AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2752909640
Éditeur : Phébus (07/05/2013)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Retenu, depuis trop longtemps à son goût, loin des sentiers, Bernard Ollivier, en marcheur et en amoureux de la nature, est reparti sur une route de pèlerinage peu connue, le chemin des Ducs de Normandie, allant de Rouen au Mont-Saint-Michel.

Sur les traces de l'histoire, dans des départements qu'il connaît bien pour y avoir vécu, l'auteur de Longue marche dit son goût pour l'aventure moderne et intime de la randonnée.

Tout au long des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  06 octobre 2016
Parcours sans fautes de cet illustre voyageur....
Bernard Ollivier sait trouver les mots pour soutenir son allure, sait trouver le partenaire pour nous accompagner, sait trouver les chemins pour nous faire rêver ...
Et pourquoi pas !? Moi aussi j'ai connu Vire dans une autre vie !!
Seul Bémol de ce périple en Normandie : le budget !!!!
Contrairement aux chemins de Compostelle, sur les chemins des Ducs, vous ne trouverez pas de gîtes à bon marché....
Pour ceux qui veulent s'initier à la randonnée, tentez ce parcours, comptez 15 jours entre Rouen et Mont St Michel ....et allez bon marcher .
Commenter  J’apprécie          320
Didili
  06 juillet 2013
Tout d'abord merci à Babelio pour ses opérations Masse Critique !
J'ai eu pour la dernière édition de cette opération, un livre de Bernard Ollivier, d'ailleurs une de mes dernières Masse Critique était aussi avec cet auteur ! Voir ICI mon avis sur le recueil de nouvelles.
Cet auteur croise fréquemment mon chemin de lectrice, et comme je vous l'ai déjà dit, j'ai le premier tome de longue marche qui m'attends dédicacé depuis la fête du livre à Sainté en 2009 !
Le temps file à vive allure et le mois de juin et le début juillet sont toujours bien remplis, surbooké quoi !
Néanmoins, pas trop compliqué, pour moi de lire ce livre (un peu dans le tram un peu le soir avant de m'endormir) dans la mesure où il n'est pas énorme : 150 pages ! Ouf je ne suis pas en retard pour honorer ce partenariat.
J'ai donc emprunté le rythme du randonneur du dimanche pour le lire. Tranquille.
Ce livre est un carnet de randonneur, découpé en 5 chapitres composants les portions de randonnées que Bernard Ollivier à réaliser sur ce chemin des Ducs, chemin reliant Rouen au Mont-Saint-Michel.
Randonner en Normandie et avoir pour but la Merveille, voilà autant de raisons qui m'ont fait choisir ce livre.
Bernard Ollivier partage ses impressions de paysages et, chemin faisant, nous gratifie d'histoires locales mais aussi de pan de la Grande Histoire.
Toute une partie est consacrée à l'histoire du Mont-Saint-Michel avec des choses que je connaissais l'ayant visité par deux fois. Par contre il me reste à découvrir le Mont par la Baie et ça c'est un de mes projets pour ma prochaine visite en Normandie.
J'aime la philosophie de cette homme et je suis persuadée comme lui que le chemin est encore plus important que le but de ce chemin !
Son association Seuil s'efforce , par l'effet d'une longue marche", d'aider les enfants en grande difficulté à recouvrer un équilibre compromis. Belle démarche ! (le site de l'association : ICI )
Il m'est arrivée de randonner sur une journée (en général des marches organisées par des associations de 16 à 18 kms), plus rarement plusieurs jours de suite (randonnée le long de l'Ardèche) mais je rêve de ce lâcher prise, de cette communion avec la nature, de ces rencontres que permet la marche.
Bernard Ollivier s'émerveille de la nature qui l'entoure, des animaux qui surgissent, des arbres aux spectacles sans cesse renouvelé ! Comme lui, j'aime cette nature qui me fait toutes ces offrandes quand je marche en campagne, offrandes visuelles, offrandes olfactives et même gourmandes (noisettes, mûres, champignons, fraises des bois, myrtilles...)!
Ah qu'elle est belle Sa Normandie, il ne cesse de la louer et je le comprends c'est une belle région, visitée en 2011 je suis tombée aussi sous le charme de cette campagne à la mer et j'irais bien la revoir Sa Normandie !
Quelques petits bémols sur ma lecture, le parcours est un peu "hâché" du fait que Bernard Olliver n'a pas fait ce chemin d'une traite mais par petit bout... J'ai eu aussi parfois l'impression de répétitions...
Néanmoins, et l'auteur le fait remarquer il a pu vivre ainsi toutes les saisons au cours de ces différentes étapes.
Ce que j'ai le plus aimé, les moments dans la nature où il a retranscrit ses impressions de marche.
Et aussi son amour des arbres que je partage.
Un chemin à découvrir, méconnu, à parcourir pour s'émerveiller encore de Dame Nature et avancer sur le chemin très ancien des pèlerins Du Mont des merveilles.
Une lecture agréable et imagée qui renforce mon idée de marcher encore plus pour être bien !


Lien : http://imagimots.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
saxaoul
  20 juin 2013
J'ai découvert Bernard Ollivier il y a quelques années alors que je préparais un voyage en Asie Centrale. Les trois tome de sa Longue marche sur la route de la Soie m'ont permis de rêver au trek que j'allais faire et aux magnifiques monuments que j'allais découvrir... Quand j'ai vu qu'il venait de sortir un nouveau livre racontant une randonnée sur le chemin des Ducs de Normandie, de Rouen au Mont-Saint-Michel, je n'ai pas pu résister ! Je connais la plupart des lieux qu'il évoque ici, je les ai quittés il y a quelques années maintenant, j'y ai beaucoup de souvenirs alors forcément, cette lecture a pour moi une saveur particulière...
Ancien journaliste à la retraite, Bernard Ollivier ne s'ennuie pas pour autant. Il est président de l'association Seuil qui aide des jeunes en situation très diffcile à retrouver un équilibre, notamment pas le biais d'une longue marche dans un pays étranger. Son emploi du temps est tellement chargé qu'il a dû parcourir les quelques 300 kilomètres qui séparent Rouen du Mont-Saint-Michel en plusieurs étapes. Sa compagne l'accompagnait parfois, ce qui est inhabituel pour cet adepte de la marche en solitaire.
Dans Sur le chemin des Ducs, Bernard Ollivier évoque l'histoire des lieux qu'il traverse et décrit avec beaucoup de poésie la nature qui l'entoure. On est bien loin des ouvrages commerciaux sur la randonnée comme on en voit trop souvent en ce moment, succès du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle aidant... L'auteur n'est pas pressé, il prend le temps de profiter de la vie, de réfléchir, d'échanger avec les gens si l'occasion se présente. Il faut dire que la Normandie a bien changé depuis son enfance. Les bocages, la vaches et les foêts sont toujours là mais les villes et les habitations ne sont plus les mêmes.
Un doux parfum d'enfance m'a accompagnée tout au long de ces 150 pages. Une certaine nostalgie sans doute aussi. Je croyais bien connaître l'histoire de ma région natale mais finalement, je me suis aperçue que Bernard Ollivier avait encore des choses à m'apprendre.
Et puis, surtout, ce livre m'a donné envie de ressortir mes vieilles chaussures de rando. Avec une petite fille de quatre ans, marcher est un peu compliqué mais nous avons déjà fait quelques tentatives. On est bien loin des journées de marche que nous faisions avant, le plaisir est différent. Profiter de la nature, partager des moments en famille, faire découvrir des choses à un enfant, c'est aussi un vrai bonheur. Et puis, je sais au fond de moi-même que le jour où notre jolie demoiselle prendra son envol viendra plus vite qu'on ne le pense. Et ce jour là, nous rechausserons sans doute nos godillots pour de courtes ou de longues marches !
Lien : http://saxaoul.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
ivredelivres
  06 août 2013
Un livre qui propose une randonnée sur les chemins de Normandie, je me suis dit : c'est pour moi.
Bernard Ollivier est un marcheur avec qui j'ai déjà traversé l'Asie et Kayaker sur la Loire alors j'y suis allée de confiance.

Hélas hélas les livres se suivent et ne se ressemblent pas.
En 2011 Bernard Ollivier est repris par la fringale de la marche « J'avais envie de retrouver les bonheurs de la randonnée, les rencontres, les bonnes fatigues, les minuscules et merveilleuses surprises que procure la marche lente »
L'itinéraire était attirant : de Rouen au Mont Saint Michel par le chemin des Ducs de Normandie. Chemin qui a vu le jour en 1999 date à laquelle sa réhabilitation a commencé.
C'est une région qu'il connait bien puisqu'il y habite et je m'attendais à une promenade intime et pleine de réflexions personnelles, alors pourquoi transformer cette marche en simple guide touristique ?
Je n'ai perçu aucune passion, aucune chaleur dans ce récit. Peut être est-ce dû au fait que cette marche s'est en réalité déroulé sur une année, j'ai trouvé beaucoup de commentaires très sarcastiques sur les villages traversés, il croise beaucoup de personnes peu amènes voire revêches, les hôtels lui refusent un lit, où est passé son esprit d'ouverture, sa curiosité ?

On peut deviner le pourquoi de ce livre lorsqu'on apprend les difficultés que rencontre son association « Seuil », il n'y a rien de déshonorant à écrire pour gagner un peu d'argent mais hélas cela fait un livre de commande qui m'a laissé sur ma faim.
Malgré tout il y a quelque chose à sauver, quelque chose que j'offre à JEA dont c'est la spécialité : les noms de lieux
« Les noms se dégustent comme des petits bonbons : la Vespierre, la Vermondière, l'Hortodière, la Besnardière, le Bois des Mille, les Eteux, les Mânis, la Focarderie, Pondevie, le Pré-Ballot, la Sousse ou la Duvelière, sans compter l'humour : ici la Cosnerie, plus loin la Morale ou Saint Aubin le Vertueux. »

Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
urbanbike
  05 octobre 2015
J'aime bien cet auteur qui n'a **pas** la langue dans sa poche, dit souvent tout haut ce que nous pensons *mezzo voce*. Bref, un gars rugueux, direct. Et qui sait que le temps est compté, surtout vers la fin…
Bref, j'ai bien aimé le ton apaisé de ce court ouvrage et de ces marches en mode puzzle pour arriver à additionner tous les bouts du dit parcours…! Et, surprise, même s'il reste fort pudique, tadaaa, cette marche se fait parfois à deux…
Si vous n'aimez pas marcher, si la nature vous emmerde, si l'idée de prendre la pluie ou de manquer de confort vous chiffonne, oubliez…
Inversement, une certaine jubilation pour ceux qui ont dévalé (…bien moins que l'auteur) quelques kilomètres et rencontré des situations identiques (…auberge pourave, boulangère pimpante et angoissée mais aussi des hôtes de grande qualité humaine, l'attention discrète qui récheuffe le coeur…).
Bref, ça se lit sans difficultés et ce livre m'a donné envie de reprendre le train pour me balader dans **Rouen**, son spot de départ…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ninosairosseninosairosse   06 octobre 2016
Ceux qui s'indignent à juste titre aujourd'hui de la violence religieuse de certains intégristes qui n'hésitent pas à tuer au nom de leur Dieu, ne peuvent faire semblant d'ignorer qu'au temps des croisades certains "soldats du Christ" exterminaient des Juifs en chemin, puis, sur place, allèrent jusqu'à embrocher et rôtir des bébés arabes. Un peu plus tard, leurs enfants s'apprêtaient, toujours au nom du même Dieu, à passer par le fil de l'épée leurs concitoyens coupables d'hérésie albigeoise ou protestante et vice versa. Que de vies bien réelles écourtées au nom de promesses d'éternité.

p15
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
DidiliDidili   06 juillet 2013
Je suis à chaque fois ému et touché par le spectacle des grands arbres. Qu'ils trônent dans une clairière dans le bois des Mille ou sur le bord du chemin, d'immenses chênes ou hêtres provoquent mon admiration. J'aime les arbres, leur instinct de vie lorsqu'ils sont jeunes à s'élancer vers le ciel, à se faufiler entre les branches pour gagner leur place au soleil, éperdus de lumière. Lorsqu'ils sont adultes et protecteurs, ils dispensent l'ombre et aménagent des lieux de repos où il fait bon se poser sur le tapis des feuilles mortes à la dernière saison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ninosairosseninosairosse   05 octobre 2016
Il y a un certain égoïsme dans le désir de partir. Mais le paradoxe du marcheur solitaire est qu'elle [la marche] le conduit à la rencontre, à l'échange, au partage, au savoir. Le bonheur vient en marchant. Avancer, mettre son corps en mouvement, guérit de tout. La pluie, le vent, le gel et le soleil nous lavent de l'engourdissement du quotidien.

p11
Commenter  J’apprécie          153
ninosairosseninosairosse   06 octobre 2016
"Il n'y a plus de saison, disent les vieilles personnes, c'est plus comme avant."
Leurs parents disaient la même chose, ce qui revient à dire qu'avant, ce n'était déjà plus comme avant.

p89
Commenter  J’apprécie          223
saxaoulsaxaoul   20 juin 2013
En 2011, l'urgence et un agenda chargé m'avaient trop longtemps ligoté à une chaise. J'avais envie de retrouver les bonheurs de la randonnée, les rencontres, les bonnes fatigues, les minuscules et merveilleuses surprises que procure la marche lente, lesté d'un sac où ne trouvent place que quelques frusques et une gourde d'eau rarement fraîche, l'esprit libéré des scories d'une société qui nous bouscule par cent obligations, nous étouffe avec mille objets superflus.

La marche est physique et vous éprouve, elle est spirituelle et vous élève. Il y a un certain égoïsme dans le désir de partir. Mais le paradoxe du marcheur solitaire est qu'elle le conduit à la rencontre, à l'échange, au partage, au savoir. Le bonheur vient en marchant. Avancer guérit de tout. La pluie, le vent, le gel et le soleil lavent de l'engourdissement du quotidien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Bernard Ollivier (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Ollivier
Bernard Ollivier - Longue marche, suite et fin .A l'occasion du Festival Etonnants Voyageurs 2016, rencontre avec Bernard Ollivier autour de son ouvrage "Longue marche, suite et fin" aux éditions Phébus, qu'il a écrit avec Bénédicte Flatet. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/ollivier-bernard-longue-marche-suite-fin-9782752910691.html Notes de Musique : As Colorful As Ever by Broke For Free. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : Normandie (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
332 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre