AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070451913
336 pages
Gallimard (28/03/2013)
4/5   6 notes
Résumé :
Comment conjuguer la justice sociale et les libertés individuelles ? La pensée conservatrice et sa vision moraliste des urgences politiques triomphent désormais sans complexe dans tous les camps politiques et dans l'action de l'État, quelle que soit la couleur des gouvernements.
Le problème principal de nos sociétés ne serait pas d'améliorer la condition économique des plus défavorisés, de mieux protéger les droits et les libertés de chacun, de réduire les in... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BlackRadis
  03 décembre 2021
Dans ce livre, il est question de la liberté politique.
Qui peut être définie de façon minimaliste comme une non-domination ou de façon maximaliste, ou positive, comme une façon de se conduire....
Ruwen, le libertaire, nous explique de façon stimulante en quoi cette deuxième option peut être dangereuse....
Un livre qui condamne le paternalisme, à relire donc.
Max Weber voyait l'état comme un orchestre où chacun joue sa partition...
C'est souvent plus le bordel que ça.
Pour Ruwen l'état doit assurer la protection des individus à l'égard des souffrances injustes qu'on veut leur infliger : domination, persécution ou élimination.
Il justifie aussi pourquoi nous n'avons pas de devoirs moraux sur nous-même.
Dans la seconde partie de son livre, Ruwen explique en quoi les inégalités économiques ne sont pas morales.
Contrairement à ce que beaucoup essayent de justifier.
Il est ensuite question d'un éternel retour : celui de la morale à l'école.
De la dignité humaine et du lancé de nains.
Ruwen met aussi en garde : "En restant sur le terrain des valeurs, où personne ne peut réellement s'opposer publiquement la gauche se met ainsi elle-même en danger."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Romain28
  09 août 2015
En ces temps de retour de la Morale à l'Ecole, de promotion d'une liberte d’expression à géométrie variable, de criminalisation de la prostitution, le concept de Liberté négative à minima proposé par Ruwen Ogien est un vrai bol d'oxygéne.
Postuler un espace de permissivité potentielle et l'absence d'obligations morales envers soi même en lieu et place d'une Liberté qui prescrit des comportements à l'aune de valeurs prétendument universelles, voila bien posée une pensée libertaire et égalitaire , des plus réjouissantes !
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Bibliobs   17 avril 2013
Pour lui, chacun est libre d'organiser sa vie comme il l'entend. L'Etat ne doit pas chercher à nous rendre meilleurs. Se détruire, se droguer ou se tuer sont certes des comportements idiots, mais non amoraux. Bref, il n'existe qu'une seule règle morale incontestable: «Ne pas nuire à autrui.»
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Romain28
Romain28  
En fait même si personne ne pense sérieusement que ces projets de "civiliser" les jeunes des classes populaires par l'enseignement hebdomadaire de la pensée morale sont réalistes , tout le monde a compris qu'ils ont au moins l'avantage de faire porter la responsabilité de la misère de l'institution scolaire sur les jeunes "barbares" . P 192
Commenter  J’apprécie          30
Romain28
Romain28  
Ceux qui défendent les politiques de contrôle des frontières brutales reprochent aux immigrés de faire ce qu'ils reprochent aux autochtones les plus pauvres de ne pas faire: prendre leur vie en main,aller chercher le travail là ou il se trouve en dépit des immenses difficultés culturelles et économiques que cela représente (p 194)
Commenter  J’apprécie          30
issablaga
issablaga  
les projets récents de faire "revenir la morale à l'école" montrent à quel point la pensée conservatrice est devenue hégémonique dans les esprits, même à gauche, en dépit du fait qu'elle stigmatise injustement les plus pauvres.
Commenter  J’apprécie          40
BlackRadis
BlackRadis  
La question du juste concerne nos rapports aux autres : dans quelle mesure sommes-nous respectueux, équitables etc. ?
La question du bien est différente. Elle est celle de savoir ce qu'on va faire de soi-même : du style de vie qu'on veut mener, du genre de personne qu'on doit être, des ingrédients de la vie "bonne" ou "heureuse".
Commenter  J’apprécie          10
BlackRadis
BlackRadis  
La tendance à donner une justification morale aux inégalités économiques ressemble plutôt à un nouvel épisode de la guerre intellectuelle menée contre les pauvres dans les sociétés démocratiques où l'idéologie officielle affirme que chacun possède une chance de s'en sortir, s'il veut s'en donner la peine.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Ruwen Ogien (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ruwen Ogien
#JournéeDeLaPhilo2020 #Philosophie #LesRencontresPhilosophiquesdeMonaco #Philomonaco
Philosopher ensemble !
#Trailer de présentation des Rencontres Philosophiques de Monaco
Avec la participation de: Alain Fleischer, Anastasia Colosimo, Anne Dufourmantelle, Avital Ronell, Barbara Cassin, Bernard Harcourt, Bernard Stiegler, Boris Cyrulnik, Bruno Karsenti, Camille Riquier, Catherine Chalier, Catherine Millet, Charlotte Casiraghi, Christian Godin, Claire Chazal, Claire Marin, Claude Hagège, Cynthia Fleury , Davide Cerrato, Denis Kambouchner, Dominique Bourg, Donatien Grau, Edwige Chirouter, Elisabeth Quin, Emanuele Coccia, Éric Fiat, Étienne Bimbenet, Fabienne Brugère, François Dosse, Frédéric Gros, Frédéric Worms, Gary Gillet, Geneviève Delaisi de Parseval, Geneviève Fraisse, Georges Didi-Huberman, Georges Vigarello, Géraldine Muhlmann, Gérard Bensussan, Hakima Aït El Cadi, Jean-Luc Marion, Jean-Pierre Ganascia, Joseph Cohen , Judith Revel, Julia Kristeva, Laura Hugo, Laurence Devillairs, Laurent Joffrin, Luc Dardenne, Marc Crépon, Marie Garrau, Marie-Aude Baronian, Mark Alizart, Markus Gabriel, Marlène Zarader, Martine Brousse, Corine Pelluchon, Maurizio Ferraris, Mazarine Pingeot, Michael Foessel, Miguel de Beistegui, Monique Canto-Sperber, Nicolas Grimaldi, Olivier Mongin, Paul Audi, Perrine Simon-Nahum, Peter Szendy, Philippe Grosos, Pierre Guenancia, Pierre Macherey, Raphael Zagury-Orly, Renaud
+ Lire la suite
autres livres classés : philosophieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus






Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
405 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre