AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782376863656
250 pages
Editions ActuSF (21/05/2021)
4.05/5   20 notes
Résumé :
De retour sur Terre après son année passée à la formidable université d'Oomza, Binti a appris être la descendante des Enyi Zinariya, un peuple extraterrestre. Elle est désormais capable de communiquer sans technologie tierce à travers de grandes distances. Mais la découverte de ce nouveau don, qu'elle maîtrise encore difficilement, s'accompagne d'une douloureuse nouvelle : pendant sa retraite dans le désert, les Khoush ont attaqué son village et sa famille a péri da... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
DreamBookeuse
  04 juillet 2021
Nous avions laissé Binti à son retour sur Terre, dans sa retraite désertique peu après l'accueil froid que lui avait réservé les gens de son village. Qui était cette fille qui revenait après avoir abandonné les siens pendant plus d'un an ? Avec ses cheveux de méduse, son corps à peine recouvert d'un otjize qui n'était même plus semblable au leur ? Comment l'accepter de nouveau alors qu'elle revendiquait une place qui n'était pas la sienne, indépendante et forte ? le conflit familial était intense et il a de nouveau éclaté lorsqu'elle a appris sa nature de descendante des Enyi Zinariya, ce peuple sauvage du désert que les Himba ont toujours en partie méprisé. Himba ? Enyi ? Méduse ? Ses ascendances se disputent en elle et alors qu'elle se débat encore avec les visions que lui envoient le zinariya, voilà qu'une guerre, commencée il y a des siècles, s'ouvre de nouveau entre Khoush et Méduse, les Himba essuyant les dégâts. Maîtresse harmonisatrice, Binti sait qu'elle ne peut pas se venger des Khoush qui viennent d'assassiner sa famille et de détruire sa maison, la Racine. Elle doit harmoniser, leurs relations, découvrir l'himba profond et tenter de rétablir la paix.
On pourrait croire, de prime abord, qu'il s'agit d'une histoire de guerre, de combat, de rage et de sang. Mais ce serait se tromper. le récit que nous livre Nnedi Okorafor tente, en empruntant le chemin de la fiction, de nous montrer l'absurdité parfois, de l'inimité et de la haine, alors que des peuples se détestent pour des choses produites il y a des siècles sans que plus personne ne se souvienne vraiment du pourquoi. Elle revendique également, un lien, entre le moderne et l'ancien, le scientifique et le magique, l'extraterrestre et le traditionnel, et l'idée qu'une harmonie peut être atteinte si aucun des deux mondes ne se trouvent lésés.
Mais Binti c'est aussi et avant tout l'histoire de …Binti. Cette fille qui est déjà beaucoup et qui continue d'être. A la croisée des chemins, des identités, des frontières, à la recherche d'un lieu où l'on acceptera toujours quelqu'un comme elle. A ses côtés se tient toujours Okwu, l'ambassadeur Méduse avec lequel elle entretient une relation étrange, si ce n'est amoureuse au moins profonde et sincère ; mais aussi Mwinyi, un maître harmonisateur du peuple Enyi Zinariya qui l'accompagne dans le désert et au delà, découvrant lui aussi des chemins différents sur lesquels avancer pieds nus. Ils n'ont pas véritablement d'ennemis, seulement des peuples effrayés les uns par les autres, se méprisant pour se donner de la grandeur, se haïssant sur des idées depuis longtemps éculées, et cherchant des vengeances puériles. Il y a beaucoup de vérités, d'expériences, à retirer de ce récit.
Binti est un personnage remarquable dans le sens où il est tout le monde et personne à la fois. Je la vois comme une identité plurielle qui s'est construite aussi bien dans son sang que dans ses rencontres. J'aime l'idée que l'on puisse changer, évoluer, et que ce changement se reflète directement dans notre peau mais aussi dans notre caractère. Et puis c'est une héroïne imparfaite qui a aussi ses préjugés issus de sa propre histoire et qui jamais ne les renie. Je suis Himba dit -elle plusieurs fois alors que son ADN renferme désormais des identités multiples. Elle avance, pas après pas à la découverte de soi même mais aussi des autres. Un chemin intérieur qui se reflète dans son edan cette petite sphère dorée qui l'accompagne partout et qui s'était brisée dans le premier volume, morcelée comme chaque part d'elle même. A la fin de celui-ci elle en fait autre chose, quelque chose de nouveau, de beau, de libre, d'hasardeux, comme elle. Une quête identitaire qui passe par tous ses reflets : le racisme, la tradition, l'émancipation, l'acceptation de soi et des autres, l'héritage, etc.
Enfin, l'univers créé par l'autrice m'a également beaucoup…touchée ? J'ai l'impression de lire la symbiose parfaite entre les êtres et la technologie, la faune, la flore et le moderne. L'Université d'Oomza est en sens particulièrement remarquable avec des êtres humanoïdes et d'autres non, ces vaisseaux vivants qui seront d'un immense secours à Binti, ou encore son président arachnide qui s'évapore et se matérialise sans crier gare. Cette pluralité m'a aussi fait penser à Libration de Becky Chambers et la curieuse humanité qui émerge de tous ces « monstres » à bord du vaisseau.
En résumé
Ce second volume et cette troisième novella concluent à merveille le cycle de Binti initié par Nnedi Okorafor. On retrouve avec beaucoup de tendresse cette héroïne aux identités multiples dans un parcours difficile fait de guerre et de paix. La question de l'identité, du racisme, de la haine et de l'acceptation de soi sont des thèmes centraux de ces récits alors que l'on suit les combats intérieurs de Binti. Un roman tout ce qu'il y a de contemporain et d'actuel dans un écrin galactique fascinant où la science autant que la tradition se mêlent aux créatures extraterrestres, fantastiques ou rêvées qui vivent en nous…et ailleurs.
Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MaudeElyther
  20 juin 2021
Nnedi Okorafor nous avait précédemment laissés avec une Binti venant de découvrir une part de sa nature/de son héritage familial paternel, en même temps qu'un terrible danger s'abattait sur sa famille et sur Okwu, son ami Méduse. Dans le désert, alors qu'on lui ouvrait la voie sur son essence enyi zinariya, elle est loin de son village avec lequel il lui est impossible d'entrer en contact.
.
Oui, le retour de notre héroïne éponyme avait paru froid, notamment avec les relations tendues avec sa famille et son meilleur ami, horrifiés par ses actes comme par son physique, par l'indépendance qu'elle revendique et par ses choix, là où elle devrait rester dans son village pour se marier et avoir des enfants. Pour autant, il s'agit de sa famille, et aussi d'Okwu, qui sont menacés.
.
Ainsi nous la retrouvons faisant route à travers le désert, en compagnie de Mwinyi, membre des Enyi Zinariya et maître harmonisateur. le chemin est long, d'autant plus que Binti ne parvient à contacter ni son père ni Okwu. de plus, elle peine à s'habituer au enyi zinariya qui joue avec ses perceptions. Enfin, ils arrivent à destination…
.
L'autrice n'avait pas épargné Binti dans le tome précédent : traumatisée et confrontée à une difficile acceptation de soi – femme Himba avec des gênes Méduses étudiant dans une autre galaxie. Ici il en est de même : deuil, massacre, préjugés, trahison, mort… Binti se retrouve impactée psychologiquement et viscéralement. Quelle est son identité, sa nature, à présent ? Himba ? Méduse ? Enyi Zinariya ? Est-elle encore humaine ? Tel son eban éclaté qui garde encore un mystère, Binti se trouve morcelée, entre ses identités multiples, son rôle d'Harmonisatrice. Tandis qu'un drame terrible a sévi, elle doit empêcher l'affrontement entre Méduses et Khoushs. Elle rassemble le conseil du village pour qu'il l'aide. Seulement, alors qu'elle se trouve entre les deux camps ennemis, seul Okwu et Mwinyi sont à ses côtés…
.
Alors que je pensais que cet affrontement imminent entre les Méduses et les Khoushs serait le paroxysme des aventures de Binti, il n'en est rien. Il s'agit certes d'une ligne névralgique du récit pour autant l'autrice va nous emmener plus loin, autant dans l'espace que dans la résolution de l'évolution/des interrogations de son personnage éponyme. Oomza, les Himba, les Méduses, les Khoushs, les gens du désert, son edan, la Mascarade Nocturne, son rôle d'Harmonisatrice, l'enyi zinariya… tout se téléscope. Les diversités forment un prisme, gravitent autour de Binti qui ne cesse de chercher sa place, de se définir elle-même ; il y a tant en elle. Binti est de ce fait en constante évolution, à l'image des mondes et des possibles qui l'entourent, de près comme de très loin.
.
La famille, étudier, son rôle d'Harmonisatrice, Okwu et Mwinyi, tout cela est important pour elle et ne peut que faire écho à sa propre complexité génétique comme mentale. Nnedi Okorafor brasse cet ensemble et offre dans cette dernière novella consacrée à son personnage éponyme une fin à la hauteur du cadre de ce récit.
.
En bref : je ne peux malheureusement pas vous en dire plus au risque de vous gâcher le plaisir de cette lecture. Nous retrouvons dans cette conclusion tout ce qui a fait la richesse du premier opus de Binti – l'acceptation de soi, le rejet/le racisme, l'émancipation, réaliser ses rêves, la famille, la gestion d'un traumatisme… Nnedi Okorafor n'épargne toujours pas son héroïne, la poussant dans ses retranchements extrêmes pour une résolution identitaire à la hauteur du récit. Mentalement et génétiquement complexe, Binti trouvera-t-elle sa place dans le large prisme gravitant autour d'elle ?
Lien : http://maude-elyther.over-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mayartemis
  10 décembre 2021
Suite directe du premier tome, j'ai malheureusement eu énormément de mal à me replonger dans l'univers assez complexe et métaphysique de Binti. de plus, j'ai trouvé que l'aventure n'évoluait pas vraiment et se répétait.
Je pense définitivement que les trois nouvelles que constituent les aventures de Binti en version originale auraient du être éditées en un seul livre. J'ai trouvé cela vraiment difficile de se replonger dans l'univers, surtout pour un récit aussi court et qui finit par se répéter. Il n'y a plus l'attrait de la nouveauté. C'est toujours aussi osé et original, mais j'ai fini par me lasser.
Les thèmes sont toujours les mêmes et sont importants, mais il y avait vraiment un côté déjà-vu, surtout lorsqu'un nouveau changement va opérer en Binti lorsqu'elle va être ressuscitée grâce au vaisseau vivant Nouveau Poisson, ce qui m'a semblé très similaire à son union avec la Méduse dans le premier tome.
Le style ne me plait toujours pas. Il m'a semblé encore plus froid et le récit encore plus rapide que dans le tome précédent. Il y a des personnages que l'on croit perdus et morts, mais cela ne m'a fait ni chaud ni froid. Il y a vraiment très peu d'émotion et je trouve cela dommage. Heureusement, la relation de Binti avec ses compagnons est intéressante et bien menée. Et la question de l'identité qui est au centre du récit connaît une conclusion qui m'a vraiment plu.
Un conseil : lisez les deux tomes à la suite.
Lien : https://bookshowl.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lesmilleetunepageslm
  06 septembre 2021
Le commentaire de Martine : COUP DE COEUR!
Dans le second tome de Binti, nous allons suivre Binti qui va se construire une identité en tenant compte de ses origines, de ses modifications génétiques, c'est sur elle, que repose l'espoir afin de régler les conflits qui risquent d'empêcher son peuple de progresser. Elle est synonyme de paix, puisque ses pouvoirs sont connus et sont bénéfiques pour arriver à rétablir la tranquillité, la sérénité et l'accueil de l'autre pour les habitants.
Nnedi Okorafor a un immense talent, elle nous raconte une histoire incroyable, combinant à la fois les voyages dans l'espace et les thèmes mythologiques africains. Ce sont des voyages dans l'espace à son meilleur. L'héroïne Binti doit sauver son monde et comment fait-elle quand elle doute d'elle-même quand elle, l'enfant prodige revient dans un peuple qui ne veut pas particulièrement qu'elle revienne ? C'est une grande métaphore sur le retour des gens instruits dans le giron des Incultes. Nnedi Okorafor est un nom à surveiller pour l'avenir, car elle va être très grande écrivaine.
Une conclusion passionnante et intelligente, belle et intrigante. La façon dont l'auteur traite des sujets comme la vie personnelle, la politique, le culturel et le spirituel avec de grands traits imaginatifs et un pinceau fin et nuancé, qui amène un éventail de couleurs qui raviront le lecteur.
Lien : https://lesmilleetunlivreslm..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeChroniqueur
  17 juillet 2021
Binti : La Mascarade nocturne est une novella de SF de Nnedi Okorafor qui conclut la trilogie autour de son personnage de Binti. Dans cette dernière novella, Binti construit son identité, fragmentée par les modifications génétiques qu'elle subit et les révélations sur ses origines, et doit empêcher un conflit entre les Khoush et les Méduses qui risque d'emporter son peuple.
Elle devient alors une héroïne qui rétablit la paix tant bien que mal grâce à ses pouvoirs
Si vous vous intéressez à la plume de Nnedi Okorafor, je vous recommande cette novella !
Chronique complète et détaillée sur le blog.
Lien : https://leschroniquesduchron..
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Nnedi Okorafor (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nnedi Okorafor
Cette semaine, la librairie Point Virgule vous propose de passer par l'art pour soigner les cœurs et les esprits, nottament des plus jeunes, à travers divers lectures ou exercices pratiques.
- La fille aux mains magiques, Nnedi Okorafor & Zariel, ActuSF, Collection Graphic, 20€ - Le Château des Papayes, Sara Pennypacker, Gallimard Jeunesse, 16€ - Coloriages, Joëlle Jolivet, Les Grandes personnes, 10€ - L'art en bazar, Ursus Wehrli, Milan, 14,95€
Musique du générique d'intro par Timo Vollbrecht.
autres livres classés : sfffVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4113 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre