AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de JIEMDE


JIEMDE
  11 août 2016
Encore - mais c'est une habitude avec Gallmeister - un vrai bonheur de lecture avec le bon frère de Chris Offutt, un auteur US découvert à cette occasion qui nous livre une pépite à trois dimensions, aussi réussies les unes que les autres.

Il y a l'histoire, celle de de Virgil, jeune habitant du Kentucky profond, dont la vie - boulot, mariage... - est paisible, tracée et conditionnée, jusqu'à ce que son frère soit abattu. Et dans le Kentucky, un mort se venge, oeil pour oeil, dent pour dent. Et c'est à Virgil de s'y coller. C'est comme ça. Depuis toujours. On suivra ainsi sa vie d'avant et ses déchirements face aux pressions de toutes sortes qui s'exercent sur lui. Et surtout sa vie d'après, dans le Montana. À travers ces tranches de vie, c'est à la naissance d'un homme, d'un homme nouveau, d'un homme libre qu'Offutt nous convie.

Il y a ensuite la nature et de formidables descriptions de ces paysages américains dont l'infinie diversité conditionne tant la vie de ceux qui y habitent. Si le Kentucky offre son lot de grands espaces pour s'isoler, ce n'est rien à côté des montagnes du Montana, où le plus proche voisin peut habiter à 30 kilomètres, où l'été est suffocant alors que l'hiver est interminablement glaçant. Virgil se coule dans cette nature, s'y complaît, s'y confronte, s'y perd mais s'y construit. La nature comme rédemption, tel est le message du bon frère. Avec pour "tentation de Venise", celle de l'Alaska, ultime frontière de la fuite. La plume d'Offutt est belle, quasi-amoureuse, lorsqu'il parle de ces espaces, sans être jamais ennuyeuse.

Et enfin, il y a une implacable description de cette société américaine post-waco, et c'est là que se situe la force de ce roman. Si certains thèmes sont "classiques" - les inégalités raciales, la société à deux vitesses... - Offutt ouvre largement celui de la liberté individuelle, socle de la constitution américaine et de ses dix principaux amendements. Liberté de posséder, une terre ou des armes. Liberté de se déplacer. Et liberté de vivre dans l'anonymat, alors que l'Amérique entre de plein fouet dans l'ère du XXIe siècle où contrôle absolu, gestion de données et omniprésence policière devient la norme.

Amérique, vas-tu perdre ton âme et tes valeurs ? semble interroger Offutt.

Un superbe exemple de nature writing, doublé d'un zeste de polar et parcouru de réflexions sociétales. Une réussite !

PS : merci pour la recommandation de ce livre à l'excellent libraire polar de L'Armitière à Rouen !
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus