AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de tynn


tynn
  11 septembre 2017
Grand Prix des Blogueurs littéraires 2017

De la liberté à la sainteté *

Voici un livre qui a toutes les raisons de faire parler de lui en cette rentrée littéraire: le destin hors norme d'une africaine en biographie romanesque, un contexte historique documenté, une thématique humanitaire particulièrement éprouvante et une réflexion sur l'éducation et la spiritualité.

En s'inspirant de l'authentique parcours d'une religieuse soudanaise canonisée en 2000 par Jean-Paul II, Véronique Olmi donne un éclairage particulier à l'esclavage du XIXème siècle, le situant dans une géographie plus insolite que celui communément relaté par le commerce triangulaire avec les Amériques.

Dans les pas de cette enfant du Darfour subissant une razzia vers 1875, à l'âge de sept ans, c'est un véritable chemin de croix que le lecteur vit par procuration. le récit de l'enfance de Bakhita est d'une violence terrible et assumée par la romancière, et sans doute d'une réelle crédibilité. On respire un peu mieux en l'accompagnant dans ce qui sera la chance de sa vie: être vendue au consul italien de Khartoum, l'accompagner en Italie où elle recouvre sa liberté et découvre la foi, ou plus exactement sa propre et magnifique humanité.

Je n'ai pas décroché de cette lecture, entre noirceur et fulgurances de beauté et de poésie.
Cohabitent au fil des pages une grande brutalité et une douceur, une sérénité instinctive dans la simplicité de coeur de Bakhita. L'écriture est comme un flux ininterrompu, la narration vient par vagues, riches, descriptives, foisonnantes. On est bercé, emporté par ce lyrisme qui sait se faire léger et poétique.

Terrible et impressionnant destin et très beau travail d'écriture.

(* un des chapitres du livre)
Rentrée littéraire 2017
Commenter  J’apprécie          410



Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (31)voir plus