AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782916032160
146 pages
Editions L'Instant Présent (30/09/2011)
4.72/5   23 notes
Résumé :

Le bébé est un mammifère (précédemment titré votre bébé est le plus beau des mammifères) est le livre fondateur de Michel Odent. Paru trop tot, incompris, cet ouvrage vit depuis quelques annees sa propre renaissance dans les pays anglophones et hispanophones. Les Editions de L'Instant Present sont heureuses de vous presenter ce texte visionnaire. Le lecteur éclairé en matière de naissance respectée appréciera ce diamant brut, qui présente toutes les idée... >Voir plus
Que lire après Le bébé est un mammifèreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Quel bonheur que de parcourir ce petit livre du très réputé docteur Michel Odent... Il me vient soudain une envie d'accoucher, une fierté à être femme !

Le livre se découpe en chapitres aux titres assez poétiques, comme autant de réflexions à la lumière de près de 20 ans (à l'époque) de pratique d'accoucheur. Besoin d'intimité, instinct, lien mère-enfant, réflexe d'expulsion et colostrum sont ici les maîtres mots. Sans oublier le lien avec la terre-mère, qui a aujourd'hui plus que jamais besoin de voir naître des humains capables de l'aimer et la respecter.

Il s'agit de la ré-édition d'un livre initialement paru en 1990 sous le titre « Votre bébé est le plus beau des mammifères ». D'après l'auteur, ce livre serait paru trop tôt. En ce qui me concerne, j'ai trouvé la réflexion tout à fait actuelle et plus intéressante que celles de beaucoup d'autres livres traitant de la grossesse et la naissance.

L'ancien titre me parait tout à fait hors de propos. Il n'avait d'ailleurs pas été choisi par l'auteur mais considéré comme « plus vendeur » par le premier éditeur. Personnellement, je ne suis pas convaincue non plus par le titre actuel. Je dois dire qu'il m'a fait hésiter à acheter ce livre. Aujourd'hui, après la lecture, si je devais lui choisir un titre, j'opterais par exemple pour « Accoucher comme les mammifères que nous sommes ». D'autant plus qu'il ne s'agit pas seulement de l'instinct de mammifère du bébé, sinon en grande partie de celui de la femme devenant mère.

L'auteur incite parfois à des remises en questions inattendues et quelques peu douloureuses, notamment lorsqu'il met en perspective les allaitements longs et les statistiques de divorce durant cette période. Mais je pense qu'être conscient à l'avance d'éventuelles difficultés dans le couple durant ce moment que l'on imagine souvent comme l'un des plus beaux de notre vie permet de mieux les gérer le moment venu.

J'ai eu pas mal de livres en main sur ce même thème durant ma grossesse. Certains m'ont ennuyée, d'autres m'ont angoissée voire révoltée. Peu m'ont réellement passionnée. Finalement, si c'était à refaire, je n'en garderais que deux : celui-ci et « Trois fées pour un plaidoyer ». Pour le reste, les conseils d'une sage-femme avisée, des cours de yoga et surtout la communication avec mon futur bébé et l'écoute de mes ressentis font bien mieux l'affaire que les livres que j'ai pu consulter.
Commenter  J’apprécie          30
C'est dans cet ouvrage plein de bon sens et de basant sur notre instinct primitif de mammifère que Michel Odent nous propose de reconsidérer notre approche à la grossesse, l'accouchement, la maternité, l'éducation ... Une mine d'informations que chaque personne sur cette Terre devrait lire.

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
La naissance à la maison, en tant qu'école, est aussi la source de connaissances apparemment inexploitables en d'autres lieux. Ainsi, j'ai beaucoup appris sur les chats. Y a-t-il une corrélation entre la présence de chats à la maison et un accouchement rapide ? Tel est le type de sujet d'étude auquel je n'aurai pas pensé il y a quelques années. Et pourtant, si j'en crois mes observations, une telle corrélation semble exister. Une question en appelle une autre. S'il existe une telle corrélation, est-ce parce que l'amour des chats et la capacité d'accoucher facilement sont deux aspects d'une même personnalité ? [...]
Si mon attention a été attirée par les chats, plutôt que par les chiens ou autres animaux domestiques, c'est qu'ils ont un comportement bien particulier pendant l'accouchement. Leur discrétion est absolue. Ils passent inaperçus, mais ils sont là. Tout en gardant un air indifférent, ils semblent savoir ce qui se passe. Ils semblent sentir l'importance de l’événement, voire son caractère sacré. Il y a comme du recueillement dans leur attitude méditative.
Le comportement des chats pendant l'accouchement pourrait être une source d'inspiration pour les sages-femmes de l'avenir. Comment passer inaperçue et être en mesure de déceler l'anomalie ? Ainsi pourrait se résumer l'art d'être sage-femme.
Commenter  J’apprécie          40
L’heure est venue de s’interroger sur les effets de l’environnement sur le déroulement de l’accouchement et le premier contact entre la mère et le bébé…
Quels aspects de l’environnement peuvent inhiber la femme qui accouche, peuvent gêner le premier contact entre la mère et son bébé, peuvent gêner le début de l’allaitement ?

Ils ont besoin d’intimité.
Commenter  J’apprécie          00
Rendre les lieux familiers, tenir compte des dimensions de la salle de naissance, connaître les vertus du désordre et de l’obscurité, sont autant d’impératifs faciles à respecter. Il suffit d’être conscient de leur importance. Impératifs adaptables du jour au lendemain et en n’importe quelle maternité hospitalière déjà construite.
Commenter  J’apprécie          00
Il semble y avoir une corrélation entre la nature de la relation de l’homme avec la Terre-Mère et la nature de la relation du bébé avec sa mère.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Michel Odent (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Odent
Dr Michel Odent speaks about the needs of the woman in labor and how those in support can best help.
autres livres classés : accouchementVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (65) Voir plus



Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
278 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre

{* *}