AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782362802720
212 pages
Editions Thierry Marchaisse (01/10/2021)
5/5   3 notes
Résumé :
« Une femme sur trois est victime de violences, vous en avez forcément rencontré, peut-être sans le savoir. Je vous invite à découvrir nos guerrières de l'ombre, nos héroïnes. Ici elles parlent, créent et se recréent. » Ghada Hatem L'atelier d'art de Louise et Clémentine joue un rôle décisif pour la reconstruction des femmes brisées par la violence, souvent persuadées d'être des rebuts de la société.
À travers la création de bijoux, la photo et le dessin, il ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Kryan
  20 février 2022
" Mais moi je ne connais pas l'amour, tout ça. Peut-être un jour, si un homme est gentil avec moi. Je ne sais pas si ça existe, ce genre d'homme, mais peut-être, peut-être."
Voici un livre qui fera partie de la liste des livres inoubliables.
Il m'a entièrement bouleversée le coeur et l'esprit.
Les témoignages, les photos, les dessins, sont forts, intimes, fiers, résistants, complices, libres, vrais, résilients, engagés, courageux et beaux.
Je comprends totalement le besoin de se retrouver, de retrouver une vie à travers la création.
La création est une thérapie.
Une respiration nécessaire.
Une transformation.
Une sublimation.
Une construction.
Une reconstruction.
Après la destruction faite par les violences physiques, les violences psychiques, la dissociation, les traumatismes, le viol, l'excision... Se reconnecter avec soi-même, et retrouver une paix morale et une sécurité physique est essentiel.
Quel chemin de vie vécu et parcouru par ces femmes !
Elles sont pour moi comme des héroïnes de la vie quotidienne.
Je ne connaissais pas cette Maison des Femmes, cet atelier, ce "soin support".
On voit bien qu'une prise en charge professionnelle et bienveillante, par une équipe pluridisciplinaire est vitale et primordiale.
L'implication humaine et personnelle des intervenantes est certainement intéressante et incroyable.
J'aimerais tellement qu'il n'y ait plus besoin de ce genre d'accompagnement, cela voudrait dire qu'il n'y aurait plus jamais de victimes de violences faites aux femmes et ou à leurs enfants...
Un grand merci à Babelio, à sa Masse critique, et aux Éditions Thierry Marchaisse pour ce livre qui fait vraiment sens pour moi.
Il est douloureux, mais il est aussi enthousiaste et porteur d'espoir.
Il est absolument et simplement magnifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Louec
  24 février 2022
! Avant de lire ma chronique je tiens à t'informer que celle-ci parlera de sujets qui peuvent potentiellement t'impacter : violences sexuelles diverses tel que l'excision, le viol, l'inceste ainsi que les violences domestiques !
Si tu es en danger de mort contacte le 17 pour l'intervention des forces de l'ordre. (plus de numéros utiles sur le site de la maison des femmes dans la rubrique « J'ai besoin d'aide »)
En France, une femme décède tous les trois jours sous les coups de son conjoint et on estime que 5 à 10% des Français ont été victimes de violences sexuelles dans l'enfance. (Source : https://www.lamaisondesfemmes.fr/)
Encore quelques petites choses avant d'entrer dans le vif du sujet ; la maison des femmes est né du constat alarmant de sa créatrice Ghada Hatem.
Si ce livre a vu le jour c'est grâce à la mise en place d'un atelier d'art animé par Clémentine du Pontavice et Louise Oligny regroupant plusieurs activités entre autre la fabrication de bijoux, la photo et le dessin, ses activités ont aidés et aideront encore des femmes briser par ce qu'elles ont vécu, et leur permet de retrouver leur estime d'elles-mêmes
Ce livre nous permet de partager l'aventure de l'atelier ainsi qu'au travers des témoignages de ses femmes on découvre un bout de leurs souffrances qui les ont finalement menées à se rendre dans un premier temps en France et dans un deuxième temps à pousser la porte de la Maison des femmes.
Je ne peux vous faire un résumer de chaque témoignage que j'ai pu lire, mais j'en suis sortie grandi, horrifié et surtout admirative de la force qui habite ses femmes, elles sont extraordinaires.
Dans ce livre accompagnant leur témoignage tu trouveras de magnifiques photos ainsi que certains de leur dessin et des bijoux qu'elles ont créés.
Pour moi cet ouvrage c'est avant tout la cohésion dans un groupe, l'entraide, l'écoute.
Ce livre au moins une fois dans ta vie tu liras !
Si vous l'avez en votre possession ne le laissez pas prendre la poussière sur votre étagère parlez en prêter le échanger à son sujet.
Ne laissons plus sous silence les violences que vivent nos soeurs ne fermons plus les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Ladroguerieecrite
  20 avril 2022
Réparer l'intime, c'est un livre qui m'a bouleversée.
Je ne connaissais pas la maison des femmes ni les ateliers proposés. Ça a été une découverte pour moi, et je suis plus qu'heureuse de savoir que ceci existe, beaucoup en ont besoin. Beaucoup trop.
Le livre regroupe énormément de témoignages aussi différents les uns que les autres, on y parle de viol, d'inceste, de reconstruction... on y parle de violence féminine de femme mutilée, d'emprise...
Il est, de loin, le livre le plus dur que je n'ai jamais eu à lire. J'ai eu beaucoup de mal à le finir, tant certains de témoignages m'ont touché. Certains plus que d'autres. Les frissons accompagneront forcément votre lecture c'est inévitable....
Je pense que, en tant que femme, c'est un livre qu'on doit avoir à porter de main. Et je pense aussi, sincèrement, que c'est un livre à offrir, aux hommes, aux femmes, et à tous ceux et celles ayant pu connaître une de ses situations de prés ou de loin.
Ce qui est bien, c'est que certains témoignages nous font sentir moins seule. Et comme le dit la préface, "puissent-elles vous inspirer au quotidien, et vous permettre d'ouvrir vos yeux, vos oreilles et vos coeurs ."
Les photos qui agrémentent le texte, de ces femmes, tout au long du roman, l'on rendue encore plus vivant. Des dessins aussi, se glissent parfois entre les pages. Je ne pense pas l'oublier de sitôt.
Je remercie la mass critique Babelio pour m'avoir fait découvrir ce roman. Je remercie également les Éditions Thierry Marchaisse pour la publication et l'envoi de ce roman. Et je m'excuse pour mon retard...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : violenceVoir plus

Autres livres de Louise Oligny (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
255 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre