AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ladybirdy


Ladybirdy
  09 août 2018
Comment quantifier les étoiles pour un tel roman ? Quelle critique est-il possible d'amener devant l'horreur absolue ?
Surtout éloignez-vous de ce roman si vous souffrez et broyez du noir, cette histoire ne vous rendra pas joyeux ni croyant.

Cette histoire, c'est celle d'une mère en pleine dépression, foutue, brisée, accablée, annihilée. Sur un coup de tête, elle emmène ses deux jeunes enfants pour une virée au bord de mer. Mais les angoisses sont omniprésentes, le jour se confond avec la nuit, le noir s'insinue dans chaque regard, chaque détail, tout n'est que douleur.
Veronique Olmi nous écrit cette descente aux enfers avec une précision édifiante, elle va jusqu'à bannir la négation dans son phrasé comme si cette négation ne pouvait plus respirer, comme s'il ne restait plus rien à nier.

L'évidence est là : les gens se moquent des visages tristes et gonflés par les larmes, ils crachent sur toute forme de misère humaine. Personne ne veut voir, ni savoir, et encore moins aider. le monde psychiatrique se moque de la charité, non madame, il ne faut pas pleurer devant vos enfants, cachez vous. A coups de pilules chimiques voilà comment on soigne les hématomes de l'âme.

Quand la solitude cogne trop fort.
Quand la douleur ne sait plus où aller se moucher.
Quand l'avenir sonne sur un mur hostile. .
Quand la nuit n'a plus de frontière.
L'horreur et seulement l'horreur s'abat alors comme un géant démoniaque.

Et même après la vie, ça continue encore à souffrir.
Commenter  J’apprécie          355



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (32)voir plus