AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Martine Wiznitzer (Autre)
EAN : 9782253038597
Le Livre de Poche (31/03/1998)
4/5   29 notes
Résumé :
Le pays des merveilles commencent exactement là où tant de récits finissent : dans un bain de sang. A quatorze ans, Jesse échappe miraculeusement aux coups de feu tirés par son père qui a déjà massacré toute la famille. A la recherche de son identité, de sa personnalité, Jesse qui changera plusieurs fois de nom et de vies, n'en finira pas d'explorer aussi "ce pays de merveilles" aux tragiques convulsions. J.C.Oates invite manifestement à une lecture symbolique de so... >Voir plus
Que lire après Le pays des merveillesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ca commence d'abord fort avec le massacre d'une famille (mère, deux filles, jeune fils) au chapitre deux et on en conclut qu'on est bien dans un livre de J.C.O.
Le roman est divisé en trois « livres ». Les deux premiers se déroulent de 1939 aux années 60, on y suit Jesse, un jeune garçon adopté par la famille Pedersen, on le voit grandir, faire ses études, se marier, lutter contre ses pulsions violentes, devenir un chirurgien reconnu. le dernier "livre", en rupture totale avec les deux premiers, nous entraîne dans le périple suicidaire et halluciné de sa fille, Michèle à travers l'Amérique et le Canada où il ira finalement la récupérer en très mauvais état. Ayant lu le journal de J.C.O, je sais à quel point elle a été touchée par la mort de Kennedy (il en question ici : c'est même une sorte de noeud dans la vie de Michèle, c'est là qu'elle bascule, ce jour-là précisément) et le massacre orchestré par Manson (Noël, le petit ami de Michèle a des faux airs de gourous hippies et il pourrait être Manson, de même que Michèle pourrait être une des filles qu'il a poussé à tuer Sharon Tate et son enfant- il est aussi beaucoup question de l'enfant qu'on porte, qu'on croit porter, qu'on ne porte plus).
Il est intéressant de lire ce roman après la lecture du journal de J.C.O. car elle l'a écrit peu avant le début du journal et elle en parle à plusieurs reprises.
Ce roman est surtout un portrait de l'Amérique de la deuxième guerre mondiale à la guerre du Vietnam : une Amérique qui veut croire au progrès, à la science (c'est le cas de Jesse devenu Docteur Vogel, mais aussi de Cady et de Perrault), aux valeurs traditionnelles de la famille, du travail, de l'argent et du confort matériel et qui doit lutter contre sa pulsion de mort. Dans les scènes où Jesse et Hélène se retrouvent en pleine rue face au mépris, à l'incompréhension, voire à la haine de jeunes hippies pacifistes drogués, on ne peut s'empêcher d'y voir des échos à ce qu'a pu ressentir J.C.O elle-même confrontée à une génération avec laquelle elle se sentait en profond décalage (ainsi que le dévoile son journal).
Un très bon roman au style enlevé que je n'ai pas pu lâcher, un des meilleurs de Oates.

Commenter  J’apprécie          80
Le pays des merveilles.

Non, ce n'est pas le pays des merveilles.
Jesse a échappé au massacre de sa mère,de son frère et de ses soeurs qui a été commis par son père. Il est recueilli par son grand-père qui ne parle pas, puis par sa tante qui l'abandonne dans un orphelinat et enfin par une famille de personnes obèses et déséquilibrées, dont le père médecin projette son ambition délirante sur Jesse.
Le livre relate ensuite la trajectoire professionnelle et personnelle de Jesse qui devient chirurgien, fonde une famille, et part dans la dernière partie du roman, à la recherche d'une de ses deux filles qui a pris la fuite dans un pays marqué par la violence et par la guerre du Vietnam.
JCO nous parle de l'ascension sociale d'un homme qui semble ne pas avoir vraiment de personnalité, ou qui a des personnalités multiples -il change d'ailleurs plusieurs fois de noms au cours du roman-, et qui, à aucun moment ne se réfère à ce qui s'est passé dans son enfance.
Quel est le moteur de Jesse ? Est-ce la résilience, l'opportunisme, le mimétisme et la soumission à des personnalités qui le dominent mais l'amènent aussi à se dépasser ?
On retrouve ici de nombreux thèmes récurrents dans l'oeuvre de JCO : les neurosciences, le fonctionnement du cerveau, la mémoire et les souvenirs...
JCO nous dépeint une Amérique peuplée d'individus monstrueux, charismatiques et dominateurs.
Publié en 1971, le pays des merveilles, l'un des premiers romans de JCO, ne fait peut-être pas partie de ses meilleurs livres, mais il est assez fascinant car, au travers des obsessions qu'elle y développe, il préfigure bon nombre des ouvrages écrits ultérieurement.
Enorme fan de Joyce Carol Oates pour laquelle je nourris une passion depuis ma lecture des Chutes, je me suis fixée l'objectif de lire l'ensemble de ses romans, …

Commenter  J’apprécie          30
J'ai eut l'impression de croquer dans un livre "hamburger" bien américain donc ! le corps du livre, à savoir l'ascension professionnelle de Jesse, morceau consistant, mais insipide , prise en sandwich entre son enfance,( et ce pourrait être une autre histoire), et la narration de la fugue de Shelley, (et ce pourrait être une autre histoire), le tout relevé d'une pointe épicé, mais pas trop, son désir pour Véra. Donc, un livre qui peut rassasier, mais ne m'as pas nourrit.
Commenter  J’apprécie          40
Séduite par le titre et habituellement friande de littérature américaine où souvent c'est l'ambiance qui me happe, ici, je suis restée hermétique et ai eu l'impression de subir une lecture longue et fastidieuse où les nombreuses lettres du personnage atteint de folie ont constitué le summum de l'asphyxie. Certes, le récit démarre fort mais il m'est apparu se poursuivre en circonvolutions plus ou moins intéressantes qui, pour la plupart, m'ont laissé froide. Je suis venue à bout des 474 pages avec pugnacité pour affirmer avoir lu au moins une fois un Joyce Carol Oates, ce qui est fait.
Commenter  J’apprécie          11
Un excellent livre que je viens de finir, tous mes instants libres, je me suis jetée dessus, j'ai adoré,

Je regrette vivement qu'il n'y ait pas un suite, par exemple avoir des nouvelles de la famille adoptive de Jesse, je n'en dis pas plus, pour laisser le "suspens" aux futurs lecteurs,

Le suspens, Joyce Carol Oates, est extrémement douée pour le distiller, un peu partout, et qu'est ce que c'est bien.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
« Les gens étranges m’amusent. J’aimerais en faire collection. Je serai peut-être un jour le pathologiste du comté et ferai des autopsies dans une quelconque petite ville… J’aurai plus d’égards envers les morts qu’envers les vivants parce que, bien sûr, les morts ne sont pas hypocrites… »
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Joyce Carol Oates (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joyce Carol Oates
Après seize ans de négociations, le réalisateur Stig Björkman a convaincu Joyce Carol Oates, 85 ans, de lui ouvrir les portes de son univers. Portrait sensible de l’immense romancière, inlassable exploratrice de la psyché noire de l'Amérique.
autres livres classés : littérature américaineVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (85) Voir plus



Quiz Voir plus

Joyce Carol Oates (difficile si vous ne connaissez pas son oeuvre)

Un des nombreux romans de Joyce Carol Oates est consacré à Marilyn Monroe. Quel en est le titre ?

Corps
Sexy
La désaxée
Blonde

10 questions
379 lecteurs ont répondu
Thème : Joyce Carol OatesCréer un quiz sur ce livre

{* *}