AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791093510323
180 pages
Éditeur : Editions Langlois Cécile (11/06/2015)
4.28/5   20 notes
Résumé :
Tout bascule dans la vie d'Evoria le jour où des guerriers sanguinaires envahissent son pays, tuent les hommes et séparent les mères de leurs enfants.
La fillette est alors emmenée loin de sa terre, à Venise, où elle servira d'esclave à des maîtres barbares. En secret elle pratiquera le culte des ancêtres, seul lien véritable qui la rattache encore à ses origines. Un jour, tandis qu'elle s'adonne à ce rituel, Evoria est surprise par le fils de son maître : on... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,28

sur 20 notes
5
7 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
2 avis
1
0 avis

Limoncella
  06 décembre 2015
Au delà des dunes
O'Scarine.
Les premiers mots que j'ai lus du livre, arrivés sous mes yeux grâce au conseil avisé d'une amie écrivaine, ont conduit ce joli conte de voyage initiatique, fantastique, et angoissant jusqu'à moi.
" le passage sur le bûcher correspondait à l'une de tes épreuves et nous avions prévu d'intervenir pour que tu en réchappes...mais sur le conseil des âmes ancestrales que tu es parvenue à consulter dans ta cellule en saignant une compagne d'infortune durant son sommeil, tu as utilisé la plume de phénix. Nous t'avons laissé faire persuadés que cela n'aurait aucune incidence. Nous nous sommes trompés. A ta renaissance nous avons pris la mesure de la symbiose qui t'unissait aux esprits. Nous avons compris que nous risquions de te perdre. Alors..."
Extrait de Au delà des dunes.
J'aurais aime que O'Scarine soit l'héroïne ...ce prénom peut-être ?
C'est en lisant " tu as utilisé la plume du Phénix...que j'ai compris ! "
Un conte scintillant venu d'autre part !!
Il nous narre en quelques "voyages" la vie romanesque d'une jeune fille, Evoria .
Venue d'un autre pays, elle grandit et devient femme sous nos yeux entre évidence, matérialité et réalité...mais qui navigue en parallèle entre "charme" occultisme ensorcellement et diablerie !
Les siècles qui passent laissent sur notre peau des marques de rencontres inquiétantes, redoutables, pendant que Evoria se débat depuis une famille et un pays où elle a été exilée...arrachée aux siens, qu'on a tués, qu'on a anéantis !
Réduite en esclavage jusqu'à profaner le plus intime de son être, elle veut se venger en utilisant ce qui lui reste de plus fort en elle les "messes et pratiques rituelles du pays de ses ancêtres "
On a toujours peur de ce qu'on ignore, elle est alors accusée de sorcellerie et conduite au bûcher.
Les émotions nous gagnent portées par les mots d'O'Scarine, gracieux mais aussi ornés, allégoriques, et les images voguent sur ses mots quand ils deviennent poétiques et les situations figurées.
Son récit Au delà des dunes est toujours teinté de merveilleux et ses mots sont ceux de la "tradition orale arrivée jusqu'à nous"
L'allégorie du Phénix, cet oiseau noble et sacré, si parfait qu'il est Unique n'appartiendra jamais à personne ! elle l'aborde et nous le partageons avec elle....
Ses explications métaphoriques du monde où elle accède avec nous et Evoria, nous le font comprendre et admettre!!!
L'"Homme" n'est-il pas devenu ce qu'il est à la suite de ces événements primordiaux dans son passé sacré ?
Evoria retrouvera-t-elle sa vie perdue ? reviendra-t-elle du pays des Dunes en se reconstruisant ?
Peut-être car au fil des pages l'image de Evoria grandit...jusqu'à nous toucher même intérieurement d'événements surnaturels en rebondissements angoissants la fin de ce très joli roman arrive...:)
C'est le premier roman que je lis de O'Sacrine, et je l'ai adoré... peut-être a-t-il trouvé sa place dans mon coeur grâce au pouvoir du Phénix qui y a lu des intentions pures ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marie-Nel
  31 janvier 2020
Lorsque les éditions Nutty Sheep m'ont proposé de lire ce livre, j'ai hésité un peu, car je ne suis plus une grande liseuse du genre fantastique. J'en ai sûrement trop lu il y a quelques années et du coup, j'ai l'impression d'avoir fait le tour et de lire toujours un peu les mêmes choses. Eh bien, ce premier opus m'a beaucoup plu, c'est une très bonne surprise et je suis contente de l'avoir faite.
C'est un texte au format court puisqu'il fait un peu moins de cinquante pages, donc je ne vais pas parler beaucoup de l'histoire, pour ne pas en révéler de trop et vous donner surtout envie de le lire.
J'ai donc fait la rencontre de Évoria, on ne sait pas précisément où elle est née, on sait juste qu'elle vient d'un pays d'Orient. L'action commence très vite, dès les premières pages, puisque le village d'Évoria est attaqué. Toute sa famille va périr sous les attaques. Elle sera attrapée et deviendra une esclave. Elle a des dons et peut communiquer avec les esprits. Un jour où elle est en transe, elle sera surprise par ses maîtres et sera jugée par l'Église. Elle sera amenée à Venise où elle finira jugée et condamnée au bûcher. Mais un phénomène étrange va alors arriver, et Évoria arrivera à renaitre de ses cendres d'une très belle façon. Va commencer alors pour elle une aventure hors du commun où elle devra composer avec sa nouvelle condition. Elle fera également la connaissance d'un enfant, Zéfirino avec qui elle va vivre une expérience fascinante.
Je n'en rajouterai pas plus, mais je me suis attachée très vite à Évoria. C'est une jeune femme courageuse quand on voit tout ce qui lui est arrivé, qui sait remonter la pente et affronter les aléas qui lui sont mis sur sa route de vie. Je me suis attachée également au deuxième personnage, Zéfirino, mais un peu moins que l'héroïne. Leur histoire à tous deux est touchante. O'Scaryne, l'auteure, fait passer de beaux messages à travers eux, et notamment celui de la résilience. L'héroïne saura se reconstruire malgré les terribles événements qui vont lui arriver. J'aimerais tellement pouvoir vous en parler plus, vous dire les faits, mais ce serait vraiment dommage que vous n'ayez pas la surprise en lisant.
J'ai beaucoup aimé le style de l'auteure, elle arrive très facilement à embarquer son lecteur dans son univers, elle prend par la main et ne la lâche qu'arrivé à la fin. Et encore, la fin laisse plein de questions et on a très envie de se précipiter sur la suite pour savoir ce qu'il va arriver à Évoria. L'auteure a savamment mélangé au fantastique une part de mythologie très intéressante et captivante en même temps. Les lieux sont également bien décrits, sans pour autant apporter trop de lourdeurs au texte. J'ai beaucoup aimé les paysages de Venise, les événements historiques également avec la peste qui a ravagé les habitants. Mettre dans l'histoire fantastique des faits réels apportent une crédibilité qui me fait penser que je pourrais rencontrer dans la réalité ces personnages. Et c'est ce côté là que j'aime dans les récits fantastiques, j'aime quand ils sont mélangés à la réalité ainsi on arrive à transposer les faits du livre dans notre vie.
Je crois que je ne vais pas pouvoir en dire davantage, de peur de trop en révéler. J'ai beaucoup aimé cette lecture, c'est une histoire fantastique bien menée. Et j'ai déjà hâte de retrouver Évoria dans la suite. J'aime bien aussi l'originalité des sous titres sous forme de coordonnées GPS. Et la couverture est très représentative de l'histoire, mais chut... Cette histoire est courte, mais elle est vraiment très complète. Parfois, je trouve que des nouvelles pourraient être approfondies pour en faire des romans, mais là, non, l'histoire est bien construite et je ne trouve pas nécessaire d'en ajouter plus. Par contre, la suite est nécessaire..
Je vous recommande cette lecture que vous aimiez le fantastique ou pas. C'est savamment dosé et pour quelqu'un comme moi qui n'en lit plus, celui-ci est vraiment très intéressant à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fuji
  15 juillet 2015
Ce livre est arrivé par hasard entre mes mains, lorsque j'ai découvert le sujet je me suis dit "ouille" moi qui ne suis pas littérature de l'imaginaire "Fantasy", j'ai promis de le chroniquer ....
Pour ce premier roman, l'auteure revisite le mythe du Phénix : la mort et la renaissance.
C'est un bel oiseau majestueux et gracieux, il a de grandes ailes et détient le pouvoir de transporter un poids supérieur au sien. Il est muni d'un bec et de griffes acérées, et d'un plumage rouge, orange, jaune et or. Ses larmes ont un pouvoir de guérison et il meurt pour mieux renaître.
L'héroïne s'appelle Evoria et vient d'un pays où l'on tue et viole. Elle est séparée de sa famille en partie massacrée, et devient l'esclave d'une riche famille vénitienne, qui n'hésite pas à en faire aussi une esclave sexuelle, jusqu'où jour où elle est surprise à perpétuer les rites de son pays, comme d'autres prient...Tout ce qui n'est pas compris fait peur et elle est condamnée au bûcher comme une sorcière.
Quatre parties rythment la narration et je vous laisse le soin de découvrir le titre de ces parties et leurs correspondances, personnellement ce jeu de pistes m'a beaucoup amusée car je suis curieuse.
Une histoire fantastique qui m'a beaucoup plu, je le dis encore plus volontiers car j'ai dit au début que ce style n'était pas ma tasse de thé : il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.
Une belle écriture, fluide et imagée, une narration originale sans temps morts.
Beaucoup de maîtrise dans le texte qui alterne le récit, la narration, les dialogues, le tout allié à une belle imagination et une bonne érudition.
C'est un premier roman brillant, que j'ai eu infiniment de plaisir à lire et qui me laissera de beaux souvenirs bien que je ne partagerai jamais les repas de l'héroïne.
En conclusion c'est une lecture que je vous recommande, dépaysement garanti.
J'attends avec impatience le deuxième roman de cette auteure.
Merci pour cette belle découverte.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
barbelia
  21 décembre 2015
Je remercie tout d'abord les éditions Langlois Cécile et Babelio pour ce livre reçu dans le cadre de l'opération Masse critique.
Je pense sincèrement être passée à côté de cette lecture. Je n'ai pas été sensible à l'univers d'Evoria. Il m'a semblé devoir faire de gros efforts pour arriver à terminer la première partie. Les éléments s'enchaînent de façon troublante, sans trop savoir où l'on veut en venir. le mythe du Phénix y est revisité : Evoria, après avoir été brûlée sur un bûcher pour sorcellerie, renaît de ses cendres, sous une autre forme et avec un pouvoir d'invisibilité, après s'être piquée avec une plume de Phénix. Elle fait ensuite la rencontre d'un petit être qui semble la voir et lui réclame à tout prix une précieuse plume.
Après avoir fait une longue pause, j'ai attaqué la deuxième partie qui m'a davantage plu. L'héroïne quitte son monde, se retrouve à une autre époque, fait une rencontre plutôt attachante. C'est cette partie que j'ai préférée car il y a une vraie intrigue. Elle nous permet d'obtenir des explications sur tout l'enchaînement de faits surprenants lus durant les premières pages.
Durant la fin du roman, Evoria voyage encore et toujours pour retrouver son village ainsi que ses racines, aidée par la petite fée Ismérie. Au fil des pages, l'auteur nous offre les clés des différentes intrigues lus plus avant et on découvre des choses toujours plus complexes que celles que nous avions imaginées.
Le livre est plutôt bien écrit mais je n'ai pas particulièrement apprécié le style des dialogues qui manquent, à mon sens, de spontanéité et de naturel.
En bref, je n'ai pas été sensible à cet univers et la lecture des autres critiques élogieuses déposées sur Babelio me montre que je suis clairement passée à côté de ma lecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
AlexandraLFC
  14 janvier 2020
Avec ce premier épisode, O'Scaryne nous conte une histoire aussi magique qu'elle est brutale.
Dès les premières lignes, on plonge dans l'horreur puisque le village d'Evoria, notre héroïne, est attaqué. Celle-ci est alors amenée à Venise où elle va subir diverses souffrances avant de finir sur le bûcher. Et si le feu n'était pas le symbole de la fin mais plutôt celui de la renaissance ?
La plume d'O'Scaryne est fluide et captivante. Malgré le format très court, elle parvient à poser efficacement son décor. On imagine les différents lieux avec aisance. On s'attache à Evoria.
Cependant le personnage marquant de cet épisode reste Zéfirino qui se révèle petit à petit, en apportant son lot de surprises et de rebondissements à l'intrigue.
J'ai apprécié la mythologie mise en place que je trouve originale. J'ai rarement lu de romans à ce sujet ou bien celui était vraiment en arrière plan, voire survolé. Je suis très curieuse de voir ce que l'auteure réserve à Evoria pour la suite. Je me demande si l'on va rencontrer d'autres créatures fantastiques.
Le contexte historique de cet épisode est intéressant et sert à merveille les aventures de notre héroïne. le résumé nous promet une épopée de siècle en siècle alors je suis curieuse de lire l'épisode 2.
La fin est mystérieuse et nous tient en haleine pour la suite.
Merci à Nutty Sheep pour leur confiance et la proposition de lecture !
Lien : https://alexlovebooks.home.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LimoncellaLimoncella   24 novembre 2015
Le passage sur le bûcher correspondait à l'une de tes épreuves et nous avions prévu d'intervenir pour tu en réchappes...mais sur le conseil des âmes ancestrales que tu es parvenue à consulter dans ta cellule en saignant une compagne d'infortune durant son sommeil, tu as utilisé la plume de phénix. Nous t'avons laissé faire persuadés que cela n'aurait aucune d'incidence. Nous nous sommes trompés. A ta renaissance nous avons pris la mesure de la symbiose qui t'unissait aux esprits. Nous avons compris que nous risquions de te perdre. Alors...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
YukoYuko   03 décembre 2015
Elle s’était laissée guidée et se trouvait à présent assise en tailleur. Je m’installais devant elle. Alors que son silence se prolongeait, à n’en pas douter en raison de toutes les questions qui venaient l’assaillir, je repris :
-Tu es ici chez toi, parmi les Etres supérieurs qui ont choisi de t’accueillir. Je m’appelle Anton, et je serai ton guide.
Commenter  J’apprécie          40

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3586 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre