AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070493768
Éditeur : Le Monde (30/11/-1)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :

Nous voulions rêver, frissonner. Nous voulions partir loin, très loin, nous embarquer d l'aventure, sous la livrée noire et jaune de Gallimard, cette casaque d bonnes fortunes. Durant l'été 2000, Le Monde a ainsi publié une dizaine de nouvelles sous la bannière de la Série Noire. Une manière de bibliothèque idéale. Avec une parfaite parité entre auteurs francophones et auteurs étrangers. Il... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BVIALLET
  01 septembre 2012
Incapable d'assumer son rôle d'épouse et terrorisée à l'idée de devenir mère, une jeune femme abandonne le foyer conjugal, part dans le désert sur sa Harley-Davidson et y fait une rencontre étrange... Un homosexuel, toujours amoureux d'un ancien compagnon, attend patiemment que celui-ci quitte sa femme et revienne vivre avec lui... Une jeune femme dotée de pouvoirs paranormaux provoque toutes sortes de catastrophes. Des sandows se détachent et blessent un importun, une planche de surf tombe et se fend en deux et une fourchette se transforme en dangereux projectile... Un jeune nageur tombe dans un guet-apens qui lui est tendu par deux bimbos fort agréables... Un bibliothécaire alcoolique et homosexuel invite d'improbables amis à une spaghettis-party... Un ado, qui rentre d'Italie après sa énième fugue, retrouve la maison familiale abandonnée...
« Le bout du monde » est un recueil composé de onze nouvelles sombres proposées par dix auteurs différents, six étrangers et quatre français. Au départ, ces textes inédits furent publiés dans le journal « Le Monde » avant d'être réunis dans ce livre. Comme toujours dans ce genre d'opus, le lecteur y trouvera le pire et le meilleur. « Ma première expérience de possession démoniaque » de Nicholas Blincoe, « L'autre côté de la mer » de Chantal Pelletier et « Le nid de l'année passée » de Chris Offutt dépassent très nettement le niveau des autres soit par leur étrangeté, soit par leur véritable maîtrise de l'art de la nouvelle qui se doit de raconter une histoire avec une chute surprenante si possible et ne pas se contenter de remplissage comme certaines que nous n'aurons pas la cruauté de citer. Un ensemble disparate où chaque auteur a pu s'intéresser à des thèmes aussi différents que le lombricompostage, le culte de la personnalité à Cuba, l'homosexualité ou la campagne pour la présidence aux Etats-Unis.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   01 septembre 2012
- Tu attiges, je ne suis tout de même pas atroce. Je la rembarrai, tout en me palpant ostensiblement les couilles. Un geste qui a le don de rendre dingues les femelles traumatisées.
- Tu veux parler de la beauté intérieure, de la pureté spirituelle, répondit-elle. Ses yeux horrifiés rivés à mes valseuses n'avaient pas perdu une miette de mon manège érotique. Vous trouvez mon histoire embrouillée ? Il vaut peut-être mieux que je m'arrête et que vous retourniez finir ailleurs votre petite vie minable. Je saurai bien me tirer de ce bazar toute seule.( Valdès) 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLETBVIALLET   01 septembre 2012
Durant trois ans, je me suis enferré dans des situations ridicules et humiliantes. On me retenait à dîner avec une sollicitude proche de la commisération, on m'offrait des soirées délicieuses auxquelles était parfois convié quelque godelureau solitaire et laid qu'on me jetait presque dans les bras, on s'enquérait de ma santé, de mes amours, de mes projets, on fêtait mon anniversaire, on lavait mon linge, on m'offrait de ces petits cadeaux qui entretiennent les malentendus, bref je faisais partie de la famille. J'étais le miroir idéal de leur bonheur. J'allais ensuite m'étourdir dans des boîtes sinistres, des backrooms insalubres d'où je rentrais défait, dégoûté de ma vie et de mes pauvres simulacres. (Laclavetine).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLETBVIALLET   01 septembre 2012
- Dommage !
Elle lance ce mot dans un murmure rauque, envoûtant, lui prend la main et la pose à la lisière de ses bas, là où s'enroule sur la chair pâle un bandeau de dentelles noires. C'est la première fois qu'il voit une vraie fille avec des bas, ailleurs qu'au cinéma ou en photo. Elle fait remonter sa main, qui lui paraît ridiculement épaisse sur la cuisse fragile, et il sent au bout de ses doigts la douceur de plumes de son duvet d'amour. La nudité de son sexe lui procure une émotion érotique violente et il ne trouve pas de mot pour la remercier de ce cadeau. Il en ferme les yeux d'aise, le regrette vite, la nausée profite de la pause pour attaquer plus fort. (Pelletier)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLETBVIALLET   01 septembre 2012
Quand il tournait la tête de gauche à droite, ce canal pouvait se connecter sur quiconque avait pour lui un mot de politesse. En fait, sur quiconque ne menaçait pas de lui botter le cul. Pendant un court moment, j'ai joui de l'amour de Willifox, ou disons que j'ai été piégé par lui. Je raconterai ça plus tard. Je suis un type normal, mais depuis la mort de Willifox aucune tapette ne m'a fait d'avances, et ça m'ennuie. J'ai peur que mon charme ne se soit envolé. Je ne retrouve plus le long poème qu'il m'a écrit sur des fiches, mais j'aimerais savoir en quoi consistait mon charme. De pauvres diables, lui et moi. (Hannah) 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLETBVIALLET   01 septembre 2012
Eh bien non, elle n'avait pas d'enfants, c'était comme ça, rien à y changer. Mais elle avait de quoi s'occuper avec ses vers, et ils la rendaient heureuse. Ils étaient drôlement plus faciles à élever, en plus. Ils se tenaient bien, tranquilles, pas exigeants. On pouvait même les laisser et partir en vacances (si on avait de quoi s'en payer) sans qu'une agence quelconque vienne vous chercher noise. Ils subviendraient à ses vieux jours aussi – pas directement, bien sûr, mais avec les profits tirés de la vente elle pourrait toujours se permettre d'engager quelqu'un pour l'aider. (Stromme)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Chris Offutt (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chris Offutt
À l'occasion du Quai du Polar 2019, rencontre avec Chris Offutt autour de son ouvrage "Nuits appalaches" aux éditions Gallmeister.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2303417/chris-offutt-nuits-appalaches
Propos traduits de l'anglais par Fleur Aldebert
Notes de Musique : Bibliothèque Audio Youtube
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : fugueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1653 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre