AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782818934555
48 pages
Éditeur : Bamboo Edition (03/02/2016)
3.04/5   14 notes
Résumé :
Février 1916. Les Godillots pataugent dans la gadoue du «tourniquet» qui mène à la bataille. Chacun gère au mieux sa peur. Sauf un, celui qu'on appelle «Serpolet», qui garde un calme étonnant. Avec Palette et le Bourru, il est chargé de porter un message en début de colonne. Mais un accident chamboule la mission : Serpolet est blessé. Perdu, prenant conscience des dangers qui l'entourent, Serpolet s'enfuit droit devant lui. Il entraîne Palette et le Bourru dans une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
celosie77
  14 septembre 2018
Autant j'ai apprécié les trois premiers tomes des Godillots, autant celui-ci m'a franchement déçue.
D'abord je ne comprends pas bien ce choix de placer l'action de ce tome avant le tome 1. D'autant plus que le début du tome 1 n'est visiblement pas la suite du tome 4, ce qui signifie qu'il y aura encore un tome entre les deux... La chronologie devient tellement compliquée qu'il y a une frise pour se repérer en début de volume.
Maintenant l'histoire : trois soldats doivent transporter un courrier urgent jusqu'au quartier général, mais en cours de route le dénommé Serpolet perd son porte-bonheur et se blesse. Submergé par une angoisse incontrôlable il dévalise l'ambulance, avale au hasard des médicaments qui lui donnent des hallucinations et s'enfonce dans un délire cauchemardesque.
Ses fidèles camarades Palette et Bourhi partent alors à sa recherche.
L'histoire aurait pu être intéressante, mais finalement il ne se passe pas grand chose à part les angoisses de Serpolet.
L'intérêt principal de cette série toujours très bien documentée est historique. On voit comment est organisée la vie des soldats en dehors des combats, comme ici en période de dégel alors que les véhicules sont enlisés dans la boue. On voit différents personnages dont on parle rarement comme le curé, et certains détails historiques méconnus comme l'utilisation des bicyclettes.
Les dessins à l'aquarelle sont toujours aussi beaux, mais tout ceci ne suffit pas à rattraper le manque de rythme et la faiblesse du scénario.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
temps-de-livres
  29 février 2016
Nos héros sont de retour pour remettre une missive. Une mission « banale » sauf que Serpolet va être blessé et égarer son porte-bonheur. A partir de ce moment, notre soldat va se rendre compte qu'il n'est plus invulnérable. Il va tenter de s'en sortir…
Les Godillots est une série qui mêle humour et drame au sein de la première guerre mondiale. Un mélange qui fonctionne sans tomber dans la gaudriole ou la parodie. Les auteurs montrent les horreurs de la guerre, mais peut-être pas là où on l'attendait. Dans un univers où toutes les couches de la population se rencontrent, où l'humanité n'est plus qu'un mot, l'humain se réfugie là où il peut. Certains ont un porte-bonheur, d'autres se comportent différemment (ils montent la garde dans le mauvais sens, ils sont des artistes compulsifs). Si le fil est rompu, la folie déferle sur ces hommes.
C'est cette folie qu'ont voulu montrer les auteurs. Pour faire comprendre « la folie » de Serpolet, les auteurs n'hésitent pas à composer certaines planches dantesques. Certaines sont grotesques alors que d'autres tiennent de l'horreur.
Les Godillots n'est pas qu'une série sur la première guerre mondiale. Si elle est largement documentée, si elle n'hésite pas à y mettre des personnages historiques, c'est sa narration qui étonne. Chaque tome se passe à une époque différente et pas forcement racontée dans le bon ordre… Un mauvais point ? Au contraire, si l'ensemble de la série tourne autour de quelques hommes, chaque tome apporte son point de vue sur un moment donné du conflit.
Editeur grand public, Bamboo n'hésite pas à donner un coup de pied dans la fourmilière. Olier et Marko dénoncent de façon pertinente toute la folie humaine durant la première guerre mondiale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Stemilou
  16 décembre 2016
Nous revenons en arrière avec ce quatrième tome puisque l'histoire se déroule en hiver 1916 aux alentours de Verdun. Un hiver rude qui bloque les véhicules de l'armée, nos compères sont donc chargés d'apporter un message au quartier général. Cette simple mission va se transformer en catastrophe après que le principal missionnaire soit victime d'un malencontreux accident.
Je ne comprends pas ce choix des auteurs de distiller une histoire antichronologique qui gâche un peu ma lecture et le suivi de cette série, cela dit l'idée d'offrir une BD sur la Grande Guerre au jeune lectorat reste excellente sans que je n'ai pas trouvé mon compte cet album, le dessin est simple et très coloré apportant un côté plaisant à la lecture.
Je ne pense pas suivre cette série au delà ce de quatrième tome, je n'accroche pas trop.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Sceneario   02 mars 2016
Ce quatrième tome des Godillots est une très bonne lecture, en cette année qui voit le centenaire de la bataille de Verdun, elle arrive à point nommé.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   26 février 2016
Le tourniquet de l'Enfer souffre du recadrage brutal de l'ambiance initiale du titre et, avouons-le, d'un scénario manquant particulièrement de nuance.
Lire la critique sur le site : BDGest

Lire un extrait
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz "Les Godillots"

Sur quel plateau se déroule l'histoire ?

Sur le plateau B15
Sur le plateau B13
Sur le plateau B12
Sur le plateau B8

5 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Les godillots, tome 1 : Le plateau du croquemitaine de OlierCréer un quiz sur ce livre