AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302023153
Éditeur : Soleil (20/06/2012)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Après une blessure l'obligeant à arrêter l'athlétisme, Natsumi Oozeki se retrouve embauchée dans une petite agence de production de disques. Bien que complètement séduite par son supérieur Kamishiro, elle doute toujours de sa légitimité dans le milieu musical. Elle se voit un jour confier la responsabilité de l'artiste Taki, mais celui-ci n'a pas l'intention de composer aussi facilement !! Voici le premier volume d'une série toute en émotion!
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Myiuki
  01 avril 2013
Quand j'ai vu le nom d'Aya Oda sur la couverture de ce manga, j'ai tout simplement fondu dessus, impossible de résister à un tel appel ! Et l'image qui l'habille a achevée de me convaincre, il faut dire que je ne peux tout simplement que craquer quand je vois du rose, un garçon ténébreux et des petits coeurs un peu partout, ça a juste un effet terrible sur moi ! Mais je ne regrette pas de m'être laissée tenter, au final, j'ai passé un agréable moment entre ces pages …
Que du classique pour ce petit manga qui tire cependant son épingle du jeu. Pourquoi ? Déjà, j'ai trouvé intéressant que l'on parte sur le thème de la musique, parce que c'est une de mes passions et que, du coup, ça me parle tout de suite. Ensuite, le fait que notre héroïne, Natsumi, soit une jeune femme pleine de courage et de détermination, m'a beaucoup plu. Elle cherche avant tout à bien faire son travail, avant même de penser à ses propres sentiments et à se laisser embarquer dans des romances plus ou moins bancales, elle tient tête à l'ennemi, quand bien même il est beau gosse au possible ! En bref, voilà une héroïne de shôjo qui réfléchit et waouh, ça fait du bien ! Même si elle m'a un peu fait penser à Lucile sur les bords (dans « Lucile, Amour et Rock'n'Roll »), notamment parce qu'elle se retrouve au milieu d'un combat de coqs teinté de non dit et de mystère (quelle est la relation qui unit les deux hommes de sa vie ?), et que ça implique des sentiments amoureux un peu guimauves, tout ça reste mesuré, pas d'extravagance, d'épanchements expansifs, c'est sobre et c'est un point positif, rendant le tout un peu plus « adulte » on va dire que ce que j'ai l'habitude de lire dans le genre. J'ai aimé justement le fait qu'on ne « tapait » plus dans l'ado mais dans le monde adulte, dans le « réel », on ressent très vite toute la difficulté de la situation de Natsumi qui veut assurer dans son job mais qui est sur le point de le perdre à cause de son manque de qualification en la matière. Forcément, on s'attache à elle au travers de cette détresse qu'elle laisse transparaître, et, fatalement, on a envie qu'elle ait du succès dans ce qu'elle entreprend, même quand elle le fait de manière plutôt gaffeuse ^^
Maintenant, comme je le disais, on reste malgré tout dans le classique, avec l'éternel triangle amoureux puisque Natsumi, amoureuse de son boss – en secret bien sûr ! - Kamishiro, qui lui est parfaitement indifférent (du moins c'est ce qu'il nous fait croire ...), se voit confier la charge d'un artiste de talent, tombé sous son charme (du moins c'est ce qu'il nous fait croire ...), Taki, dont elle doit gérer la carrière, ce qui n'est pas une mince affaire et qui va entraîner beaucoup de complications et de situations mouvementées dans le récit, c'est d'ailleurs de là, et du naturel de Natsumi, que vient l'humour du texte et son côté « pétillant ». C'est donc une histoire dans laquelle on a pas le temps de s'ennuyer car on suit avec plaisir l'évolution de ce trio à la fois attachant et énigmatique, on a envie d'apprendre à les connaître, de savoir comment tout cela va finir. Entre amour et amitié, le fil est ici ténu et le suspens à son comble ! J'ai trouvé l'histoire de fond un peu faible, c'est clair qu'on ne tape dans l'exceptionnel, maintenant, ça tient la route et on a quand même l'envie de s'accrocher à la lecture et d'aller jusqu'au bout pour connaître la fin de l'intrigue. Je pense que le fait que l'auteur arriver à instiller ici et là des comportements « suspects » à ses personnages y joue pour beaucoup, on sent dès le départ qu'ils nous cachent quelque chose, mais quoi ? Un regard peut vous faire douter, vous mettre la puce à l'oreille et titiller votre curiosité ! Quand on en vient à se poser des questions et qu'elles nous tiennent en haleine le temps de la lecture, c'est que l'auteur a réussi son pari et qu'il nous tient entre ses filets. D'autant qu'à la fin, nous n'avons toujours pas de réponse !!!
Quant aux illustrations, que dire ? J'aime beaucoup le style d'Aya Oda, je trouve que les émotions transparaissent très bien dans ses dessins, ça me plaît ! Maintenant, j'ai beaucoup plus de mal avec le côté « menton en V » et « bouche disproportionnée », mais bon, c'est un principe pré-établi dans mon cas et ça n'a rien à voir avec le mangaka, c'est systématique. Je trouve ces personnages plus percutants quand ils sont sérieux, ne me demandez pas pourquoi mais j'y vois plus de profondeur, et ils arrivent à me toucher beaucoup plus dans ce cas. L'entre-deux me paraît un peu fade par moments, les émotions fortes, là, j'accroche ! En tout cas, l'ensemble est très vivant, les pages se tournent toutes seules, d'autant que le style y aide beaucoup. C'est bien écrit, fluide, simple, on suit facilement le déroulement de l'intrigue, la narration est claire, on se laisse surprendre par moments et on est embarqué dans les méandres du pathos mis en place par l'auteur. J'ai un petit bémol cela dit, la répétition à outrance du même souvenir de Natsumi, celui de sa blessure. Je pense, personnellement, qu'une fois aurait suffit. Dès la première évocation, on comprend sa douleur, sa tristesse, ces cicatrices qu'elles portent en elle sans rien en dévoiler aux autres, alors, pourquoi revenir sans cesse là-dessus ? Je pense que le trio qui compose ce manga avance assez de profondeur comme ça dans le texte, même sans trop s'exposer, pour avoir besoin de le faire ainsi de manière redondante. Nous avons affaire à des personnages complexes qui ont pas mal de choses à nous dévoiler encore, qui entretiennent le secret et qui donne envie au lecteur de le percer. Sans la lourdeur des récurrences, je pense que le texte aurait été très bon, alliant dans un parfait équilibre sérieux et légèreté. C'est en tout cas un style d'écriture que j'aime beaucoup ! Sans ces quelques fioritures et excès ici ou là, j'aurais été nettement plus facilement conquise par ce manga …
Pour conclure, un petit manga sans prétention qui vous permettra de passer un bon moment. Cela dit, ne vous attendez pas à quelque chose d'exceptionnel, vous seriez déçu(e). Et c'est d'ailleurs un point qui me chagrine par rapport à ce manga, j'ai le sentiment qu'aussitôt après l'avoir lu je l'ai déjà un peu oublié. Restera-t-il mémorable pour moi ? J'en doute ...
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bibeli
  29 mars 2013
Après un problème de tendon, Oozeki a dû abandonner l'athlétisme. Elle est alors embauchée dans une maison de production musicale, sous la direction de Kamishiro, son patron pour lequel elle a un petit faible. Elle va faire la connaissance de Taki, qu'elle va d'abord prendre pour un clochard, avant d'apprendre qu'il est en fait l'un des artistes-phares de la maison. Et après avoir entendu la sonnerie de portable d'Oozeki, le chanteur tient absolument à ce qu'elle s'occupe de lui. Mais la demoiselle va apprendre que son patron s'est servi d'elle pour que l'incorrigible et nonchalant Taki se remette à composer ! Folle de rage, elle va vouloir prendre sa revanche. C'est décidé, elle va faire en sorte d'obtenir de nouvelles musiques composées par Taki. Ce dernier est en fait amoureux d'elle et va accepter de lui obéir.
Sous des allures de couverture frivole, ce manga n'est pas banal. L'héroïne ne passe pas son temps à s'apitoyer sur son sort ou à s'interroger sur d'éventuels sentiments amoureux. Elle est juste elle-même et souhaite simplement être respectée en tant que femme et dans son travail. Elle sait d'ailleurs bien encaisser les coups. Les dessins sont très beaux, à l'image de la représentation d'Oozeki. Il y a également des mystères qui restent entiers concernant Kamishiro et Taki. C'est un bon shojo qui tire vers le josei. La série se termine en 5 tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
profdoc72
  22 octobre 2012
Trame classique mais la lecture est un vrai plaisir. Pas mal d'humour, des personnages qui évoluent et qu'on ne cerne pas si facilement. Adapté lycée.
Défaut :vite lu, vite oublié.
Commenter  J’apprécie          20
LirePourVivre
  23 septembre 2013
Etant une grande fane des oeuvres d'Aya Oda, moins avis n'est pas du tout objectif. Mais comme tout ses manga que j'ai déjà lu, les dessins sont très bien fait, l'histoire d'amour tient la route et se fini bien. Et la fille comme le trois/quart des héroïne d'Aya Oda, est un peu "maso" mais bon j'ai trouvé ça adorable. Histoire en cinq tomes qui se lit très facilement.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
FavoleFavole   15 mai 2013
Je suis tombé amoureux de toi Oozeki. Voilà, maintenant que tu le sais tu n'as plus qu'a m'aimer aussi... Tout de suite! C'est plus rapide comme ça.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Lovey Dovey T.1 d'Aya Oda

De qui Saika est-elle amoureuse au début du manga ?

Shin
Keishi
Jun
Tetsuya

11 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Lovey Dovey, Tome 1 de Aya OdaCréer un quiz sur ce livre