AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848112875
Éditeur : Editions des Falaises (11/06/2016)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Avec sa galerie de personnages singuliers, Max Obione nous parle d'un monde où Eros et Thanatos font mauvais ménage.
En écrivant ces histoires criminelles, noires à souhait, âpres, dérangeantes, sensuelles ou teintées d'humour, on pressent que leur auteur est tarabusté par la monstruosité du mal. On y assiste précisément à cet énigmatique passage à l'acte, à la transgression suprême, approchant le mystère de la mort, en cette occurrence la mort sordide, crap... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
JIEMDE
  21 juin 2016
Quand Max donne de ses nouvelles, il ne fait pas dans la dentelle !
D'une manière générale, je ne suis pas très accro à la nouvelle, genre littéraire souvent maltraité par des auteurs persuadés que le seul but de l'exercice est de faire court. Grossière erreur, que ne commet pas Max Obione qui en maîtrise parfaitement les codes, tant dans les attaques, les chutes, les variations de rythme et l'art qui consiste à laisser ses phrases s'allonger quand il le faut nonobstant l'espace réduit qui les accueille.
Reine des neiges, rassemble 13 nouvelles inédites ou rééditées, trouvant leur point commun dans ce qui fait l'unité de lieu du recueil : le Havre. Car longtemps Rouennais, Max Obione a désormais migré vers la Porte Océane, trouvant dans l'atmosphère si particulière de cette ville ouverte et plurielle, un deuxième souffle au service de son talent, éprouvé depuis longtemps dans des recueils comme Gaufre royale, Balistique du désir ou l'excellent Amin's blues.
On retrouve donc dans Reine des neiges les thèmes favoris de Max : la violence, le sexe, la mort, le rock, la solitude, la vengeance, l'injustice... et j'en passe. Mais plongés dans les brumes et bruits du large du Havre, ils prennent une résonance particulière, gagnent en profondeur.
Alors bien sûr, comme souvent dans ce type de recueil, l'ensemble n'est pas toujours égal et certains textes cognent plus que d'autres : le petit légume, le pied de Jeanne, Joseph n'ira pas au Paradis ou encore After. Mais un recueil de nouvelles, c'est un peu comme une auberge espagnole où chacun prend ce qu'il est venu chercher. Et au final, ça fonctionne plutôt très bien.
Alors Max, ne tarde pas trop à nous redonner de tes nouvelles !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
nelly76
  25 mars 2018
Plongée en apnée dans ce roman de Max Obione,et ce n'était plus" l'empailleur de rêves " petite lecture légère, mais un monde à la Zola.J'aime associer une musique ,une ambiance après la lecture d'un livre et là C'est sur la voix sublime de Lisa Gerrard(chanteuse du groupe Dead can dance) que j'écris cette critique.Quel plus bel aphorisme que "la mort peut danser" pour parler de ces nouvelles au nombre de 13.Il s'en dégage une impression de noirceur ,un fatalisme dérangeant de ces vies sur le 'fil du rasoir",et en même temps une profonde sensualité et délicatesse ;Des états d'âmes décrits qui ne me sont pas étrangers, pour moi,un certain retour en arrière, une ambiance ,une atmosphère que j'affectionne particulièrement. Max Obione,C'est du lourd,du vécu, des éclopės de la vie,on ne ressort pas indemne de cette lecture.A recommander,si vous avez un psychisme à toute épreuve. 🌟🌟🌟🌟
Commenter  J’apprécie          83
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
nelly76nelly76   25 mars 2018
On sut plus tard que Big Dicky Joe avait emprunté à Dylan Thomas les paroles du morceau donné lors de son audition,paroles extraites du poème A GRIEF AGO:
La nuit est proche
une forme nitrique
qui saute d'elle
temps et acide
je lui dit ceci:
avant que le coq solaire
jette ses os au feu
qu'elle respire ses morts
à travers les graines de leur mer solide
traversez sa main de leur regard grave de gitan
Et fermez-lui son poing.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JIEMDEJIEMDE   20 juin 2016
Le Havre, comme d'autres villes, possède sa légende urbaine. La rumeur resurgit périodiquement, laissant accroire qu'un héros de Monte Cassino gît dans un sarcophage de béton sous un immeuble de l'avenue Foch.
Personne ne sait comment lesdites légendes urbaines naissent : seuls, sans doute, les romanciers sont capables de le dire.
Commenter  J’apprécie          50
nelly76nelly76   24 mars 2018
LE PETIT LÉGUME

J'aime pas les petits légumes. Il a dit ça, j'ai bien entendu.C'est le nouveau.Il a l'air méchant, peut-être plus que les autres qui ne restent jamais longtemps.Ils ne peuvent pas supporter mon grand frère Jean-Mi. Le nouveau s'en ira bientot et les pleurs de ma mère repartiront de plus belle jusqu'au jour où elle ramènera à la maison un autre nouveau.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Max Obione (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Obione
critique de Scarelife, le dernier roman noir de Max Obione
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
269 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre