AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2501099648
Éditeur : Marabout (28/01/2015)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Ce livre ne parle pas seulement de running.
C'est un livre qui parle de cupcakes. C'est un livre qui parle de souffrance.

C'est un livre qui parle de gloutonnerie, d'orgueil, de bonheur, d'orages électriques et de Godzilla.

C'est un livre qui parle des terribles et merveilleuses raisons pour lesquelles on se lève chaque jour pour soumettre son corps à l'épreuve de la pluie, du soleil, du paradis, de l'enfer.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
gouelan
  30 juin 2015
Petit guide d'un marathonien tout en humour et plein de bon sens.
Passer de l'addiction de la nourriture à celle du marathon. Devenir un marathonien plutôt qu'un obèse et un être apathique.
Courir pour obtenir le vide, obtenir le silence, écouter son corps, son moi. Un silence et un vide qui font taire les démons, les peurs et les regrets.
Pendant que l'on court, on est « ici et maintenant », on ne se focalise pas sur le futur.
Courir pour faire quelque chose qui a du sens. Pas pour se forger une apparence, mais pour se mesurer à soi-même et se sentir bien. Oublier les tentations nocives de la société de consommation.
Mieux que les régimes, le running est une addiction légale et socialement acceptée. On peut en abuser.
Commenter  J’apprécie          162
Oliphant
  27 juin 2015
Les terribles et merveilleuses raisons pour lesquelles je cours de longues distances est une bande dessinée de Matthew Inman un illustrateur qui tient un sympathique webcomic, The Oatmeal, sur internet. Dans ce tome, il parle essentiellement de la course à pied, des coureurs, des raisons pour lesquelles on sort se faire mal plusieurs kilomètres quelle que soit la météo et les nombreuses raisons qui pousseraient à rester sagement chez soi. Avec beaucoup d'humour, des situations loufoques et des dessins agréables et colorés, l'illustrateur nous fait part de quelques anecdotes et des raisons personnelles qui l'ont poussé à passer d'une première course à pied de 2kms à un trail de 80kms... Nous rappelant que tout est possible et que la meilleure des raisons n'est pas forcément sportive ou physique, mais tout simplement pour lutter contre ses maux intérieurs et se lancer un défi à soi-même que l'on se voit réussir à chaque sortie.
L'illustrateur parvient à mettre les mots justes sur les ressentis et le bien-être qu'apportent ces petites victoires sur soi-même, juste soi déconnecté en pleine nature avec oiseaux, moucherons, animaux sauvages face au bitume et sentiers forestiers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Skritt
  07 avril 2015
Ce livre explique de manière graphique comment un graphiste -on comprends mieux pourquoi l'artiste s'exprime ainsi-, travaillant chez lui s'est mis à courir, et comment le coureur arrive à se motiver pour arriver chaque jour à chausser ses chaussures de running et aller se faire souffrir sur tous types de terrain.
L'auteur choisit l'humour pour expliquer son addiction à la bouffe et son mal-être sous-jacent à cette boulimie psychologique devenue physique. le ton employé est la dérision de son être physique et c'est naturellement parce qu'il y arrive qu'il estime à juste titre que tout le monde peut y arriver.
Pourquoi la course à pied, parce que c'est économique, pourquoi pas la salle de sport, vous le saurez en le lisant.
Pris sur le ton de l'humour, le récit est tout de même bien construit et le lien entre chaque chapitre est bien réel.
Le graphisme est particulièrement bien adapté à ce genre de récit. Ce n'est pas une bande dessinée, mais plutôt un texte illustré avec beaucoup d'auto-dérision.
Un bouquin bien sympathique qui fera sourire les coureurs bien sûr, mais pas que…
Lien : https://lectureroman.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aurelie_aime
  17 janvier 2016
C'est drôle, léger, efficace. On passe un bon moment, joggeur ou pas. Peut être même à l'origine de nouvelle vocation en terme de course à pieds.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
OliphantOliphant   26 juin 2015
Je ne suis ni vieux, ni sage, mais la vie m'a appris quelques trucs, je sais qu'à tout moment, la douleur et la terreur peuvent me tomber sur le coin de la tronche. C'est la vie. Parfois des choses bien vous arrivent, et parfois c'est le contraire. On ne contrôle pas. Je suis comme une méduse qui se laisse porter par les flots au milieu d'un océan déchaîné. Mais lorsque je cours, je suis dans le contrôle. J'arrive à intégrer et à maîtriser la douleur. [...] Lorsque je cours, je contrôle l'incontrôlable. C'est comme si je domptais une tornade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OliphantOliphant   26 juin 2015
Le running est une façon de faire face, droit dans ses bottes, aux emmerdes de la vie, tout en se disant : Je ne pourrai pas vous éviter, je vais donc me servir de vous pour avancer.
Le jour où j'ai enfilé pour la première fois une paire de baskets, c'est exactement ce que j'ai fait. J'ai choisi de domestiquer mes démons, de les tenir en laisse. J'ai choisi de ne pas régler mes problèmes. J'ai choisi de les apprivoiser... Je m'en sers pour progresser. J'ai choisi de courir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OliphantOliphant   27 juin 2015
Courir, c'est pratiquer une certaine forme de stoïcisme. C'est enseigner à son corps et à son esprit comment rester fonctionnels lors des pires moments. Les distractions en tous genres ne permettent pas d'atteindre cet état de conscience. Il ne faut pas fuir la souffrance, il faut l'affronter, c'est un combat inexorable. La douleur n'est ni l'amie, ni l'ennemie du coureur. Elle fait partie de sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OliphantOliphant   27 juin 2015
Si vous avez envie de vous dégoûter du jogging, je vous conseille le tapis de course. C'est un drôle d'appareil qui vous permet de transpirer sur place en vous rappelant sans cesse combien de temps il vous reste à souffrir. C'est comme vous faire narguer par un cyborg. Un cyborg ne renonce jamais. Un cyborg ne connait pas la fatigue. Un cyborg est binaire, il ne connait que les chiffres 1 et 0. Les cyborg sont des enfoirés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gouelangouelan   30 juin 2015
J'ai lu quelque part que ..." L'important dans la vie n'est pas nécessairement d'être fort, mais de se sentir fort...de se confronter à soi-même, au moins une fois dans sa vie."
Christopher McCndless dans le livre de John Krakauer, Into the Wild.
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
Videos de The Oatmeal (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de The Oatmeal
Hello tout le monde !! Voici mes cinq dernières lectures, par ordre de préférence !
Livres mentionnés (pas dans l'ordre !) : - Nos âmes jumelles, Samantha Bailly - Animale, Victor Dixen - Night School, tome 4, Résistance, CJ Daugherty - le Château, Mathieu Sapin - Les terribles et merveilleuses raisons pour lesquelles je cours de longues distances, The Oatmeal
Suivez-moi aussi sur Twitter : @BrodyBook Vous pouvez aussi m'envoyer un mail : brodyetbrody@gmail.com Ainsi que sur Instagram : BrodyBooks
Pour toutes vos questions, vous pouvez également passer par Ask : ask.fm/brodybooks
Nouvelle page Facebook : https://www.facebook.com/pages/BrodyBooks/1487529961502455
+ Lire la suite
autres livres classés : course à piedVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
839 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre