AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355928398
Éditeur : Editions Ki-oon (02/07/2015)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 176 notes)
Résumé :
Si les retrouvailles de Shoko et de Miyoko se passent à merveille, au grand soulagement de Shoya, les choses sont loin d’être aussi simples quand il tombe sur Naoka en pleine rue... Alors qu’il la ramène chez elle, l’adolescente repère la jeune malentendante dans une boutique, et le premier contact se révèle plutôt explosif !
Mais pour le lycéen aussi, les choses évoluent : sans s’en rendre compte, il se constitue peu à peu un petit cercle d’amis. Hélas, lors... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
Sachenka
  25 janvier 2019
Dans ce quatrième tome de A Silent Voice, Shoyo continue à chercher la rédemption auprès de Shoko, une ancienne camarade de CM2 qu'il a harcelé quand ils étaient petits. La jeune fille lui a pardonné – peut-être trop facilement, certains diront. Mais, même à l'époque, elle n'était pas du genre à garder rancune. On avait même l'impression qu'elle cherchait à s'excuser auprès de ses intimidateurs. C'est qu'elle est si douce, si gentille. Si fragile ?
Cette gentillesse, c'est ce que lui reproche Naoko. On découvre que cette autre ancienne camarade a été particulièrement méchante avec Shoko jadis, même si c'était plus discret (des insultes écrites dans ses carnets, des moqueries, etc.). Mais tout ça glissait sur la jeune sourde comme sur le dos d'un canard. du moins, c'est qu'il semblait, car elle excusait tout, même les mauvais comportements des autres. Ce qui exaspérait encore plus. Voilà qui explique un peu le manque de remords de Naoko. Et son attitude mérite qu'on s'y attarde un peu car, sans qu'on l'excuse, on peut la comprendre aussi : à l'époque, elle était une jeune adolescente déterminée et ambitieuse qui voyait ses leçons prendre du retard et ses chances de gagner une compétition de chorale réduites à néant à cause de la nouvelle venue. Mais Shoyo insiste pour qu'elle s'excuse elle aussi et qu'elle prenne le même chemin de redemption. Toutefois, sa motivation a peut-être quelque chose à voir avec son attirance grandissante pour Shoko…
Cette fragilité est expliquée à la mort de sa grand-mère. Décidément, le destin s'acharne contre elle ! Un flashback nous montre comment le père et les grands-parents paternels de Shoko les ont abandonnées, elle et sa mère, rejetant sur cette dernière la surdité de la jeune fille. Ainsi donc, devenir forte restait sa seule option. Malheureusement, elle a trop forcé cette idée chez sa fille qui s'est réfugiée auprès de sa grand-mère aimante.
Ce quatrième tome n'est pas aussi fort que les précédents ; il apporte des éclairages nouveaux, sans plus. Mais bon, la mangaka Yoshitoki Oima continue à faire du bon travail et ceux qui sont tombés en amour avec la série l'apprécieront.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Foxfire
  15 avril 2019
On ne peut pas accuser Oima d'opter pour la facilité. Jamais il ne cherche à donner dans le spectaculaire ou à en mettre plein la vue. Il y a dans "Silent voice" une recherche du vrai qui en fait une oeuvre d'une grande subtilité.
De tome en tome, les personnages se posent les mêmes questions, ils ne règlent pas leurs problèmes en un clin d'oeil, ces difficultés les poursuivent, ils évoluent petit à petit, de façon subtile. Il en résulte un côté un peu répétitif dans le manga, et, à la lecture de ce 4ème tome, on se dit que la série tourne un peu en rond. C'est un peu le revers de la médaille de cette volonté de justesse.
Même si mon enthousiasme est un peu retombé dans ce 4ème volet, les personnages sont si attachants et leurs relations si finement explorées que je ne manquerai pas de poursuivre la série.
Commenter  J’apprécie          282
KATE92
  06 juillet 2015
Merci à MASSE CRITIQUE BD/MANGA du 24 Juin 2015 et à l'éditeur
**************************************************************************
Tout d'abord, j'ai été très décontenancée par le fait de lire à l'envers, c'est-à-dire de droite à gauche et de haut en bas (Eh oui c'est le sens naturel de lecture des japonais) et également sur le fait de planches uniquement en noir et blanc (j'aurais bien aimé de la couleur).
Ceci étant dit,
Ce manga traite du handicap (surdité) et du harcèlement à l'école ce qui est vraiment très intéressant, rare sont les auteurs qui se risquent à écrire sur ce sujet : le handicap ; pourtant, tout être humain doit avoir la possibilité de mener/vivre sa vie malgré les inévitables embuches rencontrées au cours de son existence.
J'ai apprécié ce manga et ai été très attentive aux dessins qui donnent une dimension particulière surtout au langage des signes (qui est exprimé sur plusieurs planches).
A lire et à découvrir.
Commenter  J’apprécie          250
Shan_Ze
  08 novembre 2018
Peu d'interactions entre Shoko et Shoya dans ce tome. On découvre le sentiment d'amitié pour Shoya, même si pour certains on ne sait pas trop à quoi s'attendre on ne sait pas si d'autres cherchent réellement l'amitié de Shoya. Ce qui est clair c'est que Naoka possède un caractère de m*** et qu'elle éprouve des sentiments pour Shoya. Ce dernier est assez doué pour ne se rendre compte de rien. On apprend un peu plus sur le passé de Yuzuru et Shoko... On comprend d'où Yuzuru tire sa détermination et sa force. Shoya a grandi depuis le premier tome et il sait mesurer ses réactions. J'ai hâte de lire le tome 5 !
Commenter  J’apprécie          220
claireo
  20 juillet 2015
"A silent voice" est un manga qui parle de la surdité, de la différence, de la difficulté à communiquer et du harcèlement à l'école, avec beaucoup de finesse.
Il est préférable d'avoir lu les autres tomes pour apprécier celui-ci. Dans ce tome 4, les relations entre les personnages vont évoluer, il y aura des explications et des rapprochements. Une peinture toute en subtilité des relations et de la communication entre les héros.
Livre reçu grâce à l'opération Masse Critique, je remercie Babelio et l'éditeur pour me l'avoir envoyé.
Commenter  J’apprécie          200
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rabannerabanne   17 avril 2017
Je te déteste, tu me détestes...
Ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas s'entendre !
Commenter  J’apprécie          300
orbeorbe   27 août 2015
Laisse tomber ton carnet...on ne peut pas transmettre ses sentiments par écrit ! Je vais parler lentement...et j'essaierai de te comprendre.
Commenter  J’apprécie          170
ColibrilleColibrille   15 septembre 2015
Tiens ? Je me sens bien... Est-ce que j'ai le droit... de m'amuser ? Une petite minute... Est-ce que je m'amuse ? Après tout, c'est normal. On est dans un parc d'attractions ! C'est une drôle de sensation... Pour un peu, j'aurais presque l'impression d'avoir, comment dire... des amis !
Commenter  J’apprécie          50
zazimuthzazimuth   29 septembre 2016
Il n'y a pas longtemps, Tomohiro m'a dit :
"Au fond, je pense que l'amitié n'a rien à voir avec les mots et la logique."
Je comprends maintenant.
(...)
L'amitié, c'est un sentiment... pas une idée qu'on retourne dans sa tête. (p.40)
Commenter  J’apprécie          50
polluluxpollulux   02 avril 2016
Son père a aussitôt demandé le divorce.
Dis-moi au moins pourquoi!
Disons... hmm... qu'on se sent trahis, ma famille et moi! Si on avait su que tu donnerais naissance à une handicapée...
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Yoshitoki Oima (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yoshitoki Oima
Yoshitoki Oima dessine des personnages de A Silent Voice .
autres livres classés : surditéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

A Silent Voice

comment s'appelle la jeune fille sourde?

shoki
shoko
shaki
shaka

5 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : A Silent Voice, tome 1 de Yoshitoki OimaCréer un quiz sur ce livre
.. ..