AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070371556
544 pages
Éditeur : Gallimard (19/12/1979)
4.44/5   33 notes
Résumé :
Ce grand roman fait revivre l'époque des croisades, autour de l'histoire du baron Ansiau et de sa femme Aalais. Voyages, amours, meurtres, scènes de mœurs, tournois, morts et naissances se succèdent, recréant le tourbillon d'une époque troublée que l'œuvre d'historienne et de romancière de Zoé Oldenbourg a toujours su faire revivre avec intensité
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
nekomusume
  25 février 2020
Je garde une certaine tendresse pour ce roman qui a été mon premier roman historique et, qui plus est, dont l'action se situe dans mon village d'enfance. Si malheureusement les personnages n'ont pas existé, les lieux, les monuments ainsi que le contexte historique sont bien resitués.
On suit la vie quotidienne d'Ansiau de Linnières, futur seigneur du château et de sa future femme Aalais de Puiseaux, la chronique d'une famille de basse noblesse dans un petit village de Champagne au 12ème siècle
Ce roman a été publié en 1946 à la sortie de la guerre et se situe dans ce village car l'auteure y a passé une partie de la guerre, c'est à cette époque que mon grand-père l'a côtoyée et c'est ainsi que ce livre est devenu une transmission familiale.
Zoé Oldenbourg était historienne, connue surtout pour ses livres sur les Cathare, sa spécialité était le Moyen-Age et plus particulièrement les croisades. le 3ème tome de cette série, la pierre angulaire a notamment reçu le prix Fémina en 1953.
Sur les 3 tomes on suit la vie d'Ansiau, la vie quotidienne au Moyen-Age, celle de sa famille, les moeurs de l'poque et les croisades. la réalité historique est impressionnante dans la façon dont elle est décrite, avec minutie, précision, mais aussi de façon vivante et imagée. on sent l'historienne dans ce travail de peinture de la vie quotidienne. La famille d'Ansiau est assez étendue pour fournir un panel de caractères et de fonctions diverses et variées, un véritable de tout ce qu'il était possible de rencontrer à l'époque. Les espoirs des personnages principaux, leurs rêves, rattrapés par les réalités cruelles de la vie, le parti pris sans concession de l'auteure de nous livrer une histoire pouvant passer pour réelle en font un livre que j'ai pu lire et relire régulièrement malgré certaines longueurs. Il ne faut peut-être pas chercher plus loin les fondement de ma passion pour le Moyen-Age.
#ChallengePlumesFéminines2020 item 17 un roman qui compte moins de 100 lecteurs sur sa fiche babelio
#ChallengePavés2020 item 2 un roman historique
#ChallengeMultiDéfis2020 item 9 un roman d'un auteur disparu
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
jimpee
  12 septembre 2012
Ce roman médiéval écrit bien avant que le Moyen-âge soit à la mode. L'histoire nous plonge en Champagne à la fin du XIIe siècle et nous retrace la vie d'un petit baron et de sa famille. Ansiau de Linnières est jeune chevalier quand il épouse Aalais de Puiseaux. Son père décède peu après et il devient le baron, seigneur et maître d'un petit domaine à peine suffisant à lui fournir des revenus.
Le château est rudimentaire : une salle basse et une salle haute où tout le monde se côtoie ; la maison du baron comprend aussi ses oncles et leur progéniture, ce qui finit par faire pas mal de monde. Les chevaliers passent leur vie à la chasse, aux tournois qui leur permettent de monnayer des rançons ou à la guerre lorsqu'ils sont convoqués par le Comte de Champagne. le livre n'est pas un roman de chevalerie, il parle aussi des occupations des femmes et des petits riens qui font la vie quotidienne.
Ansiau est assez amoureux de sa dame et lui fait régulièrement des enfants, leur relation évolue et se détériore quand il part en croisade. Il revient au bout de 2 ans après avoir échappé aux galères, encore plus démuni qu'à son départ. La dame s'est éprise d'un autre mais est restée fidèle à son mari pendant son absence ; le retour va changer les choses. le baron a désormais la bougeotte, il sillonne la Champagne pour courir les tournois, dépense et emprunte sans soucis et c'est Aalais qui gère le domaine et se débat avec les créanciers.
Les enfants grandissent et les deux aînés vont faire leur apprentissage de chevalier loin du domaine. Ils sont adoubés juste avant le départ pour la 3e croisade où les emmènent leur père dans la suite du Comte de Champagne. Ils déchantent vite sur place et le siège d'Acre met en exergue les nombreuses rivalités entre souverains, prétendants au trône de Jérusalem, croisés et poulains (chevaliers arabisés)...
Le fils aîné et le neveu préféré meurent pendant la croisade et Ansiau n'arrive pas à reporter son affection sur son deuxième fils et héritier. de retour de la croisade, Ansiau s'éloigne encore un peu plus de sa famille, son fils Herbert quitte le château en attendant d'en hériter et part chercher fortune. le baron prend pour maîtresse la jeune veuve de son fils et vit avec elle une relation scandaleuse. Quand la jeune femme meurt, il confie la garde de sa bâtarde à sa femme. La fin du roman le laisse vieilli, aveugle, malade et impotent.
Ce roman est passionnant car il offre un cadre historique impeccable, sans enjoliver. La foule des personnages secondaires donne de la profondeur à l'histoire, permet d'étoffer le récit et la description de la vie médiévale. On accompagne cette famille pendant une quarantaine d'années, on les voit évoluer, vieillir, on partage leurs pensées, leurs joies et leurs peines. C'est un bon roman, avec une belle étude de la psychologie des personnages et un récit intéressant où la femme a à peu près autant d'importance que l'homme.
Lien : http://jimpee.free.fr/index...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ChaK_
  23 octobre 2018
J'avais très peu aimé la série “La joie des pauvres” d'Oldenbourg. C'était souvent halluciné, mièvre, pas toujours bien passionnant ou écrit. Mais devant les critiques très positives sur ce triptyque moyenâgeux (volume 1, 2 et la pierre angulaire) j'ai décidé de sauter le pas malgré mon appréhension.
Je ne sais toujours pas si c'était une vraie bonne idée ou pas, mais ce qui est sûr c'est que c'était mieux, et que je n'ai pas pesté tout au long des 500 pages comme ce fut le cas auparavant. C'est toujours un peu mièvre par moment, voir limite niais du genre chevalerie stylisée où les gens déclament plus qu'ils ne parlent, ou des descriptions physiques trop nombreuses, mais c'était mieux quand même.
L'histoire n'est pas vraiment un élément majeur du livre, on suit simplement la vie d'un couple de petits châtelains de Champagne, pas bien riches mais ayant leur propre domaine tout de même. C'est un peu amour gloire et beauté version champêtre, ça s'aime, ça se tue et ça se réconcilie. On guerroie avec les voisins puis on se marie… Certains passages sont longuets, d'autres passionnants, c'est le grand huit, mais faut reconnaître que ça se suit tout de même, et je me suis pris au jeu de suivre l'évolution générationnelle, surtout que les portraits sont assez variés et intéressants pour maintenir l'intérêt.
Le principal atout du bouquin cela dit reste ses descriptions qui mettent en branle l'imagination du lecteur. Ses passages mettant en images la France moyenâgeuse sont au top, que ce soit le donjon, les campagnes, les villes, les tournois, on visualise parfaitement et ça donne un cachet très authentique à l'ensemble. C'est vraiment là que je me suis vraiment régalé, d'autant qu'elle n'hésite pas à montrer le côté violent de l'époque.
Du coup je suis toujours un peu dubitatif, pouvant basculer facilement dans le bon ou le moyen, mais j'ai déjà commandé le tome 2 car j'ai malgré tout bien envie de retourner dans son univers pour y suivre cette famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VACHARDTUAPIED
  15 avril 2013
Un roman d'historienne, qui nous invite à revisiter le Moyen Age des croisades et de Richard Coeur de Lion, avec des personnages que l'on retrouve dans la "la pierre angulaire". Un des grands romans historiques de Zoé Oldenbourg.....
Commenter  J’apprécie          10
mablehome
  23 novembre 2020
On ne s'ennuie pas à la lecture de magnifique roman qui nous plonge dans le Moyen-Age, au fin fond des forêts à la limite de la Champagne et de la Bourgogne.
Des personnages attachants et d'autres moins, des combats, des intrigues, des amours, des intrigues.
Passionnant. Très bien écrit.
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Zoé Oldenbourg (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Zoé Oldenbourg
merci @Zoé de Tarlé pour le montage
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2370 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre