AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844202071
Éditeur : Thierry Magnier (26/02/2003)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 20 notes)
Résumé :

Pourquoi le ciel est bleu ? Pourquoi le soleil se couche le soir ? Pourquoi il fait froid en hiver ?...Emma est le genre d'enfant qui pose des questions à tort et à travers. C'est de son âge ! Sauf quand, après la disparition de son grand-père, elle demande à quoi ça sert, la mort. De quoi donner la migraine à ses parents !

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  06 juin 2017
Suite au décès de son grand-père Emma s'interroge sur le sens de la vie. Elle interpelle ses proches...
Un court roman qui amène le lecteur à se poser des questions sur l'existence et sa finitude.
La mort est au centre du livre, elle est cernée à la manière d'une enquête réflexive. La chute apporte un brin de fantaisie à l'histoire !
Commenter  J’apprécie          130
murielan
  04 décembre 2012
Ce petit roman aborde avec douceur la perte d'un être cher et les interrogations qu'elle provoque chez Emma, une petite fille de 7 ans.
La chute inattendue donne une petite touche d'humour à cette histoire pourtant sérieuse.
Un récit qui permet une réflexion philosophique autour de la vie et de la mort, des croyances et de la religion.
Un livre utile pour discuter avec ses enfants de ces thèmes difficiles...
Commenter  J’apprécie          60
Maie97
  28 avril 2013
Emma, 7 ans, se pose des questions très pertinentes sur la mort, et le pourquoi de la vie. Les réponses données par ses parents et sa maitresse sont très justes et permettent à un enfant de réfléchir et comprendre la mort d'un proche.
J'ai aimé ce livre, qui se lit très rapidement et peut donc être conseillé à un jeune enfant. Cependant, je regrette qu'il ne soit pas proposé en album pour satisfaire la curiosité d'enfants plus jeunes, qui ne lisent pas encore, et qui sont pourtant déjà confrontés à la perte d'un être proche.
Commenter  J’apprécie          40
sylvicha
  12 janvier 2013
Un texte simple sur toutes les questions que peuvent se poser les enfants sur la mort . Emma vient de perdre son grand-père et se demande où il est allé, réalise que tout le monde doit mourir et du coup à quoi sert la vie. Les adultes autour d'elle sont bien démunis pour répondre à toutes ses interrogations mais font de leur mieux...
J'ai trouvé ce livre "vrai" et très intéressant. Lire ce livre me parait une bonne approche de ces questions et angoisses existentielles. Il succite forcément la discussion.
Commenter  J’apprécie          40
Athanase45
  01 juillet 2018
« Ce matin, ils ont mis papi dans un grand trou ». le grand-père d'Emma vient de mourir et sa petite-fille, qui n'a pas sa langue dans sa poche, se pose des tas de questions, à voix haute. Et pour une fois, papa, qui a d'habitude réponse à tout, semble caler, autant que maman, Mamie, et Mme Delcroix l'institutrice. Il y a des pourquoi qui sont veufs de parce que. Mais cela n'impressionne pas Emma qui poursuit son enquête. le jour de la Toussaint, la visite au cimetière en compagnie de ses parents et de Mamie est l'occasion pour Emma d'être confrontée aux deux versions de l'après. Pour Mamie, qui est croyante, papi est « là-haut ». Mais pour papa, comme il l'explique à sa fille, après, il n'y a « rien » et, comme en réponse à ce « rien » qui intrigue Emma, il compare étourdiment la mort à un sommeil sans rêves. Pas étonnant que la petite fille ait du mal à s'endormir ce soir-là…
En quelques pages incisives, Emma fait son chemin. Mikaël Ollivier a su trouver les mots les plus simples pour dire la mort à hauteur d'enfant, même si la voix raisonnable de l'écrivain se superpose parfois à celle de sa jeune narratrice et à son questionnement insatiable, qui fournira au livre une chute comique. C'est dire que Mange tes pâtes ! – c'est le titre de ce petit livre – vaut pour lui-même mais qu'il entre aussi dans la série de ces textes de circonstance, qui pourront aider un enfant à exprimer ses sentiments et ses interrogations après le décès d'un proche.
La collection « petite poche » de l'éditeur Thierry Magnier mérite bien son nom. Ses livres, d'une quarantaine de pages, tiennent dans le creux de la main, sont écrits en gros caractères et leur apparence devrait rassurer un lecteur débutant que les textes trop longs effraient encore, mais sûrement pas les idées qui sont de tous les âges. Dans la dernière livraison de l'éditeur, on trouvera aussi un président qui s'invite à table, un garçon qui rêve d'une fille qui rêve d'un garçon, et d'autres charmants invités qui se transforment peu à peu en cruels envahisseurs.
Pour écouter un extrait, cliquer sur mon phonoblog Litté'Jeune :
Lien : http://littejeune.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
bibliophagebibliophage   29 avril 2011
Ce matin, ils ont mis papi dans un grand trou. Un peu plus tôt, ils l'avaient mis dans une boîte, et juste avant, je l'avais regardé une dernière fois. Car c'est ça la mort : après, on se voit plus jamais.
J'ai du mal à bien comprendre.
Pas les mots "on-se-voit-plus-jamais" mais ce qu'ils veulent dire. C'est un peu trop grand pour mes idées.
Commenter  J’apprécie          60
sylvichasylvicha   12 janvier 2013
- C'est comme ça, c'est tout, m'a dit papa. C'est la vie...
- La mort, c'est la vie ? j'ai dit, étonnée.
- C'est compliqué, ma puce, a répondu papa en se passant les mains sur le visage, soudain fatigué. Tu sais, personne ne comprend bien ces choses-là! C'est comme ça ! on vient au monde, on grandit, on vieillit, et puis on s'en va.
- Mais pourquoi ?
- Ah ! ça, c'est la grande question!....
Commenter  J’apprécie          50
murielanmurielan   04 décembre 2012
- Oui, j'ai continué. La vie, ça sert à rien, ça permet juste au reste d'exister. C'est comme le chocolat dans le gâteau au chocolat : si on n'en met pas, eh bien on n'a pas un gâteau au chocolat du tout !
Commenter  J’apprécie          60
AleydeAleyde   20 avril 2008
"La vie c'est comme un cadeau quand c'est ni Noël, ni son anniversaire. Y'a pas de raison et c'est encore meilleur."
Commenter  J’apprécie          90
bibliophagebibliophage   29 avril 2011
- A quoi ça sert, la mort ?
- Oui. J'ai peut-être une réponse. Une idée, toujours... La mort, ça sert à nous faire avancer.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Mikaël Ollivier (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mikaël Ollivier
?Miroirs?, la web-série : Mikaël Ollivier .13 écrivains de la nouvelle vague de la littérature pour ados et Young Adult font face à de jeunes lecteurs, âgés de 14 à 17 ans, pour des portraits chinois croisés en 13 capsules vidéo. Scénariste et réalisateur : Andrés Jarach sur une idée originale du Salon du livre et de la presse jeunesse
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Mange tes pâtes !

Dans la famille qui décède au début de l'histoire ?

la mamie
le papi
la maman
le papa

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Mange tes pâtes ! de Mikaël OllivierCréer un quiz sur ce livre