AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258094941
Éditeur : Les Presses De La Cite (23/01/2014)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 109 notes)
Résumé :
Qu'un homme oublie son anniversaire de mariage, quoi de plus commun ? Qu'il oublie sa femme, c'est plus inhabituel. Après un étrange malaise, Vaughan reprend connaissance dans le métro londonien, complètement amnésique. Oubliés, son nom, son métier de professeur, ses enfants, sa femme et leur prochain divorce ! Quand, après moult péripéties, il revoit Maddy pour la première fois, c'est le coup de foudre.
Vaughan n'aura désormais qu'une obsession : reconquéri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Melvane
  25 février 2013
Il y a rien à faire, ce genre de roman est fait pour moi.
Alors, pour résumé vite fait. C'est l'histoire de Vaughan, un homme dans la quarantaine, qui se réveille – un beau jour – dans un métro et devinez quoi ? Il se souvient de RIEN. Son nom, son adresse, ses amis, sa famille, il en a strictement aucune idée. Cherchant de l'aide autour de lui – ce qui fût extrêmement difficile car les gens prennent très vite peur de personne qui déambule dans la rue en criant : « Hého ! Aidez moi, je ne sais pas qui je suis! », il termine dans un hôpital avec autour du poignet un bracelet indiquant ce qu'il était devenu : « Homme blanc inconnu ». Avouez que ça fait PEUR et qu'on ne se rend pas compte de la détresse et de l'angoisse que cet homme peut ressentir. Peu à peu, sa mémoire lui revient et il prend conscience que sa vie « passée » fut un VRAIE désastre.
Futur divorcé, il ne connaît pas sa femme. En plus d'apprendre qu'il a une femme, il apprend également qu'il a deux gosses. Wow ! Il n'arriverait même pas à les reconnaître si il les croisait en rue. Il est prof ?! Oui, professeur d'histoire ! Drôle de coïncidence, un homme qui étudie le passé et qui en a oublié le sien. Quelle ironie !De fil en aiguille, des bribes de souvenirs vont lui revenir et leurs présences verront le jour lorsqu'il verra la plus belle femme qu'il n'ait jamais vu, sur le pas d'une maison qu'il trouve à son goût. Une crinière rousse, un visage pâle mais magnifique, il comprendra qu'il tombe amoureux ... Amoureux de sa propre femme avec laquelle, il va divorcer dans quelques jours.
L'histoire est un peu « neu-neu » comme dirait certain, après ce que je viens de résumer mais non, elle est juste ... incroyable! Alors, ce qui me séduit dans ce roman est -premièrement- l'humour qui y réside. Ha!ha ! Un roman qui me fait rire, gagne toujours des points ! Et deuxièmement et la plus grande idée du livre, c'est cette prise de conscience de l'homme qui a foiré son mariage et qui tente par tout les moyens de le reconstruire. Peu à peu, quand les souvenirs lui reviennent, il se remémore des situations de crise avec sa femme ainsi que des bons moments. Pourquoi sommes nous passé du paradis aux enfers ? C'est là que réside la question principal du livre.
Extraits :
Parfois, nous pensons que nous nous souvenons de quelque chose, mais c'est un souvenir que nous avons inventé, parce qu'il nous convient mieux. Pour l'histoire, c'est la même chose ... (...) Nous projetons tous notre propre opinion sur ce qui nous arrive, consciemment ou non, que nous soyons des gouvernements, des nations ou des individus ...(...) Je dis simplement que l'histoire, ce n'est pas forcément ce qui s'est passé. L'histoire c'est ... Eh bien, l'histoire, c'est juste des faits déformés depuis longtemps.
Lorsque nous sommes en couple, il est difficile de vivre une situation de crise et de voir « objectivement » les réels soucis qui y sont nés. Vaughan, le héros de ce livre, comprend qu'il a été mené par l'égoïsme, l'individualisme et n'a jamais pensé une seule seconde, au mal-être que pouvait ressentir sa femme. Bien au contraire, il se focalisait sur sa douleur à lui. Mais ne dit-on pas que dans un couple, qui plus est marié, pour le meilleur et pour le pire ? Jeter l'éponge parce que ça ne va plus, est-ce réellement la solution ? Bien sûr que non, il faut savoir observer ce qui se passe réellement, connaître les états d'âme de sa moitié et après seulement jugé de la traversée. Et c'est en perdant la mémoire, en étant objectif, que Vaughan s'est rendu compte que son mariage est parti en queue de quenouille parce qu'il n'avait ouvert les yeux que sur des futilités et sur ... la haine.
Extraits :
_ Simple curiosité ... ai-je dit en me levant. Y a-t-il une base scientifique à l'expression : « la mince frontière entre l'amour et la haine » ?
_ oui, tout à fait. Ces deux émotions partagent le même circuit neuronal, situé dans le putamen et le cortex insulaire. Des neurologistes du University College de Londres ont récemment corrélé l'intensité des émotions avec l'activité dans cette zone du sous-cortex.
_ Alors, ça veut dire qu'on peut mesurer scientifiquement à quel point on aime quelqu'un ?
_ Eh bien, ça peut-être de l'amour, ou de la haine. Les scanners mesurent simplement l'intensité du sentiment.
Si nous restons sur un sentiment haineux, le couple ira dans cette direction mais si vous aimez, et que vous pardonnez, le couple sera bon et continuera sans accrocs. Il est toujours plus facile de haïr que d'aimer, car ce dernier propose non pas seulement de regarder l'autre avec des yeux de biche mais de voir les erreurs qu'il peut commettre, le mal qu'il peut nous faire en se disant « je lui ai pardonné ». En amour, il ne faut pas être rancunier, il faut prendre ce que l'autre possède à nous donner. Si nous n'acceptons pas les défauts comme les qualités, à quoi cela peut servir une vie de couple hein ?
Donc, la vraie question qu'il faut se poser est : « Les choses se produisent-elles, ou se produisent-elles parce que nous en avons la perception ?
C'est à méditer et je suis persuadée que vous trouverez votre propre réponse à travers cet ouvrage qui entre directement dans mes coup de coeur. Une histoire sympathique et amusante mais tout à la fois philosophique sur la vie de couple et ses problèmes ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
sandrine57
  19 avril 2014
Parfois, quand tout va mal, on a juste envie de mettre les voiles pour fuir une vie devenue insupportable. Vaughan, lui, a conjugué l'art de la fuite de façon plus subtile : la fugue dissociative. En clair, il a tout oublié de lui-même et de tout ce qui faisait sa vie. Il lui est tout à fait possible de nommer le premier ministre ou le dernier vainqueur de la Coupe de la ligue, il peut aussi dire qui est napoléon ou qui a gagné la guerre de 14-18, mais il est incapable de se souvenir de son propre nom, de son enfance, de ses amis, du visage de sa mère ou de celui de sa femme. Car Vaughan a deux enfants et une épouse, du moins pour quelques jours encore. Recueilli par Gary, son meilleur ami, il apprend que son divorce doit être prononcé bientôt et qu''une nouvelle vie s'offre à lui, loin d'un mariage rendu pénible par la routine, les disputes, les reproches, les rancoeurs. Pourtant, Vaughan n'est pas prêt à accepter ces révélations. La femme qui a partagé sa vie, il l'a aperçue, il l'a trouvée belle, il l'a aimée à nouveau au premier regard, il ne veut pas la quitter. le Vaughan nouveau, sans passé ni souvenirs, saura-t-il reconquérir la belle Maddie ?

Un homme qui erre dans les couloirs du métro de Londres, amnésique et désemparé, voilà une entrée en matière qui peut sembler traiter d'un sujet des plus sérieux. Mais le vent léger de l'humour so british de John O'Farrell va emporter sur son passage toute gravité et compassion et c'est le sourire aux lèvres que l'on suit les tribulations de Vaughan dans sa double quête, celle de son identité et celle de l'amour de sa femme. Si de prime abord, il paraît un peu benêt (normal ! Il a l'innocence du nouveau-né), très vite au fil des souvenirs qui refont surface, il s'avère plus complexe, perdu entre l'homme qu'il a été et celui qu'il est désormais. Dorénavant, il lui faudra concilier ces deux hommes en lui pour avancer, accepter son passé pas toujours glorieux, et surtout se faire accepter de Maddie qui, elle, n'a rien oublié, malheureusement.
Le ton est enlevé et léger mais cela n'empêche une réflexion sur la manière dont on s'arrange avec son histoire, sur la vie de couple, sur l'amour. Une comédie à l'anglaise, enjouée et drôle, pour un bon moment de détente et de rire. A lire sans modération !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
titiseb77
  06 septembre 2016
J'ai lu ce livre que je possédais depuis un petit bout de temps afin de clôturer mon challenge ABC qui se termine bientôt et je ne le regrette pas. Malgré le fait que j'adore l'humour anglais en littérature et que je déteste dans son ensemble à la télévision, je ne suis pas sûre que je l'aurais lu prochainement sans l'aide de ce challenge.
On suit Vaughan qui à la suite d'une amnésie soudaine, ne se rappelle plus de rien. Il sera retrouvé grâce à son ami Gary (personnage un peu lourdaud mais très attachant), qui va l'aider petit à petit à retrouver la mémoire, Vaughan va donc rencontrer sa femme comme si c'était la première fois et là, coup de foudre, il tombe amoureux de Maggie, qui elle ne lui rend pas vraiment puisqu'ils sont en plein divorce et que celui-ci se passe pas vraiment très bien.
Avec énormément d'humour, l'auteur va nous raconter l'histoire de Vaughan, la recherche de son passé, ses interrogations, la reconquête de son épouse, sa véritable identité... Ce livre a été vraiment un très bon moment de lecture, puisque l'auteur a réussi à réunir l'humour, la tendresse, l'amitié, le pardon et j'en passe, il est également remplit d'émotions qui vont du rire aux larmes, John O'Farrell nous a livré des personnages attachants qui avec leurs qualités et leurs défauts ont sût nous séduire.
Si vous voulez passer un très bon moment de lecture, rire devant votre livre devant des répliques improbables, se chercher en même temps que le héros (car bien évidemment se pose la question de notre propre réaction si pareille histoire nous était arrivée), n'hésitez pas foncez et les émotions seront au rendez-vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
patrick75
  21 février 2014
J'ai souri à certaines répliques de ce livre, d'ailleurs j'ai noté quatre citations ce qui m'arrive rarement, il faut dire que ce genre de récit s'y prête. Je suis friand de cet humour britannique " pince sans rire".
Quant a l'histoire proprement dite, je l'ai trouvé assez "faible". Un sujet qui pouvait laisser espérer, mais ensuite l'auteur "brode" dessus durant trois cent cinquante pages, sans véritable surprise.
Un livre où les enfants parlent comme des adultes et où les adultes se comportent comme des enfants.
Le genre récit humoristique est-il un sous-genre de la littérature ? En tous les cas je n'ai pas réussi à le prendre au sérieux.
Commenter  J’apprécie          120
Loutrette
  27 septembre 2013
Hop j'en rejoins une dans la critique de cet ouvrage !
Alors, de prime abord, on ne peut qu'être alléché par l'esquisse de cette trame, et je le fus. C'est donc non sans plaisir que nous avons participé auprès du Sir "balai-à-chiottes" à la reconquista de son identité.
Ses pérégrinations rocambolesques sont très plaisantes, les situations cocasses légions, en somme un bon gros cul-de-poule de brise rafraichissante.
On y palpe une vie de couple justement décrite, avec ses joies et ses heurts, les remises en question, les compromis et le magnifique Amour...et moult questions y étant associées...
Le suspens est présent, l'auteur faisant un usage futé de notre cerveau qui peut se révéler être un malicieux sacripant...
En somme j'ai fortement apprécié cette lecture, et je la recommande !
Seul point noir lilliputien s'il en est, à de rares endroits j'ai trouvé l'humour un brin poussif et pas vraiment nécessaire, mais forcément, ça ne nuit pas énormément !
A contrario j'aurais aimé parfois davantage de ces scènes si humoristiques !
Mais en bref, cela reste léger et entrainant, en analysant de belle manière les relations que nous entretenons avec nos tendres compagnes, que demande le peuple ?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
MelvaneMelvane   26 février 2013
_ Maître, je voudrai m'adresser directement au plaignant ... Êtes-vous absolument certain de vouloir vous séparer de cette femme, monsieur Vaughan ?
_ Oh oui, votre honneur, ai-je répondu en lançant un regard énamouré à Maddy, qui m'a souri en retour. Je n'ai jamais été aussi sûr de quelque chose dans ma vie!
Le juge a alors déclaré qu'en l'absence de tout obstacle légal le divorce était prononcé. Mon avocat a marmonné sarcastiquement :
_ Vous pouvez à présent embrasser la divorcée ...
Ce que j'ai fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
MelvaneMelvane   25 février 2013
_ Viens me voir quand tu passeras faire tes check-up, a dit ce dernier un peu tristement.
_ Ne t'inquiète pas! Sauf si tu es déjà sorti!
_ Vous avez la même chose que Mister mémoire ? lui a demandé Gary.
_ Non, moi j'ai une tumeur au cerveau! a rétorqué Bernard avec enthousiasme.
_ Oh ... a soufflé Linda. Je suis vraiment désolée.
_ Mais je ne vais pas laisser une stupide tumeur me miner le moral. Je dis toujours que tout ce qui rime avec "Bonheur" ne peut pas être vraiment mauvais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
MelvaneMelvane   23 février 2013
_ Voilà, monsieur! s'est exclamé le vendeur en me remettant les sacs luxueux qui contenaient mes costumes. Une occasion spéciale, j'imagine ?
_ C'est à peu près ça. Je viens de rencontrer ma femme.
_ Félicitations! Quand l'épousez-vous ?
_ Oh! N'allons pas trop vite, ai-je déclaré en glissant le reçu dans le sac. Il faut d'abord que nous divorcions ...
Commenter  J’apprécie          230
MelvaneMelvane   24 février 2013
C'était comme si les deux avocats et lui se livraient à une sorte de jeu, lui marmonnant, dans un langage codé, des questions auxquelles les deux confrères fournissaient des réponses incompréhensibles mais vraisemblablement correctes. Ils auraient tout aussi bien pu être en train de discuter des transformations des Pokémon.
"Avocat du plaignant ? Évolution de Rondoudou ?
_ Rondoudou se transforme en Grodoudou, votre honneur.
_ Greffière , veuillez noter que l'évolution de Rondoudou est Grodoudou. Avocat de la partie adverse, Pikachu devient ....
_ Pikachu évolue en Raichu, votre honneur. Via l'usage de la pierre foudre ...."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
TattyTatty   14 octobre 2014
Salut papa ! C’est moi ! je suis venu dès que j’ai pu.
Le vieil homme m’a dévisagé pendant une ou deux secondes.
-Bordel de toi, mais t’es qui ? m’a-t-il demandé avec un fort accent étranger.
Quand j’ai vu le nom inscrit en arabe sur son bracelet d’identification, je me suis levé et j’ai quitté la pièce.
Je me suis assis quelques instants dans le couloir, histoire de retrouver mon calme. En comprenant que le vieil homme dont je tenais la main n’était pas le bon, je m’étais retrouvé dans un état de tension émotionnelle difficile à supporter. Ou alors, s’il s’agissait bien de mon père, Gary avait oublié de me préciser que celui-ci était syrien et qu’il avait gravi les échelons de la RAF en dépit d’un accent à coupeau au couteau et d’un penchant pour les jurons grammaticalement fautifs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14883 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..