AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de livrevie


livrevie
  22 juillet 2014
J'ai poursuivi non sans une certaine crainte mon périple Rebeccanien. Je suis toujours assez angoissée d'être déçue par une saga après la lecture enthousiasmante d'un premier tome. Peur de m'être fait des illusions, de ne pas retrouver ce qui m'avait tant plu, de ne pas adhérer. Cela s'est produit à de trop nombreuses reprises, et la déception n'en est que plus amère.

Mais non, Mme O'Donnell est décidément de la trempe des auteurs talentueux du genre. Elle a relevé avec brio l'épreuve du second tome, transcendant même le premier qui finalement n'était qu'un amuse-bouche bien agréable.

L'on retrouve donc Rebecca, qui occupe ses nouvelles fonctions d'Assayim de l'état du Vermont. Elle doit faire face à une série de crimes atroces visant des femmes loups-garous, et laissant supposer que l'on a affaire à un serial-killer de la pire espèce. Comme si cela n'était pas suffisant, elle doit ménager (enfin essayer !) les susceptibilités de chacun, et accueillir comme il se doit une délégation, au sein de laquelle se trouve ni plus ni moins, que le père de son enfant, tout en essayant de vivre une vie à peu près normale. Vaste programme n'est-ce pas ?

Notre héroïne se découvre tout au long de ce deuxième volume. Elle qui a tant essayé de dissimuler sa vraie nature, doit maintenant y faire face, car si elle est dotée de pouvoirs à faire mourir d'envie le pire des monstres –ou de peur, c'est selon…-, elle est finalement bien moins humaine que la plupart des créatures surnaturelles qu'elle côtoie.

Son naturel revient au galop. Elle qui se contenait, tant bien que mal, dans le premier tome, enseignante de français oblige, se libère et s'assume dans le deuxième. le masque tombe, et ses réparties fusent -souvent désopilantes- au gré du rythme effréné de l'ouvrage. Cassandra O'Donnell laisse peu de répit à son lecteur, tant de choses se produisent que je me suis même demandée comment elle allait retomber sur ses pattes, ce qu'elle fait avec une dextérité impressionnante.

L'humour danse avec l'action et le sensuel, Raphaël est plus Raphaël que jamais, Bruce, plus émouvant… Et Mark ? Complètement absent, ou presque. C'est d'ailleurs le seul bémol, je ne comprends pas l'intérêt de ce personnage, ou du moins pourquoi le faire apparaitre si tôt. Mais le tome 2 laisse présager que j'aurai enfin les réponses à mes questions dans le 3.
Lien : http://lelivrevie.blogspot.f..
Commenter  J’apprécie          130



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (11)voir plus