AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365404014
Éditeur : Éditions Sharon Kena (19/11/2013)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Il fut un temps où le monde vivait dans l'amour de Dieu et sous la protection des Anges. Dans un passé lointain, Lucifer se rebella contre eux avant de créer les Enfers. Lui, l'Ange déchu, engendra de nombreuses lignées de Démons. Aujourd'hui, il prend sa revanche sur l'humanité et sur le Ciel.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
harmo20
  15 octobre 2013
J'ai découvert Marion Obry et sa plume grâce à sa saga le retour des phénix qui publié chez la même maison d'édition. J'étais vraiment curieuse de découvrir cette nouvelle saga surtout avec une couverture pareille. Non mais vous avez vu comme cette couverture est super belle ?? Félicitations à Eihn Wenn d'avoir créé cette couverture car elle est juste magnifique et résume très bien le livre : Action à 100% !
Le résumé du livre n'est pas très révélateur sur le contenu de ce livre, il a un côté mystérieux donc je dirais que le principal pour ne pas trop en dire… On fait la rencontre du Chasseur, aussi appelé l'Hunter. L'Hunter fait partie de la Guilde de Rome, cette guilde est composée de plusieurs Hunters qui chassent, tuent les Démons, les Vampires, les Wendigo… Comme dit dans le résumé, les Hunters vont avoir à faire à plus fort que les Démons et autres, Lucifer a décidé de prendre sa revanche.
Premier chapitre : On entre de suite dans l'univers que Marion Obry a créé et de suite on a de l'action, j'ai su que j'allais dévorer ce livre ! Première créature que l'on rencontre est le Wendigo, j'ai adoré ! le fait que Marion Obry a décidé de commencer pour cette créature m'a énormément plu car c'est très rare de rencontre Les Wendigowak. Au fil de la lecture, on va rencontrer des Vampires, des Démons, des Anges, des Succubes…
Le côté fantastique de l'histoire est très bien intégré, certes, on veut en savoir d'avantage car on n'en a jamais assez.
Un défaut dans ce livre ? Sa longueur. C'est trop court ! J'en veux encore. Surtout que l'auteure s'arrête à un moment crucial du livre, non mais sérieux, pourquoi faire ça à son lecteur ?? Bref, oui j'ai adoré ce livre et je veux retrouver les personnages. de plus, je pense qu'il aurait été possible de faire de ce premier tome, un plus gros livre, surtout que Marion Obry m'a habitué à des pavés avec le retour des phénix, j'ai été étonné du nombre de pages.
Le style de l'auteure est simple et fluide. C'est un réel plaisir de découvrir l'univers que Marion Obry a créé. Ce livre ne se lit pas, il se dévore, une fois commencé impossible de s'arrêter, les scènes, l'action, l'histoire, tout s'enchaine donc impossible de le lâcher.
Ce livre est interdit au moins de seize ans, j'ai compris pourquoi. Certains passages sont assez très bien explicite sur certaines scènes.
L'auteure a alterné les points de vue, entre Cal, Sébastian, l'Enfer et le Ciel. Mais qui est Cal et Sébastian ?
Cal et Sébastian sont deux Hunters. Notre principal de point de vue est celui de Cal. J'ai trouvé ce personnage très intéressant, malgré qu'il soit un Chasseur, il a un grand coeur et n'aime pas tuer sans raison. J'ai apprécié le suivre, c'est un personnage comme je les aime, il est fort, intelligent mais n'est pas froid malgré qu'il soit un Hunter, contrairement à Sébastian qui se méfie de beaucoup de monde. Sébastian est très réputé en tant qu'Hunter, il est très doué et ça se sent. Il ne mourra pas les bras fermés, il se jette dans la gueule du loup. J'ai été touché par son passé. Dommage, qu'il doive partir en mission, j'aurai aimé qu'il soit présent à la fin du livre, car j'ai bien aimé ce personnage. (Marion fait le revenir dans le prochain tome lol)
On va faire la rencontre de Sceza, une fille mystérieuse au départ, mais qu'on s'attache au fil de la lecture. On va rencontrer d'autres personnages comme Ninon, malgré qu'elle soit peu présente, elle m'a fait sourire ça façon d'agir avec Sébastian.
Marion Obry a su inventer un monde Fantastique hors du commun. Elle a su mélanger plusieurs créatures dans un même univers, des personnages intéressants, mais surtout attirer le lecteur. le résumé et son côté mystérieux font que j'ai été attiré. Je ne me suis pas du tout ennuyée lors ma lecture, au contraire, vivement le deuxième tome. Un premier tome rempli d'actions et un deuxième tome très prometteur.
Ce livre sort le 19 Novembre, retenez bien cette date et jetez vous-y dessus ! En tout cas, c'est que je vais faire !
Lien : http://livres-films-series.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Aelynah
  06 juin 2014
Cal et Sebastian, deux hunters de la Guilde des Hunters de Rome, deux chasseurs de monstres, de démons, au péril de leur vie pour sauver la nôtre, celle de simples humains pris dans la tourmente de tout ce Mal déferlant sur le monde.
Démons, vampires, loups-garous, Wendigo, ou autres créatures des contes racontés les soirs de veillée pour faire peur, ils sont tous là.
Cal et Sebastian donc, nous les rencontrons alors que tous deux sont en mission, et que tous deux vont sauver une vie.
Cal va sauver Léo un adolescent qu'il va ensuite emmener avec lui, le gamin étant seul au monde. Puis sauver Czesa, d'humains fanatiques décidés à la brûler en tant que sorcière après avoir immoler sa nourrice. Par ces gestes il nous a déjà montré une partie de lui, sa compassion, l'amour de son prochain.
Sebastian de son côté, va sauver Marcus et devant l'air émerveillé de l'enfant le rabrouer sur son envie de devenir comme lui plus tard. Il paraît déjà plus sombre et plus renfermé que Cal même si nous ne connaissons pas suffisamment ce dernier pour en être sûr. Ses cicatrices, ce demi masque sur son visage renforce cette impression. Alors lorsqu'une partie de son passé sera dévoilé, un début de compréhension sur cette insensibilité apparaîtra.
Cependant ce sont des chasseurs, des Hunters, et sauver des vies est leur Mission et leur Vie. Alors nous ne pouvons que louer leur courage et leur force.
Tous quatre vont donc ensuite se diriger vers leur Guilde, celle de Rome.
C'est en chemin qu'ils vont se retrouver et avec eux leurs nouveaux compagnons de route.
On découvre alors un peu plus Cal au fur et à mesure. Ses cicatrices physiques mais aussi ses cauchemars qui nous laissent présager un sombre secret et sûrement des aventures en pagaille. C'est un personnage qui semble atypique dans ce monde de chasseurs de par sa compassion, son empathie avec les humains et la confiance qu'il semble prêt à donner si facilement mais surtout cette facilité de récupération que contrairement aux autres Hunters il ne doit pas à son héritage.
De son côté Sebastian serait plutôt le côté sombre de la force. Il est noir de cheveux, son cache sur le visage le rend sombre et son caractère rien moins que chaleureux n'arrangent rien à cette image de chasseurs sans coeur et sanguinaires.
Comment ces deux là en sont ils arriver à se lier d'amitié ? Telle est la question que la suite des événements nous donnera peut être.
Léo, jeune paysan innocent et naïf ferait presque tâche entre eux si sa fraîcheur et sa candeur ne mettaient pas une touche de douceur et d'humour dans cette équipe. Enfin jusqu'à sa transformation !
Avec l'arrivée de Sceza, vampire de sang pur on découvre encore plus leur caractère contraire à tous deux. Car pour l'un elle est l'Ennemi, pour l'autre une victime qu'il a sauvée , un compagnon de route à protéger.
Pour nous elle sera à découvrir au fil du temps et de ses actions.
Enfin avec la présence de Ninon, nous allons entrer dans la partie exorcisme de la Guilde car chaque chasseur à sa spécialité et Ninon malgré son jeune âge semble puissante et d'un caractère plus doux que Sebastian mais cependant indomptable lorsqu'elle laisse son pouvoir en action.
Petit à petit nous allons découvrir que les mythes et légendes ont une part de vérité. Lucifer, Lilith, et autres démons majeurs ont une vie dans les rêves de Cal. Et lorsque ces rêves semblent devenir réalité nos protagonistes se demandent comment y croire. Mais comment refuser de croire lorsque le Mal est devant vous.
Le ton est rapidement donné avec, pour nos deux héros, du sang, des armes, des combats pour leur vie et celles des autres, des monstres et des démons connus et redoutés.
On est vite jeté dans leur quotidien et même si ça semble se calmer un peu, parfois, mais juste un peu, on ne peut oublier ce qu'ils sont, juste en tournant les pages. Car Marion Obry est douée pour faire apparaître devant nos yeux des scènes particulièrement sombres et démoniaques, sanguinaires ou de destruction ou au contraire tendres et sensibles.
Autre fait, les écrits les plus sages de notre religion en parlent en frémissant, un signe de croix au bout des doigts, Marion Obry les fait revivre. Lucifer, Lilith, Légion ou Gevaudan, pour les plus célèbres, vous étaient inconnus ou légendes. Vous allez les voir revivre sous vos yeux, page après page ils vont vous faire pénétrer leur monde de terreur et de domination, de mort et de sang, de jalousie et de trahison, l'Enfer avec un grand E.
Des secrets vont être dévoilés, des âmes perdues retrouvées, des cauchemars réveillés, des pouvoirs révélés, c'est l'Aventure elle aussi au majuscule que vous allez vivre.
Les personnages vont vous emporter avec eux, leur combat deviendra le vôtre avec la peur en plus car eux semblent invincibles, mais est ce le cas de notre âme de lecteur ?? N'allons-nous pas nous perdre en les suivant combattre le Mal?
Mais ne sommes-nous pas déjà perdus lorsque nous nous accrochons aux pages pour en connaître la suite??
Partez. Chassez. Combattez et revenez plus fort. Nous sommes avec vous chasseurs!!
Les scènes de combat enflamment l'imagination, le rouge devient la couleur dominante de ce rêve éveillé. Que ce soit Cal, Ninon, Sebastian ou Sceza, ils ont tous quelque chose pour vous faire réagir. Qu'ils soient Hunter, sang pur, exorciste ou autre, tous vont vous amener à les aimer, à les côtoyer avec passion dans leurs aventures.
C'est dans un cri de frustration que j'ai vu se faufiler les dernières lignes et ce même cri s'est amplifié quand l'auteure elle-même m'a dit espérer la sortie du tome 2 en novembre.
Je crains que comme ces démons que nous avons combattus par procuration avec nos héros, je doive subir un exorcisme non pas pour extraire le livre de moi mais pour tenir le choc jusqu'à la suite.
Merci Marion Obry pour cette lecture. J'ai hâte de m'y replonger avec encore plus de délectation les prochaines fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yumiko
  27 juin 2014
Voilà une histoire que j'avais hâte de découvrir et le voyage s'est fait tout en douceur dans une ambiance sombre, palpitante et au rythme effréné. L'auteur déroule magnifiquement son récit à l'intrigue très bien pensée et qui nous envoûte dès les premières lignes. Si j'aurais aimé encore plus de profondeur au texte et davantage de détails, j'ai hâte de lire la suite tellement je me suis régalée.
Nous plongeons dans la vie des Hunters, ces personnages si particuliers dont le travail est d'éliminer les créatures des ténèbres. Nous découvrons leur quotidien fait de combats, de dangers et de créatures toutes plus effrayantes les unes que les autres. L'univers nous est dévoilé petit à petit entre horreur et et scènes violentes, le tout pour nous faire comprendre le rôle de nos personnages et tout ce qui va se jouer dans cette histoire ténébreuse.
J'ai aimé dès le début ce qui nous est présenté ici. La mythologie m'a immédiatement captivée et je n'ai plus réussi à m'arrêter une fois le roman commencé. J'aurais aimé du coup qu'elle soit encore plus approfondie. Si les éléments sont captivants, je trouve que nous manquons parfois d'informations et que tout se déroule un peu trop vite. C'est vraiment dommage car le texte est d'une telle qualité et les idées tellement bonnes que le lecteur ressort un peu frustré de ce manque de profondeur. Dans la même optique, j'aurais adoré que les personnages soient encore plus développés même si nous en apprenons déjà pas mal sur eux.
Attention toutefois aux âmes sensibles car certaines scènes de possession entre autre sont fortes et il vaut mieux avoir l'estomac et l'esprit bien accrochés. Personnellement, j'ai adoré cette facette de l'histoire qui ne m'a rendu le récit que plus palpitant à découvrir.
En bref, une série à suivre de près et un premier tome à découvrir absolument si ce n'est pas déjà fait. La plume est sublime, le récit est palpitant, tous les éléments sont réunis pour passer un excellent moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lire-une-passion
  22 décembre 2013
Quand j'ai commencé ma lecture de l'ange déchu, je pensais le lire d'un seul coup, vu l'épaisseur du livre. Malheureusement, j'ai eu quelques imprévus qui m'ont empêchée de le dévorer. Parce que oui, on ne s'en rend pas compte comme ça, mais c'est un petit roman qui se dévore et qui se lit très vie, même si on savoure chaque page. Ce n'est pas un coup de coeur, mais une très bonne lecture et bonne découverte. Par contre, je tiens à préciser, pour lire ce livre, il ne vaut mieux pas être sensible, et l'auteure le confirmera : elle n'y va pas dans la dentelle, mais bien cash. Ce que j'ai vraiment, vraiment aimé, pour ma part ! Donc, âmes sensibles s'abstenir ! (ce qui est vraiment dommage, soit dit en passant!)

Dans ce premier tome, nous faisons la rencontre de deux Hunters : Cal et Sebastian. Leur métier consiste à détruire toutes les races impures : vampires, démons et tout ce qui y ressemble. Ce sont deux amis, qui pourtant ont deux caractères bien opposés. Dès les premières pages, je me suis de suite attachée à eux. À Cal par sa gentillesse, son écoute, sa diplomatie constantes. À Sebastian, pour son tempérament fort, son franc-parlé, son envie d'en donner encore plus, et le mystère qui fait de lui quelqu'un d'atypique.

Ils font partie d'une caste qui se trouve à Rome, et qui l'une des plus grandes, voire la plus grande. Là-bas, ils vouent leur temps à traquer chaque démon, afin de les renvoyer d'où ils viennent. Ils n'ont pas peur du sang, de se battre et de tuer. Ils sont nés pour ça et avec ce « don ». Mais lorsque Lucifer décide de revenir semer la peur, la crainte et le sang, tout bascule dans l'horreur. Les deux amis vont se retrouver un petit temps, pour être de nouveau séparés et mener chacun leur guerre de leur côté. D'ailleurs, j'étais un peu déçue qu'au bout de quelques pages Sebastian soit aussi effacé, car j'aimais beaucoup ce personnage, j'espère le revoir dans la suite !

Comme si ça ne suffisait pas, Cal se prend à faire des rêves... Apparaît dans ceux-ci, Lucifer. Pour quoi ? Pour qui ? À cause de quoi ? Il n'en sait rien, et nous non plus ! L'auteure réussit parfaitement à nous mener en bateau, qu'on n'en vient même pas à se demander pourquoi ça lui arrive, ce qu'il a de spécial. Tellement pris dans le récit, on lit, sans se poser de questions. Bien sûr, on en a quelques unes, mais pas de grandes importances.

Concernant l'action, je dois dire que waaah ! Il y en a, et pas qu'un peu ! du début à la fin on est dans un état de transe, tellement l'action est présente. L'auteure ne lésine pas sur les moyens de descriptions et au fil du temps nous croisons des détails des plus macabres. Dans ce premier tome, j'ai trouvé que Marion Obry allait vraiment au bout des choses, qu'elle n'hésitait pas à décrire des passages qui nous soulèvent le coeur. Et je crois bien que ce sont ces passages que j'ai le plus aimer. (quoi ? Moi, je suis sadique ? Mais non!) Oui, parce que pour moi il ne suffit pas de décrire des passages horribles, il faut qu'ils aient un sens, une histoire, et c'est ce que j'ai ressenti à chaque fois.

La fin arrive toutefois trop vite, dans le sens où 100 pages de plus ne m'aurait pas dérangée, bien au contraire ! On sent que la plume de Marion Obry s'affine avec le temps, que certaines de ses phrases sont empreintes de poésie, malgré les moments noirs du récit. On sent aussi qu'elle a fait des recherches, que le thème des anges et démons qu'elle aborde n'est pas anodin, qu'elle en est même fan. Ça se ressent. Mais j'ai appris que le tome 2 serait plus gros, alors je suis ravie ! Ce que j'ai d'autant apprécié, c'est que la fin laisse une grande marque et donne envie d'avoir la suite sous la main ! Car oui, Marion Obry lâche une sacré bombe ! Même si mon nez de détective avait découvert la vérité à 30 pages de la fin ^^ mais ça n'a en aucun cas gâché cette révélation, bien au contraire !

En résumé, un premier tome bourré d'action, des personnages atypiques, très attachants et bornés pour certains. Une histoire d'anges et démons qui reste sur le même thème que la guerre entre ces deux races, mais qui change de par l'apparition des Hunters, tueurs de démons et autres races démoniaques. Un premier opus où l'auteure va dans le fond des choses, où elle prend le temps de poser les bases, où n'hésite pas à montrer que cette saga n'a rien d'une saga « bisounours ». Des passages parfois sanglants, mais que j'ai adoré. Des détails glauques, mais qui passent pourtant très bien, qui sont dans l'ordre des choses, je dirais ! Bref, pressée de pouvoir lire le second tome, l'attente va être longue !!

Justine P.

« — Vos cheveux blonds, ces yeux verts perçants et doux, vos manières gentilles et attentionnées, vous ne faites pas... enfin !
— Et comment imaginais-tu un « Chasseur de monstres » ?
[…]
— Plus vieux, personnage sombre avec un air patibulaire, une cigarette à la bouche, de la barbe, un air bougon et... ah oui, avec des kilos en trop, solitaire, froid... Une sorte d'ours, en gros. »
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
yuukikoala
  29 avril 2014
J'aurais pu faire une comparaison avec le Retour des Phénix, chose qu'on fait quand on lit un autre livre de l'autre. Mais premièrement les deux sont différents, et secondement, cela faisait trop longtemps que j'avais lu le deux des phénix pour me rappeler exactement comment c'était.
Donc je commence cette critique sans préavis. Je dois déjà dire que la couverture est magnifique, le dessin est juste extraordinaire, et est juste incroyablement cool, m'ayant rappelé le style de dessin de celui qui a fait le manga Rainbow donc j'ai oublié le nom.
L'histoire quant à elle, est particulière. Nous sommes sur je pense, la terre, mais qui est envahi par des démons en tout genre, dangereux, et méchants. Mais de toutes sortes, des wendigos, des vampires, des loups-garous. On apprend également que Dieu a déserté la Terre, ne laissant que les Hunters s'occuper des grands méchants.
Et je dois dire, que l'intrigue peut paraître peu originale, et l'est en fait. Parce que c'est sombre, que ce n'est pas très drôle, que c'est glauque à souhait, et que sans m'effrayer, ça m'a angoissé, parce que moi quand on me parle d'Apocalypse, j'aime pas trop (dans le sens où ça me fait peur).
L'évolution de l'histoire est à la fois aussi prévisible que difficile à dire. Je me doutais d'une chose, bien que je n'étais pas exactement sûr avec certitude, mais j'ai eu raison quand même. [Spoil géant a pas lire surtout : Que Cal soit Gabriel.]
Pour les personnages, je les ai tous plus ou moins appréciés, je ne peux pas dire que je déteste les méchants, juste qu'ils veulent tuer les gentils, ça me rend triste, mais sinon, je les aime bien. Légion est intéressant, Gévaudan est... Pas très important à mes yeux, mais ça passe, Lucifer est glauque, mais de fait est un très bon personnage antagoniste. Lilith est ridicule, et Léviathan est subtil. Pourquoi subtil ? Je ne sais pas, je le trouve subtil.
Pour les gentils, parce que je suis très logique, je finis par eux, j'ai tout simplement adoré Marcus qu'on voit durant trois pages. J'ai aussi beaucoup apprécié Sébastien/an (j'ai un doute soudain sur son nom....), qui a un sale caractère, qui est impulsif est violent, qui donne un nom à son arme, mais qui de fait, avec tous ses attributs, était génial. Cal était tout mignon, et il est celui que j'imagine le plus en fanart, donc je pense que je ne vais pas tarder à le dessiner. Il était assez mystérieux, assez particulier, mais je l'ai beaucoup aimé. Sceza....Oui je l'ai bien aimé, c'est vrai, mais sans plus, peut-être que je ne l'ai pas trouvé assez particulière. Il y avait des passages sympathiques avec elle, mais voilà... Par contre, j'ai adoré Ninon et Dame Alice.
L'écriture était bonne, suffisamment pour retenir mon attention et me faire tourner les pages sans décrocher, et me dire "encore un chapitre", mais il y avait de nombreuses fautes, un peu bêtes en plus, et c'était bien dommage. (exhaussé, halot, etc...)
Mais je dirais que ce premier tome est plutôt intéressant, ne finis pas trop en queue de poisson (quoique), et présente un univers travaillé et qui me donne envie de le suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
PepparshoesPepparshoes   02 décembre 2014
Les Ombres de Lucifer se détachèrent des murs et glissèrent le long du sol, elles gémirent à la simple idée de dévorer les restes de leur Maître tout puissant. Elle rampèrent jusqu'au cadavre, léchant la peau encore chaude avant de grignoter les morceaux les plus moelleux de son corps. Lucifer ne s'en souciait pas, tout comme Gévaudan. les deux Démons faisaient comme partie d'un autre monde.
- Où as-tu trouvé cela ? Demanda autoritairement Lucifer.
- Sur un Hunter. C'est le sceau de Rome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Aurore666Aurore666   29 juin 2014
Cal n'en revenait pas; il n'arrivait plus à bouger, il avait peur. Ce n'était ni la présente nudité de son agresseur, ni les balles à terre, ni la vitesse de guérison qui l'effrayaient, mais l'homme en lui-même.

-Gévaudan...murmura-t-il le souffle court.

Le Démon arqua un sourcil et projeta Cal qui laissa échapper son sabre avant de sentir quelqu'un...ou quelque chose le saisir pour le maintenir contre le tronc d'un arbre, les pieds dans le vide. Il déglutit. Que se passait-il? Il tourna la tête pour chercher l'origine de cette force qui le tenait. Personne. Il ne voyait personne. Pourtant, il percevait une matière étrange sur sa peau.

-Ainsi, mortel, tu me connais. Je suis curieux.

Gévaudan avança vers lui, le détaillant, une curiosité brûlante dans ses prunelles d'assasin.

-Tiens, répliqua le Lycan, ironique, un visage familier. Le blond n'est pas la couleur qui te va le mieux.

Cal déglutit sans pour autant baisser son regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MizutamaMizutama   30 juin 2014
Il remarqua soudain que la nuit venait de se taire. Les animaux faisaient silence; même les arbres ne chantaient plus le requiem du monde. Comme souvent ces dernières années, les ténèbres apportées par la dame Lune effrayaient le reste de l'humanité... pas lui. A défaut d'être courageux, peut-être était-il fou. Mais aujourd'hui, la folie était plus sage que la raison ou la peur.
Commenter  J’apprécie          10
GekkouroseGekkourose   20 juin 2014
- Qui êtes-vous ?
Le Chasseur n'eut aucune réponse. Mais lorsque les doigts du vieux monsieur encapuchonné passèrent avec plaisir le long des murs enflammés, il n'eut plus aucun doute sur l'identité de cette créature : un Démon.
Commenter  J’apprécie          10
ddreambookineddreambookine   26 juin 2014
Le cadavre se décomposait rapidement, et les odeurs de putréfaction n’avaient rien de bien agréable. Déjà, des mouches étaient en train de pondre sur les plaies, des vers venaient sucer délicieusement sa peau, se délectant de la viande cuite, du pus sulfureux qui s’échappait de quelques endroits dans sa bouche.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Marion Obry (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Obry
Cinq des auteurs Plume Blanche (Léna Jomahé, Sandra Triname, Sarah Clain, Mélanie Baranger et Angel Arekin) et leur éditrice Marion Obry étaient en dédicace samedi 25 Février à partir de 16h à la librairie Gibert Joseph à Paris.
Les auteurs ont eu l'opportunité de répondre à de nombreuses questions du libraire Michaël, de conter sur la présence d'un super public, mais aussi sur la venue de la booktubeuse Justine de FairyNeverland, du Au Boudoir Écarlate, des Reines de la Nuit ou encore de Histoires de Romans.
---------------------------
Crédit musique : http://www.bensound.com/royalty-free-music/track/going-higher
---------------------------
Merci à Gibert Joseph, 26 boulevard Saint Michel, Paris 6
---------------------------
Se procurer les romans sur la boutique de l'éditeur : plumeblanche-editions.fr/boutique
+ Lire la suite
autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1721 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre