AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234071585
Éditeur : Stock (07/05/2014)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Qu’est-il arrivé à Piki, la fille la plus cool d’Helsinki, qui vit désormais recluse dans son appartement ?
Submergée par de terribles crises d’angoisse, elle ne parvient plus à faire face au quotidien. Sans compter les problèmes financiers. Comment gagner sa vie lorsqu’on refuse d’interagir avec le monde ?
La narratrice, son grand amour, est prête à tous les sacrifices, les renoncements, pour la sauver. Ensemble, elles vont monter une entreprise d'un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
joedi
  21 août 2014
Deuxième roman écrit par l'auteure dont "Purge" m'avait laissée sans voix et fait partie des livres que je garde en mémoire. Baby Jane est l'histoire de deux homosexuelles qui vivent à Helsinki, leurs amours, leurs folies, leurs névroses. Piki a dix ans de plus que la narratrice et mis à part ses sorties de noctambules au cours desquelles elle la rencontre, elle ne voudra plus sortir de son appartement, victime d'une véritable panique à cette seule idée. La narratrice est prête à tout pour Piki, son grand amour. Il leur faut trouver un moyen d'existence alors, ensemble, elles vont monter une entreprise d'un goût douteux et exploiter la faiblesse des hommes qui les contactent via un numéro de téléphone et une boîte postale sous pseudonyme, je n'en dévoilerai pas plus.
Encore cette fois, j'ai été séduite par l'écriture de Sofi Oksanen, j'ai aimé son style narratif.
À lire !
Commenter  J’apprécie          318
mesrives
  03 janvier 2016
Une entrée en matière qui, dans un premier temps, m'a tout de suite rappelé une lecture lointaine, celle de 37,2° le matin de Philippe Djian, surement le sujet, la puissance des émotions, la fusion, la folie ...
Puis peu à peu, j'ai aussi pensé à Virginie Despentes, peut-être à cause du côté sexe, drogue .
Pour au final, en m'immisçant dans cette histoire d'amour passionnelle, entre deux femmes, Piki et la narratrice, mais qui reste avant tout une histoire d'amour universelle avec ses avantages (la confiance,...) et ses inconvénients (la jalousie,...), j'ai reconnu peut être le ton propre à Sofi Oksanen, son réalisme cru qui m'a presque suggéré le scénario d'un film documentaire lorsque les symptômes de trouble panique dont souffre Piki sont abordés.
Une histoire d'amour qui finit mal...à Helsinski , années1990.
Commenter  J’apprécie          180
traversay
  11 juillet 2014
Le succès de Purge a permis la traduction des deux livres précédents de Sofi Oksanen soit, dans l'ordre, Les vaches de Staline et aujourd'hui, Baby Jane. Ce roman tranche avec la reste de la production de l'auteure finlandaise. Pas de construction virtuose, cette fois-ci, ni d'évocation de l'histoire estonienne mais un récit réaliste et brutal. Une liaison amoureuse entre deux jeunes femmes à Helsinki puis, quelques années plus tard, la dépression terrible de l'une d'entre elles que son ancienne compagne va tenter de sauver de l'abîme. Oksanen n'est pas du genre à sortir les violons et à épouser la forme du mélodrame, elle préfère la crudité des mots côtoyant le sordide et le morbide sans y tomber toutefois. Baby Jane est un roman punk sur le mal de vivre et le mal d'aimer, sur l'attraction du néant quand l'envie de résister a disparu. Pas un livre aimable loin de là mais écrit avec une rage et une sincérité qui ne peuvent laisser de marbre. Toutes proportions gardées, on pense à le bleu est une couleur chaude, en plus désespéré encore. le noir est une absence de couleur froide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Peteplume
  15 août 2015
Voici un roman impressionnant. L'écriture de Sofi Oksanen est extrêmement efficace pour nous faire entrer dans l'univers un peu décadent de la vie de jeunes marginaux qui vivent d'expédients et calment leurs angoisses par l'alcool, antidépresseurs et autres anxiolytiques. Ça se passe à Helsinki, mais ça pourrait être dans n'importe quelle grande ville; on y parle d'une liaison homosexuelle entre deux femmes mais cet aspect n'est pas si important. Ce qui l'est plus, à mon sens, c'est l'aspect universel que ce roman aborde avec habileté. L'auteure nous invite à entrer, quasiment comme des voyeurs, dans l'intimité d'une relation de couple névrotique; elle nous fait sentir le désir sur lequel la relation d'amour est fondée et les sentiments mêlés à l'amour et l'affection tels la jalousie: elle nous donne à voir dans un détail très réaliste les difficultés que le couple traverse depuis l'étape de la séduction jusqu'au déchirement inévitable.
Je m'inscris en faux par rapport aux critiques s'accordent en général pour mettre Baby Jane sur un niveau inférieur à Purge. Certes, on n'y trouve pas la dimension historique de la soumission tragique de l'Estonie tantôt à l'Allemagne, tantôt à l'URSS mais on y retrouve plusieurs des thèmes et l'écriture admirablement maîtrisée. On ressort, de l'un comme, de l'autre bouleversé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
christinebeausson
  16 août 2018
Une bière .... non merci même pas une lapin Kulta.
La bière Lapin Kulta que l'on peut traduire par “L'or de la Laponie” nous vient de Finlande. Ce nom viendrait du fait qu'à l'origine la brasserie utilisait les eaux glacées de Laponie pour confectionner la bière. Eau faisant partie des plus pures au monde, une fierté nationale !
Que voulez vous je n'aime pas la bière et même si vous insistez je ne pourrais pas vous suivre !

Cinéma : qu'est il arrivé à Baby Jane ?
Film américain de 1962, "Jane et Blanche Hudson sont deux soeurs. Jane Hudson est une véritable enfant vedette dans les années 20, grâce à une chanson reprise par toute l'Amérique. Elle est surnommée Baby Jane, et une poupée à son effigie est commercialisée sous ce nom. Mais passée l'adolescence, le public l'a complètement oubliée. Et c'est sa soeur, Blanche, qui devient célèbre à son tour, en devenant une actrice de cinéma renommée et appréciée du public ..."
Je me souviens de cette atmosphère si particulière et si glaçante !
Une bande son avec Madonna, Courtney Live, Marc Almond, Joy Division, The Cure et pour finir Marianne Faithfull avec ballad of Lucy Jordan....
Je cherche dans ma mémoire : La ballade de Lucy Jordan
"Le soleil matinal effleura avec délicatesse les yeux de Lucy Jordan
Dans une chambre blanche de la banlieue dans une maison blanche de la banlieue
Alors qu'elle était allongée sous les couvertures à rêver d'un millier d'amants
Jusqu'à ce que le monde devienne orange et que la chambre se mette à tourner.
....
A l'âge de trente sept ans elle se rendit compte qu'elle avait trouvé l'éternité
Alors qu'elle roulait à travers Paris un vent tiède lui soufflant dans les cheveux…"
Je crois qu'à l'aide de ses trois éléments on peut parfaitement définir l'atmosphère de ce livre ... entre nostalgie, mal de vivre, désespérance jusqu'à la solution finale.
Une livre d'amour, un livre d'au revoir et un livre de rupture car il faut parfois laisser les choses sur lesquelles nous n'avons pas prises se faire car sinon elles risqueraient de nous entraîner là où on ne veut pas aller ... découvrir l'éternité !
Certes un jour nous irons mais il n'y a pas le feu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (3)
LeSoir   13 août 2014
Piki était la reine des nuits homos d’Helsinki, avant de sombrer. L’auteur nous emporte à ses côtés, au bord du précipice.
Lire la critique sur le site : LeSoir
LaLibreBelgique   07 juillet 2014
L’amour fort et tragique entre deux filles d’Helsinki, dans les nuits fauves et l’alcool. "Baby Jane" est le nouveau roman de Sofi Oksanen, l’auteure culte de "Purge".
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeMonde   21 mai 2014
Entrelaçant habilement cette histoire relativement légère avec celle, terrifiante, du trouble panique, Sofi Oksanen livre un roman qui n’a, certes, ni l’ampleur ni la force de Purge. Mais dont les ­images, pourtant, nous accompagnent longtemps une fois le livre refermé.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
joedijoedi   15 août 2014
En général, quand on entend une chanteuse parler, on est déçu par sa voix, parce qu'elle s'avère ordinaire, banale. La beauté de celle de Piki, elle, était invariable... Sa voix dépouillait l'ennemi de son armure, tout en restant charmante et aveuglante même dans les jurons, envoûtante même dans les sarcasmes.
Commenter  J’apprécie          190
isabrootisabroot   13 janvier 2015
(La voix de Piki)... Elle n'était pas "veloutée", "profonde"ou"rauque", non, elle était aussi suave que la peau des seins, comme une caresse de velours dans le cou, comme une main chaude sous la chemise. Une voix qui s'abreuverait de chocolat et dégusterait des amandes. Et elle était rauque, oui, comme la forêt, par une nuit d'été devient rauque et limpide quand les ténèbres enveloppent, les arbres sous la clarté du soleil. L'écouter procurait la même sensation que de poser la tête sur un oreiller de rose et de lis. Le timbre de sa voix était pareil à l'arôme de la cardamome. Et de la cannelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   17 juillet 2014
– Mais tu bois tellement… que c’est… »
J’ai laissé ma phrase en suspens. J’étais incapable d’aller plus loin. De dire que c’était effrayant qu’elle boive autant. Et que ça faisait passer ma chair pour un fruit gâté auquel on ne saurait toucher l’esprit clair, mais qu’on peut consommer en état d’ébriété parce que, à ce moment-là, peu importe le goût qu’il a en bouche. Et mon odeur, si mauvaise qu’on ne saurait la tolérer qu’une fois atténuée par l’alcool pour la rendre supportable. Et moi, si moche à voir que ma chérie ne saurait me regarder qu’en noyant ma laideur dans l’alcool.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jolimoisdemaijolimoisdemai   23 septembre 2014
"J'ai peur de ne plus avoir peur de mourir."
Nul ne pouvait pressentir, au milieu de ces caprices, que sa voix enfantine était précisément ce qu'il aurait fallu prendre au sérieux chez Piki: j'aurais dû aller vers elle, la prendre dans mes bras et lui caresser la tête, lui chuchoter que tout aller s'arranger et que je ne partirais pas.
Je n'ai pas fait cela. Mon histoire avec Piki s'est terminée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
mesrivesmesrives   03 janvier 2016
Et il y avait autre chose, que la vie de Piki indiquait encore moins. Cet autre chose, dans la classification des maladies, porte le code F41.0: trouble panique. J'avais lu cela dès le début dans ses papiers; mais les troubles paniques avaient beau être monnaie courante dans mon entourage, je ne comprenais pas ce que cela signifiait dans la pratique. Ni ce que ça peut être de vivre avec.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Sofi Oksanen (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sofi Oksanen
Et un book haul en avance pour le mois de mars ! Plus de vidéos : https://goo.gl/2oJx79
*
LIVRES
Walking Dead - Robert Kirkman Tome 5 : http://amzn.to/2mH8U5J Tome 6 : http://amzn.to/2nDEEd0 Tome 8 : http://amzn.to/2nDqhoO
5 Mondes, tome 1 : Le guerrier de sable - Mark Siegel & Alexis Siegel http://amzn.to/2nDDfCY
Purge - Sofi Oksanen http://amzn.to/2mHhxgB
Humans & Gods - Collectif
Everything Everything - Nicola Yoon VO : http://amzn.to/2nDMzqA VF : http://amzn.to/2nDBG8b
A note of madness - Tabitha Suzuma http://amzn.to/2nDsgtr
Hurt - Tabitha Suzuma http://amzn.to/2mHkLk0
Playing Big - Tara Mohr http://amzn.to/2nDw8L3
Je suis ton soleil - Marie Pavlenko http://amzn.to/2mHalB3
In the clothes named fat - Moyoco Anno http://amzn.to/2mHdzVe
Silo, tome 1 - Hugh Howey http://amzn.to/2mHintL
*
CONTACT : hello@twofacelizzie.com
BLOG : http://www.twofacelizzie.com FACEBOOK : http://www.facebook.com/TwoFaceLizzie TWITTER : http://www.twitter.com/twofacelizzie INSTAGRAM : http://www.instagram.com/twofacelizzie SNAPCHAT : twofacelizzie
LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/Key GOODREADS : https://www.goodreads.com/twofacelizzie BETASERIES : http://www.betaseries.com/membre/TFL
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature finlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Purge, de Sofie Oksanen

En 1939-1945, l’Estonie était rattachée à :

La Finlande
La Russie
L’Allemagne

10 questions
273 lecteurs ont répondu
Thème : Purge de Sofi OksanenCréer un quiz sur ce livre