AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

François Dermaut (Illustrateur)
EAN : 9782757813485
151 pages
Éditeur : Points (23/04/2009)
3.84/5   19 notes
Résumé :
Bernard Ollivier, l'auteur fêté des trois volumes de Longue marche (Traverser l'Anatolie, Vers Samarcande, Le Vent des steppes), après avoir arpenté pendant trois ans la légendaire Route de la Soie d'Istanbul à Xi'an en Chine - soit près de douze mille kilomètres de marche solitaire au cœur de l'Asie -, a eu la nostalgie des paysages et des passants du Grand Chemin.

Surtout il voulait en fixer, pour lui et quelques-uns de ses lecteurs, les images fuya... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
frandj
  18 mars 2017
La Route de la Soie est un itinéraire qui m'a toujours fait rêver et que je ne connaitrai jamais. Cette route est jalonnée par des passages mythiques: la traversée du désert du Dasht-e Kavir (Iran), les ruines pathétiques de Merv (Turkménistan), les monuments sublimes de Samarcande (maintenant infestés de touristes, hélas) et, juste au "nombril" de l'Eurasie, les étendues sauvages du Kirghizstan et du Taklamakan (Chine). En 1999, Bernard Ollivier a suivi une première fois cet itinéraire immense (12000 km) ... à pied ! Il a fait une narration de cette extraordinaire expérience (que je n'ai pas lue).
Et puis, il a eu envie de revenir sur les lieux et d'y retrouver certains personnages qu'il avait rencontrés autrefois. Mais cette fois, ce ne sera pas un parcours pédestre. Ce second voyage sera beaucoup plus bref et ne sera pas comparable au premier, en raison des conditions presque "confortables" choisies par B. Ollivier. Celui-ci trouve pour l'accompagner un aquarelliste, François Dermaut. A leur retour, les deux compères ont publié le présent ouvrage qui contient un court récit de voyage et de très belles aquarelles (sans aucun doute préférables à des photographies). Très bonne idée qui réjouit les lecteurs, dont je suis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fee-tish
  11 novembre 2009
Bernard Ollivier a écrit un livre en 3 tomes, La longue marche, suite à un voyage de 3 ans en suivant la Route de la soie, d'Istanbul à Xi'an, en passant par l'Iran, le Turkménistan, l'Ouzbékistan et le Kirghizistan.
Quelques temps plus tard, il rencontre François Dermaut, aquarelliste, et ils décident de refaire ce voyage en 2 mois, en voiture.
C'est ce voyage là que relate ce petit livre sans prétention. Un récit où Bernard Ollivier tente de revoir les personnes qu'il a rencontré 4 ans auparavant et d'en faire profiter son compagnon. Il se rend malheureusement compte que beaucoup ne sont plus là, et c'est parfois avec beaucoup de frustration qu'il continue son chemin. A la fin du livre, il dit qu'il n'aime pas ce genre de voyages, en voiture, mais que le fait de l'avoir partagé avec un homme comme François donne une dimension tout aussi intéressante.
Cette lecture m'a donné envie de lire le récit de voyage La longue marche afin de connaître la merveilleuse aventure que l'auteur semble avoir vécu et qui l'a tant marqué.
Il est en effet un peu délicat d'apprécier totalement un récit de voyage sur si peu de pages !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cathe
  21 septembre 2015
C'est après avoir écrit les trois volumes de "La longue marche" que Bernard Ollivier a fait ce "Carnet d'une longue marche".
Celui-ci a séduit beaucoup de lecteurs avec son récit de voyage à pied sur la route de la Soie, entrepris au début de sa retraite et pendant trois ans. Mais il n'a pas pris de photos et pas fait de croquis. Pourquoi ne pas refaire ce parcours, non pas à pied, mais en voiture cette fois pour mettre des images sur ses mots ?
Pour cela il prend son appareil photo, sa caméra et part quatre mois avec l'aquarelliste François Dermaut (l'illustrateur des "Chemins de Malefosse").
Et si cette fois il n'y a pas le plaisir de la marche, de la découverte, et de la surprise, il y a celui de revoir des lieux et aussi des personnes qu'il ne pensait jamais rencontrer de nouveau !
Une démarche originale donc et un regard d'humaniste sur le monde .
Commenter  J’apprécie          00
vallalectrice
  15 décembre 2017
Un livre qui m'a déçu car on n'y retrouve pas la poésie des trois premiers. un livre ou l'auteur et le marcheur revient sur des lieux qu'il a aimé, voir des personnes particulière.
Commenter  J’apprécie          30
morea
  05 septembre 2013
Ce livre nous permet de contempler ce que Bernard Ollivier a vu pendant sa longue marche.François Dermault a fait d'excellentes aquarelles des paysages et des gens.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
frandjfrandj   18 mars 2017
[Au Turkménistan]

Derrière les grilles de la douane nous attendent Moussa, notre nouveau guide, et Baïram, notre chauffeur. (…) Pas besoin d’être fine mouche pour comprendre que nous sommes pour nos accompagnateurs des pigeons qu’il faut plumer. L’éthique de vie de notre interprète repose sur deux postulats. Primo: s’il veut devenir riche, il doit prendre l’argent où il se trouve, savoir dans la poche des touristes. Secundo: s’il veut que ça dure, il doit éviter les ennuis. Le mot "ennuis" est directement lié au mot "police." Pour ne pas indisposer icelle, donc, se tenir à carreau. Ce qui revient à nous imposer le mot d’ordre suivant: vous n’avez droit à rien, mais vous devez payer pour tout.
Moussa va vite se révéler être un génie pour ce qui est de nous ponctionner, à toute heure et sur tout. Utiliser la caméra ? Interdit ! à moins de donner un bakchich pour éviter une lourde amende. Acheter un chapeau pour échapper à l’insolation ? un seul commerçant, selon Moussa, peut nous en vendre sans nous estamper. Visiter le marché aux bestiaux ? interdit pour des étrangers, à moins de…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Bernard Ollivier (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Ollivier
Rencontre avec Bernard Ollivier. Escales le mois du Voyage chez Gibert Joseph.
Bernard Ollivier
Terrassé à 51 ans par la mort de sa femme, suivie d'un licenciement, Bernard Ollivier s'abîmait dans le travail pour gagner sa vie comme journaliste indépendant.
Lors de son départ en retraite, ce Normand de souche suit le chemin de Compostelle afin de réfléchir, et décider, du sens qu'il va donner à cette nouvelle période de vie. C'est pendant ces trois mois qu'il entend parler d'Oïkoten et de la réinsertion par la marche à pied.
De 1999 à 2000, sa volonté d'aller à la rencontre d'autres cultures se concrétise en nouveau projet de marche ; il suit à pied la Route de la Soie, par étapes de quatre mois et 3000 km par an entre Istanbul et Xi'an en Chine.
Pendant les mois où il ne marche pas, il écrit le récit de son voyage et la satisfaction de dépasser les limites de l'effort physique et la peur de l'inconnu.
Longue Marche devient best-seller et avec les droits d'auteur, Bernard Ollivier met en place une structure d'accueil pour faire marcher les jeunes en difficulté : Seuil.
Lien Gibert Joseph: http://www.gibertjoseph.com/catalogsearch/result/?token=2180d89a6c94f9818e33a638dd895012126f9af4&q=Bernard+Ollivier&product_type=*
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Géographie de l' AsieVoir plus
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Géographie générale>Géographie de l' Asie (323)
autres livres classés : route de la soieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
504 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre