AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Myriam3


Myriam3
  29 février 2016
Kathleen de Burca, l'héroïne de ce roman de Nuala O'Faolain, avance sur un sol mouvant qui se transforme sans cesse: chimères, illusions et désillusions. Kathleen est bien un personnage typique de cet auteur irlandaise que j'adore: la cinquantaine, célibataire, belle bien que vieillissante, peu sûre d'elle malgré sa grande intelligence, sa générosité et son énergie.
Kathleen vient de perdre son ami et confident, Jimmy et avec lui, ce sont ses repères et ses attaches qui se sont évaporées. Elle décide de revenir dans le pays de ses origines, l'Irlande, qu'elle avait quittée jeune adulte sans qu'on en comprenne tout d'abord la raison. Son prétexte: enquêter pour en faire un livre sur la relation adultérine, au 19ème siècle alors que sévit la Grande Famine, d'une aristocrate anglaise avec son palefrenier irlandais. Comment un tel couple, ne parlant pas la même langue, l'une colonisatrice et l'autre issu d'un peuple opprimé et pauvre, ont-ils pu, réellement, s'aimer pendant trois ans?
Kathleen débarque à Mount Talbot, se lie d'amitié avec le vieux Bertie proprio d'un hôtel et avec Nan, bibliothécaire qui lui fournira tous les documents à sa disposition malgré son caractère revêche.
Les recherches de Kathleen et le paysage qui l'entoure la ramèneront au passé douloureux de ce pays qui a vu mourir de faim ou s'exiler des millions d'Irlandais sous les yeux de ces familles aristocrates anglaises qui chassaient de leurs terres ceux qui n'étaient plus bons à rien. Aujourd'hui encore les Irlandais que rencontrent Kathleen gardent une lourde amertume et une hargne difficile à contenir à l'encontre des Anglais qui eux, condescendants, sont pleins de sous-entendus sur ce peuple qui leur est, d'après eux, inférieur... pas étonnants qu'au rugby, les Irlandais sont prêts à soutenir quiconque affrontera les Anglais, même si ce sont ceux qui les ont battus auparavant!
Kathleen s'émeut du sort de cette Marianne Talbot, amoureuse et dévouée, avant que d'autres révélations se fassent... tout comme resurgissent, lorsqu'elle retrouve son frère des années après le décès de leurs parents ou qu'elle rencontre elle-même l'amour, enfin, des faits du passé qu'elle avait enfouis profondément au fond de son coeur...
Ce roman, avec ses retours dans le passé de Kathleen et celui de son pays aborde avec délicatesse et pudeur la difficulté d'être, d'être une femme en particulier mais pas que. Il touche également le thème de la résilience envers ses parents, sa famille, l'oppresseur.
Mais prenez garde: Les titres et les résumés des livres de Nuala O'Faolain sonnent toujours un peu gnan-gnan, et pourtant l'écriture est tout à la fois intelligente, triste et pleine d'humour. Elle ne cède jamais à la facilité et Nuala O'Faolain nous entraîne loin au delà des clichés. Fermer ses romans rend toujours mélancolique...
Commenter  J’apprécie          310



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (29)voir plus