AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782915830224
268 pages
Éditeur : L'Echappée (04/03/2010)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Le développement de la culture de masse a entraîné l'érosion des formes autonomes de culture populaire et la dissolution des liens sociaux au profit d'un monde artificiel d'individus isolés, fondement de la société de consommation. Le capitalisme ne peut donc être réduit à un système d'exploitation économique, il représente un "fait social total".II ne tient que sur l'intériorisation d'un imaginaire et grâce au développement d'une culture du divertissement permanent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Deconsommateur
  11 février 2019
Recueil d'articles critiques à tonalité libertaire et anti-capitaliste, sur les 4 thèmes suivants :
1- la TV
2 - la pub
3 - le sport
4 - le tourisme
Le niveau des articles est globalement bon.
Je regrette néanmoins, comme c'est souvent le cas avec ce genre de recueils, un manque d'unité et de cohérence : pas mal de répétitions d'un article à l'autre, absence de fil rouge et de réflexion globale (sauf dans l'intro et la conclusion). La pensée n'est donc pas structurée, elle n'évolue pas logiquement et les articles / parties ne se répondent pas.
C'est dommage, car la question du divertissement au XXIe siècle aurait mérité un traitement global en profondeur (ce à quoi je m'attendais au départ avec ce livre).
De plus, pour un livre paru en 2010, on peut s'étonner que le divertissement numérique ne soit pas du tout abordé...
Mais la lecture reste intéressante et pas mal de critiques sont pertinentes. de quoi alimenter un peu votre réflexion, sur des sujets assez peu ou mal traités à l'heure actuelle.
PS : Tous les articles du recueil sont rédigés en écriture inclusive.
Pour moi c'est un peu la tarte à la crème (ou le degré zéro, voire "moins un") du post-féminisme..
Je m'explique : loin d'être hostile au féminisme, je trouve néanmoins ce genre de concessions au politiquement correct beaucoup plus dommageable qu'utile. Cela nuit à la lecture (fluidité) et fait plutôt le jeu des adversaires du mouvement - et autres garants du système... Mais bon chacun en pense ce qu'il veut !
Quoi qu'il en soit, vous voilà prévenu·e·s ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lybertaire
  19 juin 2015
Cet ouvrage essentiel, radical, incisif et peut-être choquant pour certains, conclut tout de même sur l'histoire de la culture contestataire, essentiellement ouvrière, pour faire entendre que la culture telle qu'on la connaît n'est que celle qu'on voit. Mais pour être sincère, cet ouvrage est un peu déprimant mais pas décourageant. le point faible de l'ouvrage tient au fait qu'il est composé d'articles et d'entretiens sans lien direct entre eux. C'est pourquoi il semble intéressant de prolonger la lecture avec un essai plus long sur ce thème. Mais sa structure est aussi un point fort, car le livre est abordable et peut se lire dans l'ordre qu'on veut.
À travers quatre dossiers sur la télévision, la publicité, le sport et le tourisme, cet ouvrage montre comment la culture et le divertissement nous dépolitisent et servent les intérêts capitalistes.
[...] Ce livre se concentre sur la critique sociale, étape certes nécessaire à chacun de nous, mais qu'il faut ensuite dépasser pour s'engager dans un processus de contestation au quotidien qui se retrouve dans Construire l'autonomie, se réapproprier le travail, le commerce, la ruralité. L'Échappée : un éditeur indépendant et engagé comme je les aime, au catalogue abouti et courageux !
L'article entier sur Bibliolingus :
http://www.bibliolingus.fr/divertir-pour-dominer-collectif-a117950244
Lien : http://www.bibliolingus.fr/d..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Donofic
  20 mai 2020
Une lecture ô combien salutaire ! Cet ouvrage n'est pas une monographie mais rassemble des articles parus dans la revue Offensive, entre 2003 et 2008. Il s'agit d'exposer les ressorts de la culture de masse, portée par le capitalisme et soumise aux lois de l'industrie – exercice d'autant plus nécessaire que la culture de masse est souvent considérée comme un symbole positif de démocratisation dans la pensée dite progressiste.
Le livre se compose de 4 sections : les écrans, et plus particulièrement la télévision ; la publicité ; le sport ; le tourisme. Si chaque section est intéressante, la prof doc pourra peut-être davantage exploiter les deux premières… encore que, tourisme et représentation du monde, il y a beaucoup à dire – et même pour le sport.
La section sur les écrans rassemble des articles parus en 2003, elle évoque donc quasi exclusivement la télévision (les téléviseurs…) et ignore les ordiphones. Cela dit, les réflexions sur l'uniformisation des imaginaires, les effets physiologiques de l'image en mouvement ou la disparition des échelles de valeur sont pertinentes quel que soit l'écran.
La section sur la publicité – et plus globalement la communication – est aussi très éclairante. La publicité formate et contrôle, elle crée besoins et désirs, elle uniformise à travers des références collectives – tout en faisant croire que la consommation va permettre à chaque individu de renforcer sa singularité. Pour les élèves, la publicité va de soi, c'est vraiment un sujet à aborder.
La section sur le sport m'a pas mal interpelée car je n'avais jamais réfléchi à ce sujet, et pour moi activité physique, jeu et sport étaient plus ou moins la même chose. le sport (le mot apparaît au XIXe siècle) est en fait une institution qui, contrairement à la « simple » activité physique ou au jeu, s'inscrit pleinement dans une logique capitaliste. Compétition, mesure, performance, classement, règles et sanctions : c'est un outil de contrôle social – d'ailleurs, le sport a d'abord été pensé comme un moyen d'« optimiser » le corps des ouvriers afin qu'ils soient plus productifs au travail.
Enfin la section sur le tourisme, ou plutôt l'industrie du tourisme, montre bien l'appropriation et l'exploitation par le capitalisme de la nature et des peuples. le tourisme achète du rêve, de l'évasion, un retour à la nature ou à une supposée pureté primitive, de la découverte… Il participe en fait à une industrie qui profite de la pauvreté, détruit nature et cultures tout en s'appuyant sur des rapports de domination bien ancrés. le tourisme dit humanitaire ne diffère pas tellement.
Globalement, j'ai beaucoup apprécié cet ouvrage qui exprime de façon claire des réflexions et intuitions qui étaient les miennes. Une bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KettuWater-fox
  28 décembre 2015
J'ai beaucoup aimé le concept de ce livre en quatre grandes parties. Il compile plusieurs articles différents sur quatre grands thèmes qui sont la publicité, la télévision, le sport et le tourisme.
Il faut néanmoins savoir avant de lire ce livre, qu'il est très orienté. Il ne faut pas espérer trouver de neutralité ici, mais des avis avis tranchés même s'ils sont documentés (très bien documentés même) et appuyés par des arguments forts.
J'ai quand même appris pas mal de choses mais outre ce fait, je trouve que c'est un livre qui invite à la réflexion et à arrêter la passivité culturelle.
J'ai énormément apprécié la sélection de livres proposée à la fin de chaque partie pour approfondir le sujet. C'est une idée formidable qui devrait être appliquée dans davantage de livres de ce genre. Je pense y piocher quelques idées pour mes prochaines lectures.
Commenter  J’apprécie          40
rachidben
  07 mars 2015
Ouvrage composé de diverses articles parus dans la revue "offensive". Dénonciation sans demi mesure de la culture de masse et de la consommation et de son impact sur la société. Hautement corrosif... et sa fait du bien.
Commenter  J’apprécie          61

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
lrntvlrntv   26 juillet 2020
L'ethnologie montre que celui qui critique les mythes est banni, car ceux-ci permettent de renforcer la cohésion de la société.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : Culture de masseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Offensive (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
845 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre