AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246823971
168 pages
Grasset (20/01/2021)
3.39/5   19 notes
Résumé :
Ecrit par un non-spécialiste passionné, ce petit livre vif et brillant s’adresse à tous, et entend fournir un manuel de résistance au discours sur l’art contemporain. Ce dernier fonde son emprise sur une vision mythifiée de l’histoire de l’art : le XXe siècle aurait été avant tout le siècle des avant-gardes, chacune ayant été plus loin que la précédente dans la remise en cause de notions comme la figuration, la beauté, et même l’œuvre. Or non seulement ces notions ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Miralb
  13 mai 2021
Ahhh ! Cela fait du bien de ne plus se sentir seule !
Cela fait du bien de n'être pas seule (mais suis-je vraiment seule ?) à trouver que les oeuvres, installations, performances des Koons, Cattelan, Lévèque, Manzoni, Fontana et Hirst peuvent faire sourire, mais éprouver de l'émotion, de l'admiration ? Pour ma part, jamais.
Bien sûr, j'admire leur entregent, leur excellente connaissance du marketing, mais où sont... l'émotion, l'art (osons les grands mots) ?
Ils en sont restés au fameux "Cours, camarade, le vieux monde est derrière toi !", dont ils n'ont gardé que le sens "du passé faisons table rase", oubliant tous ceux qui les ont précédé et dont il devraient se sentir les héritiers.
"L'autre art contemporain" m'a fait découvrir tout un monde de peintres figuratifs et très actuels dont j'ignorais la plupart des noms.
Des artistes, Français ou vivant en France, qui revendiquent leur filiation, reconnaissent ce qu'ils doivent à "l'art français", tout en étant résolument, absolument "modernes", ignorés des grands musées et des commandes de l'Etat, indifférents aux nécessités de placements fiscaux de leurs éventuels acheteurs.
Faire des allers-retours entre le livre et mon ordi pour regarder les oeuvres, prendre des notes, cela prend du temps, mais c'est indispensable.
L'auteur n'est certes pas un écrivain et parfois le style... Mais c'est un détail.
Signé : une plouc qui s'assume !
Je joins l'adresse de l'émission "Répliques" du 23 janvier sur France Culture, dont l'invité était Benjamin Olivennes.
https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/lautre-art-contemporain
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BMSierre
  12 novembre 2021
Ah ! L'art contemporain ! En parcourant ce livre on se sent moins seul à ne rien ressentir devant certaines oeuvres, installations et performances. Pour ma part, j'ai beaucoup navigué entre le livre et l'ordinateur pour chercher « mais qui est cet artiste » ? Je dirais que cet ouvrage m'a surtout fait découvrir des peintres très actuels que je ne connaissais pas (Sécheret, Truphémus, Desmazières, Denis Monfleur…). Des artistes qui reconnaissent devoir beaucoup à l'art classique tout en étant modernes. Déjà, dès la couverture de ce livre, on comprend que pour l'auteur Sam Szafran fait partie de son panthéon. YR
Commenter  J’apprécie          30
hfolloppe
  12 février 2021
Enfin un livre sur l'Art contemporain qui nous montre la réalité des choses avec d'autres yeux que ceux de l'élite et de l'Etat qui en jouissent. Et encore, l'auteur n'aborde pas le système (étudiant aux beaux-arts = entrée sur le marché = galeries d'art = placements fiscaux, etc) qui ruine toute créativité contemporaine. Voyez en lien le commentaire de ce livre publié sur le site Art & Culture.
Lien : http://www.huguesfolloppe.co..
Commenter  J’apprécie          81


critiques presse (1)
LeFigaro   04 février 2021
Ces deux livres permettent d’échapper aux sortilèges de l’art contemporain et à la tyrannie des discours interprétatifs qu’il suscite.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lanardlanard   17 décembre 2021
L'Europe, au cours des quatre ou cinq derniers siècles, a progressivement cessé de croire en Dieu ; et du même mouvement elle a mis à l'art au sommet de sa hiérarchie spirituelle. Les œuvres d'art s'échangent désormais à un prix qui ne peut être compris que si l'on se rappelle cette dimension sacrée : ce sont des saintes reliques que les millionnaires et les États veulent acquérir. L'artiste, devenu Créateur (mot théologique s'il en est), a progressivement conquis une pleine autonomie, une indépendance qui a pu aller jusqu'au caprice. De la sacralisation de l'art, puis des artistes, on est passé à la revendication soixante-huitarde de pouvoir vivre comme des artistes. Les bourgeois on voulu être bohèmes. Les esprit les plus intelligents du début du siècle, inquiets de cette divinisation de l'artiste, avaient voulu se jeter dans la provocation et la farce pour nous faire prendre conscience de notre idolâtrie: ils n'obtinrent par le retour à la raison, mais la déification du nihilisme, comme l'avait prévu leur maître Nietzsche. Un siècle plus tard, les provocations sophistiquées de la bohème française sont devenues le business fructueux de publicitaires américains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
lanardlanard   17 décembre 2021
(Il faudra d'ailleurs un jour s'interroger sur la capacité de l'Angleterre à résister à toutes les bêtises du XXè siècle, le fascisme, la stalinisme, l'euro, la peinture d'avant-garde, la musique atonale, le Nouveau Roman ; sur son goût pour les littératures de genre et pour enfants, Tolkien, Alice au Pays des Merveilles, Peter Pan, Dracula, Frankenstein, Sherlock Holmes et Agatha Christie, jusqu'à Harry Potter ; sur sa tradition maintenue du chant choral et de la mélodie, de Britten aux Beatles ; sur l'humour que les anglais maintiennent même quand ils s'adonnent aux avant-gardes, avec Gilbert et George par exemple. Mais c'est un autre sujet, et il se peut que cet immense bon sens ait été extirpé, dans le même temps que leur gastronomie s'améliorait.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11

Video de Benjamin Olivennes (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benjamin Olivennes
« L’autre art contemporain : vrais artistes et fausses valeurs » avec Benjamin Olivennes
autres livres classés : art contemporainVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
662 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre