AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081394251
Éditeur : Flammarion (07/03/2018)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 70 notes)
Résumé :
Ils sont quatre, héritiers de leurs clans. Ils doivent s'unir pour survivre. Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l'héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix. Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (60) Voir plus Ajouter une critique
Foxfire
  16 mars 2018
Quand j'ai reçu la proposition de masse critique privilégiée pour "la légende des 4 : le clan des loups" je ne connaissais pas du tout l'auteure. En lisant le résumé, je me suis dit que ce livre pourrait plaire à mon fils. En effet, je le lui ai donné juste après l'avoir fini et il l'a dévoré. Je suis moins dithyrambique que lui mais cela reste une lecture bien sympathique.
"Le clan des loups" est le 1er tome d'un cycle, il s'agit donc d'un tome d'exposition. Et c'est là, à mon avis, que se trouve la faiblesse principale du roman. L'univers imaginé par l'auteure est vraiment séduisant et intéressant mais il n'est pas suffisamment exposé dans ce 1er volet. Beaucoup de choses ne sont que survolées, esquissées et auraient mérité d'être approfondies dès ce 1er tome. J'aurais aimé en savoir plus sur le fonctionnement de ce monde où doivent cohabiter humains et yokaïs métamorphes. Si on a un aperçu du fonctionnement du clan des lupaï et du clan des taïgan, on ne sait pas grand chose de celui du clan des rapaï et encore moins sur celui du clan des serpaï. Quant au mode de vie des humains, il est vraiment trop peu évoqué, on ne sait rien d'eux ni de leur rapport avec les yokaï, en tout cas pas assez. Au départ, ils semblent juste servir de décor. du coup, lorsque ces rapports trop peu esquissés virent à la confrontation, qui sera en plus le coeur du récit, cela arrive un peu comme un cheveu sur la soupe.
L'autre faiblesse du roman, c'est l'écriture qui est très, très simple et pas assez littéraire à mon goût. Il y a énormément de dialogues et finalement peu de passages descriptifs, ce que je regrette. C'est d'ailleurs en partie ce manque de passages descriptifs qui explique que l'univers créé par l'auteure soit si peu exposé.
Ceci dit, malgré ces défauts "la légende des 4" est plutôt réussi et s'avère une lecture très agréable. Les pages tournent toutes seules, ça se lit très vite. Comme je l'ai dit, le monde imaginé par O'Donnell est intéressant et plein de possibilités et de promesses. J'imagine que l'auteure développera tout ça dans la suite.
Les personnages, malgré un côté ado très marqué et certains poncifs qui vont avec, sont plutôt bien dessinés et attachants. O'Donnell parvient aussi à éviter de tomber dans le simplisme de personnages trop positifs. Ces héros ne sont pas aussi lisses qu'on pourrait le craindre de prime abord. Il y a en eux un côté prédateur et leur force fait d'eux des créatures dangereuses qui font parfois preuve d'une grande brutalité.
Si l'histoire ne brille pas par une originalité folle, elle fonctionne bien et l'auteure parvient à embarquer le lecteur et le tient accroché sans peine.
Malgré les défauts que j'ai évoqué, j'ai très envie de lire la suite, ce qui prouve que Cassandra O'Donnell a réussi son coup. Et puis de toute façon, mon fils est ferré lui aussi. Dois-je vraiment remercier Babelio et Flammarion de me retrouver avec une nouvelle série sur les bras ?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          293
book-en-stock
  27 mars 2018
Bienvenue dans le monde des Yokaïs, êtres métamorphes mi-hommes mi-animaux. Quatre clans se côtoient, chacun sur leur territoire : les Lupaï (loups), Taïgans (tigre), Rapaï (aigles) et Serpaï (serpents). Puis il y a les hommes qui, par le passé ont saccagé les ressources de la Terre. Et enfin les terres neutres où toutes ces créatures apprennent le vivre ensemble… qui n'est pas chose aisée !
Les adultes se protègent derrière les règles permettant à ces clans de se côtoyer sans guerre. Mais quand l'adversité tue et qu'il est préférable de s'associer pour dévoiler la vérité cachée, ce sont les jeunes qui osent et savent. Ce qui n'est pas du goût de tous.
Une belle idée d'amorce pour une histoire revêtue d'une superbe couverture, les premiers ingrédients pour me séduire, ce qui ne m'a pas évité une déception.
Ce premier tome est purement de présentation tant du décor que des divers personnages et de l'intrigue naissante. C'est assez habituel. Néanmoins si l'auteure prend le temps de nous faire rencontrer les protagonistes, je me rends compte en fin de roman que je ne me suis pas attachée à eux. Il manque davantage de caractéristiques pour leur donner corps et qu'ils existent pleinement ! L'écriture me paraît un peu basique, peu soignée. Un vocabulaire appauvri avec trop de répétitions d'expression : oui j'ai retrouvé par exemple au moins 5 fois en 350 pages cette tournure : « un sourire qui n'atteignit pas ses yeux ». A force c'est lassant ! Pour ma part cela m'a fortement agacée car même s'il s'agit d'un roman jeunesse, les jeunes lecteurs ont le droit de lire un texte de qualité, travaillé, enrichi !
Le contexte de l'histoire est intéressant mais là aussi, il n'est guère travaillé et simplement ébauché. Quel dommage… ce manque d'approfondissement donne peu de poids à ce roman alors que le potentiel était là, mais reste inexploité.
Malgré cette déception, je lirai sans doute le tome 2 avec l'espoir que l'écriture s'améliore une fois l'intrigue lancée.
Je remercie les éditions Flammarion jeunesse pour leur envoi, et Babelio pour l'organisation de cette Masse Critique privilégiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
RosenDero
  19 mars 2018
Entre clan du loup et clan du tigre, c'est la guerre froide. Leurs progénitures vont certes à l'école ensemble, se mêlant ainsi aux humains, mais l'équilibre est précaire, et les interdits nombreux. Ne pas s'adresser la parole et ne pas mettre un pied sur le territoire des autres devraient être des règles faciles à respecter, mais pour un jeune tigre de 6 ans, c'est plutôt une tentation. Et quand les événements s'emballent, les futurs héritiers devront faire preuve de clairvoyance.
---
Je remercie tout d'abord Babelio et les éditions Flammarion pour l'envoi de ce premier tome de la nouvelle série de Cassandra O'Donnell que je connaissais pour sa série Malenfer.
Je ne sais pas si Cassandra O'Donnell a procédé de la même manière (construire son récit avec l'aide d'enseignants et d'élèves) car ce n'est pas précisé, mais la première chose que l'on puisse dire, c'est que le pari du public est réussi pour l'auteure. Ses lecteurs ont grandi depuis Malenfer, tome 1 : La forêt des Ténèbres et ils sont certainement en fin de collège avec des préoccupations différentes, bien ciblées dans ce roman : aventure, complots, enquêtes, suspense, amour, amitié, émotion, dystopie, affrontement, etc. des ingrédients de littérature jeunesse, ado qui font mouche.
Et même sur les adultes figurez-vous. Car malgré un départ raté, à mon goût, les 300 pages suivantes se lisent d'une traite (en une soirée) sans pouvoir lâcher le bouquin. Alors outre une histoire clanique somme toute classique (et les grosses ficelles que cela impose : les 4 héritiers doivent tous être de la même tranche d'âge ; les adultes sont forcément bornés et les ado incompris ; etc.) j'ai beaucoup apprécié la vitesse du déroulé qui ne se perd pas dans trop de pseudo philosophie ou de sentimentalisme.
L'univers est très intéressant car il peut être le cadre de grandes surprises (on en trouve déjà dans ce tome, et je n'ai pu que penser à L'âge des dragons, Tome 1 : Bitterwood où l'on découvre petit à petit un monde que l'on reconnaît) et permet à l'auteur de faire passer un peu d'écologie auprès des plus jeunes :)
L'histoire en elle-même tient en haleine, même si la fin est plate (je veux dire par là la toute dernière phrase) alors qu'on avait eu droit à un beau rebondissement juste avant.
Les personnages enfin sont très caricaturaux (je me serais cru 1) dans une série US pour ados (il ne manque que les pom pom girls) 2) dans Malenfer avec la bande de copains, le grand, la petite, ceux qui se détestent et se lancent des piques, etc.) mais fonctionnent très bien en mode jeunes super-héros incompris et devant sauver le monde (mais ce n'est pas aussi simpliste) aux pouvoirs raciaux particuliers. Je place en tête de liste non pas le beau gosse badass des tigrous et ses kilos de muscle, mais le psychopathe des serpents car, pour une fois, le gentil plutôt méchant l'est vraiment (et ça, ça fait plaisir).
Au final, une aventure qui se lit toute seule, pleine de clichés mais également intéressante dans son univers et ce qu'il permet. En espérant que la suite se focalise sur l'intrigue et pas sur les relations love to love des amoures impossibles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          234
iz43
  19 mars 2018
Un joli coup de coeur pour ce tome 1 de la légende des 4.
La couverture est vraiment chouette et attirante. J'ai trouvé le livre très agréable à lire au niveau typographique et présentation. Autant dire que je n'ai pas traîné pour le lire car en plus j'ai bien aimé l'histoire.
J'ai vraiment adoré les différents personnages et je crois que c'est ce qui fait la force du roman. Evidemment c'est un tome introductif. Certaines choses ne sont peut être pas assez développées (l'univers des différents clans et le mode de vie des humains) et encore. Il faut être patient. J'ai bien aimé cette manière de rentrer dans le vif du sujet.
J'ai craqué dès les premières lignes pour un petit garçon de 6 ans Mika terriblement attachant qui se promène dans la forêt et essaie d'attraper un lièvre... sous sa forme de tigre. Il s'aventure en territoire ennemi (celui des loups) et tombe nez à nez avec la princesse héritière des loups qui ne le met pas en pièce. Grâce à ce personnage attachant , on découvre d'autres personnages.
On l'a compris il s'agit de métamorphes, des Yokaïs qui sont des créatures
tantôt humaines, tantôt animales.
Il y a donc 4 clans:
- celui des loups avec Maya l'héritière du clan
- celui des tigres avec Bregan
- celui des serpents avec Wan
et enfin celui des Aigles avec Nel
J'ai adoré ce concept car quand j'étais jeune je regardais la série manimale avec cet homme qui pouvait se transformer en aigle, en tigre... C'était spectaculaire. Ca m'a replongé direct dans mon enfance.
Les adolescents fréquentent la même école en compagnie d'humains. Tout le monde sait que les Yokaïs existent. Chacun obéit (normalement !) à des règles précises qui permettent de maintenir un équilibre fragile. Les YokaÏs n'ont pas le droit de se parler ni de se fréquenter.
On peut même dire que certains clans se détestent : les serpents et les aigles, les loups et les tigres.
Pourtant, les héritiers sont obligés de se rapprocher quand un ennemi commun se déclare.
J'ai beaucoup aimé le personnage du serpent très sarcastique et plutôt brutal pour ne pas dire psychopathe !
La jeune aigle Nel est réfléchie et déterminée
Maya la louve est franche, directe, simple.
J'ai bien aimé le côté négatif des personnages avec leur côté animal. Parfois ça chauffe et là les yokaïs ne font pas de quartier.
J'ai hâte de lire le tome 2 notamment pour savoir si une romance se développe entre Maya et Bregan.
Merci à Babelio pour cette masse critique privilégiée et aux éditions Flammarion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Saiwhisper
  16 mars 2018
Ce premier tome fut une très bonne lecture ! J'ai vraiment passé un bon moment aux côtés des Yokaïs, ces êtres capables de se métamorphoser en animal. J'ai aimé découvrir chaque clan : les Lupaï (loups) avec la courageuse Maya et son amie Cléa, les Taïgan (tigres) avec Bregan, son adorable petit frère Mika et son ami Cook, les Rapaï (aigles) avec la curieuse Noëlle/Nel ou encore les Serpaï (serpent) avec le mystérieux Wan. le monde qu'a inventé Cassandra O'Donnell m'a beaucoup plu. J'ai apprécié l'idée de castes animales s'opposant entre elles depuis des décennies. Beaucoup de tensions se dégagent lorsque les personnages parlent d'autres clans. On sent que la guerre est sur le point d'exploser et que le moindre faux pas peut conduire au chaos… Au milieu de cela, les humains tentent également de se faire une place… Il est très intéressant de voir comment chacun tente de cohabiter. Pour l'instant, il s'agit d'un tome introductif servant de mise en bouche néanmoins, j'espère que la suite nous en apprendra plus sur le fonctionnement de chaque tribu. Apparemment, quelques traits et spécificités de comportement sont attribués à chaque hybride, cependant l'auteure n'a pas voulu noyer le lecteur d'informations et a préféré concentrer son récit sur l'avancée du scénario, ce qui est compréhensible. Cela dit, j'espère qu'elle continuera de creuse davantage ces éléments ainsi que son univers dans les autres tomes, car il y a vraiment matière à faire.
La lecture est immersive : on rentre dans l'histoire dès les premiers chapitres au point que l'on désire lire le tout d'une traite ! Il faut dire que l'auteure a très bien su gérer son rythme en proposant du suspense, une enquête avec des meurtres étranges et plusieurs affrontements qu'ils soient verbaux ou physiques. Par ailleurs, les chapitres sont courts et proposent une narration alternée afin de connaître chaque protagoniste et d'avoir une meilleure vision d'ensemble. On n'a donc aucun temps mort, ce qui est très appréciable. Pour ma part, j'ai grandement apprécié chaque protagoniste, qu'il soit secondaire ou non. Certes, Bregan et Maya, le tandem principal, sont mes favoris toutefois, les autres ont également su éveiller ma curiosité. En plus d'être attachants, tout ce petit monde a un caractère bien trempé ! Les personnages ne sont pas lisses : ils se cherchent, agissent malgré la loi ou la tradition, partagent beaucoup de moments ensemble et évoluent au fil de l'intrigue. Honnêtement, j'ai regretté que la suite ne soit pas encore sortie, parce que j'aurais directement poursuivi ma lecture.
À plusieurs reprises, j'ai eu l'agréable impression d'avoir de la Bit-Lit/Fantasy pour ado ! Ce ressenti est dû au caractère bien trempé des demoiselles notamment avec Maya qui va s'avérer être une louve têtue, forte, tenace, rebelle et courageuse. Les autres comme Nel et Cléa le sont tout autant. On distingue également l'idée de créatures s'affrontant au milieu des humains, les manipulations, les alliances improbables voire interdites ainsi que les trahisons. de plus, Cassandra O'Donnell intègre à sa manière la notion d'âmes-soeurs, élément que j'apprécie particulièrement dans les univers fantastiques… Certes, on est sur un public jeunesse/ado et cela se voit au niveau de certaines facilités scénaristiques, mais c'est une belle réussite. J'ai beau être une adulte, je suis certaine que cette saga saura convaincre tout type de public aimant les êtres capables de métamorphose animale… On a là un premier tome dynamique, efficace, prenant, riche, bien écrit, prometteur et avec un soupçon de romance au milieu d'une bonne dose d'action ! Sans oublier une couverture somptueuse qui, à elle seule, donne envie de plonger dans l'univers ! Merci encore à Babelio et aux éditions Flammarion pour la découverte de cette série dont j'attends la suite avec impatience.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   10 août 2018
— A t'entendre, on dirait que tu es déjà aux commandes.

Non, Bregan n'était pas aux commandes. Il devait attendre son vingtième anniversaire avant de prendre la tête de son clan, mais il n'avait pas le choix. Il allait devoir convaincre le Conseil et croiser les doigts pour qu'il l'écoute et accepte de se ranger à ses arguments. C'était une question de survie. Les Taïgans avaient beau être les plus forts, les Lupaïs avaient l'avantage du nombre, ce qui en faisaient des adversaires particulièrement dangereux.

— Maya, réfléchis à ma proposition, s'il te plaît. Parle à ton père, parle au conseil. On peut arrêter tout ça...

Maya pris un temps de réflexion. Elle détestait les Taïgans pour ce qu'ils avaient fait...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   10 août 2018
— On pourrait peut-être en profiter pour faire une pause et manger quelque chose, suggéra Cléa qui entendait son estomac gargouiller.

—Bonne idée, fit Maya en sortant un énorme morceau de cerf de son sac à dos.

—Oh non, très peu pour moi, merci. Je me sens déjà assez lourd, répondit le Serpaï en posant instinctivement sa main sur son ventre.

—Je t'avais dit de ne pas l'avaler tout entier, soupira Bregan.

— il a raison. Si on le compte et le tireur de la dernière fois, tu as mangé deux hommes d'au moins 80 kilos cette semaine, tu vas finir par avoir une indigestion, remarqua Maya d'un ton réprobateur.

— Qu'est-ce que vous vouliez que je fasse d'autre ? Vous m'avez demandé de ne pas laisser de traces, grommela Wan.

— C'est pas faux, admit Nel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SaiwhisperSaiwhisper   15 mars 2018
- Tu n’es qu’une idiote, feula-t-il en léchant le filet de sang qui coulait du haut de son oreille en souillant son beau pelage blanc.
Le contact de la langue de Bregan sur sa fourrure fut comme un électrochoc pour Maya. Elle se cabra et, dans un grondement rageur, commença à se débarrasser de son pelage. Bregan, qui avait senti le corps de la louve brûler sous lui comme un volcan en pleine irruption, se redressa et décida de se transformer à son tour.
- Qu’est-ce qu’il t’a pris de me lécher ? C’est dégoûtant ! s’écria-t-elle, furieuse, dès qu’elle ut repris forme humaine.
Bregan, qui n’avait pas tout à fait terminé son changement, tourna vers elle un visage mi-homme mi-bête et lança d’une voix gutturale !
- Tu aurais préféré que je te tue ?
- Non, j’aurais préféré que tu ne me baves pas dessus ! répliqua-t-elle en le fusillant du regard avant d’attraper ses vêtements et de se rhabiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
ManouBManouB   24 mars 2018
Pourquoi les Yokaïs devaient-ils toujours se battre entre eux ? Qu'est-ce qui les poussait à agir ? Leur part animale ou leur part humaine ? Pour Nel, la réponse était évidente : les animaux, contrairement aux hommes, ignoraient la haine, le mensonge, la trahison ou l'hypocrisie.
Commenter  J’apprécie          70
MariloupMariloup   01 août 2018
_ Partez devant, je vous rejoins, déclara Nel en s'éloignant.
_ Où vas-tu? demanda Cléa.
_ Il me faut plus de place pour changer. Je sens qu'on va bien s'amuser, répondit la Rapaï avec un sourire inquiétant.
Cléa et Wan la suivirent un instant des yeux, puis la louve tourna la tête vers le Serpaï et dit:
_ Tu sais, je me demande parfois qui de toi ou de cette gamine est le plus terrifiant.
Wan esquissa un rictus.
_ ça, il n'appartient qu'à toi de le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Cassandra O’Donnell (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cassandra O’Donnell
LA CHRONIQUE DE SOPHIE - SAINT-MAUR EN POCHE JEUNESSE
autres livres classés : aigleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Rebecca Kean - Traquée

Dans quel état se trouve la ville de Burlington, le lieu de résidence de Rebecca?

New-York
Nouvelle-Angleterre
Nouveau-Mexique

20 questions
128 lecteurs ont répondu
Thème : Rebecca Kean, tome 1 : Traquée de Cassandra O’DonnellCréer un quiz sur ce livre
. .