AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Satoko Fujimoto (Traducteur)Nathalie BOUGON-BASTIDE (Traducteur)
EAN : 9782368529805
208 pages
Éditeur : Kurokawa (10/09/2020)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Aya a avoué. Un aveu fait uniquement à Shiori, l'une de ses deux amies. Loin de la rejeter, Shiori accepte Aya dans toute sa complexité. Dans le même temps, son autre amie, Kana, est espionnée par un camarade de lycée, qui va jusqu'à lui voler des sous-vêtements et poser des micros chez elle. Grâce à son don de transparence, Aya parvient à le piéger.
La jeune fille constate cependant qu'à mesure qu'elle trouve sa place parmi les siens, son pouvoir s'atténue. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
pommerouge
  02 novembre 2020
Je remercie les Éditions Kurokawa pour l'envoi de cette lecture. Un manga que j'affectionne tout particulièrement, car il aborde des thématiques fortes et qu'on y ressent énormément d'émotions à chaque tome !
Aya a avoué son horrible acte envers son père. Heureusement pour elle, Shiori l'a très bien pris. Mais de l'autre côté, elle s'est faite une autre amie : Kana. Cette dernière n'est pas encore au courant. Malheureusement, à cause d'un pervers, elle se fait voler des sous-vêtements. Aya veut piéger cet homme en se rendant transparente, mais Kana finit par se faire poignarder…
Elle se retrouve à l'hôpital et Aya s'en veut beaucoup. Elle se sent responsable de tout ça. Dernièrement, son pouvoir de transparence ne marchait presque plus, vu qu'elle avait envie d'être là, d'être présente. Mais suite à ce malheureux incident, elle se dit que disparaître totalement, pour toujours, serait peut-être la meilleure des solutions…
Ce que j'ai adoré dans ce troisième tome, c'est le premier chapitre. Il y a très peu de texte, mais beaucoup de poésie et d'émotions dans chacune des pages. Il n'y avait pas besoin de mot pour comprendre ce que ressentait Aya.
J'adore vraiment la complexité de ce manga qui parle de culpabilité, de souffrance, etc. C'est une saga vraiment très profonde.
En bref, ce troisième tome est aussi beau que les autres de la saga. Je suis vraiment très curieuse de découvrir le quatrième et dernier tome. Je me pose plein de questions, mais je me demande surtout, comment tout cela va se terminer pour la pauvre Aya.
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lectiole
  18 novembre 2020
"Transparente" de Jun Ogino aux éditions @kurokawa : une série en quatre tomes dont le troisième opus confirme les points les plus marquants mais aussi l'apparent dépouillement. Ce qui frappe dans ce manga, c'est la figure d'Aya rendue invisible par l'ombre de son père, personnage dessiné de telle façon qu'on ne peut vraiment pas l'oublier. Paradoxalement, alors qu'il est empreint de négativité, ce sont les chapitres où il est présent qui sont les plus forts et le premier de ce troisième volume, le chapitre 11, est très inspiré avec de nombreuses métaphores et des illustrations très recherchées. En revanche, quand il s'agit de dépeindre l'amitié d'Aya pour ses deux camarades, aussitôt le texte comme les illustrations deviennent plus simples : quelques aplats noirs sur fond blanc ou gris suffisent, quelques échanges de mots. Tout baigne alors dans la simplicité et c'est ce qui me gêne un peu dans "Transparente" : la scène de la pêche avec le père dans le tome 1 restera encrée (ancrée ?) dans ma mémoire ainsi que quelques autres alors que les scènes de bonheur m'ont semblé plus transparentes. À voir comment sera écrit et illustré le quatrième tome... surtout s'il se finit bien. 🐞
Lien : https://www.instagram.com/fo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
MangaNews   24 septembre 2020
Le déroulement est un peu lisse, la métaphore autour du don de transparence d'Aya reste simple, l'approfondissement des personnages reste plutôt en surface pour être sûr de ne pas s'égarer, mais Jun Ogino sait piquer comme il se doit la curiosité concernant la culpabilité d'Aya et la valeur de ses relations avec Shiori et Kana.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
pommerougepommerouge   01 novembre 2020
S'impliquer dans une relation et faire attention à ne pas la détruire... Évidemment, que ça ne peut pas être simple !
Commenter  J’apprécie          00
lectiolelectiole   18 novembre 2020
Tu cherches à fuir les ténèbres ?
C'est peine perdue !
Les ténèbres sont en toi.
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   01 novembre 2020
On a tous plus ou moins besoin de prouver qu'on compte un peu, non ?
Commenter  J’apprécie          00
lectiolelectiole   18 novembre 2020
Je resterai transparente... jusqu'à ma mort... et même après...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : solitudeVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Antigone de Jean Anouilh

Qui sont les parents d'Antigone :

Jocaste et Oedipe
Créon et Jocaste
Créon et Eurydice
Hélène et Ménélas

10 questions
320 lecteurs ont répondu
Thème : Jean AnouilhCréer un quiz sur ce livre