AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Rose-Marie Makino-Fayolle (Traducteur)
ISBN : 2742711473
Éditeur : Actes Sud (04/06/1999)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Depuis le début de la grossesse de sa sœur, la narratrice consigne dans un journal les moindres transformations physiques de la future mère. Et quand celle-ci, passé la période des nausées, retrouve un appétit vorace, elle s'empresse de lui préparer des marmelades de pamplemousses, dont elle la régale et la gave à plaisir. Peu à peu la peau — peut-être toxique — et la chair des fruits viennent se mêler, dans son esprit, à l'effervescence mystérieuse de la "matière" ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  09 février 2018
« ... j'ai oublié de la féliciter.
Mais au fait, doit-on se féliciter de la naissance d'un enfant entre ma soeur et mon beau-frère ? J'ai cherché le mot « félicitations » dans le dictionnaire... J'y ai trouvé la définition suivante : « compliment pour fêter un événement heureux ».
« Cela n'a aucune signification en soi », ai-je murmuré en suivant avec le doigt la ligne de caractères qui ne présageait absolument rien d'heureux. »
Rien ne lui échappe de la grossesse de sa soeur. Vivant sous le même toit qu'elle et son beau-frère, elle a tout le loisir de les observer comme elle le ferait de rats de laboratoire. Ainsi, sans affect pour sa soeur et avec un réel agacement vers son beau-frère, la narratrice décrit les nausées, l'intolérance aux odeurs, la prise de poids — toutes choses naturelles, vécues comme un supplice par la parturiente et son mari.
C'est un vrai bonheur de retrouver, dans ce court roman couronné par le prestigieux prix Akutagawa, le ton distancié de Yôko Ogawa pour rendre compte d'évènements de la vie quotidienne. Un ton particulier et une ambiance feutrée où des choses sont dites sans fioritures, et avouons-le avec une perversité certaine. Remarquable.
Challenge MULTI-DÉFIS 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          764
Nastasia-B
  31 décembre 2012
Yôko Ogawa nous offre une vision sordide de la grossesse en jouant les filles ronchonnes et frustrées de voir leur soeur attendre un enfant et se complait à tourner tout à l'écoeurant, voire au gore, de façon absolument gratuite.
Pas au jour le jour, mais à intervalles assez rapprochés afin de suivre l'évolution, l'auteur égraine les déconvenues de la grossesse (souvent de façon assez "cliché", la totale : les nausées, l'excès de prise de poids ensuite, etc.) et les images négatives. Vision vraiment ignoble et très caricaturale de la grossesse, où je ne peux même pas me dire que c'est bien observé (un jeune ado mâle serait capable de plus de finesse et de nuances dans ses observations si on lui promettait une belle récompense) ni bien raconté (des clefs d'écriture très visibles du début à la fin, aucun plaisir, aucune sensation transmise de façon intéressante ou subtile).
Une lecture aisée cependant, mais une nouvelle que je ne conseillerais absolument pas. Excusez-moi pour cette vision univoque qui ne me ressemble guère, mais quand il faut, il faut, et d'ailleurs, ce n'est que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          590
bodi
  02 janvier 2013
Cette fois Yôko Ogawa ne m'a pas déçu, j'ai trouvé son style plus abouti et surtout j'ai beaucoup ri. La narratrice, une petite fille ironique et cruelle, décrit la transformation physique et psychologique de sa soeur durant sa grossesse. C'est assez noir, très caustique et… à contre-courant de ce qui se dit habituellement sur cette période de la vie d'une femme. On aime ou on déteste.
Commenter  J’apprécie          120
Nina
  05 mai 2012
La narratrice de ce roman écrit son journal et commente la grossesse de sa soeur chez qui elle vit.
Elle y note scrupuleusement les différentes étapes depuis les premières visites chez le gynécologue jusqu'à l'accouchement.
Raconter le déroulement d'une grossesse pourrait être un peu ennuyeux, mais sous la plume de Ogawa Yôko chaque détail du quotidien de cette grossesse se transforme en une incroyable aventure que nous conte avec beaucoup de truculence la narratrice.
Une grossesse est un changement radical. D'abord dans le corps de la future maman, c'est ce que décrit en détail la narratrice dans son journal. Jour après jour, la transformation lente du corps avec son cortège de nausées, fatigue, perte d'appétit, boulimie modifient la vie quotidienne de cette jeune femme et de son entourage. En pertubant ainsi l'équilibre alimentaire et psychologique de la future mère, ce bébé a déjà pris sa place dans la famille et la transforme peu à peu. Chacun prend conscience que cette naissance va changer définitivement leur vie. Sous la plume de Ogawa Yôko cette grossesse se transforme en une curieuse épopée vraiment déroutante...
Lien : http://de-page-en-page.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
liratouva2
  09 juin 2013
Elles sont deux soeurs, orphelines de leurs parents. L'aînée, coiffeuse, est mariée, sans enfant. Elle souffre d'une maladie des nerfs et consulte un psychanalyste depuis plus de dix ans. La cadette, étudiante et vendeuse dans une grande surface, vit avec elle et son beau-frère. Elle écrit son journal et rien ne lui échappe: elle a la dent dure. Très observatrice, elle semble soumise et aux petits soins pour ceux qui forment sa seule famille. Les problèmes de nourriture l'obsèdent: elle y est très attentive, particulièrement pendant cette première grossesse de sa soeur.
On ne connaît que peu de choses concernant ces trois personnages – jusqu'à leurs noms - mais on sait tout de leurs façons de se nourrir.
Si elle ne s'intéresse pas au bébé lui-même qu'elle n'envisage que sous la forme d'un chromosome, en revanche, rien ne lui échappe des différents épisodes de la grossesse elle-même, des nausées aux périodes de boulimie. C'est elle qui nourrit sa soeur désormais en lui préparant régulièrement de la gelée de confiture avec des pamplemousses d'exportation rapportés de son lieu de travail.
Dès lors on imagine la suite.
Nous n'en saurons pas beaucoup plus. C'est ce que j'aime chez Ogawa. Rien n'est affirmé mais le ver est dans le fruit!
Lien : http://liratouva2.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
palamedepalamede   10 février 2018
- Tu n'as aucune raison d'avoir peur. Un bébé c'est un bébé. C'est moelleux et fondant, ça serre toujours ses petits poings et ça pleure d'une voix insupportable ...
Commenter  J’apprécie          290
liratouva2liratouva2   09 juin 2013
Mais au fait, dois-je me féliciter de la naissance d’un enfant entre ma sœur et mon beau-frère? J’ai cherché le mot «félicitations» dans le dictionnaire… J’y ai trouvé la définition suivante: "Compliments pour fêter un événement heureux.»«Cela n’a aucune signification en soi,» ai-je murmuré en suivant avec le doigt la ligne de caractères qui ne présageait absolument rien d’heureux.
Commenter  J’apprécie          40
roxaneboehmroxaneboehm   23 mars 2013
De toute façon, j'ai du mal à comprendre ce qu'est un couple. Cela m'apparaît un peu comme une étrange entité gazeuse. Un corps éphémère, sans contour ni forme, qu'on a du mal à distinguer dans la transparence de son flacon triangulaire, au laboratoire
Commenter  J’apprécie          60
blandine5674blandine5674   02 octobre 2014
Puisque ces temps-ci je ne faisais pratiquement plus à manger, tout était propre et bien rangé. Les ustensiles étaient à leur place, le plan de travail en acier inoxydable avait eu le temps de sécher, et le lave-vaisselle était vide? Comme une cuisine d'un hall d'exposition, l'ensemble était froid et sans personnalité.
Commenter  J’apprécie          40
liratouva2liratouva2   09 juin 2013
29 décembre (lundi)
Ma sœur aînée est partie à la clinique M.
Comme elle ne s’est pratiquement jamais fait suivre, excepté par le professeur Nikaido (un psy), elle était assez angoissée avant d’y aller. «Je ne sais pas du tout comment m’habiller» ou «Je me demande si j’arriverai à parler correctement devant un médecin que je vois pour la première fois» disait-elle, et elle a tellement traîné que le dernier jour de consultation de l’année a fini par arriver. Ce matin encore, elle a levé distraitement les yeux vers moi en disant :
- Je me demande, pour la courbe des températures, combien de mois je dois leur montrer, et elle n’en finissait pas de quitter la table du petit-déjeuner. (p.1)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Yôko Ogawa (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yôko Ogawa
Second épisode de l'instant lecture consacré au roman Cristallisation secrète de Yôko Ogawa.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Yôko Ogawa

Dans quelle maison d'édition française sont édités les livres de Yôko Ogawa?

Les Editions de Minuit
Actes Sud
Le Seuil
Stock

10 questions
94 lecteurs ont répondu
Thème : Yôko OgawaCréer un quiz sur ce livre
.. ..