AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Diabolau


Diabolau
  09 juin 2019
Encore une BD sur 14-18. Après C'était la guerre des tranchées et Putain de Guerre de Tardi, après Notre-mère la Guerre de Kris, Charley's war de Mills et Colqhoun, La guerre des Lulus de Hautière, et plus récemment 14-18 de Corbeyran, changement d'ambiance radicale : ici, on est dans le léger tout public, avec un duo à la Laurel et Hardy entre Palette le petit boulanger picard et le Bourhis le cultivateur breton, costaud et bourru.
En-dehors du gamin civil basque trouvé en première ligne, et surtout du petit singe Salopiot, concessions faites sur la crédibilité pour amener du "fun" à cette histoire, la BD fait finalement le job sur le background première guerre mondiale qui est assez bien respecté, les horreurs étant tout de même prudemment écartées. Cette histoire a le mérite de parler de l'ordinaire du poilu, hors combat, qui est moins souvent abordé alors qu'il constituait quand même 90% du temps du soldat en campagne (et heureusement, tant les 10% qui restaient étaient meurtriers) : la corvée de patates, la roulante, le ravitaillement... Pas de "héros" non plus dans cette histoire, les deux volontaires sont désignés d'office par le capiston pour aller ravitailler la tranchée avant. Ils ne voulaient surtout pas y aller, pas davantage que les autres d'ailleurs. Voilà qui me paraît donc très conforme à la réalité.
La vie simple du soldat, et le scénario est donc à l'avenant : une histoire simple, basée sur une mule engluée dans un trou. Simple, mais finalement diablement efficace, quand on y songe bien.
Une très bonne BD, qui fait parfaitement l'affaire pour des enfants à partir de 10 ans, et qui pourra constituer un bon premier contact avec la Grande Guerre pour les réfractaires aux textes plus académiques.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (5)voir plus