AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070510894
129 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (13/10/2005)
3.96/5   88 notes
Résumé :
"La balance était mon ennemie depuis toujours". 1 mètre 67 et 90 kilos… Pour Benjamin, l'existence est lourde, de plus en plus lourde. Quand à l'occasion d'une visite médicale, l'infirmière scolaire informe la mère de l'obésité galopante de son fils, les choses se compliquent. Comment se mettre au régime quand on adore manger et que l'on caresse en plus le rêve d'ouvrir un restaurant plus tard ? Comment affronter le regard des autres ? Malgré l'aide des nutriti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 88 notes
5
9 avis
4
10 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

madele
  01 avril 2008
Benjamin est un adolescent de 15 ans qui aime les bonnes "bouffes", un jour de visite médicale au collège, le verdict tombe l'infirmière lui annonce qu'il est atteint d'obésité degré 2. Benjamin est surpris : il pensait qu'il n'y avait pas de mal à aimer bien manger; Pourtant il comprend actuellement les enjeux que cela peut provoquer sur sa santé et ... les filles.
En fait la nourriture lui apporte du réconfort dans des moments de petites déprimes ( son mal-être est dû en grande partie au divorce de ses parents même si il semble bien le vivre ). il ira consulter des spécialistes mais son problème ne sera pas résolu ainsi ... à moins que pour l'amour d'une fille, Benjamin trouvera une solution !!!
Ce petit livre en catégorie jeunesse m'a beaucoup ému et à la fois fais bien rire. L'auteur raconte ces aventures avec un humour sans merci. On s'attache à ce bonhomme et on comprend son désarroi quand on sait que l'obésité est une problématique très actuelle. cette histoire nous fait vivre de l'intérieur ce qui touche les gros. A lire que vous soyez dans la situation ou pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Lenemarlene
  21 février 2012
Benjamin – Ben, pour les intimes – est un bon vivant. Il aime manger et rêve de devenir un grand cuisinier. Mais son plus grand plaisir est la source de son plus gros problème : il souffre d'obésité. A 15 ans, le regard des autres est particulièrement difficile à supporter, surtout quand on commence à s'intéresser aux filles. Pour plaire à la jolie Claire, et pour se sentir mieux dans ses baskets, il décide de commencer un régime. Une épreuve bien plus difficile qu'il n'y paraît… Ce roman aborde de manière très juste les difficultés de l'adolescence : manque de confiance en soi, peur du regard des autres, premier chagrin d'amour, ...
Commenter  J’apprécie          240
book-en-stock
  02 janvier 2016
Challenge ABC 2015-2016
Challenge Multi défis 2016 (2e item lu:Un livre qui cible l'un des 7 péchés capitaux- gourmandise)
Challenge Petits Plaisirs (157p)
Challenge 1 mot, 1 livre
Une vie d'adolescent, tout simplement.
Résumé : L'histoire de Benjamin qui, durant son année de 3e, affronte bien des tracas car en plus d'être un ado, il est obèse. Comme tout ado, il se cherche, commet des erreurs, forge peu à peu son identité.
Genre : Fait de société
Thématique : Identité, obésité
Décor : Récit à la première personne qui permet d'être très proche du personnage de Benjamin et peut-être de mieux le comprendre.
Peu de décor décrit, on est davantage dans le vécu et les émotions.
Personnages : Benjamin, 15 ans, obèse de catégorie 2, qui adore la cuisine et rêve d'ouvrir un restaurant gastronomique.
Sa mère avec qui il vit depuis le divorce.
Son père et sa compagne Sophie qui connaît plein de médecins.
Son oncle obèse qui lui donne des conseils.
Eric, son copain au collège, très grand et maigre, peut-être plus complexé que lui encore.
Claire, une camarade de classe dont il tombe amoureux.
Profs, infirmière, médecins, mamie ...
Avis personnel : de nombreux personnages et pourtant Benjamin semble très seul pour affronter ses problèmes. Quand on est ado, on ne sait pas à qui s'ouvrir, avec qui partager ses souffrances et ses interrogations.
Ce roman n'est pas centré uniquement sur le problème de poids. Il dépeint plutôt la vie quotidienne d'un ado comme un autre qui cherche sa place et sa voie dans la vie. J'ai aimé cette approche et l'évolution du personnage au fil des pages. Des pages sombres alternent avec des pages amusantes. Benjamin a une belle joie de vivre, il a un but dans la vie. Il est positif jusqu'au jour où tout s'écroule autour de lui. Il doit alors trouver à qui se confier pour comprendre ce qui se passe.
Un style fluide et très agréable pour un récit efficace qui tient en haleine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
argali
  28 avril 2012
Paru en 2001, ce roman en est, je pense, à sa 3e réédition. C'est dire s'il a été lu – et apprécié - par de nombreux jeunes.

L'histoire pourtant est bien peu romanesque : Benjamin souffre d'embonpoint, il se découvre obèse après une visite médicale ; Claire, la jeune fille dont il est secrètement amoureux, est belle, mince et ne voit en lui qu'un bon copain ; ses parents sont divorcés ; le prof de gym ne rate jamais une occasion de se moquer de lui… et pour couronner le tout, la crise d'adolescence pointe le bout de son nez.

Malgré tout, ou peut-être grâce à cela, les adolescents plébiscitent ce livre qui leur parle. Ecrit à la première personne, ce récit est juste et attachant. En surpoids ou non, le jeune lecteur peut aisément s'identifier à Benjamin, un adolescent dont le quotidien et les préoccupations ressemblent aux leurs. Avec beaucoup de sensibilité, l'auteur évoque les rêves et les frustrations de Benjamin, parle du regard des autres, si lourd à porter à l'adolescence, de la nourriture, palliatif, refuge du mal-être et des risques liés à l'obésité. Mais surtout, il parle d'espoir, d'amour et de bonheur à vivre.
Un petit bijou à lire dès 10 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Freelfe
  23 août 2012
La vie en gros de Michaël Olivier est un roman semi-autobiographique qui nous raconte la vie de Benjamin, un jeune adolescent qui fait 1m67 pour 90 kilos... Il est considéré comme obèse. Comment est-il arrivé à ce point ? Comment le vie-t-il ? Comment s'en sortir ?
Les Editions Thierry Magnier ont toujours des romans à thème fort et celui-ci ne fait pas exception. Nous suivons le personnage de Benjamin, complexé par son poids. Il est renfermé et souffre beaucoup. C'est un personnage auquel on s'attache rapidement : un ado mal dans sa peau. Il rêve d'avoir un jour une petite amie mais il est trop timide pour aborder les filles et se trouve moche. Il voit en un régime la chance d'avoir une vie meilleure mais l'envie n'est malheureusement pas toujours au rendez-vous... J'ai vraiment trouvé Benjamin "vrai", certainement parce que l'auteur s'est inspiré de son propre vécu.
L'obésité n'est que rarement une maladie génétique. le cas de Benjamin est le cas le plus général : des mauvaises habitudes alimentaires qui peuvent cacher un mal-être. J'ai vraiment trouvé ce roman intéressant. Il est découpé en trois parties.
Dans la première, on découvre la vie de Benjamin en général : comment il se voit, comment on le voit, ce qu'il vie, comment il le ressent... J'ai trouvé cette partie poignante car on découvre le cercle dans lequel s'enfonce lentement Benjamin : Je mange car je suis malheureux mais plus je mange et plus je grossis et plus je suis malheureux... Et puis, il va tomber amoureux et décider de se prendre en main car il est persuadé que la fille ne pourrait pas l'aimer sinon.
La deuxième partie aborde le régime. Les échecs, les variations de motivations. Si vous avez déjà fait un régime, vous vous retrouverez forcément en lui. C'est aussi une partie qui devient de plus en plus sombre, avec Benjamin qui devient de plus en plus malheureux.
Quant à la troisième... Eh bien, c'est la fin et je ne vous en parlerais pas plus.
Ce roman n'est pas épais et se déroule à une époque qui semble être la nôtre. L'écriture est fluide et l'auteur maîtrise son sujet. Il ne veut pas nous apitoyer sur le sort de Ben, mais vraiment nous décrire. Evidemment, nous passons par diverses émotions : la pitié, l'envie de le secouer, de l'encourager, de le consoler... C'est vraiment un roman qui alterne les émotions et surtout, qui plonge dans la noirceur à un moment... C'est vraiment inquiétant ! (Je parle d'une dépression)
Que conclure de ce roman ?
Un roman à lire pour arrêter de juger les gens obèses ou de les dévisager. Une magnifique plume qui nous fait passer par de nombreuses émotions et qui arrive à nous tirer quelques larmes. Nous nous attachons au personnage principal et nous avons envie qu'il atteigne son objectif !
Je recommande ce petit roman à tout le monde pour une lecture simple, rapide et agréable !
Lien : http://freelfe.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (2)
LeDevoir   29 mars 2019
Mickaël Bergeron raconte la violence banalisée que subissent les personnes grosses.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
LeDevoir   29 mars 2019
Mickaël Bergeron raconte la violence banalisée que subissent les personnes grosses.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
DerouellacdiDerouellacdi   21 mai 2013
Ce n'est qu'en sixième que j'ai vraiment commencé à comprendre que je n'étais pas comme les autres. Au collège, on change de copains tous les ans et donc on se heurte au jugement de personnes qui ne sont pas habituées à vous. J'ai commencé à entendre des surnoms comme Bouboule, gras-double, mon gros, et à force, j'ai fini par me voir tel que j'étais, gros.
Commenter  J’apprécie          90
gandalfandhoneygandalfandhoney   29 octobre 2016
L'histoire se déroule durant notre époque au 21ème siècle, Benjamin Poiret (souvent appelé Ben) est un garçon de 15 ans obèse. Ses parents dont divorcées et son père vit avec une autre femme (Sophie), ce qui le gêne vraiment c'est le regard des autres. Il suit un régime mais perd très vite ses bonnes habitudes après un chagrin d'amour auprès d'une fille de sa classe (Claire) et prend beaucoup de poids jusqu'au jour ou il décide de parler à Sophie qui l'aide a revenir sur ses erreurs. Tout s'arrange et à la fin de l'histoire Claire devient sa petite copine. Il finit le récit en disant que le seul régime aui marche c'est l'amour
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
abo2008abo2008   25 mai 2011
"C'est un truc que j'avais compris dès la sixième. Pour être tranquille, il faut être au milieu. Être dans les premiers, c'est trop de travail, et être dans les derniers, trop de soucis, on a tous le monde sur le dos, parents et profs"

Commenter  J’apprécie          60
book-en-stockbook-en-stock   03 janvier 2016
Elle m'a tendu un fascicule qui, à première vue, parlait d'équilibre alimentaire, de calories et de vitamines, qui transformait la cuisine en science, en suite de chiffres, alors que pour moi c'était un art et surtout un plaisir.

p.24
Commenter  J’apprécie          60
AncolieAncolie   18 octobre 2012
Mais j'ai toujours été comme ça avec les filles, je fais une montagne de trois fois rien : une déclaration d'amour d'un sourire, un dépucelage d'une bise sur la joue.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Mikaël Ollivier (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mikaël Ollivier
?Miroirs?, la web-série : Mikaël Ollivier .13 écrivains de la nouvelle vague de la littérature pour ados et Young Adult font face à de jeunes lecteurs, âgés de 14 à 17 ans, pour des portraits chinois croisés en 13 capsules vidéo. Scénariste et réalisateur : Andrés Jarach sur une idée originale du Salon du livre et de la presse jeunesse
autres livres classés : obésitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La vie, en gros

Quel est le prénom du personnage principale ?

Benjamin
Vincent
Quentin

7 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : La vie, en gros de Mikaël OllivierCréer un quiz sur ce livre

.. ..