et les magouilles, Camio était promise à un autre destin : élève brill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Jazzynewyork
  01 mars 2017

"Nous étions encore des gosses après tout. Nous ne savions pas qu'un cauchemar vivant ne se dissipe jamais, parce qu'il est impossible d'y échapper en se réveillant, tout ce que l'on peut espérer, c'est lui faire perdre de sa force en le partageant autour de soi. "
Bienvenue en Pennsylvanie dans la petite ville minière de Buchanan. C'est ici que Dove, une femme flic au caractère bien trempé officie en tant que Chef de Police. C'est ici aussi que l'on découvre le corps d'une jeune adolescente à demi calciné. Une enquête qui va plonger Dove dans sa propre histoire familiale et faire resurgir son passé et ses fantômes.
" Dés l'âge de quinze ans, j'ai eu les parents rêvés, morts et donc désormais incapable de me faire plus de mal."
La jeune fille assassinée était issue d'une famille miséreuse versée dans l'alcool et les magouilles. Elle rêvait d'une vie meilleure et étudiait avec acharnement grâce à sa bourse universitaire. Un ange aux ailes brisées en plein envol.
Dove est bouleversée, elle-même sortie d'une enfance chaotique, elle veut rendre justice à cette innocente.
À travers ce roman noir Tawni O'Dell nous entraine en plein coeur de tragédies familiales, deux histoires, deux familles et même si l'amour de l'une l'emporte sur la haine de l'autre elles se ressemblent énormément.
Page après page, les révélations des drames passés et présents se dévoilent et ne nous laissent aucun répit. C'est noir, bouleversant, violent, brutal, inhumain, ça t'écorche le coeur. Ça sent la misère et le désespoir. Un beau portrait d'une Amérique figée dans le temps et la rouille, loin des paillettes et des projecteurs, L'Amérique que l'on cache.
Tawni O'Dell excelle dans ses romans, du rural noir à l'écriture ciselée et toujours une psychologie fouillée de ses personnages. Ce cinquième roman est aussi réussi que ses précédents. C'est toujours déchirant. Un cri du coeur, du bruit de la fureur et des larmes qui font de cette histoire sombre un magnifique roman.
Une autre belle voix de la littérature américaine.
Tawni O'Dell est née au coeur de la Pennsylvanie occidentale, règion à la fois sauvage et minière qui a inspiré son oeuvre. Après " le temps de la colère"(2001), son premier roman, en cours d'adaptation cinématographique, qui a obtenu un succès foudroyant aussi bien auprès de la critique que du public, " Retour à Coal Run" ( 2004), "Le ciel n'attend pas"(2007) et " Animaux fragiles " (2010) ,"Un ange Brûle "est son cinquième roman à paraître chez Belfond. Ses ouvrages ont été publiés dans plus de quarante pays. Elle vit toujours en Pennsylvanie avec ses deux enfants.

Je remercie les Éditions Belfond et ma chère Camille pour cette histoire déchirante et touchante.
Petit plus: si vous aimez Tawni O'Dell, n'hésitez pas à découvrir la plume de Dorothy Allison et son magnifique roman " Retour à Cayro" également chez Belfond et réedité dernièrement avec une nouvelle traduction .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Autantenemportentleslivres
  30 mars 2017
Mon avis:
J'apercevais souvent les romans de Tawni O'Dell en librairie mais je n'avais jamais osé franchir le pas, sans vraiment savoir pourquoi. Lorsque j'ai vu que son nouveau roman était un thriller, en tant qu'amatrice du genre je n'ai pas longtemps hésité. Merci donc aux Editions Belfond pour l'envoi de ce titre.
Un ange brûle est un thriller qui prend son temps, non pas parce qu'il n'y pas d'action à proprement parler, mais parce que outre le meurtre de cette jeune fille à élucider, c'est tout le passé de Dove, la chef de la police de Buchanan chargée de l'enquête, que le lecteur va découvrir au rythme de ses souvenirs d'enfance, qui petit à petit
refont surface. Un passé assez traumatisant que Dove tentait d'enfouir depuis de nombreuses années, jusqu'au jour où Camio Trully, est retrouvée sauvagement assassinée. Car dans le visage de la jeune fille c'est le cadavre de sa mère que Dove revoit. Et c'est ce qui à mon sens est le plus intéressant dans ce roman, le fait que des morceaux du passé de Dove se recoupent avec l'histoire des Trully.
Camio est une lycéenne de 17 ans, intelligente et cultivée, qui malheureusement n'a pas eu la chance de tomber dans la bonne famille. En effet elle est issue d'un milieu pauvre, où le manque d'éducation et de savoir-vivre sont légion, et dont la moitié des membres est soit morte, soit en prison. L'enquête est captivante puisque la victime est intéressante. J'ai beaucoup aimé la façon dont Camio était représentée, comme une jeune fille complètement différente des siens, courageuse, optimiste, qui est bien décidée à travailler dur afin de devenir psychologue pour pouvoir sortir de cette misère et pour ne pas finir comme sa famille, même si malgré tout elle tient à eux. On se prend d'affection comme Dove pour cette jeune fille bien sous tous rapport, mais qui pourtant est devenue la proie de quelqu'un.
Dove elle est le personnage un peu caricatural du flic qui a toujours fait passer sa carrière avant sa vie personnelle, notamment parce qu'elle a fait le choix de mettre son passé difficile au service des autres. A 50 ans, célibataire et sans enfants, elle vit seule, et n'a pratiquement aucune vie sociale en dehors de son travail, hormis les visites qu'elle rend à sa soeur Neely. J'ai eu des difficultés au début à m'attacher à cette femme, car je la trouvais assez froide et distante. Elle ne se livre pas facilement, elle n'a pas l'habitude de montrer ses émotions, elle n'arrive pas à s'engager dans une relation affective durable, mais on comprend vite pourquoi par la suite. Au fur et à mesure que l'on avance dans le roman et dans l'enquête, on en apprend plus sur son passé, et c'est une enfance bien sombre que l'on découvre. On comprend alors pourquoi elle s'est autant attachée à Camio, pourquoi elle en fait une affaire personnelle, et surtout on se rend compte qu'elles ont beaucoup plus en commun que ce que l'on pensait.
Le récit peut paraître par moment un peu long parce que l'on a uniquement le point de vue de Dove, elle doute et réfléchit énormément sur ses choix de vie et ceux qu'elle a pu faire par le passé, sur son attirance pour son collègue, sur ses parents qui étaient loin d'être les meilleurs parents du monde, sur les petits amis que sa mère collectionnait, et ainsi sur la réputation que sa famille avait... On a parfois l'impression que l'auteure s'éloigne de l'enquête principale, à savoir celle de Camio, mais en réalité pas du tout, et c'est ce qui est habile de la part de Tawni O'Dell . On s'aperçoit que l'une ne va pas sans l'autre, puisque c'est Camio qui va la pousser à affronter son passé, et en même temps ce sont ses souvenirs qui vont lui permettre de résoudre petit à petit le meurtre de la jeune fille.
C'est un roman très bien écrit qui offre une profonde réflexion sur les relations familiales, notamment entre soeurs, et plus généralement entre les membres d'une famille recomposée, sur les conflits et les rivalités que cela peut engendrer. Mais il aborde également des thèmes plus durs comme la pédophilie, les abus sexuels, et les violences conjugales. J'avais deviné en partie l'assassin de Camio, mais pas du tout l'histoire de Dove. L'auteure arrive donc à nous tenir en haleine, mais aussi à nous surprendre.
Pour conclure:
Un thriller assez lent dans lequel plusieurs intrigues autour des relations familiales s'entremêlent, des personnages issus de milieux sociaux similaires bien décortiqués, du suspens et des révélations assez étonnantes... bref un thriller à découvrir.
Ma note: 15/20.
Lien : http://autantenemportelesliv..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
-Olivier-
  26 février 2017
Un ange brûle est un thriller à plusieurs intrigues. La principale est l'assassinat horrible de Camio Truly, une jeune fille de 16 ans, membre d' une famille complètement dysfonctionnelle.
D'autres mystères et révélations viennent se greffer à l'histoire principale : le meurtre de la mère de Dove Carnahan, la sortie de prison et les menaces de son présumé assassin, le retour de son jeune frère, Champ, qui revient après 25 ans .
Tawni O'Dell décrit avec brio la dynamique de Campbell's Run, une petite ville de Pennsylvanie, ainsi que les problèmes et dysfonctionnements de la famille Truly.
Le descriptif des personnages, aux personnalités complexes, est assez bien réussi. J'ai ressenti vis à vis de certains de la compassion, compte tenu de la vie difficile, voire atypique qu'ils ont menée, même si je ne souhaite pas vraiment les connaître, ni les rencontrer.
Le personnage de Dove Carnahan, chef de la police municipale, est particulièrement intéressant : une personnalité marquée par une jeunesse troublée (absence du vrai père, mère frivole et inconsistante qui finit assassinée, amants répétés, frère abusé), un manque de confiance en soi, et une difficulté d'établir une relation affective durable.
J'ai également apprécié le caractère de sa soeur Neely, et le jeune Derk Truly, un enfant plutôt turbulent dont l'auteur décrit à merveille les pitreries.
Bien que j'aie mis un peu de temps pour rentrer dans l'histoire, l'évolution de l'enquête et les nombreux rebondissements ont fini par capter toute mon attention.
Je regrette simplement une fin qui manque de surprise, et des épilogues trop rapides, voire insuffisants, concernant certaines intrigues annexes.
http://bibli-oli.blogspot.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RedIzaBzh
  09 juillet 2017
Wow, je ne m'attendais pas à ça !
L'histoire débute avec un meurtre dans une famille de rednecks (white trash, des moins que rien, quoi). Une famille repliée sur elle-même, des secrets de famille, et ainsi de suite. Plus je lisais, plus j'avais de mal à lâcher ce livre à l'apparence anodine mais qui m'a agrippée au point que j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher pour dormir. Je voulais vraiment savoir qui était le responsable et pourquoi - non seulement pour le meutre dont on parle au début, mais aussi en ce qui concerne celui qui a eu lieu des décennies avant...
Un excellent roman !
Commenter  J’apprécie          20
alapagedesuzie
  01 mars 2017
Ce thriller regroupe en fait deux meurtres à 35 ans d'intervalle. La découverte du corps de Camio replonge instantanément Dove dans ses souvenirs du meurtre de sa mère qui est survenu lorsqu'elle était enfant. Avec une aussi petite ville où tous les gens se connaissent, les choses ont tendance à avoir un impact sur la chef de police. Les événements font resurgir des éléments de son enfance qu'elle croyait avoir oubliés ou simplement mis de côté. Mais les circonstances de la vie finissent toujours par nous rattraper à un moment ou à un autre!
J'ai perçu Dove comme étant une femme qui a consacré sa vie aux autres. J'ai senti quelque chose de brisé en elle et je me suis demandée si elle allait finir par craquer. D'ailleurs, pour une femme à la tête de la police municipale, je n'aurais pas cru qu'elle puisse s'invertir aussi personnellement dans l'enquête. Il y a également sa soeur Neely qui, je dois le mentionner, m'a un peu agacé tout au long du récit. Cette manie qu'elle a de toujours comparer et parler en terme canin!
Quant à l'intrigue, tout au long du récit l'auteure sème de petites graines afin de nous amener vers le meurtrier de la mère de Dove et Neely. Je dois dire que je suis vraiment surprise du dénouement final. Je n'avais absolument pas vu les choses sous cet angle. Pas même un petit soupçon! Quant au meurtre de la petite Camio, je dois dire que j'ai eu de petits soupçons dès le début de l'enquête. Mais c'est difficile de démêler tout cela avec cette famille singulière et vulgaire.
Au final, je dois dire que j'ai eu un peu de difficulté à m'adapter au style d'écriture de l'auteure. Elle a une approche très analytique et une tendance à écrire de très longues phrases. Malheureusement, ça coupe un peu le rythme. Mais pour le reste, le suspense est là et j'ai réellement embarquée dans le récit.

Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Actualitte   11 mai 2017
Ce livre possède à la fois la force d'un roman social et le rythme tendu d'un récit policier.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
RedIzaBzhRedIzaBzh   09 juillet 2017
- Si nécessaire, comment justifierez-vous votre comportement ?
- Mettons-le sur le compte de la ménopause. (Elle reste impassible). Bien que je ne l'aie pas encore atteinte.
Elle écrit "périménopause XX" sur son bloc et recommence à me dévisager, attendant la suite. Notre conseil municipal est composé de Ben et de six autres hommes, ainsi que de deux femmes qui ont vingt ans de différence mais partagent la même attitude collet monté. Elles quitteraient la pièce en courant si les défaillances internes des organes reproducteurs et les hormones déchaînées de la chef de la police étaient évoquées dans une réunion. Les hommes quitteraient l'immeuble, eux.
- J'ai pas mal réfléchi, et je me dis que la seule mention du mot "ménopause" conduirait nos chers édiles municipaux à enterrer une enquête officiel sur ma conduite.
- Génial ! estime Sandra.
- Merci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
-Olivier--Olivier-   25 février 2017
L'amour qu'une mère porte à son enfant est une force naturelle, quelque chose de viscéral, d'irrépressible, d'incommensurable, d’inflexible. On ne peut pas l'acheter, ni l'enseigner, ni le remplacer, ni le conquérir. Une mère fera passer son bonheur et son bien-être après celui de ses enfants, toujours.
Enfin, peut-être pas toutes les mères.
Commenter  J’apprécie          10
-Olivier--Olivier-   25 février 2017
Nous sommes ce que nous connaissons, non ce que le reste du monde nous encourage à être, encore moins ce que notre cœur voudrait que nous soyons.
Commenter  J’apprécie          30
-Olivier--Olivier-   25 février 2017
Un homme peut aimer une femme tout en continuant à penser d'abord à lui ; une femme peut faire passer en premier un homme qu'elle est pourtant sûre de ne pas aimer.
Commenter  J’apprécie          10
-Olivier--Olivier-   25 février 2017
En dépit du prétendu bon sens religieux que mes amis pratiquants ne cessent de me vanter, ou du fait incontestable que notre cerveau plus développé nous dote d'une capacité de raisonnement supérieure, je trouve les êtres humains encore moins aptes à se défaire de leurs mauvaises habitudes que les autres mammifères.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : suspenseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1689 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre