AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782355929083
192 pages
Editions Ki-oon (14/01/2016)
4.23/5   244 notes
Résumé :
Pour Shoya, devenu le nouveau souffre-douleur de sa classe, rien ne change après le départ de Shoko. Pire, le jeune garçon se rend compte qu’elle faisait preuve de gentillesse à son égard et se sent d’autant plus coupable ! Mis à l’écart pendant toute sa scolarité, il ne parvient plus à se lier aux autres. Il se coupe du monde et finit par perdre toute envie de vivre.
Mais l’adolescent n’a jamais oublié la jeune sourde. Il prend donc la résolution de la retro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 244 notes
5
8 avis
4
14 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Sachenka
  31 janvier 2019
Ce sixième tome de la série de manga A Silent Voice se termine exactement là où se terminait le précédent, c'est-à-dire au balcon des Nishimiya. Shoko a essayé de se jeter en bas et Shoyo est intervenu à temps. Vraiment à temps ? Ils sont accrochés à la rambarde mais les forces du garçon l'abandonnent tranquillement. Est-ce que l'auteure sacrifierait ses protagonistes ? Ou l'un d'eux ? Après tout, les observateurs ont remarqué que, pour la première fois depuis le début de la série, Shoko apparaît seule sur la page couverture. le garçon brille par son absence…
Mais non, la mangaka Yoshitoki Oima ne ferait pas un coup pareil. Même si ses personnages ont vécu des moments difficiles, leurs aventures se terminent habituellement sur une note positive ou, du moins, par une lueur d'espoir. Ainsi, Shoko s'en tire pas trop mal et, si Shoyo tombe dans le coma, je n'anticipe rien d'autre que sa guérison.
Pauvre Shoko. Elle qui se sentait déjà au plus bas, qui songeait au suicide, voilà que le sort du garçon la culpabilisera davantage. Dès son plus jeune âge, elle n'a rencontré que des problèmes, sa surdité d'abord, l'intimidation à l'école, la difficulté à nouer des liens et des amitiés… Peut-elle connaître un peu de répit ! Toutefois, contrairement à ce que je croyais, dans ce sixième tome, elle est un peu moins présente, les autres personnages prennent de l'importance.
En effet, pendant que Shoyo est sur son lit d'hôpital, ses autres amis lui tiennent compagnie. C'est l'occasion pour chacun de laisser évacuer son trop plein de colère. C'est drôle, ça m'a fait remarquer quelque chose : Shoko, malgré son handicap, n'est pas la seule à éprouver de la difficulté à communiquer. Tous, ils sont rongés par un démon du passé qui les empêche de s'exprimer, de s'affirmer. Et ils ne sont pas aussi bons que Shoko pour encaisser.
Par exemple, Naoka et Miki ont leurs blâmes dans ce qui s'est passé en CM2, sinon des regrets ou des ressentiments qui n'ont pas été adressés. Elles ont accumulé et ça explose. Miyoko est complexée. Même Satoshi qui souhaite être comme tout le monde (quoique son histoire, des flashbacks de son enfance, me paraissait un peu collée, forcée pour que lui aussi ait son propre démon intérieur). Bref, tout le monde est énervé, crie, mais personne n'écoute.
C'est à se demander s'il n'est pas mieux être sourd. Dans la dernière partie, le focus retourne – enfin ! sur une Shoko désespérée, isolée, hantée par des souvenirs, en pleurs. J'étais triste pour elle. C'est fou comment on peut éprouver de l'empathie pour elle, comment on réussit à ressentir ses émotions. Tout ça grâce aux dessins. Bravo Yoshitoki Oima ! Mais n'ayez crainte, la jeune fille a déjà vu de près la mort, elle ne voudra pas réessayer de nouveau.
Et que dire de la finale ! Effet dramatique réussit! Je m'y attendais et, en même temps, pas vraiment. Dans tous les cas, elle est tout à fait appropriée, dans le ton. Et nécessaire. Vite, la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
ordinary_reader
  18 avril 2017
Je suis ravie d'avoir retrouvé les personnages de cette série. L'émotion et le suspens sont particulièrement à leur comble à l'issue de ce 6e volume !!
Shoya est continuellement rongé par la honte et la culpabilité d'avoir cruellement harcelé Shoko en primaire. Il pense toujours ne pas être digne de son amitié aujourd'hui, tout comme il ne croit pas mériter l'affection ses rares autres "amis".
C'est un garçon attachant et émouvant, qui multiplie involontairement les maladresses...
Il est question de trahison, de confession et de repentir, mais aussi d'impuissance, de désespoir (tentative de suicide), de colère et de jalousie.
J'ai vraiment été sensible à la tournure des événements (amorcée dans le volume 5) et à la psychologie de chaque personnage (dont la maman de Shoko, et les figures féminines).
Hâte de lire la suite !!
Commenter  J’apprécie          350
Shan_Ze
  12 novembre 2018
La couverture de ce sixième tome choque par l'absence de Shoya. La fin du précédent tome laissait plein de doutes sur la suite d'A silent voice. D'ailleurs, ce début de tome 6 n'est pas très clair... Ce qui l'est, c'est les disputes au sujet de Shoya, la détermination pour comme pour lui montrer qu'il existe une amitié avec les membres de leur petit groupe. Il y a toujours ces disputes, ces difficultés à communiquer... Il n'y a que l'absence de voix qui empêche la communication, il y a aussi l'absence d'écoute, de compréhension entre chacun. A lire le septième et dernier tome de la série pour connaitre le dénouement de l'histoie.
Commenter  J’apprécie          240
sld09
  11 septembre 2021
Quel plaisir de découvrir enfin comment se termine la terrible scène sur le balcon qui clôturait le tome 5... bien qu'elle ne se termine pas trop bien.
L'accident secoue tout le monde et la bande d'amis se reconstitue à nouveau, non sans heurts. Certains passages m'ont d'ailleurs semblé d'une violence incroyable. le personnage de Naoka va jusqu'à s'en prendre physiquement aux autres. le bagarre sur le parking de l'hôpital est assez choquante.
L'auteur explore ensuite les conséquences d'une tentative de suicide sur l'entourage et la famille : culpabilité de ne rien avoir vu ou de ne rien avoir pu faire, souvenirs pénibles qui ressurgissent du passé, volonté de se racheter...
Le chapitre où on adopte le point de vue de Shoko est particulièrement touchant. Comme elle, on a du mal à distinguer ce que disent les gens qui l'entourent et on prend alors conscience des difficultés qu'elle doit affronter au quotidien.
Heureusement, cette fois, j'ai le dernier tome sous la main et je vais pouvoir découvrir le fin mot de l'histoire sans attendre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Phoenicia
  20 novembre 2021
Un tome très particulier. Alors que nous quittions, dans le tome précédent, nos deux protagonistes, Shoko tentant de se suicider, Shoya essayant de l'arrêter, ce tome nous offre une atmosphère très différente. Chaque chapitre se focalise sur un personnage bien particulier parmi le groupe d'adolescents. Ce que je lui reprochais dans les premiers tomes s'accentuent : la lisibilité est pas forcément évidente, de même que la gestion des différentes temporalités. Quelques fois, on a du mal à saisir d'emblée si on est au passé, dans un souvenirs, ou dans une version revisitée et fantasmée d'un passé. le focus sur les différents protagonistes est d'autant plus intéressants que Shoya est absent, coincé dans son lit d'hôpital. On sent ainsi, bien qu'il ne soit pas là, sa présence et son absence à la fois. Un tome bien centré sur la manière dont on perçoit l'image que peuvent avoir les autres de nous, une problématique qui émerge à l'adolescence et qui ne quitte pas forcément tout le monde. Ce manga aborde à nouveau cette thématique , ainsi que celle du suicide, avec une certaine subtilité et beaucoup d'émotion. . Enfin, le dernier chapitre est bouleversant avec un parti-pris très inspiré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   27 novembre 2017
"Qu'est-ce qui t'a pris?! Ce n'est pas le moment de penser au film! On s'est tous inquiétés pour toi! Au cas où tu n'aurais pas remarqué, tu n'es pas la seule à galérer! C'est comme ça, la vie! Ce n'est facile pour personne! Pourtant, c'est ce qu'il y a de plus précieux! Je comprends ce que tu ressens. Moi aussi, j'ai tendance à tout garder pour moi... on se ressemble! Les choses ne se passent pas toujours comme on veut mais ne te laisse pas abattre! Il faut accepter ses défauts et continuer à avancer." # Miki
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
RelunaReluna   27 mai 2017
Myoko : Ça t'arrive de penser à ce que les gens ressentent ?
Naoka : Si tu veux me critiquer, vas-y franchement... Au lieu de te servir des autres comme Shoko !
Myoko : On est amies ! Nao ! Tu crois que tu sais ce que je pense, mais c'est dans ma tête !
Naoka : Si tu veux faire la morale à quelqu'un, commence par elle !! Elle n'a pas pensé aux autres avant de décider de se tuer !!
Commenter  J’apprécie          40
sld09sld09   11 septembre 2021
Je ne savais plus quoi faire… J’ai continué à sourire de toutes mes forces comme si tout allait bien.
Commenter  J’apprécie          90
ColibrilleColibrille   18 février 2016
- On s'est tous inquiétés pour toi!! Au cas où tu n'aurais pas remarqué, tu n'es pas la seule à galérer! C'est comme ça, la vie! Ce n'est facile pour personne! Pourtant... c'est ce qu'il y a de plus précieux!
Commenter  J’apprécie          30
DocBirdDocBird   10 décembre 2016
Les choses ne se passent pas toujours comme on veut, mais ne te laisse pas abattre ! Il faut accepter ses défauts et continuer à avancer…
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Yoshitoki Oima (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yoshitoki Oima
To your eternity 16
autres livres classés : surditéVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A Silent Voice

comment s'appelle la jeune fille sourde?

shoki
shoko
shaki
shaka

5 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : A Silent Voice, tome 1 de Yoshitoki OimaCréer un quiz sur ce livre