AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253257776
792 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (29/01/2020)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.91/5 (sur 346 notes)
Résumé :
"Il y a encore tant de choses que j'ignore au sujet de l'Amérique, de la vie, et de ce que l'avenir nous réserve. Mais je sais qui je suis. Mon père, Fraser, m'a appris à travailler dur, à rire souvent et à tenir parole. Ma mère, Marian, à penser par moi-même et à faire entendre ma voix. Tous les deux ensemble, dans notre petit appartement du quartier du South Side de Chicago, ils m'ont aidée à saisir ce qui faisait la valeur de notre histoire, de mon histoire, et p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (104) Voir plus Ajouter une critique
kielosa
  24 novembre 2018

Attachez vos ceintures, l'avant-dernière et la seule First Lady afro-américaine des États-Unis vous parle.
J'ai toujours eu un faible pour son époux, Barack, et j'ai été surpris et content lorsqu'il fut élu Président, il y a tout juste 10 ans, le 4 novembre 2008. Il m'est déjà arrivé d'écrire un billet des Obama sur la base d'un ouvrage de Jodi Kantor, en avril 2017, incité surtout par le "fake news" que la droite adore divulguer à son détriment, après l'avoir boycotté au Congrès et au Sénat pendant 4 longues années. Vu ma sympathie pour ce 44e Président états-unien, spécialement en comparaison au farfelu qui lui a succédé, j'aurais à nouveau des problèmes à rester objectif !
Michelle LaVaughn Robinson est née à Chicago en janvier 1964. Elle a fait des études de droit aux universités prestigieuses de Princeton et Harvard avant d'épouser Barack Obama en 1992. Si elle a toujours activement soutenu les campagnes électorales de son illustre mari, d'abord au Sénat en 2005 et ensuite comme président en 2008 et 2012, elle a toujours refusé d'ambitionner un mandat politique personnel, en dépit de fortes pressions dans ce sens, notamment lors des dernières élections présidentielles américaines. Il faut dire qu'elle bénéficie dans son pays d'une remarquable popularité.
Ce qui ne veut pas dire qu'elle soit une dame oisive ou une nature peureuse. Ni l'un, ni l'autre. En dehors de son ménage comme mère de 2 filles, Malia née en 1998 et Natasha en 2001, elle s'est engagée dans de nombreux domaines, telle la faculté de médecine de l'université de Chicago. Elle a, comme première dame des États-Unis, lancé des campagnes pour l'éducation et le travail bénévole des jeunes dans des associations sociales et contre l'obésité,
particulièrement infantile. Un programme que le grand Trump vient d'arrêter brutalement, d'ailleurs.
Et en ce qui concerne son tempérament, je crois qu'il suffit de regarder sa mimique sur certaines photos pour se rendre compte que Michelle Obama peut aisément devenir une tigresse si elle s'estime lésée.
À propos de photos, cette autobiographie "Devenir" de 491 pages en contient toute une série, sur 24 pages, intelligemment répartis en 4 rubriques : devenirMichelle Obama (son enfance), devenir moi (sa jeunesse), devenir nous (sa rencontre avec Barack) et devenir plus (First Lady et après). La plupart des photos sont par ailleurs commentées par l'auteure. Il y a par exemple la charmante photo du bal d'investiture à la Maison Blanche, où l'on peut admirer "Potus" et "Flotus" (leurs surnoms officiels) danser, lui en costume de rigueur, elle dans une élégante robe blanche du couturier d'origine taïwanaise Jason Wu, sous l'oeil vigilant des "marines" de la garde présidentielle en uniforme de gala.
Les 3 grands chapitres du livre sont également intitulés devenir moi, nous et plus, après une préface et avant un épilogue.
Ne vous attendez pas à des déclarations fracassantes, mais c'est le récit honnête d'une dame qui a le coeur au bon endroit et qui s'est retrouvée, sans pouvoir se l'y imaginer lorsqu'à 28 ans elle épousa Barack Obama, au pinacle du pouvoir, comme dans un rêve de jeune fille. Et pour ce qui est de rêve, je me demande ce que le Nobel de la paix, Martin Luther King (1929-1968), aurait dit s'il avait pu assister à cette page de gloire pour son peuple. Je crois que le couple Obama s'est hissé au-dessus de son discours historique "I Have a Dream" à Washington de 1963.
Je trouve qu'il est un peu facile de dénigrer cet ouvrage, comme certains critiques dans la presse française ont fait, qui probablement ne l'ont même pas lu. Cette oeuvre n'a, bien entendu, rien de sensationnel, contrairement aux tweets de Trump, qui constituent une aubaine pour des journalistes à manque d'inspiration. Il va de soi, que le "sensationnel" n'a jamais été dans les ambitions de l'auteure. Michelle Obama nous raconte ses propres expériences, point à la ligne.
Que les différentes phases de son parcours exceptionnel ne suscitent pas le même intérêt pour la lectrice et le lecteur n'a pas besoin d'être souligné.
"Devenir" n'a pas non plus de grandes ambitions littéraires, mais se lit facilement, est clair, instructif, droit et franc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8718
Marple
  03 mars 2019
Devenir la première First Lady noire... ou juste devenir politiquement correcte ? Bien qu'intéresnte, cette autobiographie de Michelle Obama m'a semblé un peu convenue...
En fait, les parties qui m'ont le plus intéressée sont d'une part son enfance dans les quartiers pauvres de Chicago, où elle se heurte aux préjugés et à une discrimination raciale insidieuse, et d'autre part le début de la carrière politique de son mari, qui la laisse relativement indifférente, peut-être juste ennuyée qu'il mène une vie parallèle à celle de leur famille et soit si peu présent...
Là, elle m'a semblé sincère et sans apprêts. Ailleurs, elle était trop satisfaite d'elle-même, trop complaisante ou trop partiale pour me plaire. Il faut dire aussi que j'attendais beaucoup de ce livre, convaincue que Michelle Obama était une femme hors du commun.
Or, tout son propos est de nous montrer qu'elle est une femme comme les autres, avec des soucis de boulot, de mari qui travaille trop, d'enfants qui grandissent, des doutes, des décisions prises trop vite et aussitôt regrettées, des aspirations, des rêves.
Peut-être faudra-t-il que je lise une éventuelle autobiographie de Barack Obama pour trouver cette étincelle de génie que j'ai cherchée ici...
Challenge Multi-Défis 4,5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          477
RChris
  25 avril 2020
"Comment ça se fait que tu parles comme une Blanche ?" c'est à cette question que Michelle LaVaughn Robinson, enfant, a dû répondre, parce que ses parents lui avaient appris l'importance d'avoir une bonne diction ! Ce même reproche de parler comme les "Blancs" sera fait à Barack !
Dans "Devenir moi", la première des trois parties du livre, les jeunes années de l'arrière-arrière-petite fille d'une esclave noire sont marquées par le sentiment de ne jamais être à sa place à cause de sa couleur de peau fragilisant sa confiance en soi. Sa jeunesse est un peu sage car marquée par la volonté de cocher toutes les cases. Elle explique cependant ce que seront le fondement et la motivation de son action d'adulte.
Dès que le stagiaire Barack franchit la porte de son bureau, le côté fan de people prend le dessus dans cette partie : "Devenir nous". le Nous, c'est l'équilibre mais aussi le schisme entre elle qui ne voulait pas et celui qui était aspiré vers la Présidence. C'est aussi en creux le portrait de Barack que nous dresse Michelle. le racisme était latent envers le couple ou plus explicite : "ne laissez pas les Noirs prendre le pouvoir". Parfois c'est le racisme anti-blancs qui a desservi le couple ; ils ont été mariés par le révérend Jeremiah Wright qui a déclamé ensuite des harangues pleines de rage et de rancoeur, accusant les Blancs de tous les maux.
Le Barnum de la sécurité est surdimensionné aux U.S.A. et la campagne entraîne Michelle et ses filles Sasha et Milia dans un maelström qui les bouscule .L'équilibre d'une famille que Michelle a cherché à préserver vacille alors qu'elle s'investit dans des causes : l'obésité des enfants, la réussite des enfants issus de la diversité. Pourtant Michelle dit qu'elle ne sera jamais présidente car "(elle est) une personne ordinaire embarquée dans une aventure extraordinaire".
C'est sûr que la deuxième et la troisième partie m'ont plus intéressé : le couple était jeune, noir, c'est dire qu'il cumulait les handicaps. La suite des deux mandats d'Obama sera édifiante. Trump, celui qui attrapait les femmes par la chatte, n'a eu de cesse, devenu Président, de détricoter les avancées sociales élaborées par son prédécesseur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
XS
  14 février 2019
Michelle Obama nous propose une biographie assez conséquente (pas loin de 500 pages), que j'ai trouvée intéressante à plus d'un titre. J'ai apprécié l'honnêteté qui est la sienne lorsqu'elle se décrit, riche d'une analyse qui lui permet d'expliquer certains de ses ‘choix', notamment sa volonté de plaire qui l'a conduite jusqu'à Harvard, beaucoup plus qu'une vocation affirmée. J'ai trouvé prenant le récit de sa période estudiantine. Elle y fait un constat au goût amer : la mixité de ne décrète pas et ne peut être levée par les quotas (p98-99). Logique mais pas forcément intuitif. Edifiant passage dont la lecture m'a fait réfléchir, sans forcément proposer de solution. Enfin, elle étonne par cette capacité à faire comprendre ce que peut être le quotidien de l'épouse d'un homme qui a décidé de briguer des fonctions politiques.
Quelques bémols cependant à cet avis plutôt positif : une plume un peu répétitive, et, malgré une accessibilité qui semble non feinte, je me suis fait plusieurs fois la réflexion que la trajectoire de sa famille, portée par les ambitions politiques de son mari, menait très vite sur des sentiers qui semblent inaccessibles au commun des mortels. Abandonner un travail bien rémunéré, embaucher un chef pour éviter la malbouffe des enfants… Comment dire ? Des solutions qui me semblent un peu décalées qui se sont pourtant imposées encore jeune maman pour elle.
Finalement, un ouvrage qui évoque les limites dans lesquelles nous enferment notre culture, notre histoire personnelle et dont le succès renvoie aux destins moins flamboyants qui se sentent inspirés par cette réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
cathy13600
  18 avril 2019
Environ trois mois après avoir acquis «devenir » de Michelle Obama, je viens de le ranger dans ma pile de livres lus.
S'il est exact que sans le battage médiatique autour de sa parution en novembre 2018, je ne me serais probablement pas intéressée à cette oeuvre, je concède volontiers que je ne le regrette pas. J'ai passé un bon moment que je ne qualifierais toutefois pas d'exceptionnel.
Pour mieux comprendre les enjeux du monde qui nous entoure, j'aime lire, de temps à autre, des bouquins dits de politique. Celui dont je m'apprête à parler n'en n'étant pas véritablement un au sens propre du terme, c'est plus la curiosité ou l'envie de connaître davantage cette femme emblématique qui m'a incitée à me lancer.
Voici donc mon analyse en espérant qu'elle soit constructive, suffisamment étayée et qu'elle vous aide dans vos choix futurs.
« Il y a encore tant de choses que j'ignore au sujet de l'Amérique, de la vie, et de ce que l'avenir nous réserve. Mais je sais qui je suis. Mon père, Fraser, m'a appris à travailler dur, à rire souvent et à tenir parole. Ma mère, Marian, à penser par moi même et à faire entendre ma voix. Tous les deux ensemble, dans notre petit appartement du quartier du South Side de Chicago, ils m'ont aidée à saisir ce qui faisait la valeur de notre histoire, de mon histoire, et plus largement de l'histoire de notre pays. Même quand elle est loin d'être belle et parfaite. Même quand la réalité se rappelle à vous plus que vous ne l'auriez souhaité. Votre histoire vous appartient, et elle vous appartiendra toujours. À vous de vous en emparer ». Michelle Obama.
La préface donne un aperçu de ce que l'auteure souhaitait en écrivant ses mémoires avec honnêteté et clairvoyance : Montrer qu'à force de volonté, courage, travail et assurance, tout est possible. Il suffit de savoir qui sommes-nous vraiment et de ce que nous voulons devenir. de prendre notre destin en main, d'y croire et d'avancer.
A travers près de cinq cent pages, l'ex Première Dame retrace l'itinéraire qui la conduite du South Side de Chicago, quartier de son enfance, à la résidence officielle du Président des États-Unis.
De quoi exactement ce parcours a-t-il été fait ? Quelles ont été les difficultés, les défaites, les victoires ? Comment concilier rôle d'épouse, de mère, de femme active avec la fonction d'hôtesse de  la Maison-Blanche ? Suivez-moi dans cette autobiographie intime et intéressante d'une personnalité publique qui a inspiré le monde. Vous saurez.
Récit divisé en trois parties : « Devenir moi », « Devenir nous », « Devenir plus » dans lesquelles, en revenant sur les principales périodes de sa vie, M.O. se dévoile totalement. A la sortie, votre perception du personnage sera assurément changée.
La première tranche est l'occasion de faire plus amples connaissances. Elle s'épanche sur sa famille, ses origines modestes, sa scolarité, ses études, ses ami(e)s. Les réponses à des questions non exhaustives telles que : Quelle éducation a-t-elle reçue? Quelle profession exerçait son père? Était-elle fille unique ? Quelles étaient ses activités extra-scolaires ? Quelle écolière, lycéenne, étudiante était-elle ? sont dissimulées ici et là.
Ces 25 % ne sont pas rébarbatifs. Ils sont, selon moi, indispensables à une bonne compréhension de l'ensemble de l'ouvrage. Grâce à eux, nous pénétrons le cercle familial, nous nous familiarisons, si j'ose dire, avec Michelle et prenons conscience de la difficulté d'être une jeune noire américaine à cette époque.
« Devenir nous » s'attarde essentiellement sur le duo qu'elle forme avec Barack. Elle évoque leur rencontre, leur mise en ménage, leur mariage, leurs engagements et carrières respectives. Elle s'arrête sans honte sur leurs problèmes conjugaux, l'éloignement dû aux fonctions politiques, leur rôle de parents. Bref, à travers ce passage nous pénétrons dans l'intimité de ce couple. L'amour, le respect, l'écoute, seront alors vos compagnons de lecture.
Bien qu'instructifs, j'ai trouvé ces instants un peu longs. Peut-être que quelques pages en moins auraient été bénéfiques ? Par moment, l'ennui pointait le bout de son nez. Dommage !
La troisième section, que j'ai particulièrement appréciée, est consacrée aux campagnes et mandats de son époux de Président. Elle explique le pourquoi et le comment de son soutien, de son engagement auprès de lui. Nous plongeons au coeur même de la course à l'investiture présidentielle pour finalement pénétrer dans les coulisses de « The White House ». Elle se dépeint en tant que First Lady, statut qu'elle n'a pas choisi et qu'elle a essayé d'endosser au mieux. Elle y décrit ses obligations, ses intentions, ses combats. Elle s'arrête sur ses erreurs, ses craintes, ses blessures morales. Elle ne cache rien de la complexité du rôle, tant au niveau professionnel que personnel.
Fraction que j'ai dévorée. Trop courte à mon sens.
La force de ce livre réside dans la vision simple et sincère que cette femme représentative a sur sa propre vie. Sur la manière dont elle voit le monde en général et son entourage en particulier.
C'est aussi bien plus que la narration simple et insipide d'une existence extraordinaire. C'est la traduction sans filtre du parcours d'une personne et de l'histoire de sa famille qui doit composer avec le job le plus solitaire au monde du mari et du père. C'est le bilan d'une destinée, tout simplement.
Écriture fluide, directe, plaisante à parcourir.
Comment résumerai-je cet écrit en définitive ? Comme le recueil de confessions d'une femme déterminée, autonome qui a fait fi des préjugés et dont le passage à la Maison-Blanche restera à jamais marqué du sceau de l'importance.
Texte assez puissant, clair, franc, intéressant pas seulement par les données qui nous sont présentées mais aussi parce qu'il transmet réellement ses pensées et ses sentiments. Partage simple, sans faux semblant avec une personne devenue icône dans le monde . Vous y trouverez de la force, de l'amour, de l'abnégation, de la prestance et, ce qui n'est pas négligeable, des anecdotes ainsi que de l'humour par-ci, par-là.
A entreprendre ? : Si vous en avez l'occasion, je ne peux que vous y inviter. Vous découvrirez qui se cache véritablement derrière FLOTUS (First Lady Of The United States).
- Si vous désirez en apprendre plus sur Michelle Obama, cette lecture est idéale. Lancez-vous en sachant, qu'à son terme, vous serez sans nul doute inspirés.
- Si vous pensez y dénicher de la controverse, des révélations croustillantes, des secrets ou avis politiques, passez votre chemin au risque d'être déçus fortement.
Pour celles ou ceux qui s'interrogent sur son éventuelle candidature à l'élection suprême américaine, la réponse est à l'intérieur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

critiques presse (4)
Liberation   10 décembre 2018
Raillé dès le premier jour par certains médias, Devenir est en réalité un témoignage de première main sur le parcours d’une jeune Afro-Américaine des quartiers pauvres de Chicago que rien ne prédestinait à devenir première dame des Etats-Unis («je suis une personne ordinaire qui s’est retrouvée embarquée dans une aventure extraordinaire», écrit-elle).
Lire la critique sur le site : Liberation
Bibliobs   19 novembre 2018
Derrière une apparence feel good, «Devenir» est un livre de politicien. Comme tous les livres de politiciens, il est vide et corseté. Il promet de tout dire alors qu’il ne peut précisément rien dire. Rien ne doit choquer, rien ne doit contredire le marketing électoral.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LaPresse   12 novembre 2018
Dans ses mémoires, Michelle Obama confie ses difficultés à tomber enceinte, son désintérêt de la politique et l'impossibilité pour l'ancienne première dame américaine de pardonner à Donald Trump la polémique sur la citoyenneté de son mari, selon des extraits de son livre.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LaPresse   29 août 2018
On dit de ces mémoires qu'ils ont été écrits avec «honnêteté, chaleur et sagesse». Pas surprenant de la part de la femme qui nous a inspirés en déclarant «When they go low, we go high» lors de la dernière campagne présidentielle.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
kmariam162kmariam162   02 juin 2020
Certains trouveront ça passionnant. Pas vous. Il n’est pas exclu que, au cours de ces trois années, vous vous fassiez des amis que vous apprécierez et respecterez jusqu’à la fin de votre vie, des gens qui raffolent de toutes les subtilités du droit, dont c’est l’authentique vocation, mais ce n’est pas la vôtre. Ça ne vous passionne absolument pas, mais jamais, au grand jamais, vous ne vous résoudrez à ne pas faire de votre mieux. Vous continuez à marcher au pas cadencé, comme toujours – effort/résultat –, et à réussir jusqu’à ce que vous ayez obtenu les réponses à toutes vos questions – même à la plus importante de toutes : Suis-je à la hauteur ? Eh bien, oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
kmariam162kmariam162   02 juin 2020
La plupart de ces gens ne se connaissaient pas et n’auraient jamais l’occasion de se rencontrer, et j’avais moi-même perdu le contact avec certains. Mais chacun, à sa façon, était une étoile de ma constellation. Ils me stimulaient, ils croyaient en moi, ils étaient cette chorale de gospel personnelle qui m’a toujours accompagnée en chantant Fonce, petite, tu as ce qu’il faut !
Commenter  J’apprécie          00
kmariam162kmariam162   02 juin 2020
Personne n’avait encore entendu parler d’estime de soi ni de psychologie de la réussite. Si vous aviez pris de l’avance dans votre milieu familial, vous en étiez récompensé à l’école, on vous trouvait « intelligent » ou « doué », ce qui ne faisait que renforcer votre confiance en vous.
Commenter  J’apprécie          00
kmariam162kmariam162   02 juin 2020
parfois confusément, les nuances tacites, cruelles qui vous rappellent que vous n’êtes pas à votre place – les signaux subtils qui vous invitent à ne pas courir de risque, à trouver des gens comme vous et à ne pas faire de vagues.
Commenter  J’apprécie          00
kmariam162kmariam162   02 juin 2020
Je comprends aujourd’hui que même un mariage heureux peut être lassant, que c’est un contrat qui doit être renouvelé et renouvelé encore, même en silence et dans l’intimité – même seul.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michelle Obama (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michelle Obama
« On se focalise trop sur l?instant et pas assez sur l?histoire. Votre histoire (?) c?est votre force. Est-ce que vous voulez la cacher ? Ou bien la mettre en avant avec fierté ? Cette histoire, avec ses hauts et ses bas (?), c?est votre don. » - Michelle Obama
Vous aussi emparez-vous de votre histoire avec Devenir : le journal Plus d'infos : http://bit.ly/DevenirlejournalMichelleObama
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Michelle Obama (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
950 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..