AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369747277
200 pages
Éditeur : Akata (13/06/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
La fin du monde est proche ! La cinquième nuit et demie vient de s'achever, et les Alice du Japon sont toujours debout. Azuma peut enfin rentrer chez elle. Ce qu'elle trouvera au sein de son foyer la surprendra mais comment réagira-t-elle ? Quoi qu'il en soit, tout est désormais en place pour que commence la dernière nuit... Celle qui déterminera le sort de l'humanité tout entière !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Bouvy
  25 juin 2019
Azura est une petite fille (petite parce qu'elle ne grandit pas) extrêmement malheureuse. Elle est orpheline de père et sa mère l'a abandonnée. Elle vit dans la famille de son oncle. Ses deux cousins la battent, l'un de façon physique, l'autre de façon morale, sa tante par alliance la bat également car elle est jalouse de la petite car celle-ci est violée tous les soirs par son oncle pédophile. Sa tante cautionne pour sauver les apparences. Il va de soit qu'Azura déteste sa famille adoptive. Elle souffre aussi du syndrome d'Alice et voit un autre monde dans les miroirs. Ce qu'elle ignorait, c'est que le monde qu'elle voit dans les glaces est aussi réel que le nôtre. Ce monde est l'ennemi du nôtre car un seul des deux peut exister. Azura n'est pas la seule à souffrir de ce syndrome. Un jour, tous les syndromes d'Alice se retrouvent dans le monde parallèle avec un chaperon, un Cechire. C'est une sorte de démon qui tente de sauver notre univers en faisant combattre les syndromes d'Alice contre les démons de l'univers. Dans le monde parallèle, les syndromes d'Alice peuvent créer leurs propres armes. Mes les démons ont des pouvoirs étranges. le premier soir se combat, L'un des syndromes arrive à tuer un démon de l'univers. Mais, le geste n'est pas sans conséquence dans le vrai monde. La mère du syndrome d'Alice qui a tué le démon meurt lez lendemain. Quand un deuxième démon est tué et que l'amie colocataire de la syndrome décède, les syndromes d'Alice comprennent que pour chaque démon tué, un de leur proche va décédé. C'est alors qu'Azura, malgré sa frêle apparence, met toute son énergie au combat. Quand elle tue son premier démon, un de ses cousins meurt et ça la rend heureuse, au suivant, c'est sa tante qui passe à trépas. Elle révèle son côté sombre et se montre la plus déterminée du groupe. Dans le tome dix, il ne reste en principe qu'un démon de l'univers à occire ; C'est le plus puissant, c'est le roi de l'autre monde. Tous compte sur Azura mais son oncle, ivre de chagrin devant la parte de sa famille se suicide. Si Azura tue le démon, il ne reste sur sa liste de personne proche, que sa mère qu'elle rêve de retrouver. Alors, la petite hésite à passer à l'acte. Mais le roi se montre cruel et Azura, malgré son jeune âge, est devant un terrible dilemme. Sauver notre monde en tuant sa mère ou sauver sa mère en tuant notre monde…
J'ai commencé cette série par hasard. L'histoire d'aura est touchante et cruelle. Mais dans le monde parallèle, la jeune fille devient un véritable psychopathe. Chaque décès d'un membre de sa famille adoptive la rempli de bonheur et est pour elle libérateur. Il faut dire que la pauvre a des circonstances atténuantes. Violée par son oncle qui est couvert par sa femme jalouse e la petite et qui se venge sur elle, battue et harcelée par ses cousins, elle se libère dans une violence inversement proportionnelle à son gabarit. Les autres syndromes d'Alice sont aussi des traumatisés de la vie. Les Cechires cultivent alors leur côtés sombres et leur ténèbres pour en faire des tueurs. Les autres syndromes sont plutôt tristes que leurs proches du vrai monde meurent s'ils tuent un démon, alors, lâchement, ils préfèrent laisser la sale besogne à notre héroïne principale. le groupe d'Azura n'est pas le seul du monde. D'autres syndromes d'Alice apparaissent au fur et à mesure des épisodes. Chacun dans le monde parallèle est un avatar mais si l'avatar meurt, le vrai corps dans le vrai monde meurt aussi. Jusqu'avant cet épisode numéro dix, aucun membre du groupe d'Azura n'avait été tué. Mais cette fois, c'est le roi qu'il faut abattre et il est beaucoup plus puissant que les démons précédent et particulièrement cruel. Il semble que l'avenir de son monde ou du nôtre n'ont que peu d'intérêts pour lui, ce qui l'amuse le plus, c'est simplement de tuer. Les Cechires quant à eux, seraient des enfants. Ils sont originaires du monde parallèle mais veulent se venger de celui-ci en poussant les Alice à combattre contre leur monde natal. Au final, ils sont aussi assez lâches et font faire leur sale besogne en utilisant les Alice comme des tueurs à gâche.
Le graphisme ne manque pas d'imagination et peu se montrer sombre pour apporter de la noirceur au scénario. Les scènes de combat sont étonnantes, les démons aussi. Ils sont aussi différents l'un que l'autre, utilisent toutes sortes d'artifices et de pouvoir pour mieux combattre et être puissant. C'est parfois gore, c'est voulu, cela ajoute de la cruauté au récit qui lui aussi est assez sombre. Bref, cette série déjanté et originale me plait beaucoup. Je pense que nous approchons. de la conclusion et que l'avenir du monde doit être dans les mains de l'apparente fragile héroïne, Azura, qui va devoir faire des choix cruels et est plus que jamais face à son destin. Soit le sacrifice de sa mère ou de « Bébé Moineau », son oiseau domestique assassiné par un de ses cousins mais qu'elle trimbalait comme un doudou et qui, grâce au monde parallèle, s'est transformé en humain parfois ailé et protecteur pour la petite ou sa mère qu'elle rêve depuis le début de la série, retrouver. Donc, vivement la suite qui, je pense, devrait se faire tendre jusqu'au mois de décembre. Lu en format KINDLE avec une très belle numérisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BouvyBouvy   25 juin 2019
Le bonheur s’entasse dans le cœur mais le malheur stagne dans le corps.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : univers parallèlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3144 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre