AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0861716019
Éditeur : Wisdom Publications (01/01/1900)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Dogen, the thirteenth-century Zen master who founded the Japanese Soto school of Zen, is renowned as one the world's most remarkable religious geniuses. His works are both richly poetic and deeply insightful and philosophical, pointing to the endless depths of Zen exploration. And almost precisely because of these facts, Dogen is often difficult for readers to understand and fully appreciate.

Realizing Genjokoan is a comprehensive introduction to the ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
kawasu
  24 mars 2014
Les écrits de Maître Dôgen (1200 à 1253) sont très nombreux et constituent ce que l'on appelle « le Shôbôgenzô » ou La vrai loi, Trésor de l'oeil. Il existe maintenant plusieurs traductions (françaises et anglaises) de cet ouvrage colosal de Maître Dôgen qui, en fait, fût à l'origine de la branche du zen soto. Cependant, de nombreux maîtres zen, entre autre Kôdô Sawaki et Kôshô Uchiyama, considèrent que le Genjô kôan (actualisation de la réalité) est la partie la plus importante de cet oeuvre magistral. J'ai lu que Kôdô Sawaki (homeless Kôdô), qui voyageait beaucoup à travers le Japon, emportait toujours cette partie du Shôbôgenzô dans sa musette.
À la lecture de la traduction anglaise du Genjô kôan il est très difficile, pour un occidental, d'interpréter ce texte et d'en percevoir toute la profondeur; j'en suis la preuve vivante. Je crois qu'il faut avoir vécu et pratiqué zazen dans un temple japonais pendant plusieurs années pour avoir accès à cette dimension de profondeur du Genjô kôan et de la traduire dans un texte signifiant pour nous. Shohaku Okumura a été le disciple de Kôshô Uchiyama à Antaiji pendant plusieurs années avant de venir demeurer à Bloomington (Indiana) et, je crois, qu'il a été en mesure de s'acquitter de cette tâche ardue.
Le petit texte, de trois pages, du Genjô kôan, est constitué de 13 paragraphes. Au chapitre 3, Okumura présente les principaux thèmes de ces petits textes. Par la suite, une analyse plus approfondie est présentée dans des chapitres spécifiques. Il faut bien le dire, ces petites phrases ne livrent pas leurs secrets facilement et rapidement. Cependant, à plusieurs endroits, la dimension poétiques apparait avec simplicité et beaucoup de fraicheur. Enfin, Shohaku Okumura utilise, au besoin, des situations de la vie courante afin d'expliciter ce que veut nous révéler Dôgen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
kawasukawasu   24 mars 2014
Shohaku Okumura parle de lui en ces termes à la page 173.

« As a teenager I could not believe that there is a God who judges human activity, so I became nihilistic and conpletely lost. Il felt that I could not do anything, not even commit suicide. To commit suicide, I would need a reason to do so, but if life has no meaning, to kill myself would also be meaningless. I felt I could not live and I could not die; I faced a dead end. As you can imagine,my high school life was not a joyful one ». (Realizing Genjô Kôan p. 173)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : ZazenVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1195 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre